FC Zurich – Servette FC (2-1) : la fin de l’espoir

FC Zurich – Servette FC (2-1) : la fin de l’espoir

Mercredi soir, les Grenat ont trébuché à Zurich et voient désormais s’éteindre leurs ambitions de titre…

Au stade Letzigrund, le Servette FC a subi une défaite 2-1 face au FC Zurich. Cette défaite sonne le glas et amplifie un retard de sept points pris sur les Young Boys, avec un match en plus.

Une défense perméable et des défis offensifs persistants

La performance du Servette mercredi soir n’a pas été à la hauteur de ses ambitions. Bien que David Douline ait superbement ouvert le score en reprenant d’une demi-volée un coup franc de Baron (15e), l’équipe n’a pas su conserver son avance.

Après la mi-temps, le FC Zurich a mis les bouchées doubles et rapidement répliqué, avec des buts de Marchesano (54e) et de Krasniqi (70e), deux buts dans lesquels la défense n’est malheuresement pas sans reproches.

Mais là n’est pas de jeter la pierre sur un joueur en particulier: Servette semblait rincé, sans grandes idées, dans ce “sprint final” au leitmotiv ambitieux mais finalement décevant. Les faiblesses défensives du soir et un manque de dynamisme en transition auront failli chez les Grenat.

On retiendra tout de même que le premier but zurichois fait suite à une grossière erreur de la VAR, qui n’a pas signalé une main dans la surface sur une offensive servetienne. Puis plus tard, dans les arrêts de jeu, là encore une situation litigieuse (faute supposée sur Stevanovic dans la surface) n’aura même pas été consultée. Ou comment fausser un championnat…

Une déception évitable, et un brin d’espoir encore…

En dents de scie depuis la pause internationale, Servette s’est fourvoyé sur certains matchs. Heureusement, la Coupe de Suisse est là pour donner du baume au coeur puisque ce sera la dernière occasion des Genevois de ramener un titre à Genève. Mais l’adversaire, le FC Lugano, pourrait lui tout gagner cette année encore en étant actif sur les deux fronts (coupe et championnat).

À Servette de se démener pour empêcher cela. Reste au club de se focaliser désormais sur la finale de la Coupe de Suisse, prévue le 2 juin à Berne, avec un objectif qui pourrait redonner le sourire à une équipe en quête de rédemption.

Photo de couverture : Arthur Miffon

FC Saint-Gall – Servette FC : maintenir la cadence

FC Saint-Gall – Servette FC : maintenir la cadence

Deuxième du classement, à sept point de son adversaire de dimanche le FC Saint-Gall (16:30 à l’extérieur), Servette n’a pas le droit à l’erreur s’il veut espérer encore au titre.

Toutefois, ce sera difficile tant Young Boys maintien un rythme infernal. Des points ont été égarés et désormais ce n’est plus dans un mouchoir de poche que se tiennent Servette et le club de la capitale. Heureusement, la victoire étriquée contre Winterthur au Stade de Genève a fait du bien.

D’autant plus que Lugano pousse derrière, malgré sa défaite la semaine dernière contre… Saint Gall!

Une équipe sur une bonne dynamique

Les Brodeurs sont sur une bonne dynamique, grâce au magnifique succès glané en terres tessinoises. Avec une attaque aussi performante que celle de Servette (54 buts), il faudra se méfier notamment d’un Stefan Witzig étincelant sur son côté gauche.

À 23 ans, l’ailier a marqué quatre buts et distillé 6 passes décisives cette saison. Un atout indéniable, dans une équipe en proie de doutes cette année avec le départ du talent Stergiou, mais qui peut toujours compter sur son gardien Zigi et l’attaque prolifique composée de Akolo (12 buts) et Geubbels (8 buts et 5 passes). 


Dans les confrontations directes, Servette sort gagnant à deux reprises depuis janvier, et comptabilise un match nul à domicile en tout début de saison.

