Boulot – match du Servette – déception – dodo

Boulot – match du Servette – déception – dodo

Les semaines se suivent et malheureusement se répètent. Tout d’abord je voulais féliciter la Ligue pour les matchs programmés à 18h15 un jeudi. Comme tout bon Genevois, à cette heure ci je suis coincé dans les bouchons et je dois donc commencer à regarder le match sur mon téléphone avec en bande sonore la reprise plus que très approximative de Despacito à l’accordéon. Je me disais que regarder mon équipe jouer devrait me remonter le moral mais c’est tout l’opposé. Défaites, matchs nul rien n’allait, pas même ce derby contre l’autre petit club durant lequel on s’est pris une fessée pour la deuxième fois de la saison. Pas un derby de gagné cette saison ça commence à être ridicule. Ce qui m’embête le plus malheureusement, c’est le pauvre jeu proposé par nos gars. Peu d’envie, peu de construction… Et que dire de ces 3 penaltys ratés de suite… C’est avec peu de confiance que l’on se déplace à Berne pour affronter le leader du championnat qui est en pleine confiance suite à sa victoire 4-3 contre le Bayer Leverkusen.

En ce dimanche 21 février nous nous déplaçons du côté du Wankdorf chez nos petits oursons bernois. Un match qui s’annonce en effet très compliqué surtout lorsque l’on voit que nos adversaires du jour n’ont « que » 22 points d’avance sur nous. Dès le coup d’envoi donné par Mr. Bieri (grosse performance pour lui d’avoir pensé aller regarder la VAR) nous retombons dans nos travers en subissant dès le début du match et c’est avec la fameuse technique genevoise du « je prends un goal dans les 10 premières minutes » que les bernois ouvrent le score sur corner. Le buteur ? Steve Rouiller qui porte pourtant un maillot grenat. Lui qui gagne souvent ses duels aériens en corner mais qui malheureusement en met plus dans ses propres filets. Il sera également responsable du deuxième goal marqué par l’ancien Servettien à savoir JP Nsamé. Steve qui a été solide ces derniers matchs est complètement passé à côté de son match aujourd’hui. Tu aurais pu te rattraper sur ta très belle tête sur ce coup franc joué en deux temps mais tu n’auras malheureusement pas trouvé le chemin des filets. Oublie ce match et ressaisis-toi car tu nous a montré que tu était capable de bien mieux sur un terrain. Donne tout contre Zurich la semaine prochaine !

La deuxième mi-temps n’aura été que du remplissage. On a été plus proche du 3 et du 4 à 0 si l’officiel du jour n’avait pas pensé à regarder la VAR. Un coup de coude au visage et une simulation auront permis à nos joueurs de rencontrer de Berne qu’avec deux goals encaissés.

La prestation de l’équipe entière est très décevante. Steva depuis son retour n’a pas encore retrouvé ses sensations, la seule équipe a marqué moins que nous est Vaduz et même Frick aujourd’hui s’est permis quelques boulettes normalement peu inhabituelles de sa part… L’un des seul à tenir sa place correctement ces derniers matchs n’est autre que Gaël Clichy. Propre dans ses relances, solide aux duels et combatif. C’est cet esprit là que TOUTE l’équipe devrait avoir.

Ces derniers matchs sont à oublier et au plus vite. Ce que mon équipe me propose ces temps est pire que de recevoir des demandes d’ajouts dans des groupes russes bizarres sur Instagram. Alors les gars, au prochain match on retrouve cette hargne et cette envie d’aller de l’avant qu’on a eu ces dernières saisons. On ne lâche rien, on ne vous lâchera pas non plus. Dans toutes les situations vous pouvez compter sur nous mais offrez nous du spectacle, du jeu et surtout retrouver ce gout à la victoire trop peu présent cette année. J’ai faim, faim de cette joie que vous me procuriez à aller au stade (on s’y fera devant la TV), faim de ces poils qui s’ hérissaient lorsque je vous voyais partir à l’assaut du but adverse.

Rendez nous fier, remettez Genève à sa place dans ce foutu classement.

Allez Servette !

