BSC Young Boys Frauen- Servette FCCF (2-3): CHAMPIONNES !

BSC Young Boys Frauen- Servette FCCF (2-3): CHAMPIONNES !

Le Servette FC Chênois Féminin l’a fait! Une année après sa première Coupe de Suisse, le club remporte à nouveau le titre dans un match à suspense.

Samedi, au Letzigrund de Zürich, le temps était plus que maussade. Une intense grêle, qui s’est calmée en cours de match, s’abattait même sur la Coupe de Suisse exposée à la sortie du tunnel. Ce fût aussi la métaphore d’un match à rebondissements !

Un début de match tambour battant

À l’entrée des joueuses, les intempéries sont toujours fortes et les Servettiennes s’empressent de protéger grâce à leurs survêtements les pauvres enfants frigorifiés les accompagnant. Tout le contraire des Bernoises, ce qui reflétait parfois un comportement peu enviable sur le terrain.

Ce geste bienveillant des Genevoises aura eu un effet de karma positif puisque la domination des premières minutes accouche d’un but de Serrano (3e). Suite à un centre tendu de Mendes, Simonsson tente de marquer mais le ballon rebondit sur une défenseure: la gardienne bernoise se fait surprendre par l’Espagnole qui suit parfaitement.

La suite sera conjuguée globalement au positif, à l’exception d’une égalisation malvenue trois minutes plus tard avec un but magnifique de la Valaisanne Luyet (6e). Dix-huit ans et avec facilité, elle se défait facilement d’une Nakkach repositionnée en défense centrale.

Un début de match tambour battant, des deux côtés du terrain.

Servette reprend les devants avant d’abdiquer de nouveau

Un but de Berne, certes, mais c’était sans compter l’abnégation des Grenat qui veulent revenir à Genève avec un trophée. À la 11e minute, une mauvaise conservation de la défense bernoise aux seize mètres avec une interception splendide de Korhonen amène Simonsson à tenter très vite sa chance : ça fait mouche! Servette prend les devants, dans un match à vive allure sur un terrain peu praticable.

Pourtant dominateur, Servette doit encore accuser le coup d’une égalisation bernoise sur corner… par l’inévitable Luyet (40e). Quel talent, elle qui s’impose face à… Nakkach, à nouveau ! À croire que ce choix surprenant présente finalement des conséquences insoupçonnées malgré les qualités de la Marocaine que l’on connaît à mi-terrain.

Une gestion maîtrisée pour s’adjuger le titre !

Calme à la reprise de la deuxième mi-temps, Servette montre un visage plus serein et moins fougueux en défense. Mieux, il y a offensivement toujours cette envie de perforer les ailes, ce qui donne à Korhonen un rôle important dans les quinze minutes après le thé. La Suédoise tire même sur la transversale en première attention (64e).

C’est aussi à ce moment là que Barcala fait un coup de poker en sortant la buteuse Simonsson pour la jeune talent Jonusaite. Un pari gagnant puisque l’internationale lituanienne offre l’avantage aux Grenat deux minutes seulement après son entrée en jeu! (66e) C’est suite à une touche de Mendes que l’attaquante marque en longeant la ligne et en ajustant Ackermann dans un angle impossible.

En maîtrise le reste de la rencontre, Berne n’a que peu d’occasions concrètes pour empêcher Servette d’être champion de Suisse à nouveau. Un grand bravo aux joueuses, qui garnissent encore une fois l’armoire du club avant les playoffs d’AXA Women’s Super League !

Photos : Maxime Sallin (@maxseezy)

BSC Young Boys Frauen- Servette FCCF: La victoire en ligne de mire

BSC Young Boys Frauen- Servette FCCF: La victoire en ligne de mire

Tenantes du titre et championnes de la saison régulière, le Servette FCCF a l’occasion de rêver plus loin en remportant, dès demain à 15h, un nouveau titre.

La saison régulière tout juste finie et une première place au classement, les Genevoises se retrouvent ce samedi 20 avril au Letzigrund de Zürich pour y affronter le BSC Young Boys en finale de la Coupe de Suisse. Une rencontre qui s’annonce passionnante lorsque l’on fait un focus sur les deux matchs de la saison entre ces deux équipes. En effet, les deux clubs se sont à chaque fois quittés sur un score nul (1-1 puis 2-2), de quoi promettre du beau jeu.

Les Genevoises partent malgré tout avec cet avantage de la régularité en championnat mais attention car c’est le week-end dernier qu’elles se sont inclinées pour la seule et unique fois en championnat, c’était à domicile face au FC Zürich (0-3). Elles devront alors se ressaisir et faire le plein de confiance si elles souhaitent défendre leur titre.

