Servette FCCF- BSC Young Boys Frauen: La finale comme seul mot d’ordre!

Servette FCCF- BSC Young Boys Frauen: La finale comme seul mot d’ordre!

Vainqueurs de la confrontation aller au Wankdorf (4-0), les Grenat ont posé une solide option sur la finale. Mais gare au réveil de l’ours bernois ce dimanche 19 mai à 16h!

Solide prestation des Genevoises le week-end dernier, qui ont su brillamment s’imposer et prendre les devants à Berne. Dans un remake de la finale de la Coupe de Suisse, les Servettiennes ont réalisé une performance qui leur permet d’entrevoir sereinement la finale des play-offs.

Cependant, il faudra faire attention à un possible sursaut d’orgueil du club de la capitale. En effet, en quart de finale, Servette s’était déjà facilement imposé loin de leurs bases mais Aarau avait réagi un minimum ce qui avait amené les Grenat à se réveiller à domicile. Il ne faudra alors pas déjà s’endormir sur ses lauriers et bien garder l’oeil ouvert ce dimanche.

Depuis l’introduction des play-offs lors de la saison 2021-2022, jamais une finale n’a connu autre équipe que Servette et Zürich. Cette année pourrait ne pas échapper à la règle puisque le champion en titre, le FC Zürich, s’est imposé d’une surprenante manière à Bâle. En effet, les deux buts zurichois ont été inscrits contre leur camp par les Bâloises. Tout reste encore à faire donc du côté de Zürich et pourquoi pas, une première finale entre Servette et le FC Bâle de Coumba Sow qui affronterait son ancien club.

Allez Servette! Donnez tout pour être du voyage à la Stockhorn Arena le dimanche 26 mai à 15h15!

Photo de couverture : Maxime Sallin

Servette FC – BSC Young Boys : Pour bien terminer à la maison

Servette FC – BSC Young Boys : Pour bien terminer à la maison

Pour son avant-dernier match d’une saison longue et éprouvante (et le dernier à domicile), le Servette FC recevra ce lundi 20 mai à 18h les Young Boys, leaders et presque assurés du titre en Super League.

En ballotage défavorable pour la deuxième place du classement, les Grenat devront tout mettre en œuvre pour ne pas gâcher une saison qui donnait tant d’espoirs tant ils ont frôlé ce titre tant attendu depuis 1999, une éternité.

Performer sera obligatoire

Après un énième match frustrant au Letzigrund et une défaite 2-1 contre le FC Zürich, et après avoir mené au score, les joueurs de René Weiler ont rechuté pour la première fois, en championnat, depuis un mois et une défaite également sur le score de 2-1 à Bâle. 

Le titre étant définitivement perdu, les Servettiens luttent toujours pour cette deuxième place qui, la saison dernière, leur a permis de vivre toutes ces émotions footballistiques en qualifications pour la Champions League, en Europa League et en Conference League. Ce match contre les Young Boys sera capital pour garder cet espoir, car le FC Lugano est, pour le moment, bien ancré à cette place de vice-champion avec 4 points d’avance sur le Servette FC.

Aussi, une nouvelle défaite pourrait entacher, un peu plus, le moral d’une équipe devenue plus fébrile, ce qui ne serait pas de bonne augure avant la clôture définitive de cette saison et la finale de la Coupe de Suisse contre un FC Lugano qui performe en cette fin de championnat. Cette rencontre se déroulera au Wankdorf, à Berne, dimanche 2 juin à 14h.

Toujours privés d’Enzo Crivelli, meilleur buteur du club, les attaquants servettiens devront se montrer à la hauteur. Si les débuts de Takuma Nishimura laissaient entrevoir de bonnes choses, il faut remonter au 17 mars, soit deux mois, pour retrouver la trace de son doublé contre le FC Lucerne et donc de ses derniers buts. Quant à Jérémy Guillemenot, il inscrivait son dernier but le 3 avril contre le FC Stade Lausanne Ouchy.

Bravo et Merci !

Mais, le Servette FC possède un groupe, un collectif que l’on a vu performer cette saison et qui a prouvé qu’il était capable, non seulement de tenir tête à de grosses cylindrées lors de son épopée européenne, mais également de produire un jeu séduisant. Tous les espoirs sont donc encore permis pour cette rencontre face à YB.

