Boris Cespedes appelé avec… la Bolivie !

Boris Cespedes appelé avec… la Bolivie !

On se rappelle de la convocation de Miroslav Stevanovic en équipe nationale de Bosnie-Herzégovine en mars dernier pour le barrages de l’Euro 2020. La crise du Coronavirus étant passé par là, il n’avait pu l’honorer mais tout supporter servettien avait été fier qu’un joueur de son club soit appelé en équipe nationale. Désormais, Stevanovic n’est plus le seul !

En effet, la fédération bolivienne a annoncé une liste de 34 noms convoqués pour l’équipe nationale et le nom de… Boris Cespedes y figure. Cette convocation pourrait surprendre mais pas vraiment : Cespedes est d’origine bolivienne (il dispose de la nationalité du pays) et il avait confié avoir été approché par la fédération, sans y avoir donné suite. A-t-il changé d’avis entre-temps ? Il a en tout cas toujours affirmé ses origines sud-américaines.

Au vu de la situation sanitaire, on ne sait toujours pas si le numéro 5 Grenat pourra honorer sa convocation mais cette bonne nouvelle montre tout le travail effectué par la formation servettienne !

Les notes de la saison : à vous de jouer !

Les notes de la saison : à vous de jouer !

La saison 2019-2020 de Raiffeisen Super League a tiré son rideau ce lundi. C’est donc l’heure de faire le bilan de cette année footballistique et quoi de plus logique que de noter les joueurs individuellement. Pour ces dernière notes de cette saison, ce n’est pas la rédaction mais VOUS qui allez noter les joueurs !

Vous trouverez ci-dessous le formulaire permettant de noter les joueurs qui ont été sélectionner selon le critère suivant : le joueur a disputé au moins 800 minutes cette saison pour apparaître dans cette liste. Les votes seront clôturés lundi à minuit et le joueur qui aura obtenu la meilleure note moyenne sera annoncé dans le courant du jour même. Messieurs-dames, à vos votes !

Servette – Sion 1-2 (1-1) : fin de saison (un peu) gâchée

Servette – Sion 1-2 (1-1) : fin de saison (un peu) gâchée

Voilà c’est fini : la saison 2019-2020 a tirée sa révérence après 381 jours de compétition (et de pause forcée). Le Servette FC a plus que rempli son objectif pour sa première saison dans l’élite avec une qualification en Europa League. Les Grenat avaient l’occasion de prendre congé de leurs supporters, d’étrenner la tunique spéciale des 130 ans et SURTOUT d’envoyer le FC Constantin en barrages.

Le début de match faisait penser que la soirée allait être parfaite : un début de match dominateur des genevois qui auraient pu ouvrir la marque rapidement, un FC Sion toujours à son niveau proche du néant et une ouverture du score du meilleur buteur cette saison au terme d’une superbe action collective. Après 30 minutes de belle facture, les servettiens, tout comme les lumières du stade, ont perdu le courant et les sédunois en ont profité pour revenir au score avant la mi-temps.

Cette égalisation bien tombée pour les valaisans leur donne des ailes et ils vont pousser pour inscrire le but de la victoire qui arrivera à un quart d’heure de la fin et qui leur permettra de se maintenir sans passer par une double confrontation face au FC Vaduz. Du côté des locaux, la dernière heure du match a été insuffisante avec une seule grosse occasion à la fin du temps réglementaire. Certains diront que Servette était fatigué et avait déjà la tête aux vacances mais quel dommage de perdre un derby, d’autant plus que les trois premiers n’avaient pas tourné en faveur du néo-promu…

LES NOTES

Frick : 6,5

Malgré une sortie ratée sur le but de Kasami, il aura fait deux-trois arrêts qui auraient pu être déterminants pour l’obtention du match nul.

Sauthier : sorti sur blessure

Il aura bien besoin de souffler ces prochains jous pour repartir sur des bons rails et surtout se remettre de sa blessure.

Rouiller : 5,5

Il ne coupe pas le hors-jeu sur le 1-2. Un autre cadre qui mériterait de souffler.

Sasso : 6,5

Il est au début de l’action du goal de Koro Koné avec sa belle remontée de balle. Match sérieux de sa part.

Iapichino : 5

A la peine offensivement hier soir, peut-être pour sa dernière sortie en Grenat ? Seul l’avenir nous le dira.

Routis : 10

Note attribuée pour tous les services rendus au club. Merci Christopher !

Ondoua : 7

Très bon match du numéro 29 camerounais qui a délivré un caviar pour Koro Koné sur le 1-0. Il a aussi échappé de peu à une expulsion. Restes à Genève Gaël !