En face, c’est une équipe bernoise qui a finit à la quatrième place mais en s’imposant qu’à neuf reprise sur 18 pour six nuls. Le BSC YB Frauen a participé pour la dernière fois à la finale de la Coupe en 2019, où elles se sont inclinées 5-0 contre le FCZ. Leur dernière victoire en Coupe remonte à plus de 20 ans, le moment de briser la glace ou au contraire continuer la longue série en cours.

Tous à Zurich, ou sur l’esplanade du stade de Genève pour leur donner de la force!

Servette FC – GC Zürich : Les Grenat espèrent briser les chaînes de la défaite

Servette FC – GC Zürich : Les Grenat espèrent briser les chaînes de la défaite

Empêtré dans une série de quatre défaites consécutives en Super League, Servette devra surmonter ses défaillances footballistiques et mentales pour obtenir un résultat positif contre Grasshopper, ce samedi 20 avril (18:00). 

Les Grenat traversent une très mauvaise passe en championnat après quatre défaites de suite. Dernière déception en date, la défaite de dimanche dernier face à Bâle (2-1). Un revers qui a coûté très cher au SFC puisque Lugano s’est emparé de la deuxième place du championnat à la faveur de sa victoire 1-0 contre… Grasshopper.

Malgré une possession largement à leur avantage et les occasions les plus nettes, les Servettiens se sont inclinés face à une solide formation bâloise qui a su profiter des contre-attaques pour faire la différence. 

Fin de saison en eau de boudin pour le SFC

Au Parc Saint-Jacques, les joueurs de René Weiler ont vécu un premier tiers compliqué dans le nord. Dès l’entame du match, les Rhénans ont rapidement installé leur ligne offensive très haute pour mettre la pression sur la défense genevoise.

Sans complexe, les Bâlois ont même cru ouvrir le score à la 18e minute avant que le but ne soit refusé à cause d’une faute de Thierno Barry sur Alexis Antunes au début de l’action. Avertissement sans conséquence pour les Genevois, qui ont ensuite montré des signes de réveil, avec de belles occasions par Ondoua et Tsunemoto. 

Et puis tout s’est emballé en fin de première période. Deux minutes. Voici le laps de temps qu’il aura fallu aux RotBlau pour plier la rencontre. Le SFC a craqué juste avant la pause alors qu’il reprenait du poil de la bête.

Deux buts marqués en contre-attaque ont scellé le sort des Grenat. Malgré une réduction du score de Rouiller à la 58e minute, les hommes de René Weiler n’ont pas réussi à égaliser en seconde période. 

Semaine après semaine, les matchs s’enchaînent et le même scénario se répète. Servette domine, fait briller le gardien adverse et n’arrive pas à concrétiser ses nombreuses occasions. Pour le dernier match de la saison régulière contre GC, le staff technique devra encourager les joueurs à comprendre l’importance de rompre avec ce cercle vicieux. 

Servette FC – GC Zürich : La dernière danse

Les Grenat reçoivent les Sauterelles, ce samedi 20 avril (18:00) pour la 33e de Super League. En proie à des difficultés sportives depuis quelques semaines, les Genevois ne sont pas au meilleur de leur forme pour accueillir les Zurichois.

Cependant, Grasshopper ne se trouve pas non plus dans une situation idéale. Le club zurichois arrive avec peu de confiance, puisqu’il vient, lui aussi, d’enchaîner quatre défaites consécutives en championnat.

Les Grenat étaient sortis vainqueurs des deux confrontations précédentes en Super League. En juillet 2023, le SFC avait remporté son premier match de la saison à l’extérieur contre GC sur le score de 3 buts à 1. En novembre dernier, les Sauterelles étaient battues par les Grenat au Stade de Genève (2-0).

Ce samedi, les deux formations se retrouvent pour un match qui promet de nombreux buts. Pour récupérer leur deuxième place, les joueurs de René Weiler devront battre Grasshopper et espérer que Lugano perde contre Lausanne-Sport. Un scénario complexe, mais pas impossible.

Pour cette rencontre de la 33e journée de Super League, Alessandro Dudic a été désigné arbitre de la rencontre. Il sera assisté de Guillaume Maire et Pascal Hirzel, tandis que Jonathan Jaussi officiera en tant que quatrième arbitre. Johannes von Mandach et Tobias Thies seront tous deux les assistants vidéo.

De l’ambiance sur l’esplanade!

Samedi, le Servette FC Chênois Féminin se prépare pour un événement historique au Letzigrund, où elles disputeront leur deuxième finale de la Coupe de Suisse face aux Young Boys. Hasard du calendrier, le Servette FC jouera également ce même jour.