Young Boys – Servette 2-0 : Fini les semaines anglaises

Young Boys – Servette 2-0 : Fini les semaines anglaises

A quatre unités de l’Europe mais seulement à trois d’une place de barragiste : on peut voir le verre à moitié vie ou à moitié plein. On peut également établir un lien avec le match de ce dimanche avec une première mi-temps à oublier mais une deuxième de meilleure qualité même si cela a été insuffisant.

Les Servettiens ont certainement perdu la rencontre à la 4e minute sur ce corner d’YB qui termine au fond des filets, cette fameuse habitude d’encaisser rapidement et qui lasse les supporters depuis quelques semaines. Les Grenat subissent à cause de leurs errements défensifs mais sont proche d’égaliser sur leur seul tir cadré de la rencontre et seront directement punis derrière avec le but du break de l’inévitable Nsamé. Au retour des vestiaires, Alain Geiger change de dispositif et Servette réalise une bien meilleure seconde mi-temps. Néanmoins, on pourra remercier l’arbitrage vidéo de n’avoir pas aggravé le score au cours de ce deuxième acte. Cette défaite au Wankdorf signifie la fin des semaines anglaises et laisse le temps aux Genevois de préparer leur prochaine échéance de samedi face au FC Zürich.

Les notes de la rencontre

Jérémy Frick : 5

Impuissant sur les deux buts des Bernois, il a toutefois montré des signes de faiblesses dans son jeu au pied. Très peu inquiété par un leader suffisant.

Anthony Sauthier : 5

Il a montré de meilleures intentions que lors des dernières sorties avec plus d’agressivité mais il s’est fait débordé plus d’une fois hier après-midi. Remplacé à la mi-temps par Arial Mendy (3) qui ne parvient toujours pas à faire la différence lors de ses entrées (et accessoirement réussir un centre)

Steve Rouiller : 4

Le numéro 4 est dans une période relativement compliqué… C’est lui qui inscrit malgré lui le premier but de la rencontre et est en retard sur Nsamé sur le 2-0.

Vincent Sasso : 6

Un bon match pour l’ancien joueur de Braga qui a échappé à un potentiel carton rouge mais heureusement l’arbitre a pris la bonne décision.

Gaël Clichy : 6

Un match solide pour l’ancien Gunner qui n’aura pas été récompensé de ses efforts ce dimanche.

Timothé Cognat : 6

Il a été l’un des rares à se montrer percutant et remuant malgré quelques pertes de balles. Bien esseulé à mi-terrain.

Théo Valls : 5

Une rencontre discrète pour le nîmois qui a eu de la peine à se montrer. Sorti à la 72e au profit de Gaël Ondoua qui est revenu au jeu pour la première fois depuis le 23 décembre.

Miroslav Stevanovic : 4

On évoquait une possible renaissance ce dimanche au Wankdorf pour l’ailier mais force est de dire que le Bosnien est dans une période compliqué et que son match a été compliqué.

Boris Cespedes : 4

De retour après sa suspension, son match a été relativement compliqué pour lui et c’est sans grande surprise qu’il est sorti à la pause pour Alex Schalk (4) qui n’a pas eu d’opportunité pour se montrer.

Kastriot Imeri : 3

Performance insuffisante pour Imeri qui n’a pas été dans le tempo à Berne. Il a été par moment transparent.

Grejohn Kyei : 4

Une partie à oublier pour le meilleur buteur grenat qui n’a pas eu une seule occasion à se mettre sous la dent malgré une participation au jeu semble toute correcte. Remplacé, tout comme Valls, à la 72e par Koro Koné qui montre encore une fois ses difficultés cette saison.

BSC Young Boys – Servette FC : Bis repetita ?

BSC Young Boys – Servette FC : Bis repetita ?

Les petits clubs ne sont pas symboles de réussite pour le club grenat, que ce soit les deux défaites à Lausanne ou celle à Tourbillon, ce n’est pas les exemples qui manquent, le Servette FC pourtant réussit à prendre des points, à défaut de toujours en offrir, aux grands clubs de ce championnat. C’est donc l’occasion de continuer dans cette optique dimanche à 16 heures au Wankdorf.

