Select Page
Servette FCCF- VfL Wolfsburg : Tous au stade !

Servette FCCF- VfL Wolfsburg : Tous au stade !

Aujourd’hui mercredi 8 décembre, nos Grenat entreront pour la dernière fois de la saison dans le cadre de la Champions League féminin au sein de cet antre du Stade de Genève pour croiser le fer face au club allemand de Wolfsburg. A 18 heures 45, elles se présenteront face à leur public genevois et donneront tout ce qui est de leur possible sur le gazon vert pour enfin arracher leur première victoire.

Ne pas prendre l’eau

La mission s’annonce à nouveau des plus compliquées. Après deux lourdes défaites à domicile face à la Juventus (0-3) puis lors de la venue des dernières finalistes Chelsea (0-7), les Servettiennes tenteront de faire honneur à ce maillot grenat sur le terrain et contrecarrer les plans des Louves. La tâche avait déjà été ardue lors du déplacement au sein de l’AOK Stadion de Wolfsburg puisque le club genevois s’était incliné sur le score de 5 buts à 0 pour les locales. Malgré une victoire obtenue à l’arrachée samedi dernier du côté de Lucerne (0-1) grâce à un but contre son camp de la défenseure suisse-allemande, cette rencontre n’a pas permis de dissiper les doutes qui planent sur la faiblesse de l’attaque genevoise. Avec encore aucun but inscrit depuis le début de ces phases de groupe, l’expérience de Jade Boho ou Marta Peiro n’ont pas encore permis à cette équipe de véritablement démontrer leur force, pourquoi pas lors de la dernière rencontre à domicile ? Avec une moyenne de quatre buts encaissés en autant de rencontres, cela s’annonce également tendu pour l’arrière-garde servettienne dont le dernier rempart Inès Pereira qui devra rester sur ses deux dernières performances avec le Portugal et Servette qui lui permirent de garder sa cage inviolée. Le Servette FCCF sait déjà qu’il se concentrera uniquement sur la suite du championnat et de la coupe dès le début de l’année prochaine, cependant elles se doivent de faire vibrer pour la dernière fois les nombreux supporters grenat présents ce soir.

Déjà plus de 4’000 billets ont trouvés preneurs pour ce match, où est le tien ?

Se ressaisir

Les doubles vainqueures en 2013 et 2014 de la Champions League se trouvent dans une position déjà délicate avant la cinquième journée. En effet, lors de la précédente rencontre le club allemand s’est incliné sur sa pelouse face au club turinois (0-2). Suite à cette défaite et leurs deux nuls obtenus précédemment, elles se classent à la troisième place du classement avec cinq points dont deux de retard sur les italiennes. Les Louves se doivent donc de s’imposer aujourd’hui afin de prendre l’ascendant sur la Juventus en cas de faux-pas de leur part à Londres. Cette obligation de victoire et le lot de stress supplémentaire pourrait ainsi permettre au Servette FCCF de prendre les devants, elles qui n’ont plus aucune retenue, hormis celle de prendre du plaisir et de l’expérience. Le club de l’ancienne joueuse helvétique, Lara Dickenmann, désormais manager de l’équipe féminine de Grasshopper, pointe par ailleurs à la première place de Bundesliga. Totalisant 25 points en 10 rencontres dont une seule défaite le 17 octobre face au troisième, Hoffenheim (2-1), elles sortent de deux victoires consécutives face à Essen (5-1) puis Jena (5-0) qui leur amènent une certaine sérénité avant d’aborder leurs deux prochaines échéances en UWCL. Demain, l’équipe entraînée par Éric Séverac devra se méfier d’une joueuse en particulier, Tabea Wassmuth, qui a déjà inscrit la bagatelle de 5 buts en 4 rencontres dont un doublé lors de la venue de Servette le 13 octobre. L’internationale allemande compte donc bien laisser son talent s’exprimer afin de permettre à son équipe de ramener les trois points.

Tous unis ce soir derrière nos joueuses !

