SFCCF – FC Aarau Frauen (4-0): une belle histoire pour la qualification!

SFCCF – FC Aarau Frauen (4-0): une belle histoire pour la qualification!

Sous un soleil radieux, le Servette FC Chênois Féminin a remporté samedi soir la deuxième manche de son quart de finale des playoffs face au FC Aarau Frauen. Portées par l’incroyable retour de Marta Peiro (deux buts), les Genevoises ont déployé tout leur arsenal pour venir à bout d’une équipe visiteuse bien moins dangereuse qu’il y a une semaine.

En effet, très peu d’occasions sont à mettre au crédit de l’entraîneur argovien Selver Hodzic. Hormis une alerte dans la surface servetienne en début de match (4e) et avant la mi-temps (38e), les Suisse-allemandes auront subit tout au long de la partie. Bien porté par son métronome Sandy Maendly à mi-terrain, Éric Sévérac pouvait aborder sereinement cette partie face au club classé huitième du championnat régulier. C’est en effet dès le coup-franc provoqué et tiré par l’internationale suisse à la 8e minute que Servette s’est vraiment lancé dans la partie. Le club du bout du lac pouvait en effet compter sur une Natalia Padilla des grands soirs qui inscrit deux buts sublimes dans un intervalle de moins de dix minutes. 

C’est à la 22e minute que la Polonaise surgit au milieu de la surface pour une reprise de volée bien placée suite à un centre de Maendly. Servette entrevoit dès lors les demi-finales, mais n’est pas rassasié car quelques minutes plus tard les deux joueuses combinent à nouveau avec succès. Tout feu tout flamme suite à une déviation astucieuse de Maendly, Padilla réalise un centre-tir hasardeux mais parfait pour tromper Friedli à l’aide du poteau. C’est de toute beauté, et ça fait 2-0 au totomat. Pas loin d’inscrire un triplé, Padilla manquera de peu la cible (31e)… tout comme Jade Boho qui dévisse complètement sa frappe suite à une excellente passe d’Élodie Nakkach (44e).

La mi-temps offre ensuite l’occasion à Éric Sévérac de faire tourner son effectif au vu des prochaines échéances puisque la demi-finale se dessine sérieusement. Cette mi-temps permet notamment à Paula Serrano d’entrer en jeu et de grappiller toujours plus de minute, en se mettant de suite en évidence sur une frappe manquant de peu le cadre suite à un corner (58e). Mais malgré ces entrées astucieuses, Servette patine offensivement en s’offrant moins d’occasions franche qu’en première mi-temps malgré un but annulé pour hors-jeu de Malena Ortiz (64e). À noter toutefois l’excellente entrée de Laura Felber qui s’impose physiquement face aux attaquantes argovienne et qui stabilise une défense déjà bien préparée pour l’échéance du jour.  

Marta Peiro, la belle histoire

Un grand bravo à Marta Peiro qui marque pour son grand retour sur les terrains. Et plutôt deux fois qu’une. Entrée à la 81e pour Jade, elle inscrit un magnifique premier but la minute suivante. Entourée par toute l’équipe durant la célébration, l’émotion est palpable chez la joueuse qui, rappelons-le, revient de loin suite à une maladie décelée l’automne dernier. La fatigue l’a empêché de jouer la totalité du deuxième tour du championnat, mais c’est avec rage que l’Espagnole inscrit un second but dans la foulée (84e). C’est assurément l’un des plus beaux moments de la saison du Servette qui se vit à la Fontenette, et tout le public est debout pour applaudir cet exploit ! 

Suite à cette belle victoire face à Aarau, le Servette FC Chênois Féminin atteint les demi-finales des playoffs. Elles joueront les deux prochaines rencontres contre le FC Bâle, dont le premier en déplacement le samedi 21 mai (horaire à définir). Nul doute que les Genevoises feront tout pour perpétuer leur excellent fin de saison et ramener un bon résultat en terres suisse-allemandes. 

Photos : Simon Hutin

Servette FCCF – FC Aarau 4-0 (2-0)

Stade de la Fontenette, 300 spectateurs. 

SFCCF : Pereira ; Mendes (71e Bourma), Spälti, Hürni (46e Felber), Soulard ; Nakkach (58e Ortiz), Maendly (46e Serrano), Lagonia (c) ; Fleury, Padilla ; Jade (81e Peiro). Entraîneur : Éric Sévérac. 

FC Aarau : Friedli (c) ; Von Felten, Aeberhard (77e Berli), Cortello, Näf ; Reinschmidt, Pfannschmidt ; Steck (59e Vonmoos), Höltschi (44e Nilsson), Storr (78e Raqipi) ; Giraud (59e Geiser). Entraîneur : Selver Hodzic. 

Buts : Padilla (22e, 29e), Peiro (82e, 84e)

Avertissements : Felber (74e)

FC Aarau Frauen – Servette FCCF (0-1) : une option prise pour la demi-finale !

FC Aarau Frauen – Servette FCCF (0-1) : une option prise pour la demi-finale !

Servette Chênois gagne son premier match de l’histoire des playoffs, mais que ce fût difficile ! Bousculées par une équipe d’Aarau bien regroupée dans ce match d’importance, les joueuses d’Éric Sévérac reviennent toutefois de Suisse centrale avec une bonne option pour la qualification au prochain tour grâce à son unique but marqué à l’extérieur.