Le coup d’envoi est prévu à 15h, mais les festivités commenceront dès 14h avec l’ouverture de la FanZone. Cet espace sera accessible gratuitement aux supporters, qu’ils possèdent ou non un billet pour le match. 

Les fans pourront profiter de deux foodtrucks, de jeux gonflables, d’un DJ et d’une buvette pour créer une atmosphère électrique en soutien au Servette FC Chênois Féminin. L’équipe vise un deuxième succès consécutif dans cette compétition et espère que ses supporters seront au rendez-vous pour les encourager.

En pleine crise de résultat, le SFC accueille GCZ dans le cadre de la 33e journée de championnat. Battus à deux reprises par les Zurichois, les Grenat ne démarreront pas la rencontre avec l’avantage psychologique. Toutefois, à domicile, le club genevois est capable du pire comme du meilleur. Croisons maintenant les doigts pour que le 20 avril soit une journée de fête et voie à la fois le Servette FCCF et le Servette FC décrocher la victoire. 

Servette M21 ne réussit pas à faire la différence face au M21 de Lugano (2-2)

Servette M21 ne réussit pas à faire la différence face au M21 de Lugano (2-2)

Le match s’est joué au stade des Arbères à Meyrin, un mercredi soir, sous des températures rappelant un mois de février.

Tout au long de la partie, les duels ont été très agressifs avec notamment beaucoup de fautes du côté tessinois. Le premier but de cette rencontre a été marqué par ces derniers (Nivokazi, 35e).

Les Grenats sont parvenus à revenir rapidement au score grâce à Vlasenko (43e) juste avant la fin de la première mi-temps.

Les Genevois sont bien rentrés dans cette seconde moitié du match. Cela va tourner à leur avantage avec le numéro 9 Lahiouel (43e) qui a permis au siens de mener pour la première fois au score. Alors qu’on pensait être sur la bonne voie, les Blancs et Noir vont réussir à tromper Léo Bésson en égalisant (Angstmann, 63e).

Cette fin de rencontre a été pleine de tension, l’arbitre a fini par sévir en donnant un carton rouge à un joueur Luganais. Ainsi ces derniers ont dû évoluer en infériorité numérique pendant plus de dix minutes de jeu. Malgré leur supériorité, Servette n’a pas su marquer le troisième but.

Les M21 de Servette ont pris qu’un seul point de plus dans ce classement et se retrouvent toujours dernier à cinq points de la réserve du Saint Gall

Photos : Luca Girod (@la.girod)

FC Basel  – Servette FC (2 à 1) : Une nouvelle défaite, et quelles solutions pour renouer avec la victoire ?

FC Basel – Servette FC (2 à 1) : Une nouvelle défaite, et quelles solutions pour renouer avec la victoire ?

Dimanche après-midi, le Servette FC se déplaçait au Parc Saint-Jacques pour affronter le FC Basel à 14h15. Après trois défaites consécutives, les Genevois désormais troisièmes au classement devaient mettre fin à cette mauvaise série.

Pour se faire, René Weiler a débuté le match avec son équipe type. À noter le retour de Derek Kutesa comme titulaire. Cette composition de base affichait une volonté ferme d’entrer offensivement dans le jeu. Mais ce n’est pas la solution pour le Servette, qui s’incline 2 à 1 face au FC Bâle.

Frayeur chez les Servettiens

En dépit d’un engagement puissant des Grenat, le Servette FC débute péniblement ce match. Dès la 8e minute, Enzo Crivelli se blesse laissant sa place à Takuma Nishimura. Puis, dix minutes plus tard, le FC Bâle ouvre le score à la 18e minute par un but de Rüegg fort heureusement annulé suite à une faute préalable sur Alexis Antunes.

Par la suite, les deux équipes cherchent à trouver des failles dans leurs jeux respectifs. Le Servette FC se remobilise, les actions se succèdent notamment par une frappe impressionnante de Tsunemoto à la 38e minute qui passe par-dessus la cage de Hitz.

Une fin de première mi-temps cauchemardesque

Malgré une supériorité du jeu Servettien, les attaquants Rhénans se montrent plus rapides que Severin et Rouiller et punissent les Grenat par deux fois. D’abord à la 43e minute, Kade se retrouvant seul face à Joël Mall et marquant le premier but pour Bâle. Quelques minutes plus tard, le scénario se répète, cette fois-ci, c’est Barry qui bat le portier Genevois à la 46e minute.

Le score est de 2 à 0 à la mi-temps pour le FC Basel.