Photos d’Adrien Schweizer pour Servettiens.ch

FC Lucerne – Servette FCCF (0-1) : un hiver bien au chaud

FC Lucerne – Servette FCCF (0-1) : un hiver bien au chaud

Avant la réception de Wolfsburg au Stade de Genève dans le cadre de la Champion’s League, le Servette FC Chênois Féminin se devait de concentrer tous ses efforts pour assurer sa place en haut du classement du championnat de Super League. Avec en ligne de mire la deuxième place, les joueuses d’Eric Séverac ont rempli le contrat samedi après-midi à Lucerne… mais dans la difficulté.

C’est par une victoire étriquée 0-1 que les coéquipières de la capitaine Alyssa Lagonia sont reparties de la Suisse centrale. Séduisantes face au FC Bâle il y a de cela quelques semaines, les Servettiennes se sont fait peur pour ce dernier déplacement très important de l’année 2021. Il aura fallu un but contre son camp de Chantal Ruf à la 16ème minute pour permettre aux Genevoises de très vite mener au score alors que quelques minutes plus tôt, un but fût annulé aux Lucernoises pour un hors-jeu à la 5ème minute.

Se muant en mère Noël, la défenseure Lucernoise a offert un joli cadeau aux Servettiennes en se trouant complètement avec une passe manquée pour sa gardienne Romero. Le dernier rempart de la défense peut alors seulement constater les dégâts, celui de continuer la rencontre avec un déficit difficilement surmontable. Hormis quelques incursions et des occasions franches de Nakkach, Maendly ou Boho durant la partie, les Servettiennes n’auront finalement pas montré une aussi grande solidité que celle entrevue face à Chelsea. Toutefois, elles auront eu le mérite de gérer la suite d’un match qui se déroulait dans des conditions météorologiques difficiles. Les quelques lacunes offensives ou défensives observées au Sportanlagen Allmend seront donc à éviter pour espérer battre Wolfsburg ce mercredi à 18h45 au Stade de Genève.

Au moins, elles passeront l’hiver au chaud avec une solide deuxième place. Bravo à elles !

Photo: Simon Hutin

FC Lucerne – Servette FC Chênois Féminin 0-1 (0-1)

Sportanlagen Allmend, 100 spectateurs.

Buts: Ruf (16e, CSC)

Servette Chênois: Pereira; Soulard, Felber, Spälti, Mendes ; Tufo, Maendly, Nakkach; Padilla (63e Fleury), Lagonia (c), Boho. Entraîneur: Eric Sévérac.

FC Lucerne : Romero, Schnider (92e Furger), Scherer (69e Remund), Ruf, Häring (92e Keel), Klotz (92e Sager); Wyser (81e Messerli), Jackson, Müller; Bienz, Cavelti. Entraîneur: Edvaldo Della Casa

Avertissements: Maendly (54e), Templin (77e) ;Hamidi (54e), Hoti (54e), Kaiser (66e), Marazguia (76e)

Young Boys-Servette 1-2: Merci Imeri!

Young Boys-Servette 1-2: Merci Imeri!

Servette enchaîne une troisième victoire consécutive et reste dans la bonne partie du classement avec un Kastriot Imeri de haut de très haut niveau qui a signé un doublé avec notamment un magnifique coup-franc!

Le sens de l’hospitalité est une qualité appréciée, une semaine après le rouge de Puertas c’est Martins Pereira qui va aider Servette en prenant un carton rouge (45′) alors que son équipe n’était pas spécialement en difficulté. Servette n’en demandait pas tant et en a pleinement profité en glanant les trois points dans une partie qui était plutôt mal embarquée. En effet, YB avait ouvert le score par ce diable de Kanga qui ouvrait le score aux alentours de la dixième minute de jeu. Se trouvant fort dépourvu lorsque le rouge survint, les Bernois n’ont eu d’autres choix que de courber l’échine avant de plier grâce à un pénalty transformé par l’homme de la soirée (67′). Kastriot Imeri allait offrir la victoire à son équipe à la 76′ sur un coup franc dont lui seul a le secret et ainsi offrir une nouvelle victoire aux siens.

LES NOTES DES GRENAT

JEREMY FRICK: 7/10


Il a subi tout seul toute la frustration des Bernois prenant divers coups de genoux au niveau du visage mais à chaque fois il s’est relevé tel Rocky Balboa face à Ivan Drago.

Note : 7 sur 10.