Stevanovic : 6,5

Celui qui a été élu pour la troisième année d’affilée MVP de la saison manque aussi de jus mais son match reste tout à fait correct.

Cognat : 6,5

Virevoltant comme à l’accoutumée mais comme Mica, la fatigue commençait à peser dans les jambes. Un bon match.

Ajdini : 5

Titulaire surprise, le gamin de 20 ans aura essayé de peser sur la défense adverse mais s’est montré trop brouillon.

Koné : 7

Le 11ème but de la saison pour l’ivoirien qui est à créditer d’une solide performance malgré son loupé en début de rencontre.

Vouilloz : 5

Entré à la place d’un capitaine Sauthier touché, son match a été assez moyen. Il a eu du soucis sur son flanc droit.

Gonçalves : 

Il aurait pu être le héros de la soirée en égalisant à 2-2 et ainsi soigner sa sortie (car oui il quitte le club) mais Fickentscher a tout gâché.

Regillo :

Un nouveau jeune de l’académie qui effectue ses débuts en pro.

Holcbecher :

Un sauvetage du dos sur une contre-attaque sédunoise à signaler.

Rédigé par Alexandre Rossignol

Dernière fois cette saison que vous pouvez élire vos notes donc n’hésitez pas !

Moussa Diallo va s’engager avec Servette !

Moussa Diallo va s’engager avec Servette !

Selon le site “L’Équipe”, Moussa Diallo, latéral droit âgé de 23 ans, va s’engager avec le club du Lac de Genève pour une durée de deux ans. Servette démontre donc une farouche volonté de doubler les postes et par la même occasion trouver une vraie doublure à Anthony Sauthier.

Formé à l’AJ Auxerre, le français d’origine sénégalaise y a disputé 15 rencontres de Ligue 2 avant de quitter l’ancien club de Guy Roux pour signer au SO Chollet en janvier 2019. Il a été aligné à 37 reprises entre en un an et demi.

Servette-Sion: Pas de pitié !

Servette-Sion: Pas de pitié !

Servette affronte le FC Sion pour la 36ème et dernière journée du championnat, c’est le dernier match d’une saison qui aura été aussi belle qu’étrange pour les servettiens qui, avant de goûter à l’Europe et à un repos bien mérité, se doivent de finir en beauté face aux valaisans.

C’est l’histoire d’une rivalité entre la distinguée Genève, berceau de culture et d’histoire, et le Valais, terrain de jeu préféré des alcooliques à la coupe de cheveux improbable et à l’accent presque aussi pénible à l’oreille qu’une chanson de Christophe Willem. Le décor est planté pour cette rencontre qui reste LE derby par excellence ! À côté les matchs contre Lausanne et Xamax font au mieux guise d’amuse-bouche en attendant le plat principal.

Le plat principal c’est justement le FC Sion, les valaisans ne sont toujours pas sortis d’affaire et le match contre Servette s’apparente à un match de la dernière chance afin d’éviter les barrages. Seulement, Servette n’a pas du tout l’attention de laisser filer ce match et attend son adversaire de pied ferme. Après tout, ce n’est pas de la faute de Servette si les sédunois ont été médiocre toute la saison avec un jeu proche du néant et un patron qui ferait presque passé Poutine pour un gars sympa.

LA « DER » POUR ROUTIS

On pourrait penser que si ce match avait lieu dans des temps pas si reculé, le public aurait afflué en masse pour remercier son équipe, la Section-Grenat aurait confectionné un superbe tifo pour l’occasion et Servette en aurait profité pour s’éclater et Christopher Routis aurait eu les hommages qui lui sont dus pour son dernier match en grenat. Oui, Christopher Routis et Servette ça va se terminer, ce n’est pas faute d’avoir fait un superbe article pour faire changer d’avis la direction des grenat mais la route du français et de Servette est sur le point de s’achever. Dommage car finir sa pige à Servette en marquant un but contre Sion aurait été la moindre des récompense pour le français qui va beaucoup manquer au vestiaire et à l’équipe en général.

Ce derby aura donc une saveur particulière, entre la fierté de faire tomber son ennemi historique, la peur de devoir disputer un barrage et la dernière de Routis, il y aura un véritable flot d’émotion disparate qui va flotter sur la pelouse du Stade de Genève lundi prochain. Gageons que Geiger et ses hommes sauront faire de ce dernier match la plus merveilleuse des apothéoses.

Rédigé par Sacha Roulin

Servettiens.ch

GRATUIT
VOIR