Servette FCCF-Aarau 2-0: 20 dernières minutes décisives

Servette FCCF-Aarau 2-0: 20 dernières minutes décisives

A 20 minutes près et comme les garçons, les Servettiennes auraient pu finir leur rencontre frustrées mais contrairement à leurs homologues masculins, elles ont su faire la différence en fin de rencontre pour s’imposer face à Aarau.

Tout avait très mal commencé pour les Grenat qui perdent Sandy Maendly sur blessure à la huitième minute. Ce coup du sort déstabilise l’équipe qui malgré une nette domination ne parvient pas à conclure ou à régler la dernière passe. Les Genevoises ne vont se procurer qu’une seule grosse occasion en première période à la 41e : idéalement servie au point de penalty par Serrano, Elodie Nakkach manque totalement son affaire en expédiant le cuir au-dessus de la barre.

Toujours face à des Argoviennes totalement inoffensives durant 90 minutes, Servette-Chênois va encore monopoliser le ballon mais sans parvenir à trouver la faille. La délivrance va intervenir à la 72e et ce centre millimétré d’Amandine Soulard pour la tête de Jade Boho qui ouvre la marque et inscrit son deuxième but de la saison en championnat. Le plus dur semble être fait pour Servette qui va doubler la mise dans les arrêts de jeu avec une nouvelle fois Amandine Soulard à la passe pour Padilla qui tente sa chance mais voit Friedli être à la parade. Heureusement, Thaïs Hurni avait suivi et double la mise pour sceller le score final à 2-0. Les Grenat remplissent le contrat et restent troisièmes avant d’aller défier Yverdon.

Servette FC Chênois Féminin – FC Aarau Frauen 2-0 (0-0)

Stade de la Fontenette, 160 spectateurs.

Buts : 72e Boho Sayo 1-0, 91e Hurni 2-0.

Servette FC Chênois Féminin : Pereira – Soulard, Felber, Mendes, Spälti – Nakkach (82e Guede), Serrano, Maendly (cap.) (9e Hurni) – Fleury (82e Sebayang), Peiro (63e Boho Sayo), Bourma (63e Padilla). Entraîneur : Eric Sévérac

FC Aarau Frauen : Friedli – Storr (88e Aeberhard), Stierli (cap.), Cortello, Berli – Fabia Reinschmidt, Sina Reinschmidt, Pfannschmidt – Steck (77e Näf), Höltschi (76e Süss), Raqipi (59e Giraud). Entraineur : Selver Hodzic.

Avertissements : 78e Soulard, 80e Cortello.

Les réactions après la rencontre

Les photos de la rencontre

Servette – Lausanne 1-1 : Enième frustration

Servette – Lausanne 1-1 : Enième frustration

Frustrant, rageant, etc… Tant de termes peuvent décrire la frustration des Grenat hier soir qui auraient dû s’imposer face à des Lausannois aux velléités offensives quasiment proche du néant.

LES NOTES DES GRENAT

A l’occasion du derby du Lac de Genève, nous vous offrons à vous chers lecteurs l’opportunité de noter les Servettiens. Vous aurez ainsi la chance de remporter un code promo à utiliser sur notre boutique. Alors, à vos notes !

➡️ Servettiens.shop

Servette-Lausanne : Retrouver la normalité

Servette-Lausanne : Retrouver la normalité

Servette reçoit Lausanne chez lui, l’occasion est belle pour les âmes moribondes de retrouver le goût et le chemin du stade afin de fêter une victoire dans la joie et l’allégresse la plus complète.

Après avoir été étrillé 6-1 dans “son” stade, Lausanne prendra la direction de la (vraie) capitale, la mine encore hagarde de l’humiliation subie contre Young Boys. Une bête blessée est toujours aussi fourbe que dangereuse d’autant plus quand l’instinct de survie commence à pointer le bout de son nez. Servette est prévenu, il ne devra pas se contenter de piquer, il devra également avoir l’instinct du tueur afin de rester au en haut et de laisser Lausanne dans les profondeurs de la Super League.

Dire que Lausanne n’est pas au mieux serait un euphémisme teinté d’une douceur extrême. Méconnaissables les Vaudois pointent à une très jolie 10ème place sans avoir glané le moindre succès, autant dire que l’heure n’est pas vraiment à la grande poilade pour les joueurs de Borenovic qui entame bien mal sa saison tandis que Giorgio Contini doit bien se fendre la poire en voyant le désastre qui est en train de se profiler du côté de la Tuilerie.

Si vous êtes un amoureux servettien de longue date, vous savez que Servette a deux spécialités: avoir des sites web de qualité qui vous permettent de suivre l’actualité du club au plus proche de l’actualité et de relancer des adversaires à la dérive. Forts de ce constat, les hommes d’Alain Geiger seront d’autant plus vigilants quant à un éventuel excès de confiance.