Nicolas Vouilloz: 6,5/10

Un début de match plutôt moyen avec un marquage laxiste sur l’ouverture du score de Kanga qui, selon nos sources serait toujours en train de célébrer son but.

Note : 6.5 sur 10.

Vincent Sasso: 8/10

Notre gars sûr de la défense, vous me direz que c’est plus facile à 11 contre 10 mais quand même!

Note : 8 sur 10.

Yoan Severin: 5/10

En difficulté sur l’ensemble du match et avec une coupe de cheveux vraiment pas terrible.

Note : 5 sur 10.

Moussa Diallo: 6/10

« Il est un peu en difficulté quand il s’agit d’être technique » très joli tacle décollé de la part du consultant de Blue Sports.

Note : 6 sur 10.

Théo Valls: 6/10

Il n’est pas dans la forme de sa vie mais il a une technique au-dessus de la moyenne ce qui justifie son statut de titulaire indiscutable (surtout que sur le banc y a pas grand monde on va pas se mentir).

Note : 6 sur 10.

Timothé Cognat: 5,5/10

Bon Tim, c’est pour quand la fin du rodage? C’est pas tout ça mais l’idée c’est d’aller chercher la Ligue des Champions d’ici maximum trois ans.

Note : 5.5 sur 10.

David Douline: 6/10

Il est intéressant pour récupérer des ballons et pour courir mais est-ce que c’est suffisant pour être titulaire en Super League? Oui.

Note : 6 sur 10.

Miroslav Stevanovic 6/10

J’en connais un qui ne va pas bien dormir durant les trois prochaines semaines après son face à face manqué.

Note : 6 sur 10.

Kastriot Imeri 8/10

On a trouvé le prochain ballon d’or, vous l’aurez lu ici en premier.

Note : 8 sur 10.

Grejohn Kyei: 6/10

Il est devenu indispensable on l’a encore plus constaté lorsqu’il est sorti.

Note : 6 sur 10.

FC Lucerne- Servette FCCF: La der’ avant la pause hivernale

FC Lucerne- Servette FCCF: La der’ avant la pause hivernale

Avant de pouvoir se concentrer pleinement sur la Champion’s League, le FC Lucerne croisera le fer avec le club genevois ce dimanche à 16 heures sur la pelouse de l’Allmend pour un dernier match avant l’année 2021 prenne fin.

2021 touche à sa fin

L’exceptionnelle année 2021 pour le club genevois touche bientôt à sa fin : alors qu’il leur reste encore deux rencontres de Champions League, le 8 contre Wolfsburg puis le 16 à Turin, ce match est bien la dernière opposition en championnat avant une pause bien méritée. Un titre de championnes de Suisse en poche, une qualification en Coupe Européenne atteinte avec brio et une phase de groupe bien que compliquée mais dont des enseignements pourront être tirés. Telle fût l’incroyable année auquel nous avons pu assister. Malheureusement toute bonne chose à une fin et ce samedi 4 décembre ce sera celle de l’AXA Super League qui permettra d’offrir une pause bien méritée à l’équipe d’Éric Séverac. Revigorées de deux victoires consécutives à St. Gall (0-3) puis face au FC Bâle sur la pelouse de la Fontenette (3-0), les Grenat ont pu faire le plein de confiance avant de retrouver le FC Lucerne, club qu’elles ont par ailleurs éliminé en novembre de la Coupe de Suisse (4-1) et ce alors qu’elles sont tenantes en titre. En cas de victoire, le Servette FCCF pourrait dépasser Grasshopper et ainsi passer l’hiver dans le rôle de dauphin du FC Zürich, voire leur revenir à égalité en cas de défaite dimanche sur la pelouse bâloise. Ce avant une reprise programmée pour le 5 février 2022 et le choc avec le FC Zürich Frauen. Cette rencontre sera donc importante au club genevois si elles souhaitent passer l’hiver au chaud et pouvoir se concentrer pleinement sur leurs deux prochaines échéances européennes dont un match à domicile, ce mercredi 8 décembre à 18 heures 45, face au club allemand du VfL Wolfsburg.

