Benji

CHRONIQUEUR-Arbitrage

Pourquoi Servette ?

Parce que c’est le club de ma ville depuis que je suis né et qu’il nous fait vivre toutes sortes d’émotions.

Année de supportérisme :

Environ 15 ans, donc depuis 2005. J’ai commencé à soutenir le Servette grâce à mon prof d’école primaire qui bossait aussi pour l’ACGF et qui nous parlait du club à la récréation. Bon, ça a coïncidé avec la faillite, mais le club est rené de ses cendres. Maintenant, Stevanovic va martyriser l’Europe au lieu de se contenter de la Suisse.

Pourquoi avoir rejoint Servettiens.ch ?

Uniquement pour le projet sportif, tel l’a fait un Axel Witsel parti en Chine. Plus sérieusement, l’idée de faire une émission de qualité avec des chroniqueurs amateurs d’horizons différents était superbe et cela manquait dans le paysage audiovisuel genevois.

Le match qui t’as le plus marqué ?

N’ayant pas connu les Charmilles, je vais dire le barrage retour contre Bellinzone à la maison avec sa magnifique dramaturgie et un public en feu. Sinon, j’ai beaucoup aimé le déplacement à Sion en 2011, avec un joli 4-0, le parcage était plein à craquer. De belles émotions de football lors de ces deux matchs.

Si tu étais un stade ?

J’aime beaucoup les stades à l’anglaise, mais le Signal Iduna Park reste le plus fort à mes yeux. Par contre, mon caractère correspond plus à Old Trafford.

Si tu étais un joueur ?

Étant pas très doué de mes deux pieds, je ne ferai pas l’affront de me comparer à un joueur en particulier. Par contre, Andrés Iniesta et Alex Frei sont deux joueurs que j’ai admirés durant ma jeunesse, ainsi que Leo Messi.

Si tu étais un geste technique ?

Vu mes talents de footballeur, un plat du pied, sécurité avant tout. Sinon, j’aime beaucoup la talonnade et la demi-volée.

Si tu étais un poste ?

J’admire beaucoup les gardiens de but et les milieux relayeurs.

Si tu étais une équipe ?

Le BvB Dortmund. Une histoire, un public, un palmarès.

En direct
Hors Ligne
Holler Box
Servettiens.ch

GRATUIT
VOIR