Une antre qui a perdue de sa flamme

Le Stade de Genève, l’antre du grand Servette, autrefois une forteresse imprenable au sein de laquelle le peuple genevois faisait vibrer ces murs bien ternes et pousser son équipe à la victoire n’est plus… Avec le Covid-19 qui a fait son apparition, le public ne put revenir qu’à deux occasions lors de la victoire contre le FC Bâle le 27 septembre sur un penalty de Schalk puis lors de la réception du club de la capitale le 17 octobre lors de la première titularisation de Fofana (0-0). Malgré un nombre réduit de spectateurs, on avait pu voir un maigre soutien du public qui apporta malgré tout de la chaleur auprès des joueurs. Malheureusement, la donne a changé puisque les Grenat ne se sont imposés qu’à une reprise lors de ses sept derniers matchs, contre Lucerne le 7 février (4-2) soit un bilan de cinq nuls et une défaite. Ces performances restent malgré tout incertaines puisque le Servette FC est autant dans la course à l’Europe avec un retard de trois points sur la troisième place détenue par le FC Zürich mais également cinq sur la place de barragiste du FC Lucerne. La défense, autrefois solide, a également perdue de sa splendeur et se retrouve désormais vite en difficulté. Déjà onze buts encaissés en cinq rencontres, ce qui monte à 26 le nombre de buts encaissés en 20 matchs (1.3/rencontre), la fatigue de l’enchaînement des matchs peut en être un des facteurs mais c’est aussi le rendement des cadres qui peuvent faire parler, que ce soit Rouiller en défense ou Stevanovic qui ne réussit plus à faire tant la différence, même le capitaine Sauthier a eu certains égarements qui ont coûtés des points.

Un BSC Young Boys en pleine confiance 

De l’autre côté, c’est un YB qui tire la bourre, actuel premier du classement, avec déjà une belle avance de 16 points sur son premier poursuivant, le FC Bâle, deuxième avec 31 points. Ils n’ont concédé qu’une seule défaite en vingt matchs et c’est le club grenat qui avait su déjouer tous les pronostiques en s’imposant au Wankdorf le 13 décembre sur le score de 1-2. De plus, le club de la capitale brille également sur la scène européenne en s’imposant à domicile face au club allemand du Bayer Leverkusen (4-3). Cependant, ce match international peut aussi offrir des points aux grenat puisque le match retour en Allemagne se disputera le jeudi 25, soit quatre jours seulement après le match à Genève et on peut donc naturellement penser que l’entraîneur Gerardo Seoane mettra certains de ses cadres au repos afin de les préserver pour ce match à fort enjeu bien que Nsamé soit pleinement opérationnel, lui qui purge ses suspensions en Europa League face au cinquième de Bundesliga.

Le Servette FC se doit donc de reprendre à nouveau trois points à l’actuel champion de Suisse et pourquoi pas le faire chuter à nouveau. Le club grenat a ainsi l’occasion de se rapprocher du trio de tête et profiter du calendrier chargé du club bernois.

Lugano – Servette 1-1 : Miraculeux

Lugano – Servette 1-1 : Miraculeux

Servette ne repart pas bredouille une deuxième fois d’affilée ! Avec une équipe remaniée, les Grenat ont pu éviter une deuxième défaite consécutive en inscrivant le but de l’égalisation, sauvant quelques peu une soirée bien maussade…

La rencontre débute habituellement pour les Genevois avec un but encaissé suite à une erreur défensive individuelle. Un classique beaucoup trop répétitif qui commence à être un poil lassant… Servette aura néanmoins des opportunités pour revenir à la marque mais ce sont des Luganais bien en place qui sont devant à l’heure du thé. Les Servettiens vont mieux entamer les 45 dernières minutes puis dès l’heure de jeu, la rencontre va ravir ceux qui souhaitaient faire une sieste après le travail. Cela va durer jusqu’à la 87e et ce fameux penalty (encore) raté par Servette mais fort heureusement, les Grenat vont réussir à trouver l’ouverture à la 92e pour ramener en terres genevoises le point du nul et boucler son dernier match en retard pour rester dans le milieu du classement avant le déplacement à Berne.

Les notes de la rencontre

Jérémy Frick : 5

Un arrêt à la 20e minute de jeu qui évite à ses coéquipiers d’être menés 2 à 0. Néanmoins, ses relances ainsi que ses sorties ont été plus que friables.

