Select Page
Deux nouvelles consécrations au Servette FCCF

Deux nouvelles consécrations au Servette FCCF

Le mois de janvier coïncide avec les distinctions que ce soit individuelles ou d’équipe. Le Ballon d’Or ayant malheureusement décidé de faire le dos rond à Sandy Maendly ou Miroslav Stevanovic, le club grenat peut malgré tout se targuer d’avoir dans ses rangs des joueurs et joueuses reconnus sur la scène helvétique.

Au mois de décembre déjà, le Servette FC Chênois Féminin était lauréat du prix 2021 de la Nuit du sport Genevois en tant que meilleure équipe féminine de l’année, suite à son titre de championne de Suisse lors de la saison 2020-2021. S’en suivit ensuite début janvier les nominations de Kastriot Imeri dans la catégorie « Crédit Suisse Youngster 2021 » et de notre numéro 8, Sandy Maendly, pour le titre de « Axa Women’s Super League Player 2021« .

Aujourd’hui, ce sont deux nouvelles distinctions individuelles qui se rajoutent à l’armoire servettienne. Notre numéro 8, Sandy Maendly, ponctua son incroyable saison 2020-2021 avec six buts à son compteur personnel et une sélection dans le 11 de l’année, titre décerné par vote auprès des joueuses du championnat. Cependant, ce n’est pas la seule puisqu’elle est rejointe par la jeune défenseure Thaïs Hurni qui reçoit également la distinction personnelle.

Ces nombreuses distinctions récompensent une incroyable saison ponctuée par un titre de championne de Suisse ainsi qu’une première participation aux phases de groupe de la Champions League féminine. Tant de sacrifice et de détermination qui portèrent leurs fruits pour nos deux joueuses Grenat, encore bravo à elle!

Photo pour Servettiens.ch d’Adrien Schweizer

Michèle Schnider traverse le Röstigraben pour rejoindre Servette !

Michèle Schnider traverse le Röstigraben pour rejoindre Servette !

Cette fois, ça y est : le mercato hivernal semble bel et bien terminé pour le Servette FC Chênois Féminin. Et au lieu de se tourner vers l’étranger, c’est outre-Sarine que le club a cette fois-ci débauché l’un des grands talents du football helvétique : Michèle Schnider.

En provenance du FC Lucerne où elle y a passé toute sa carrière depuis ses 17 ans, Schnider vient renforcer le milieu de terrain servettien. Elle signe un contrat jusqu’en 2024, gage d’une confiance énorme de la part du club pour une joueuse expérimentée dans le championnat suisse. Il faut relever que la jeune joueuse de 21 ans a déjà joué plus de 50 matchs dans l’élite du football suisse et qu’elle a même connu les joies de la sélection nationale en disputant une rencontre contre Malte il y a deux ans.  

Il est d’ailleurs rare de voir une joueuse suisse-allemande rejoindre le bout du Lac puisque l’une des dernières en date semblant être Amira Arfaoui qui joue désormais au Bayer Leverkusen. C’est une stratégie intéressante qu’opère donc le SFCCF à l’aube de 2022 et qui est à féliciter. Elle permet de poser les bases d’un club structurellement solide et capable de séduire au-delà du Röstigraben pour capter un nouvel horizon de joueuses, ce que ne propose pas l’équipe masculine par exemple.

Car il est vrai, les clubs suisses-allemands – en large majorité en AXA Women’s Super League – ont toujours été de très bon formateurs et pourvoyeurs de très bonnes joueuses. Ainsi, c’est tout un championnat et la Nati qui en sont bénéficiaires. Et bientôt Servette ? Richard Feuz abonde d’ailleurs dans ce sens à la suite de l’arrivée de la Lucernoise : « Il est important pour le club de pouvoir s’attacher les services des meilleures jeunes talents helvétiques. L’acquisition de Michèle Schnider renforce encore plus l’attrait de notre club en suisse alémanique. »

À l’inverse de Ortiz qui semble offrir une certaine vista offensive, l’internationale helvétique présente davantage un profil de récupératrice puisqu’elle est capable de jouer au sein de la défense. Cette polyvalence est la bienvenue au sein d’un Servette FCCF qui manquait parfois d’options pour composer son arrière-garde. Peut-être que cette arrivée permettra à certaines joueuses actuelles d’évoluer sur des postes plus variés, comme Tufo en défense ou Maendly en attaque.  

