Zurich – Servette 1-2 (0-0) : Comme à la maison

Zurich – Servette 1-2 (0-0) : Comme à la maison

Le FC Zurich nouveau club partenaire du Servette FC ? On plaisante bien évidemment car on ne doute pas que le club de la Limmat ne fassent exprès de tout perdre face aux Grenat. Néanmoins et sans être des plus flamboyants, les Servettiens réalisent leur sans-faute face aux Zurichois et conservent leur deuxième place au classement.

On ne s’étalera pas sur l’insipide première période de la rencontre qui n’a pas vu beaucoup d’occasions de part et d’autre si ce n’est un face à face galvaudé (pas autant qu’un autre, on y reviendra) par les visiteurs. La deuxième va démarrer quant à elle sur les chapeaux de roue avec l’ouverture du score après moins d’une minute de jeu. Servette semble avoir fait le plus dur et les hommes de Rizzo vont encore se faire surprendre à 20 minutes du terme sur une inspiration géniale. Les Genevois vont par la suite bien gérer la suite du match mais vont tout de même se faire une frayeur en encaissant la réduction du score. Cela ne changera rien à la marque même si le deuxième de Super League aurait pu (voir dû) aggraver le score sur cette action que vous connaissez tous. Servette empoche les trois points avant d’effectuer les deux déplacements à Kriens puis Bâle.

Les notes des Grenat

Jérémy Frick : 7

Malgré une petite frayeur, le portier aura rendu une très bonne partition avec notamment un arrêt à la 22e minute alors que le score était encore nul et vierge.

Anthony Sauthier : 4

Des difficultés à régner sur son côté droit où la grande majorité des actions zurichoises sont venues.

Steve Rouiller : 8

Taille patron. Intraitable derrière, il aurait pu s’offrir le luxe de marquer sans une parade de Brecher mais on retiendra son sauvetage sur la ligne sur la frappe de Schönbächler.

Vincent Sasso : 6

Moins en vue et moins intraitable que son compère de défense, il aura fait sa rencontre en toute décontraction et sérieusement.

Gaël Clichy : 5

Le latéral a été en-dessous ce dimanche, avec beaucoup de déchets dans ses longs ballons et transversales.

Boris Cespedes : 4

Son carton jaune reçu en début de rencontre l’a conditionné dans ce match malgré une bonne entame de deuxième mi-temps. Remplacé dans les dernières secondes par Yoan Séverin.

Timothé Cognat : 6

Il s’est procuré la seule frappe cadrée en première mi-temps et beaucoup participé au jeu offensif, notamment sur sa montée amenant l’ouverture de la marque. Comme Cespedes, il a cédé sa place dans les derniers instants à Arial Mendy.

Théo Valls : 6

Auteur de sa septième passe décisive, le milieu français aura réalisé un bonne prestation dans l’ensemble.

Miroslav Stevanovic : 5

Des imprécisions dans les passes (65% de réussite) et des centres qui ne sont pas arrivés à destination. Pour être préservé pour la Coupe, il est sorti au profit de Boubacar Fofana qui, pour son retour à la compétition, aura montré des choses intéressantes.

Alex Schalk : 6

Une grosse opportunité manquée avant la pause mais pas grave, la deuxième a terminé sa course au fond des filets quelques secondes après le retour des vestiaires. Sorti pour Kastriot Imeri qui a inscrit le Golazo de la journée.

Grejohn Kyei : 5

Très peu trouvé par ses coéquipiers, il ne se sera pas mis énormément en évidence. Remplacé par Koro Koné qui aura été crédité d’une passe décisive mais surtout de ce raté incompréhensible à la dernière seconde.

FC Zurich – Servette FC : Reçus 4 sur 4 ?

FC Zurich – Servette FC : Reçus 4 sur 4 ?

En ce dernier dimanche de vacances, Servette se déplace du côté du Letzigrund pour tenter de réaliser le bilan parfait sur une seule et même saison face à une seule équipe. C’est face au FC Zürich que les hommes d’Alain Geiger auront l’occasion d’accomplir cette prouesse à 16h00 ce 11 avril.