Anthony Sauthier : 4

Un contrôle raté qui aurait pu être lourd de conséquences si son gardien n’avait pas fait l’arrêt qu’il fallait. Beaucoup mieux que samedi, il a cédé sa place à Alex Schalk qui est passé par toutes les émotions avec tout d’abord par son penalty manqué puis ce fameux but qui sauve Servette d’un bien mauvais pas.

Nicolas Vouilloz : 5

De retour au jeu après deux mois, il s’aligne mal sur l’ouverture du score. Il s’est remis en selle par la suite.

Vincent Sasso : 6

De retour dans le onze de base, il se procure une belle occasion en première mi-temps. Un bon retour à la compétition pour lui.

Gaël Clichy : 6

Nettement mieux que lors de ses dernières sorties.

Timothé Cognat : 6

Malgré quelques pertes, il aura été l’un des rares à apporter de la percussion en terres tessinoises.

Théo Valls : 6

Sa frappe manquée s’est transformée par chance en passe décisive, lui qui vait subit un véritable attentat en début de rencontre de la part de Lavanchy.

Miroslav Stevanovic : 4

Mauvaise passe pour l’international bosnien qui éprouve des difficultés à retrouver son niveau d’antan. Renaissance ce dimanche au Wankdorf ?

Kastriot Imeri : 4

C’est lui qui se procure la première occasion de la partie. La suite de son match est moyenne tant il a été très discret. Remplacé dans les dernières minutes par Steve Rouiller.

Arial Mendy : 3

Va-t-il résussir un jour un centre ? C’est très certainement la question que se pose tout supporter grenat depuis des semaines et également sur le match d’hier soir.

Koro Koné : 3

On parlait de Mica Stevanovic mais que dire du numéro 18 Servettien… Malgré une bonne occasion à l’heure de jeu, on match est nettement insuffisant et dans la continuité des ses dernières sorties. Le titulaire Grejohn Kyei est monté au jeu à sa place pour les dernières minutes, sans avoir l’opportunité de se montrer.

Lugano – Servette : se remettre en selle

Lugano – Servette : se remettre en selle

Une semaine après avoir reçu sa première bête noire depuis la remontée en 2019, c’est chez sa deuxième que Servette se déplace ce mercredi pour ce match à rattraper de la 16e journée (et espérons le dernier cette saison) du côté du Tessin à 18h15 pour tenter de prendre le dessus sur les Bianconeri.

Bilan mitigé en 2021

Une victoire, deux nuls et deux défaites : tel est le bilan du Servette FC en 2021. Un bilan qui s’est accentué ce week-end avec la défaite face à l’OGC Nice 2 (3-1) et certains joueurs qui commencent à tirer la langue. Alain Geiger fera-t-il tourner pour ce long déplacement à Lugano ? En sachant que Cespedes sera suspendu au Cornaredo et que Gaël Ondoua vient de reprendre l’entraînement, cela fera deux options en moins pour le coach. La potentielle quatrième place en cas de succès et de non-victoire de Saint-Gall pourrait amener les Grenat à jouer le coup à fond dans un stade où ils ont connu la défaite lors des deux déplacements la saison dernière (1-0 le 1er décembre 2019 puis 3-1 le 31 juillet 2020). Ajoutez à cela les trois matchs nuls (2 fois 1-1 et un 0-0) et on constate que les Servettiens ont de la peine face aux Luganais depuis la promotion.

Lugano pas au mieux également

Après avoir été leader à l’automne, le groupe de Maurizio Jacobacci traverse un période plus délicate, avec seulement une victoire (à Saint-Gall le 24 janvier dernier) sur les dix dernières rencontres. En revanche, l’équipe tessinoise n’a concédé que par deux fois la défaite, à chaque fois face à YB à domicile. Les Luganais seront d’autant plus motivés qu’en cas de succès, ils chiperaient la troisième marche du podium au FC Zürich et reviendraient à deux longueurs du FC Bâle, fragile dauphin des Young Boys. Les coéquipiers de Noam Baumann pourront compter sur leur nouvelle recrue, le Portugais Asumah Abubakar, dont beaucoup de supporters Grenat réclamaient l’arrivée, en provenance de Kriens cet hiver. Auteur de 22 réalisations en 50 rencontres en deux saisons au Kleinfeld, l’avant-centre de 23 ans a réussi ses débuts lors de son premier match en inscrivant son premier but à Bâle lors du 2-2 entre les Rhénans et les Tessinois. Il est depuis à la recherche de sa deuxième réalisation mais nul doute qu’il sera un véritabe poison pour Rouiller et consorts ce mercredi.