Photo : Instagram/ Just Pictures

La talentueuse Laura Tufo passe professionnelle

La talentueuse Laura Tufo passe professionnelle

L’actualité est chaude pour le Servette FC Chênois Féminin en ce moment. Après le renforcement de l’effectif par les arrivées simultanées d’Ortiz et Cardoso, le club a annoncé avoir prolongé Laura Tufo. Elle signe son premier contrat professionnel jusqu’en juin 2024.

 « Je suis fière et heureuse de prolonger avec le club. Que l’aventure continue ! ». Voici les premiers mots de la joueuse de 20 ans, qui s’est affirmée ces derniers mois dans l’effectif Grenat. Pour rappel, elle a rejoint le club en LNB dès sa création en 2017 à l’âge de 16 ans.

Encore en apprentissage la saison dernière aux côtés de grandes championnes telles que Caroline Abbé, la Genevoise a réalisé des prestations très convaincantes cet automne. Latérale lors de ses premières saisons au SFCCF, Éric Sévérac lui a fait confiance dans l’entrejeu en remplacement d’une Paula Serrano gravement blessée. Une réussite à tout égards puisqu’en plus du championnat, la Genevoise a joué 4 rencontres des phases de poules de Champion’s League et termine même meilleure joueuse du match face à Wolfsburg suite à une prestations dantesque. Dans sa ville natale, c’est dire!

Le Servette l’a considère d’ailleurs comme une « pionnière de son sport à Genève » puisque la joueuse est issue de la formation genevoise, ayant connu les joies des sélections féminines cantonales juniors avec l’ACGF. « Nous avons un grand plaisir à avoir Laura au club depuis ses débuts. Elle est un pur produit de la formation genevoise et je ne peux que saluer l’ampleur qu’elle a prise au SFCCF cette saison. », souligne Richard Feuz.

Avec Thaïs Hurni et son amie Laura Felber en défense, Laura Tufo constitue une arrière garde suisse extrêmement talentueuse. Et là pour de nombreuses saisons encore. La Nati peut se réjouir, et le Servette FCCF encore plus!

Photo : Simon Hutin pour Servettiens.ch

Officiel : Francisca Cardoso quitte les Pays-Bas et arrive à Genève !

Officiel : Francisca Cardoso quitte les Pays-Bas et arrive à Genève !

Après Malena Ortiz hier, une nouvelle joueuse a rejoint aujourd’hui les rangs Grenat. Francisca Cardoso, internationale portugaise, a signé jusqu’en 2023 pour donner un coup de boost offensif au club et remplir l’objectif d’un doublé coupe-championnat.

C’est la surprise du jour! Servette n’avait pas dit son dernier mot quant à de possibles recrues hivernales pour son équipe féminine. Si la vidéo diffusée lundi pour la venue de Ortiz laissait présager de nouvelles recrues ces prochains jours, en lien avec la représentation de cartes à la FUT, on n’imaginait pas que cela se produirait aussi rapidement. À peine le temps pour l’Espagnole de poser ses valises qu’une joueuse portugaise vient lui voler la vedette sur les réseaux sociaux.

Francisca Cardoso, 24 ans, semble un bon pari pour Servette : internationale dans les catégories jeunes pour son pays (U16, U17 et U19), elle a même pu goûter aux joies de l’équipe A à l’instar de Mendes et Pereira qui jouent cette saison au Servette. Nul doute que ses compatriotes lui ont soufflé le mot que la ville du bout du lac était « the place to be » en ce moment.

Une buteuse d’exception

Tueuse devant les filets, la joueuse de 1m74 compte une carrière déjà intéressante au Portugal et à l’étranger. Dans son pays natal, elle se forme au Boavista FC où elle joue quelques rencontres et termine en fanfare la saison 2014-2015 avec 9 buts. Elle profite de cette visibilité pour partir en direction du Valadares Gaia FC, vice-champion du Portugal en 2015 et avec qui elle explosera les compteurs (15 buts en 17 matchs). Logiquement, elle continue son ascension en arrivant au Braga FC deux saisons plus tard. La native de Porto marque les esprits avec plus de 30 buts marqués en 3 saisons. Elle offre d’ailleurs la victoire en Supercoupe du Portugal face au Sporting Lisbonne en 2019 avec une égalisation à la 81e et le dernier penalty réussi lors de la séance aux tirs aux buts.

Elle rejoindra en 2020 le club néerlandais d’Heerenveen où elle marquera à 4 reprises en 8 matchs avant de se blesser pour la deuxième partie de saison. Probablement écarté de la rotation, la joueuse peut voir en Servette une belle occasion de relancer sa carrière si bien démarrée. « Arrivée à Genève pour la reprise des entraînements, Francisca Cardoso va amener un vent de fraîcheur sur le front de l’attaque servettienne », affirme Richard Feuz sur le site du Servette FC.