Un (énième) marathon

C’est désormais une habitude en cette année 2020-2021 : le Servette va devoir pour la troisième fois se coltiner un enchaînement de rencontres, cette fois-ci cela ne sera pas dû au Covid-19 mais à la Coupe de Suisse que les Grenat ont enfin lancé ce mercredi à Vevey. On ne reviendra pas sur cette qualification (on en a déjà assez parlé n’est-ce pas ?) mais elle permet aux Servettiens d’être de nouveau sur le pont mercredi à Kriens pour les quarts. Néanmoins, avant cette échéance au Kleinfeld, il y a une rencontre à disputer ce dimanche au bord de la Limmat face à des Zurichois contre qui les Genevois restent sur trois succès consécutifs dont celui du 20 décembre dernier sur la plus petite des marques (1-0) grâce à une réalisation de Timothé Cognat dans les derniers instants de la partie. En plus d’être la victime préférée du dauphin de Young Boys, le FCZ a eu la bonne idée de relancer Servette car à chaque affrontement entre Züri et Grenat, les coéquipiers de Jérémy Frick restaient sur un match (ou plusieurs) sans victoire. Bis repetita ce week-end ?

Un Limmat Club à la peine

7 mars 2021 : c’est la date du dernier succès des Zurichois en championnat à Lugano (1-0) par l’intermédiaire de Schönbächler. Depuis, les hommes de Massimo Rizzo restent sur deux résultats nuls et une lourde déroute face au futur champion bernois (4-0). Malgré ces résultats en dent de scie, le club du Président Canepa ne se situe qu’à quatre unités du SFC mais par ailleurs reste à portée du barragiste vaduzien (quatre points d’avance). C’est donc une partie capitale que disputera le club de la capitale économique helvétique qui sera privé de l’ancien servettien Doumbia et Rohner, tous deux suspendus, ainsi que de Khelifi et Sobiech qui eux sont à l’infirmerie. Toutefois, Zurich pourra compter sur Dzemaili qui malgré un retour très mitigé (4 rencontres disputées sur 11) reste un danger par son expérience et son talent, preuve en est avec ses deux assists délivrés depuis sa signature qui ont permis à son équipe de l’emporter à Bâle (1-4) puis à Saint-Gall (2-3). Gare donc à l’homme aux 69 sélections avec la Nati.

Le Servette FC et les merveilles de la Coupe

Le Servette FC et les merveilles de la Coupe

Un petit déplacement du côte de Vevey pour ce 1/8 de finale aurait pu ravir bons nombres de supporters si la crise sanitaire que nous traversons tous nous l’aurait permis. Nous connaissons tous ces matchs pièges de Coupe avec David qui affronte Goliath mais où David l’emporte (aisément) sur un goal hasardeux puis défend ensuite à 10 pendant 85 minutes. Comment nos gars vont affronter cette équipe qui n’a rien à perdre et comment vont-ils gérer leur statut de favori ?

C’est ce qu’il s’est passé lors de cette rencontre dans le canton de Vaud en ce mercredi 7 avril 2021. Dès les premières minutes, le FC Vevey United, très actif sur le terrain, montre aux hommes d’Alain Geiger qu’ils ne sont pas là pour enfiler des perles. Une frappe qui vient finir la transversale de Kiassumbua met en garde les Grenat puis à la 17ème minutes, Grejohn Kyei montre qu’il est l’homme en forme du moment avec un goal contre son camp qui permet aux joueurs évoluant à domicile de mener 1 à 0. Actif dans les deux moitiés de terrain, l’attaquant genevois montre qu’il peut marquer dans n’importe quelle situation mais surtout dans n’importe quelle cage. Un très grand bravo au gardien veveysan également qui m’a permis de revoir un gardien de but jouer avec une casquette. Mon dernier souvenir d’un gardien portant un tel accessoire remonte à Oliver Khan avec le Bayern Munich. Belle dédicace de Zimmermann au portier allemand qu’il n’a rien à envier d’un point de vue du talent.

L’équipe d’Alain Geiger n’aura pas montré grand chose durant cette première mi-temps ni durant la seconde. Un coup de génie du grand Miroslav Stevanovic sur une assist signé Schalk permet aux hommes du bout du lac de revenir à 1-1. Le reste de la mi-temps sera couronnée d’un goal de Kyei qui aura trouvé le chemin des bons filets et d’un doublé d’Imeri sur penalty.