Un club en difficulté

Le FC Lucerne se trouve dans une situation assez compliquée en ce début de saison. En 8 rencontres, le club de l’Allmend pointe à une maigre septième place et huit points à leur compteur, grâce à leurs deux victoires acquises face à Yverdon (2-1) et Lugano (5-1). Pour l’instant, elles n’ont réussies à avoir des points que face à des équipes à leur hauteur. La dernière confrontation entre les deux équipes en championnat date du 8 mai 2021 et le club grenat s’était imposé 1-3 grâce à un doublé de Maendly et une réalisation de Marta Peiro à la 88ème minute. Le club du lac des Quatre-Cantons reste par ailleurs sur une lourde défaite survenue à Saint Gall (4-0) ce qui ne la place pas dans les meilleures conditions face à une équipe qu’il n’a pas encore su vaincre en six rencontres (cinq défaites, 1 nul). Cependant, il faudra se méfier de Alena Bienz et Sina Cavelti qui ont marquées toutes deux cinq buts depuis le début de saison et se classent ainsi à la troisième place des meilleures buteuses du championnat.

Retour de nos internationales

Cette semaine, le Servette FCCF a pu compter sur le retour de Natalia Padilla ainsi qu’Inès Pereira qui prirent part aux éliminatoires de la Coupe du Monde ainsi qu’Elodie Nakkach qui effectua des matchs amicaux. Notre attaquante polonaise, auteure d’une passe décisive, s’imposa 2-1 face au Kosovo jeudi passé et s’inclina lourdement mardi face à la Belgique (4-0). La sélection polonaise occupe après six rencontres la troisième place du groupe F avec un retard de deux points sur la Belgique. Notre gardienne portugaise, quant à elle, a réalisé un clean sheet lors de la victoire de son équipe face à Israël (4-0) mais prit place sur le banc mardi lors de la défaite face à l’Allemagne (1-3). Sa sélection pointe à la deuxième place du classement avec 13 points en six matchs mais un d’avance sur la Serbie, troisième, avec 9 points. Elodie Nakkach, de son côté, s’est imposée face au Sénégal sur le score de 2 buts à 0 mardi. Cette rencontre sert de préparation à la Coupe d’Afrique des Nations prévue en juillet au Maroc et compte comme qualification à la Coupe du Monde 2023.

Photo de Simon Hutin pour Servettiens.ch

SERVETTE FC – YOUNG BOYS : DEPLACEMENT DANGEREUX CHEZ LE CHAMPION

SERVETTE FC – YOUNG BOYS : DEPLACEMENT DANGEREUX CHEZ LE CHAMPION

Deuxième déplacement de suite pour des Servettiens qui reprennent confiance après les succès face à GC (3-2) et à Lausanne la semaine dernière (0-3). Face à eux se tiendra le champion Suisse en titre, Young Boys. Lors de leur dernière confrontation, les Bernois n’avaient fait qu’une bouchée de Servette (0-6), en infériorité numérique pendant une mi-temps. Ce match avait envoyé les Genevois dans une période de doute, les voyant enchaîner défaite sur défaite.

Depuis deux semaines, les Grenat reprennent du poil de la bête avec deux victoires consécutives. Nul doute que le 0-3 à Lausanne a rempli la jauge de motivation des coéquipiers du magicien Stevanovic. L’homme est en forme. Avec 6 passes décisives sur les deux derniers matchs, et surtout 13 assists en 14 matchs de championnat, ce qui fait de lui le meilleur passeur de la ligue, loin devant Zhegrova (6 passes décisives).

Le Bosnien de Servette peut notamment compter sur Kastriot Imeri pour transformer ses caviars, lui qui vient d’enchaîner un but par match lors des quatre dernières rencontres ou encore sur Kyei, toujours aussi important devant.

Dans la capitale, les récents vainqueurs du derby du Lac de Genève, auront fort à faire face à une équipe qui s’est imposée contre Lugano (3-1) mercredi, rattrapant un match de la 4ème journée. Young Boys reste, malgré un départ de saison bien moins impressionnant que ces dernières années, une équipe difficile à jouer. Elle produit en moyenne 2.48 Expected Goals (XG) par match, et n’en concède que 1.09. Des chiffres largement supérieurs à ceux des hommes de Geiger, qui sont en moyenne à 1.73 XG en leur faveur, contre 1.65 XG à leur encontre.