La réaction de Rouiller

Le retour sur le terrain est compliqué pour les joueurs de Weiler. Les deux buts encaissés en première mi-temps pèsent lourds sur l’équipe Genevoise. Néanmoins, le pessimisme laisse place à l’espoir d’une remontée Servettienne.  

A la 61e minute, Steve Rouiller prend le dessus sur son ancien camarade Nicolas Vouilloz et réduit le score à 2 à 1, le seul but de la rencontre pour le Servette FC.

Les Grenat retrouvent momentanément une certaine confiance dans leur jeu jusqu’à la 72e minute où un nouveau but est annulé pour le FC Bâle suite à un hors-jeu.

L’attaque Servettienne n’arrive pas à percer la défense Bâloise. Deux changements sont effectués après cette action chez les Grenat. Kutesa et Antunes sont remplacés en faveur de Guillemenot et Bolla. Cela ne sera pas non plus la solution pour les Genevois.

Ils quittent la pelouse sur une nouvelle défaite, 2 à 1 pour le FC Bâle.

La défaite de trop

Cette quatrième défaite de suite laisse perplexe les supporters Servettiens. Qu’arrive-t-il à cette équipe qui nous a tant fait vibrer jusqu’ici ? Serait-ce la pause internationale qui a freiné les efforts Grenat ?

Ou bien le manque de renforts en mi-saison ? Les joueurs sont-ils épuisés après les successions de matchs ? Maintenant plus que des réponses, ce sont des solutions qui sont attendues pour retrouver le chemin de la victoire.

Le prochain rendez-vous pour le Servette FC est le samedi 20 avril à 18h à la Praille contre Grasshopper.

Servette FCCF – FC Zürich Frauen (0-3) : Un dur rappel à la réalité avant les Playoffs

Servette FCCF – FC Zürich Frauen (0-3) : Un dur rappel à la réalité avant les Playoffs

Le Servette FC Chênois Féminin accueillait, ce samedi, les rivales zürichoises pour le dernier match de la phase de championnat.

Pour ce grand rendez-vous de football féminin, le Stade de Genève a été le théâtre de cette rencontre. Une partie qui a vu les Zürichoises s’imposer signant ainsi la première défaite des Grenat.

Du monde au Stade de Genève

Il ne reste plus beaucoup de matchs avant la fin de saison pour les joueuses de José Barcala. Avec une saison aussi tonitruante que la précedente, Servette survole le championnat et s’est encore assuré de finir en pôle position avant les fameux Playoffs.

Avec 12 victoires et 5 matchs nuls, les Grenat avaient pour objectif de conclure ce beau parcours par une victoire contre les rivales éternelles.

Après une belle rouste infligée à Zürich en novembre dernier (0-3), c’est au Stade de Genève que se déroulait ce second acte. Devant 1’495 spectateurs, l’après-midi s’annonçait belle et riche en spectacle. D’autant plus que le coach servettien, José Barcala, a été prolongé hier, en raison de sa bonne saison.

Une première défaite en championnat

C’est pourtant timidement que commence ce match. En première mi-temps, c’est un véritable round d’observation que se livrent les deux équipes. Servette, trop timide et imprécis sur ses interventions, ne va pas rentrer dans son match.

C’est notamment, un coup franc zürichois qui va mener au premier but à la 28e minute. Sur un beau service, Viktoria Pinther reprend de volée et trompe Ines Pereira sur sa ligne. Rien de plus à se mettre sous la dent en cette première période.

À la mi-temps, Barcala va effectuer un changement en faisant rentrer Saoud à la place de Tufo pour redynamiser l’attaque servettienne. La Marocaine est d’ailleurs toute proche d’égaliser aux retour des vestiaires, mais elle bute sur Benz qui sort bien. Servette va ensuite couler.

Les buts de Piubel et Mégroz parachèvent un match compliqué où Servette n’aura pas existé. Les vieux démons du Kybunpark réapparaissent.

Point positif, il vaut mieux que ce soit maintenant dans un match qui n’affecte en rien le classement ni le titre qu’en finale comme les deux années précedentes.

Servette finit toutefois 1er du classement en ne concédant qu’une seule défaite. Maintenant, il faudra assurer les Playoffs. Les Grenat affronteront le FC Aarau en quart de finale.

Mais avant ça, les filles ont l’occasion de signer le doublé en Coupe de Suisse dès samedi 15h. Servette ira au Letzigrund affronter les Bernoises. Une finale qui s’annonce serrée puisque les deux équipes restent sur deux matchs nuls cette saison en confrontation direct.

Photos du match : Luca Girod (@la.girod)