Comme pour Ortiz, c’est un pari osé pour Servette de proposer un contrat à une autre joueuse récemment blessée. Mais au vu du C.V de Cardoso et le nombre de buts qu’elle a empilé au cours de ces dernières saisons, nul doute que la n°18 réussira en Grenat. Et il y a de quoi se réjouir: l’équipe entraînée par Éric Sévérac avait un énorme manque de forces vives devant les buts depuis le début de saison. Désormais, Jade Boho et la revenante Marta Peiro, convalescente de longues semaines suite à une appendicite, seront moins seules pour mener l’offensive. Et tenter de remporter un titre, comme elle l’a fait avec Braga !

Photo : Facebook de Francisca Cardoso

Officiel : Malena Ortiz Cruz renforce l’entre-jeu du Servette FCCF

Officiel : Malena Ortiz Cruz renforce l’entre-jeu du Servette FCCF

Nous supposions son arrivée au club la semaine dernière et c’est désormais chose faite : l’Espagnole Malena Ortiz Cruz a signé un contrat jusqu’en juin 2023 pour le Servette FCCF. L’ex-joueuse du Real Madrid vient renforcer un milieu de terrain qui s’est affaibli depuis la grave blessure de Paula Serrano l’été dernier.

Le Servette FCCF annonce sur son site que c’est un « immense coup des Grenat sur le marché des transferts ». Et effectivement : la joueuse de 24 ans ramène dans ses valises une expérience énorme vécue à la fois dans le championnat espagnol, mais aussi à l’international avec les sélections jeunes d’Azerbaïdjan.

Bien que freinée dans sa carrière suite à une importante blessure au genou gauche la saison dernière, la bi-nationale et future numéro 10 est visiblement « totalement remise » pour « se relancer à Genève » comme le souligne le communiqué du club. Pour Richard Feuz, « l’arrivée de Malena Ortiz Cruz représente une étape supplémentaire dans la progression [du] club. Avec un tel transfert, (…) le Servette FCCF est désormais une adresse attractive en Suisse, bien entendu, mais également en Europe. » 

De quoi galvaniser la confiance de toute l’équipe avant d’aborder la deuxième partie de saison où, rappelons-le, le doublé coupe-championnat est encore possible !

Photo : compte Twitter de Malena Ortiz (@malenaortizcruz)

Sandy Maendly est en lice pour le titre de « Women’s Super League Player 2021 » !

Sandy Maendly est en lice pour le titre de « Women’s Super League Player 2021 » !

Si aucun membre de l’équipe masculine du Servette FC n’est représenté cette année dans la catégorie « Super League Player 2021», les Féminines peuvent se réjouir : Sandy Maendly est nommée parmi les trois meilleures joueuses d’AXA Women Super League.

Prolongée à juste titre la saison dernière pour accompagner la garde genevoise dans l’épopée de Champion’s League cet automne et tenter un incroyable doublé coupe-championnat en 2022 avant une possible retraite, la Genevoise mérite amplement cette nomination. En plus d’avoir offert la qualification au Servette FC Chênois Féminin pour la plus importante compétition du continent grâce à son but rageur de la tête face à Glasgow FC, Sandy Maendly a réalisé des prestations de haut vol sur la scène internationale en atteignant 81 sélections avec la Nati mais aussi en championnat. Sa régularité et son état d’esprit irréprochable ont notamment permis au club grenat de remporter son premier titre championnat suisse en 2021. Métronome à mi-terrain, la joueuse de 33 ans comptabilise déjà 3 buts et 1 passes décisives en AXA Women Super League cette saison malgré quelques blessures qui l’ont empêché de jouer la totalité des rencontres.

La concurrence sera toutefois rude puisque Sandy Maendly est en concurrence directe avec la talentueuse Sereina Pjubel (FC Zürich et néo-promue avec la Nati) et la redoutable Katja Wienerroither (GC Frauen, 4 buts en championnat).

À noter que pour la première fois depuis 2014, l’Association Suisse de Football (ASF) et la Swiss Football League (SFL) récompenseront ensemble les meilleurs joueuses et joueurs de l’année. En raison de la situation actuelle, les trophées nouvellement conçus seront remis virtuellement aux meilleurs de l’année 2021 lors de la première édition de la Swiss Football Night, le 27 janvier 2022, sur une plateforme événementielle spécialement réalisée pour l’occasion.

Photo : Servettiens.ch

En direct
Hors Ligne
Servettiens.ch

GRATUIT
VOIR