Introduction

Match de la 16ème journée. Après les 2 valeureux succès face à YB et Bâle, Servette rencontre une équipe de bas de classement qui n’avait toujours pas gagné à domicile.

Le système :

Toujours le même onze de Geiger excepté Goncalves qui remplace Sauthier blessé. Wüthrich, Ondoua et Tasar sous la menace d’une suspension, le choix de les titulariser paraît risqué surtout quand on sait qu’il y a Routis, Park, Koné, Schalk ou Imeri sur le banc. D’ailleurs Wüthrich manquera à Zurich, il faudra donc repenser l’animation offensive étant donné que c’est le seul vrai 10 de l’effectif. Hormis peut-être Cognat qui pourrait être intéressant à ce poste. Les joueurs enchainent les matchs et la fatigue alors que certains sur le banc méritent peut-être plus de temps de jeu.

L’analyse :

Le terrain ressemblant plus à un bourbier de CL, la pratique d’un jeu en passes courtes s’annonce compliquée, mais ne sommes-nous pas mal placés pour parler de terrain de football ? Un défi d’adaptation pour les hommes de Geiger.

D’entrée de jeu, le ton est donné. Les Luganais compliquent la circulation du ballon en commettant beaucoup de fautes. Les statistiques de duels, tirées sur sofascore.com, confirment qu’ils ont été remportés par les luganais dans tous les domaines (valeurs de gauche en vert pour le FC Lugano).

L’ouverture du score intervient suite au changement de Goncalves pour Souici. Étonnant de faire un changement sur une action défensive. On voit d’ailleurs Souici pas encore en place sur l’action du but. Une action entachée d’un possible hors-jeu. Toujours est-il que la VAR prend des décisions aussi vite que l’éclair quand il s’agit du sort de Servette et que cette action aurait mérité une attention particulière. Sur la fin de match, les Grenat ont tout de même eu des opportunités. Le facteur chance n’était pas de notre côté (à l’image de la latte trouvée par Stevanovic sur coup franc). Rajouté à cela l’esprit combatif des Tessinois et le terrain peu adapté au jeu de possession et cela donne le résultat de 1-0.

Image tirée de 11tegen11.com

Voici un schéma de l’animation de la circulation du ballon. On aperçoit que Kyei est souvent redescendu à mi terrain pour toucher des ballons. Parfois même plus bas que Wüthrich ce qui contraint à moins de présence dans la surface adverse à la réception des centres. Malheureusement, ces carences techniques et son manque de vivacité ne lui permettent pas de tirer un avantage dans ce rôle. Trop souvent en retard ou sur les talons lors de ses contrôles de balles. La preuve, selon Sofascore : 32 ballons touchés et uniquement 8 passes réussies. Iapichino a vécu son match le plus compliqué depuis son retour. Néanmoins, on aperçoit que c’est le joueur le plus actif comptant le plus de passe de l’équipe 37 passes réussies et 84 ballons touchés. Goncalves confirme qu’il n’a pas le profil d’un latéral offensif avec aucune passe pour Stevanovic. Lorsqu’on le compare avec l’apport de Iapichino, il n’y a pas photo. 19 ballons touchés et uniquement 4 passes réussies en 48’ pour le portugais. Le flanc droit aura été peu actif durant la rencontre. Tasar, aussi, a vécu un match compliqué. Uniquement 1 tentative de dribbles, 10 passes réussies et 2 centres tentés.

En somme, peut-être aurait-il fallu pratiquer un jeu plus direct avec davantage de verticalité et des ballons aériens étant donné que le terrain ne privilégiait pas le jeu de passes courtes au sol. Ce type d’adaptation est compliqué à mettre en place sur un match et nécessite plus d’expérience. On espère donc que l’équipe tirera profit de cette défaite pour le futur.

Emin Bagkan

Suivez-nous

nous joindre

079 532 22 66

webmaster@servettiens.ch

Contactez-nous

5 + 3 =

2019 © Servettiens.ch, tous droits réservés