Quoi qu’il en soit, même si cette fin de saison se termine en eau de boudin et au vu du nombre de matchs disputés depuis la reprise du championnat en juillet, les Grenat auront su montrer un visage incroyable lors de certaines rencontres, élever leur niveau de jeu, procurer une joie inconnue aux plus jeunes et faire revivre des souvenirs aux plus anciens.

Rendez-vous donc lundi prochain au Stade de Genève pour encourager, une dernière fois, le Servette FC à domicile et le féliciter pour cette saison qui donne déjà envie d’en vivre une aussi belle…voire encore plus belle.

Photo de couverture : Giuseppe Velletri

FC Zurich – Servette FC (2-1) : la fin de l’espoir

FC Zurich – Servette FC (2-1) : la fin de l’espoir

Mercredi soir, les Grenat ont trébuché à Zurich et voient désormais s’éteindre leurs ambitions de titre…

Au stade Letzigrund, le Servette FC a subi une défaite 2-1 face au FC Zurich. Cette défaite sonne le glas et amplifie un retard de sept points pris sur les Young Boys, avec un match en plus.

Une défense perméable et des défis offensifs persistants

La performance du Servette mercredi soir n’a pas été à la hauteur de ses ambitions. Bien que David Douline ait superbement ouvert le score en reprenant d’une demi-volée un coup franc de Baron (15e), l’équipe n’a pas su conserver son avance.

Après la mi-temps, le FC Zurich a mis les bouchées doubles et rapidement répliqué, avec des buts de Marchesano (54e) et de Krasniqi (70e), deux buts dans lesquels la défense n’est malheuresement pas sans reproches.

Mais là n’est pas de jeter la pierre sur un joueur en particulier: Servette semblait rincé, sans grandes idées, dans ce “sprint final” au leitmotiv ambitieux mais finalement décevant. Les faiblesses défensives du soir et un manque de dynamisme en transition auront failli chez les Grenat.

On retiendra tout de même que le premier but zurichois fait suite à une grossière erreur de la VAR, qui n’a pas signalé une main dans la surface sur une offensive servetienne. Puis plus tard, dans les arrêts de jeu, là encore une situation litigieuse (faute supposée sur Stevanovic dans la surface) n’aura même pas été consultée. Ou comment fausser un championnat…

Une déception évitable, et un brin d’espoir encore…

En dents de scie depuis la pause internationale, Servette s’est fourvoyé sur certains matchs. Heureusement, la Coupe de Suisse est là pour donner du baume au coeur puisque ce sera la dernière occasion des Genevois de ramener un titre à Genève. Mais l’adversaire, le FC Lugano, pourrait lui tout gagner cette année encore en étant actif sur les deux fronts (coupe et championnat).

À Servette de se démener pour empêcher cela. Reste au club de se focaliser désormais sur la finale de la Coupe de Suisse, prévue le 2 juin à Berne, avec un objectif qui pourrait redonner le sourire à une équipe en quête de rédemption.

Photo de couverture : Arthur Miffon

FC Saint-Gall – Servette FC (1-1) : Un rêve de première place envolé

FC Saint-Gall – Servette FC (1-1) : Un rêve de première place envolé

Dimanche 12 mai, à 16h30, les Grenat se rendaient au Kybunpark pour affronter le FC Saint-Gall. Avec la première place toujours en ligne de mire…

Cette équipe est particulièrement redoutable à domicile. Les locaux ont également bénéficié d’un large soutien de leur public. Les deux équipes ont joué en effet, dans un stade rempli par 18’500 personnes. Au terme de 95 minutes de jeu, les deux équipes n’ont pas su se départager.

Un début de match mouvementé

Pour affronter les Brodeurs, René Weiler a misé sur une composition offensive avec Enzo Crivelli en pointe. L’entraineur Grenat a dû compter sans Gaël Ondoua )(absent du double déplacement pour raisons disciplinaires selon La Tribune de Genève) et David Douline, suspendu. Le coach de St-Gall avait quant à lui aligné une composition plus défensive.

Le Servette FC débute difficilement ce match. Dès la 16e minute, Enzo Crivelli doit sortir suite à une blessure. Il est remplacé dans la foulée par Jeremy Guillemenot.