Servette – Lausanne est aussi le choc des cultures entre la Genève internationale, en avance sur son temps, et Lausanne, ville qui n’a qu’un intérêt limité et dans laquelle on ne se rend que lorsqu’on y est obligé ou pour un Lausanne-Servette bien entendu.

Il est de notoriété publique que Servette, et par extension Genève, est de loin supérieur à son voisin. Comparer les deux serait tout aussi mal venu et infâme que de mettre sur le même pied d’égalité Beethoven et Maitre Gims, le Taxi et le Parrain, une Ferrari et une Smart ou encore Alain Geiger et Kevin Cooper.

Cela étant dit, il reste la réalité du terrain. La saison dernière nous a prouvé que le LS ne réussissait que très moyennement à Servette mais fort heureusement les choses sont faites pour changer, tout est toujours en mouvement et les Grenat seraient bien inspirés de se dire que le changement c’est maintenant !

➡️ Si on a pas encore son billet pour le match, on le prend de suite !

➡️ Les Servettiennes jouent également ce samedi. La présentation à lire sur le site

Servette FCCF – FC Aarau Frauen : Retour à la maison

Servette FCCF – FC Aarau Frauen : Retour à la maison

Pour la première fois depuis presque un mois, les Servettiennes retrouvent le Stade de la Fontenette pour cette quatrième journée d’AXA Women’s Super League. L’occasion de venir voir, de féliciter l’équipe après sa qualification pour les phases de poules et par la même occasion lancer votre soirée avant le Derby du Lac de Genève.

Des Argoviennes qui veulent créer l’exploit

Ce ne sont pas moins que les dernières championnes de Ligue Nationale B que recevront les Grenat ce samedi 25 septembre à 16h. Trois ans après leur relégation dans l’antichambre de l’élite suite à une saison chaotique (quatre petits points récoltés sur la saison 2017-2018), Aarau revient en Super League avec l’objectif de s’y maintenir avec pour l’instant des résultats mitigés (2 unités en 3 matches). Pour parvenir à lutter avec Yverdon et Lugano, les deux autres candidats à la relégation, les Argoviennes ont réussi deux jolis coups cet été sur le marché des transferts avec le recrutement de l’Allemande Sonja Giraud, qui arrive du FC Cologne, mais surtout de Seraina Friedli qui, un an après son départ pour la Fiorentina, revient au pays afin de regagner du temps de jeu.

Jade Bojo : ‘’ Un début de saison à la hauteur de mes espérances ’’

Déjà meilleure buteuse de l’équipe, signe d’une adaptation réussie, la nouvelle numéro 7 Jade Boho n’aborde pas cette rencontre à la légère : ‘’ Je suppose que ce sera difficile mais nous jouons à domicile et c’est un avantage pour nous et nous devons en profiter.’’ Arrivée cet été de Logrono (D1 espagnole) et auteure de quatre réalisations depuis le début de la saison, l’ex-internationale guinéo-équatorienne semble ne pas regretter son choix. ‘’ J’ai été convaincue du projet après une seule discussion en visioconférence ! ’’ Nous avoue-t-elle. ‘’ Le championnat suisse est très physique, j’espère maintenir le niveau et contribuer à l’équipe. ‘’

Agée de 35 ans, celle qui fut trois fois championne avec le Rayo Vallecano au début des années 2010 ne vient pas à Genève en pré-retraite : ‘’ Je vais travailler dur pour atteindre chaque objectif au niveau du groupe et au niveau personnel. ‘’ Double buteuse lors de la confrontation face à Glasgow City, l’ancienne vainqueur de la CAN féminine en 2012 se réjouit de disputer la phase de groupes de la Ligue des Champions : ‘’ Bien que j’aie déjà une certaine expérience de cette compétition, après tant d’années, je suis très reconnaissant de pouvoir jouer à nouveau dans cette grande compétition, je suis excité et j’espère pouvoir donner le meilleur de moi-même. ’’

Tombées dans le groupe de Chelsea, Wolfsburg et de la Juventus, les Grenat auront fort à faire pour cette première. ‘’ C’est le groupe le plus difficile, du moins je le pense. Cela va être très compliqué mais nous allons travailler très dur pour passer cette phase de groupe. Pour moi, rien n’est impossible et encore moins dans ce sport. ’’ nous confie l’ancienne joueuse de l’Atlético Madrid. Nul doute qu’avec qu’elle, Servette-Chênois ne pourra que rêver plus grand cette saison !

Zurich – Servette 2-2 : Un vrai choc au sommet

Zurich – Servette 2-2 : Un vrai choc au sommet

Leaders provisoires à la mi-temps puis menés à la marque en seconde période, les Servettiens ont ramené de la capitale économique helvétique un point plus que logique de cette rencontre qui fut des plus équilibrés.