Servette FCCF – FC Lugano 8-1 (3-0) : Sans pitié

Servette FCCF – FC Lugano 8-1 (3-0) : Sans pitié

Censée se disputer ce samedi du côté de la Fontenette, la rencontre fut disputée ce dimanche à Balexert, ancien théâtre des exploits grenats la saison dernière. Malgré ce changement d’habitude, les Servettiennes n’ont pas fait de détail et ont étrillé des Luganaises qui auront eu le mérite de tromper la défense Genevoise.

Privées de Sandy Maendly (suspendue) et de Marta Peiro, sur le banc au coup d’envoi, les Grenat débutent timidement la rencontre, sont proches d’ouvrir le score à la 9e mais Fleury trouve la barree mais elles sont un peu gênées par des tessinoises qui cherchent à repousser l’échéance. Elle intervient à la 12e minute par l’intermédiaire d’une tête de Caroline Abbé qui reprend le corner de Revelli. Servette-Chênois va ensuite par deux fois l’occasion de doubler la mise : à la 22e par Arfaoui qui manque son affaire puis trois minutes plus tard lorsque Sarrasin se voit refuser le 2-0 pour hors-jeu. Elle oubliera ce fait de jeu à la 32e en transformant un penalty qu’elle a obtenu. Le 3-0 va tomber comme un fruit mûr quatre minutes plus tard grâce à Serrano qui s’y reprend à deux fois, grâce au poteau, un centre d’Amandine Soulard avant de rejoindre les vestiaires.

On veut encore enfoncer le clou côté genevois mais un événement va se produire à la 54e : profitant d’une perte de balle grenat, Petkova ajuste Thalmann des 20 mètres pour inscrire le 4e but des Tessinoises seulement cette saison et le septième encaissé par Servette en 15 rencontres. De quoi faire douter les locales ? Absolument pas car le 4-1 puis le 5-1 en deux minutes par Fleury et Sarrasin, cette dernière étant à la conclusion d’un gros travail de Manon Revelli. Fleury va ensuite doubler la mise avant la 70e de la tête servie par Revelli qui réalise un ”hat-trick” de passes décisives. Léonie Fleury va quant à elle réalisé le vrai coup du chapeau à la 86e, une nouvelle fois de la tête, avant qu’Amira Arfaoui ne clôt la marque à 8-1 sur un mauvais dégagement d’Ubaldi. Les Servettiennes prennent le large sur YB avec 11 unités d’avance mais deux matches en plus avant d’aller défier le FC Bâle dans deux semaines après la pause internationale et la double confrontation entre la France et la Suisse.

Servette FC Chênois Féminin – FC Lugano Femminile 8-1 (3-0)

Stade de Balexert, huis-clos.

Buts : 12e Abbé 1-0, 32e Sarrasin (pen.) 2-0, 36e Serrano 3-0, 54e Petrova 3-1, 57e Fleury 4-1, 58e Sarrasin 5-1, 71e Fleury 6-1, 86e Fleury 7-1, 88e Arfaoui 8-1.

Servette FCCF : Thalmann – Revelli, Abbé (46e Felber), Hurni, Tufo (46e Spälti) – Serrano (74e Dumauthioz), Gillioz (46e Duclos) – Soulard, Arfaoui, Fleury – Sarrasin (cap.) (61e Peiro). Entraîneur : Éric Sévérac.

FC Lugano : Ubaldi – Giannotti, Tonelli (cap.), Andersson, Martinoli – Marolt, Verissimo, Petrova – Bytyqi (60e Lorenzi), Petkova, Suter. Entraineur : Andrea Antonelli.

Avertissement : 40e Revelli, 80e Lorenzi

La réaction de Manon Revelli à notre micro suite à ses 3 assists :

La galerie photo de la rencontre

Le résumé vidéo de la rencontre

Servettiens.ch

GRATUIT
VOIR