Je suis relativement déçu de cette rencontre car l’équipe proposée n’aura pas fourni le travail souhaité. Un Mendy sur le côté qui ne propose pas grand chose et qui est plus efficace à se rouler au sol plutôt qu’à amener du danger en attaque, un Imeri qui depuis déjà quelques saisons doit se positionner comme la relève du côté grenat. Steva’ et Cognat ensemble, c’est un régal à voir, ça joue, ça circule bien et ça va de l’avant et c’est ce jeu là que l’on veut voir. J’ai personnellement ressenti l’absence de Gaël Ondoua également qui montre encore une fois son importance dans l’effectif d’Alain Geiger. Ce qui est assez décevant au fur et à mesure des matchs, c’est l’effectivité de nos récentes recrues. Mendy qui n’a su s’illuminer que lors une seule rencontre montre encore une fois qu’il n’a pour le moment pas sa place dans l’équipe et que le banc de touche lui convient bien. Ce n’est pas un tel rendement que l’on demande de la part d’une recrue qui devait nous apporter énormément dans le jeu.

La semaine qui arrive s’annonce également très compliquée pour les Grenat : Un déplacement du côté de Zürich le 11 avril puis le match de 1/4 de finale contre le SC Kriens alors pensionnaire de Challenge League le 14 avril puis pour bien finir la semaine un match le 18 contre le FC Bâle.

C’est dans ces moments-là que nos gars ont besoin de nous et nous allons leur montrer que nous sommes là.

Allez Servette !

Vevey-Servette 2-4 : Dans la douleur

Vevey-Servette 2-4 : Dans la douleur

La magie de la coupe, si chère aux club amateurs, a failli jouer un mauvais tour au Servette en ce mercredi après-midi. Les Grenat peuvent remercier le point situé aux onze mètres d’exister et qui leur permet de se tirer non sans mal du bourbier veveysan.

Au coup d’envoi, Alain Geiger décide, malgré un petit turn-over, d’aligner une équipe A’ et son onze se porte à l’attaque au premier coup de sifflet. Néanmoins, c’est Vevey qui frappe en premier après avoir touché la barre. Totalement désabusés, les Servettiens rejoignent les vestiaires menés et après une première période ratée. Les remontrances du coach à la pause ont eu de gros effets car les Genevois vont passer la seconde et retourner le score. Pour se qualifier tranquillement ? Pas vraiment… Sur les rotules, Vevey va égaliser à 2-2 mais fort heureusement, le dauphin de Super League va bénéficier de deux penaltys, convertis par Imeri, pour finalement passer l’épaule et se qualifier pour les quarts. Rendez-vous mardi ou mercredi du côté de Kriens !

Les notes des Grenat

Joël Kisassumbua : 6

Logiquement titularisé pour cette rencontre de Coupe, il dévie ce qu’il faut sur la frappe sur la transversale mais ne peut strictement rien sur les buts vaudois.

Anthony Sauthier : 5

En difficulté en première mi-temps où il a laissé beaucoup d’espaces sur son côté, il a été mieux en seconde avec plus de projections vers l’avant.

Steve Rouiller : 6

Un match relativement correct. Il a su intervenir quand il le fallait malgré quelques alertes.

Yoan Séverin : 5

Un peu moins bien que son compère de charnière avec quelques lacunes et moments d’égarements face aux joueurs de la Riviera vaudoise.

Arial Mendy : 3

Une prestation nettement insuffisante pour la doublure de Clichy qui, pour commencer, provoque la faute sur l’ouverture du score. Au-delà de cette faute évitable, ses limites ont été mises en évidence et ce n’est pas demain la veille que Gaël Clichy sera délogé

Boris Cespedes : 4

Titulaire en lieu et place de Gaël Ondoua, l’international bolivien n’a pas été celui qui a été le mieux à son affaire et l’absence du camerounais s’est bien faite ressentir.

Timothé Cognat : 6

Il s’est beaucoup porté vers l’avant malgré pas mal de déchet à déplorer. Il a eu l’opportunité de tuer la rencontre mais sa reprise fut repoussée sur la ligne.

Théo Valls : 5

Un match relativement discret pour le Français qui a cédé sa place dans les dernières minutes à Moussa Diallo qui revient à la compétition.

Miroslav Stevanovic : 7

Des approximations en première période (on ne lui en tiendra pas rigueur) mais c’est bel et bien lui qui lance la révolte servettienne en égalisant de belle façon puis en délivrant l’assist pour le deuxième but. Il sera celui qui provoquera le penalty pour le 4-2.

Alex Schalk : 4

Le Néérlandais aura bu avoir tout tenté mais n’aura guère été en réussite. Il fut remplacé par Kastriot Imeri, de retour de blessure et qui s’est directement mis en évidence en provoquant le péno du 3-2 qu’il a lui-même converti puis en inscrivant un doublé également depuis le point aux 11 mètres.