Les Grenat sont passés par tous les états durant ces 90 minutes avec un début de match en faveur du FCZ mais sans grandes occasions à se mettre sous la dent. Puis les Genevois vont reprendre le contrôle des opérations pour au final ouvrir le score juste avant la pause sur penalty. Alors que tout semblait rouler vers la première place, tout va s’effondrer durant le deuxième acte avec l’égalisation de Guerrero et le deuxième dans la foulée sur un bijou de Coric, qui rattrape la réalisation annulée de Ceesay. Vous n’en aviez pas encore eux plein les yeux hier soir ? Vous avez été servis avec l’égalisation servettienne aussi belle que le but précédent. Un coup franc qui clôt la marque à deux partout de façon logique.

LES NOTES DES GRENAT

Totalement impuissant sur les deux réalisations zurichoises, le portier aura été présent quand il le fallait pour contrer les quelques frappes adverses.

Bon nombres d’occasions du FC Zurich sont venues de son côté où il a semblé quelques peu dépassé. Sorti dans le dernier quart d’heure par Moussa Diallo.

Un match taille patron pour le taulier qui aura été juste derrière et a fait preuve de roublardise sur le but annulé de Ceesay. Il aurait pu être le héros de la soirée à la dernière minute.

Une intervention salvatrice qui évite la défaite et juste avant le 2-2, qui suit la logique de sa bonne rencontre.

Très solide défensivement, il a rassuré la défense et ses montées ont pu apporter des offensives très intéressantes.

Le milieu des leaders de Super League l’a pas mal bousculé ce mardi soir, jusqu’à lui faire prendre un carton jaune sur la faute amenant le but adverse. Remplacé par David Douline.

Il n’a pas tremblé sur le penalty de l’ouverture du score et son volume de jeu fut intéressant malgré une entame de match plutôt moyenne.

Monté au jeu à la place de Timothé Cognat (sorti sur blessure), son match ne fut pas des plus convaincants. Mais son coup de génie à la 87e permet à Servette de ne pas repartir bredouille.

Lynché durant 45 minutes par Carlos Varela aux commentaires de Blue Sport, il aura fait son match en étant précieux dans le collectif grenat.

Ce n’est vraiment pas une très bonne période que traverse le buteur français. Du déchet et une grosse occasion de manquée. Sa place de titulaire est-elle menacée dorénavant ?

Il a amené de la percussion sur son aile et s’est crée deux grosses opportunités, sans succès. Remplacé dans les 20 dernières minutes par Alexis Antunes qui a amené un peu de fraîcheur.

➡️ Le résumé vidéo de la rencontre

➡️ L’analyse du match de Tribune Nord ce mercredi à 19h !

FC Zürich – Servette FC: Le choc !

FC Zürich – Servette FC: Le choc !

Il y a des matchs dans la saison qui peuvent donner lieu à ce qu’on appelle des « tournants » dans une saison. Ce match face au leader Zurichois y ressemble furieusement et le résultat dira beaucoup sur les ambitions que Servette pourra nourrir dans cette saison 2021/2022.

Leader surprenant aux allures de tube de l’été, les Zurichois ont pris une jolie valise face à YB en s’inclinant sur le score de 4-0 ! Le FCZ aura à cœur de vouloir se reprendre et l’équipe est remontée à bloc avant d’affronter Servette. Pour autant, ramener un bon résultat de Zürich n’est absolument pas utopique.

À l’image de la Suisse lors de l’Euro 2020, le FC Zürich s’articule dans un 3-4-1-2, ce système permettant aux latéraux de jouer haut et de créer le surnombre au milieu et en attaque. Lors du dernier match contre YB, on a retrouvé Ousmane Doumbia et Moritz Leitner au milieu de terrain. Les deux joueurs doivent beaucoup travailler et récupérer afin de faciliter le travail du trio de devant composé notamment de Antonio Marchesano et du virevoltant Assan Ceesay.

Le résultat ? Marchesano a inscrit 4 buts tandis que Ceesay pointe à 3 unités. A eux deux, ils ont inscrit la moitié des buts Zurichois cette saison. Servette devra également se méfier de l’ancien joueur de Valencia, Adrian Guerrero qui a déjà délivré deux passes décisives cette saison et dont l’activité sur le côté gauche risque de donner quelques mots de tête à Anthony Sauthier et sa défense.

Néanmoins, le FCZ ne possède de loin pas la meilleure défense du pays. Par moments, le système défensif des Zurichois semble avoir de la peine défensivement avec une défense un peu lente ce qui laissera des ouvertures aux Grenats, à eux d’en profiter et de se rapprocher de la tête du championnat !

➡️ La dernière confrontation

➡️ L’analyse de Tribune Nord sur Concordia-Servette

En direct
Hors Ligne
Holler Box
Servettiens.ch

GRATUIT
VOIR