L’entraîneur Genevois, qui a avoué au Blick s’être posé des questions notamment sur la place de Frick dans le onze de départ pendant la mauvaise passe vécue cet automne, a récemment commencé à faire tourner son effectif et placer des piliers sur le banc. Sauthier et Rouiller viennent d’enchaîner deux matchs hors du onze, au détriment de Vouilloz et Diallo. David Douline, lui, est de plus en plus performant et commence à se faire sa place parmi les titulaires, profitant de la blessure de Cespedes, le Bolivien étant indisponible jusqu’en 2022.

Samedi à 20 heures 30, sur la pelouse synthétique du Wankdorf, Servette tentera de ramener les trois points à Genève afin de continuer sa série de victoires et ainsi s’éloigner de la zone rouge. Surtout que la semaine prochaine, c’est le FC Bâle qui se dressera sur la route des Genevois…

Photo de Martial Trezzini

Tableau noir Lausanne Sport- Servette FC: des Grenat plus tranchants que d’habitude

Tableau noir Lausanne Sport- Servette FC: des Grenat plus tranchants que d’habitude

Statistiques clés :

xG selon Wyscout: Servette FC 2.1 (3) – (0) 0.49 Lausanne

Les buts attendus (xG) mesurent la qualité d’un tir en fonction de plusieurs variables telles que la qualité de la passe décisive, l’angle de tir, la position sur le terrain et la partie du corps utilisée pour tirer. L’addition des “expected goals” (buts attendus) donne une indication sur le nombre de buts qu’un joueur ou qu’une équipe aurait dû marquer, compte tenu des tirs réalisés.

Tirs / cadrés : 

Servette : 10/7

Lausanne : 12/3

Passes précises : 

Servette : 323

Lausanne: 394

Passes précises en zone 3 :

Servette : 33

Lausanne : 35

Possession :

Servette : 44%

Lausanne : 56%

PPDA (passes permises par action défensive)

Servette : 14.79

Lausanne : 10.11

Les PPDA (passes permises par action défensives) reflètent le nombre de passes que l’adversaire peut effectuer dans sa zone défensive. Plus le nombre est bas, plus l’équipe en question a effectué un pressing intense et a permis peu de passes à son adversaire. Plus le nombre est haut, plus l’équipe en question a laissé son adversaire effectuer des passes dans sa zone défensive. Le nombre final obtenu est la moyenne calculée au cours du match qui sert à mesurer l’intensité d’un pressing.

Analyse :

Chose rare pour être soulignée, Servette a été plus décisif que d’habitude. 3 buts marqué pour 2.1 xG cumulé selon Wyscout. De plus, Servette n’a pas eu la possession 44% vs 56%, même à 11 contre 10. Il est vrai que le terrain ne facilitait pas le jeu, le choix pour un jeu plus direct fût sans doute le bon. Le carton rouge a tout de même facilité le match des Grenat, les statistiques sont donc à prendre avec du recul. Cognat reprend petit à petit ses marques et l’équipe n’a plus perdu depuis son retour (24 passes réussies, 2 interceptions, 1 passe dans la zone 3) c’est moins bien qu’à son habitude mais nul doute qu’il reviendra à son niveau. Vouilloz (11/15 duels gagnés, 10 interceptions) et Douline (20/27 duels gagnés, 6 interceptions, 31 passes) ont délivré une de leurs meilleures prestations. L’animation offensive Cognat, Imeri, Stevanovic et Kyei promet de belles choses pour les prochains matchs. 

Échanges et combinaisons les plus utilisées :

Sasso et Vouilloz sont en tête de ce classement. Les conditions ainsi que le pressing plus léger de Lausanne ont permis à la défense de souffler. C’est une des grandes différences avec le match contre Grasshopper. On remarque que le positionnement moyen des joueurs est assez haut. Surprenant pour être soulevé, Valls et Douline ont peu échangés entre eux. On remarque davantage de combinaison sur les côtés que dans l’axe. 

Top : Stevanovic

Stevanovic, encore, pour ces 3 passes décisives sans forcer ni impressionner mais encore et toujours décisif.

Flop : –

Pas de joueur flop retenu pour ce match.

En direct
Hors Ligne
Servettiens.ch

GRATUIT
VOIR