Grejohn Kyei : 6

Il se trouve être celui qui a dévié dans son but le cou-franc d’Hajdini mais il ne laissera pas abattre et sera récompensé par son but pour le 2-1. Il cède sa place à Koro Koné qui aura manqué l’opportunité d’enfin inscrire son premier but cette saison.

Les photos de la rencontre

Tableau Noir : Servette FC 1 – 1 FC Lugano

Tableau Noir : Servette FC 1 – 1 FC Lugano

Statistiques clés :

xG selon Wyscout: Servette FC 1.57 (1) – (1) 0.69 FC Lugano

Les buts attendus (xG) mesurent la qualité d’un tir en fonction de plusieurs variables telles que la qualité de la passe décisive, l’angle de tir, la position sur le terrain et la partie du corps utilisée pour tirer. L’addition des “expected goals” (buts attendus) donnent une indication sur le nombre de buts qu’un joueur ou qu’une équipe aurait dû marquer, compte tenu des tirs réalisés.

Tirs / cadrés : 

Servette : 17/3

Lugano : 9/2

Passes réussies : 

Servette : 419

Lugano : 288

Passes réussies en zone 3 :

Servette : 65

Lugano : 26

PPDA (passes permises par action défensives)

Servette : 12.19

Lugano : 16.94

PPDA reflète le nombre de passes dans la zone défensive de l’adversaire que celui-ci peut effectuer. Plus ce nombre est bas, plus l’équipe fait un pressing intense et permet peu de passes à son adversaire.

Analyse :

Encore une fois match dominé par Servette dans quasi tous les compartiments de jeu et d’ailleurs les stats ci-dessus le confirment. Les xG reflètent ce qu’on a ressenti en cours de jeu, on sentait que Servette pouvait marquer et les faibles xG de Lugano montrent que leur but était un peu contre le cours du jeu. Lugano n’a d’ailleurs effectué que 2 seuls tirs cadrés, dont le but. 

Échanges et les combinaisons les plus utilisées :

Niveau passes, on peut voir qui a été le joueur dominant dans ce match : Gaël Clichy ! Top 1, 2 et 4 dans le classement des passes, en direction de Cognat, Valls et Schalk.. Devrait-il jouer au milieu de terrain ?

Servette a dominé ce match au niveau statistiques avec plus de 500 passes dans le jeu et une possession de 55,7%. Par contre les Grenat ont manqué d’efficacité, en effet sur 17 tirs, seul 3 ont été cadrés, dont deux qui ont les plus grands xG : Kyei à la 37’ avec 0.30xG et Stevanovic à 62’ avec 0.23xG.

Cette fois, nous pouvons voir que le jeu a penché plus à gauche qu’à droite. Avoir Schalk et surtout Clichy de ce coté amène plus d’actions et de danger. 32 actions offensives sont venues du coté gauche, 6 de l’axe et 6 du coté droit.

Ci-dessus encore un graphique qui nous conforte dans l’idée que le jeu a penché à gauche. Bien sûr, encore une fois, l’inévitable Clichy est présent avec 56% de centres réussis. 

Lors de ce match, Geiger a tenté des coups tactiques passant d’un 4-3-3 à un 4-4-2, mettant même Stevanovic arrière-droit. Ce qui ne l’a pas empêché de marquer son but décisif.

Top:

Gaël Clichy

Devons-nous vraiment argumenter sa présence ? Dès que nous sortons une statistique, l’ex-international Français est présent. Indispensable à l’équipe, il est le joueur à avoir effectué le plus de passes, 111 passes avec 78% de réussite !

Flop :

Alex Schalk 

Un demi-flop. Un match compliqué, il a bien été cadré par les Luganais et souvent pas servi de la meilleur des manières par ses coéquipiers. 2 tirs, 0 cadré et 2 centres pour aucun réussi. Il s’est pourtant démené, la prochaine fois sera meilleure !

Post Tenebras Lux

FC Vevey United- Servette FC : Objectif coupe

FC Vevey United- Servette FC : Objectif coupe

Après de longues semaines d’incertitudes et d’attentes, les Servettiens prennent enfin la direction du stade veveysan de Copet afin d’y affronter l’équipe locale ce mercredi 7 Avril à 18 heures dans le cadre des huitièmes de finale. Une simple formalité ou un match piège ?