Surtout, les Grenat peuvent espérer gagner trois match cette saison contre les Brodeurs car leur dynamique est bonne avec trois victoires de suite, dont deux contre Winterthur en Coupe et Championnat. 

D’ailleurs, le retour de David Douline dans l’entre-jeu a fait du bien samedi dernier, gage que celui-ci donnera à nouveau satisfaction s’il est titularisé! Réponse ce dimanche, à Saint-Gall, à 16:30.

Maéva Clémaron : « On a su revenir et gagner ce match »

Maéva Clémaron : « On a su revenir et gagner ce match »

Maéva Clémaron était satisfaite de la réaction de son équipe, samedi, face à Aarau. La milieu de terrain revient au micro de Victor Perrin sur ce match qualificatif pour les demi-finales des playoffs.

Quel est ton sentiment après cette victoire, qui a été quand même compliquée ?

Mon sentiment est globalement positif parce qu’on a su revenir et gagner ce match. Et on sait que ce sont les playoffs et que même contre une équipe qui est huitième au classement, il ne faut pas se laisser aller : c’est ça le haut niveau. Je vais retenir le fait qu’on soit revenu et que mentalement on ait fait le match qu’il fallait.

On a senti deux mi-temps différentes. Comment expliques-tu ce début de match inhabituel de la part de Servette ?

Honnêtement, je pense qu’on commence bien le match. On a des situations, la possession et elles n’ont rien à part les ballons que l’on perd. La preuve sur les deux buts! (…) Après, c’est dommage de les prendre en faisant ces deux erreurs. Honnêtement, on peut tellement les éviter. On va les analyser et travailler pour vraiment éviter ce genre de situations, ce manque de communication et de compréhension. Ce sont des petites erreurs comme ça qui font que, dans le haut niveau, tu le paies ”cash”.

Justement, ensuite c’est Young Boys pour un remake de la Finale de Coupe. Comment appréhende-t-on justement cette rencontre face à une équipe rugueuse ?

C’est une très bonne équipe Berne. On devra préparer le match comme une finale, comme on l’a fait en Coupe. Elles vont être revanchardes. Elles ont perdu une finale de coupe et on sait qu’elles vont nous attendre. Honnêtement, ça va être très difficile. Il va falloir se préparer évidemment correctement et être à fond à 100%, à 200% même. Je pense que c’est la meilleure préparation si l’on veut aller en finale après : c’est l’équipe qu’il fallait prendre pour être ”dedans”.

Photo : Antoine Andreani (@_andreanito_)

Servette FCCF – FC Aarau Frauen (3-2) : les Genevoises se sont fait peur

Servette FCCF – FC Aarau Frauen (3-2) : les Genevoises se sont fait peur

Pour ce match retour des quarts de finale, le Servette FCCF a eu chaud. Après une entame de match compliquée, les joueuses se sont mobilisées pour chercher la qualification.

Avec un onze assez équilibré, voyant cependant Therese Simonsson et Daina Bourma sur le banc, Jose Barcala a tout de même décidé de jouer fort offensivement. Mais la théorie n’est des fois pas la pratique…

Une entame de match compliquée

À l’entame, les Grenat tentent des incursions… mais c’est avec surprise qu’elles vont s’endormir une fraction de seconde pour laisser le FC Aarau Frauen partir en contre. À deux contre une, la défense genevoise n’a quasiment aucune chance de s’en sortir. Et à la 5e, c’est un but facile pour la numéro 11 Mara Tauriello : elle bat, dans la surface, une Inès Pereira impuissante. 

Cette erreur est passagère, tant Servette domine Aarau. On sent une meilleure technique, une précision sans faille dans les passes en avant. Mais là encore, la théorie n’est pas la pratique. Paola Serrano manque l’immanquable devant l’excellente gardienne Lerona Barth (7e), « The Wall » comme le stipule une banderole placée en tribune latérale par les supporters argoviens. 

Et dix minutes plus tard, c’est la catastrophe. Servette est attentiste en défense et sur son côté gauche, Anna Toersloev marque un but croisé dont Thierry Henry serait fier. Servette tentera de se rattraper de ce début de match catastrophique par l’intermédiaire de Serrano (19e) et Saoud (26e et 29e).