Le match prend ensuite de la vitesse, les occasions s’enchaînent des deux côtés. À la 25e minute, Timothé Cognat profite d’un cafouillage de la défense St-Galloise. Il récupère la balle et file droit au but en ouvrant le score pour le Servette FC !

Le bonheur est de courte durée pour les Grenat. L’attaque du FC Saint-Gall se montre dangereuse, se plaçant à de nombreuses reprises dans des espaces libres de la défense genevoise. A la 31e minute, Albert Vallci marque d’une frappe puissante sur ballon arrêté, permettant à son équipe de revenir au score. Le Servette FC est dominé en fin de première période. Néanmoins, à la mi-temps tout restait possible.

Un pressing de qualité

En deuxième période, Keigo Tsunemoto cède sa place au jeune Théo Magnin en défense. C’est une entrée en jeu réussie pour celui-ci, qui gagne de nombreux duels contre le redoutable Witzig. Le bloc Servettien joue également plus haut qu’en première période. Ce pressing constant permet aux Genevois de se créer de nombreuses occasions.

A la 63e minute, c’est Jeremy Guillemenot qui tente sa chance, mais le tir est boxé par le portier Saint-Gallois.

Manque de finitions chez les Genevois

Les Brodeurs sont moins montrés dangereux durant cette seconde mi-temps. Mais les Servettiens n’arrivent pas à profiter des imprécisions de leurs adversaires. Cognat essaie de nouveau à la 77e minute par une reprise de volée, mais le gardien Zigi sauve encore une fois les siens.  Les deux équipes se séparent sur un score de 1 à 1. Ce point n’est pas suffisant pour les Grenat qui se retrouvent à la troisième place du classement.

Le Servette FC se déplace à Zürich ce mercredi 15 mai à 20h30. L’espoir de se rapprocher de la première place s’efface. Il laisse place à une lutte confirmée contre le FC Lugano pour regagner au moins sa deuxième position.

Photo de couverture: Arthur Miffon

BSC YB Frauen – Servette FCCF (0-4): une étape vers la finale

BSC YB Frauen – Servette FCCF (0-4): une étape vers la finale

Ce dimanche, les joueuses de José Barcala se rendaient au Wankdorf pour le match aller des demi-finales de Play offs de l’AWSL.

Dès le coup d’envoi les Servettiennes se sont imposées dans les duels et se sont créés des occasions. À la 26e minute, le but passe de peu et le ballon s’écrase sur la latte. Mais le travaille paye car à la 33e, Serrano marque de la tête d’un centre de Saoud.

Servette n’as pas laissé le temps à YB de respirer

À peine deux minutes plus tard, Servette fait le break d’un but de Simonsson. Au retour du thé, des occasions fusent des deux cotés mais c’est finalement une relance de la gardienne Perreira sur Simonsson qui lance Korhonen dans la profondeur. Celle ci trouve le chemin des filets à la 61e minute.

Et de quatre !

Saoud récupère le ballon et le passe à Korohen qui frappe à 30 mètres et arrive a lober la gardienne bernoise, deux minutes après le 3 à 0.

Un excellent coup de la part des Genevoises qui joueront le match retour à la Fontenette, samedi a 18h, avec une victoire et quatre buts d’avance.

Photo de couverture : Maxime Sallin (@maxseezy)

Servette M21 se neutralise face à Lucerne M21 (1-1)

Servette M21 se neutralise face à Lucerne M21 (1-1)

Dans un match ensoleillé, Luca Sestito a permis au siens d’ouvrir la marque dès la 13e minute pour Servette M21. Mais ça n’aura pas suffit…

Les Servettiens ont su maîtriser la première mi-temps sans se retrouver véritablement en danger.

La seconde période a été compliquée pour les Genevois. Ils vont même concéder un penalty, heureusement sauvé par un Marwan Aubert en grande forme.

En fin de match les hommes de Binotto se sont recréés des occasions, mais sans succès comparativement aux Lucernois qui, eux, ont fini par trouver le chemin des filets à la 90e minute par Lamin. Cruel !

Servette M21, dernier au classement de la Promotion League, est déjà relégué… mais empêche Lucerne M21 de s’éloigner de la zone de relégations.

Photos : Luca Girod (@la.girod)