Garder la confiance

Seulement trois jours après avoir obtenu le nul face au FC Lugano, les deux clubs s’en vont jouer leur chance en Coupe de Suisse. Alors que Lugano se déplacera à Monthey, fief valaisan, qui évolue en 2e Ligue Inter, les Grenat iront affronter un pensionnaire de la Riviera vaudoise, évoluant en 1ère Ligue, le FC Vevey-United. Sur le papier, le club grenat est plus que favori, surtout lorsque l’on sait que les championnats amateurs sont à l’arrêt depuis le 24 octobre et que le club vaudois n’a pu reprendre les entraînements en groupe que récemment afin de préparer de manière optimale cette confrontation. Le Servette FC avait déjà affronté la saison dernière Echallens au premier tour et qui joue dans la même division. Cela avait clairement tourné en faveur des visiteurs avec un score sec de 0-6. Ce match peut alors être l’occasion pour Servette de garder la confiance et pourquoi ne pas faire une excellente saison avec une belle deuxième place et un parcours en Coupe de Suisse. En effet, le parcours commence gentiment à se tracer pour les Genevois qui affronteraient en cas de victoire mercredi le SC Kriens, 9ème de Challenge League, lors du prochain tour. De plus, cette rencontre peut aussi permettre de faire tourner un effectif grenat qui doit gérer six matchs lors du mois d’avril et ainsi faire jouer de jeunes joueurs ou ceux en manque de temps de jeu. Cependant, il ne faudra pas trop arriver confiant car les Veveysans joueront crânement leur chance car les victoires du petit Poucet existent bien et ce n’est pas la victoire du Canet RFC sur Marseille qui me contredira.

Le Petit Poucet                                                                  

Vevey n’a joué qu’un maigre total de dix matchs en 1ère Ligue et évolue actuellement à la dixième place, ils ne comptent d’ailleurs que 4 victoires pour six défaites. Un championnat qui compte par exemple Lancy, Meyrin ou l’Olympique de Genève. Au sein d’une ligue amatrice à l’arrêt, cette confrontation est donc une bouchée d’air frais pour le FC Vevey United. Le club s’est qualifié pour les huitièmes de finale après avoir signé l’exploit d’éliminer le FC Köniz (3-0), pensionnaire de Promotion League, au tour précédent. Ce qui devait être une fête pour Christophe Caschili, coach veveysan, et son équipe sera malheureusement bien terne suite aux conditions sanitaires actuelles en vigueur et la rencontre sera alors à huis-clos. Afin de remédier à ce manque flagrant de revenus, le public peut malgré tout acheter des billets virtuels au prix de 15.- et reçoit en contrepartie pour sa générosité un goodies souvenir. Le club fondé en 1898 n’a jamais joué les premiers rôles en Suisse bien qu’ils aient remporté en 1981 la Ligue Nationale B, ce qui leur permit d’évoluer pendant six saisons consécutives en LNA soit jusqu’en 1987. Depuis, ils oscillent entre le troisième et cinquième échelon national. Pour la petite histoire, le vestiaire veveysan a connu comme joueur un certain Jean-Claude Schindelholz qui évolua entre 1963 et 1971 au Servette FC avec qui il remportera la coupe de Suisse en 1971, avant de porter leur maillot de 71 à 73.

Souvenirs, souvenirs…

La dernière rencontre entre les deux formations remonte au 11 Janvier 2019 lors du premier amical de l’année. Avec 17 joueurs dont 3 jeunes de l’académie (Vouilloz, Holcbecher et Strohbach) le Servette FC a complètement dominé cette rencontre. Antunes ouvrit le score sur un coup-franc de Stevanovic et s’en suivit rapidement une petite frayeur avec l’égalisation des locaux. A la 38ème minute, Schalk redonnait l’avantage à son club en profitant d’une erreur défensive adverse, puis sur un centre parfait de Stevanovic se payait le luxe d’inscrire un doublé. La deuxième mi-temps offra du temps de jeu à plusieurs joueurs dont Kwadwo Duah qui inscrivit son premier but sous les couleurs grenat, lui qui évolue désormais du côté des Brodeurs. Score final 4-1 pour le SFC, saison qui verra par ailleurs la consécration pour tout le peuple genevois avec une promotion en Super League juste devant Aarau et le Lausanne-Sport.

Pour compléter notre article, nous avons pu nous entretenir avec William Von Stockalper, président du FC Vevey-United

Servettiens.ch

GRATUIT
VOIR