Finalement, les efforts sont récompensés : Korhonen remet Servette dans le match suite à une magnifique passe en profondeur qui traverse la défense et atteint la Suédoise située à droite. Rapide comme l’éclair, la numéro 9 se présente devant Barth et tir. La gardienne touche le ballon, mais il sera dévié tranquillement dans la cage…

Un retour des vestiaires en grandes pompes

Servette revient des vestiaires avec la même intensité qu’avant le coup de sifflet de la mi-temps, où Mendes et Serrano s’étaient illustrée sur deux têtes (39e et 43e). Et ça se manifeste par une autoroute d’occasions pour les Grenat qui redonnent espoir aux 590 spectateurs de la Fontenette.

Différents changements seront opérés par le coach à l’heure de jeu, de sorte à faire entrer du sang neuf avec notamment Malena Ortiz, Therese Simonsson et Rimante Jonusaite. Cette dernière, en prêt de l’AC Milan, se met justement en évidence peu de temps après l’égalisation sur penalty par Korhnonen (72e) en prenant la profondeur et assénant un tir bien placé dans la cage argovienne (82e).

En dix minutes, Servette a renversé la vapeur grâce à son banc… prouvant la qualité de l’effectif bâti cette saison par Sandy Maendly.

C’est donc une qualification méritée pour les Grenat, qui ont quand même souffert face à une équipe d’Aarau accrocheuse. Le prochain rendez-vous est donné à l’extérieur, dimanche prochain face à Young Boys Frauen, les finalistes de la Coupe de Suisse.

Photos : Antoine Andreani (@_andreanito_)

FC Aarau Frauen – Servette FCCF (0-4): Un carton pour bien débuter les phases finales !

FC Aarau Frauen – Servette FCCF (0-4): Un carton pour bien débuter les phases finales !

Sans trop de soucis samedi dernier, le Servette FC Chênois Féminin a décroché une victoire spectaculaire en quarts de finale des barrage de la Women’s Super League face au FC Aarau Frauen.

Dès le coup d’envoi, les Grenat ont affiché une détermination sans faille, avec un jeu efficace vers l’avant. C’est donc sans surprise que sont les joueuses ont ouvert le score dès la 6ème minute grâce à un but chirurgical de Malena Ortiz Cruz, suite à une passe d’Élodie Nakkach.

Pas souvent alignée cette saison, l’Espagnole a donné raison à l’entraîneur Jose Barcala en propulsant son équipe en tête.

Servette déroule face à un adversaire impuissant

Le FC Aarau Frauen n’y est pas d’entrée de jeu… et même une dizaine de minutes plus tard. Pressant parfaitement sur une relance de la gardienne argovienne Lerona Barth, Therese Simonsson contre un dégagement pour un but gag (18e). C’est un match à sens unique, et l’équipe de Barcala dévoile ses talents au pressing.

Car oui, encore une fois suite à un excellent travail défensif dans les seize mètres de Aarau, Maéva Clémaron intercepte face au but une mauvaise relance de l’arrière-garde argovienne pour marquer un joli but à droite de la gardienne. Trop facile, puisque même Rimante Jonusaite aurait pu alourdir l’addition dès la 38e juste devant le but.

Finalement, c’est après une promenade de santé qui aura vu les entrées intéressante de Sandrine Mauron, Onyinyechi Zogg ou Imane Saoud. C’est d’ailleurs cette dernière qui, suite à un joli numéro, décale Daina Bourma (en latérale droite) pour un magnifique centre vers une tête. Laquelle? Celle de Simonsson qui fait un magnifique doublé!

Cette performance propulse le Servette FC vers des conditions confortables avant d’accueillir le FC Aarau Frauen le samedi 4 mai prochain à 19h à la Fontenette. Malheureusement, il y a conflit d’horaire avec le Servette FC qui joue quasiment au même moment… à 18h.