Comme un signe, c’est la future retraitée Sandy Maendly qui a offert la première manche à ses coéquipières… mais aussi de l’espoir à tout le peuple Grenat. L’internationale suisse avouait après le match contre le FC Lucerne vouloir finir sa carrière au Servette de la meilleure des façons. Le contrat fut donc rempli dès cette rencontre de playoffs puisque c’est elle qui surgit à la 43ème pour marquer ce but important d’une frappe puissante sous la latte. Il surviendra juste avant la pause, laissant l’option aux joueuses du Servette d’assurer son arrière-garde et tenter quelques incursions vers le but adverse pour sa deuxième mi-temps.

À l’exception de quelques essais notoires de Jade Boho ou Natalia Padilla, il aura été difficile de réaliser ces prouesses offensives tant les conditions météorologiques furent exécrables. La pluie tombant à outrance aura empêché les Servetiennes de déployer son jeu léché durant les vingt dernières minutes, sans toutefois tomber dans une phase de panique comme depuis le début de la rencontre. Les joueuses ont été constamment sérieuses et appliquées face à un redoutable adversaire qui pourtant pointe seulement à la 8ème place de la saison régulière.

On retiendra surtout une première période durant laquelle les joueuses d’Éric Sévérac ont tenté de nombreuses fois de marquer dans le but argovien, notamment par les intermédiaires d’Alyssa Lagonia , Sandy Maendly (toujours!) ou Malena Ortiz. Le montant de la cage aura même été touché à la 17e minute. Mais il fallait compter sur une Seraina Friedli aux aguets qui repoussa de nombreuses tentatives dans ses seize mètres, tout comme Ines Pereira qui mit fin aux derniers espoirs argoviens en repoussant une tentative de Flurina Von Moos.

Servette Chênois a donc pris une belle option pour se qualifier au tour suivant de ces premiers playoffs de l’histoire, mais cela passera nécessairement par un match à gérer du côté de la Fontenette samedi 14 mai à 18h.

Crédit photos: Adrien Schweizer

FC Aarau Frauen – Servette FCCF 0-2 (0-2)

Sportanlage Schachen, 250 spectateurs

But : Maendly 0-1 (43e)

FC Aarau : Friedli (C); von Felten, Aeberhard, Cortello, Näf; Reinschmidt, Pfannschmidt ;  Steck (Höltschi 46e), Nilsson (Berli 80e), Storr (Geiser 85e); Giraud (Von Moos 89e ). Entraîneur: Selver Hodzic.

Servette FCCF: Pereira; Mendes, Spälti, Hurni, Schnider; Nakkach (Serrano 78e), Maendly, Lagonia ; Bourma (Fleury 65e), Ortiz (Padilla 46e); Jade. Entraîneur: Eric Sévérac.

Avertissements: Aeberhard (21e). Maendly (67e)

Servette FCCF- FC Aarau Frauen: A la conquête du Graal

Servette FCCF- FC Aarau Frauen: A la conquête du Graal

C’est maintenant que l’aventure commence vraiment. Leur ticket pour la Champions League validé, voilà le début des quarts de finale ce samedi 7 mai du côté d’Aarau. A 16 heures, le combat prendra une nouvelle forme avec des confrontations aller-retour.

A l’assaut

La “Regular Season” ayant pris fin pour les Servetiennes il y a de cela deux semaines avec l’obtention de leur ticket pour la prochaine Ligue des Champions et le titre de vainqueur de la Coupe de Suisse ayant été attribué au FC Zürich, les quarts de finale des play-offs commencent ce samedi 7 mai. Servette se déplacera donc sur la pelouse du huitième au classement, le FC Aarau Frauen. Cette première place permettra surtout au club genevois d’éviter les clubs zurichois que sont le FC Zürich et Grasshopper en demi. En cas de victoire face aux Argoviennes, elles croiseront le fer avec le FC Bâle (quatrième) ou le FC St.Gallen Staad (cinquième). Avec des confrontations fonctionnant sur le modèle aller-retour, les joueuses savent donc que tout est possible et qu’il va donc falloir batailler. Avant de retrouver le stade de la Fontenette samedi 14 mai à 18 heures, elles devront donc faire le maximum déjà ce samedi afin de prendre l’ascendant sur leur adversaire.

L’espoir fait vivre

Le terme est certes un peu dur pour le FC Aarau mais la réalité est bien là. Les joueuses savent qu’elles vont devoir se surpasser afin de faire chuter une équipe qui ne fait que monter en puissance ces derniers temps et dont la dernière défaite en championnat remonte au 17 octobre 2021 face à Grasshopper (0-2) ou reste sur une série de 8 victoires consécutives depuis le match nul obtenu face au FC Zürich (1-1) le 6 février. De plus, le néo-promu Argovien s’est incliné lors des deux confrontations en saison régulière. Tout d’abord, à Genève, sur le score de 2 buts à 0 grâce à des réalisations de Jade Boho (72′) et de Thais Hürni (90’+1) puis lors du retour en terres argoviennes (1-2) avec Michèle Schnider et à nouveau Jade Boho. Le FC Aarau Frauen sait donc qu’il part dans la peau de l’outsider mais comme nous l’a prouvé récemment la Champions League masculine, des surprises ne sont jamais à oublier dans ce système de match aller-retour. Donc qui sait, peut-être que nous assisterons à des exploits ces deux prochains week-ends?

Photo d’Adrien Schweizer

Servette FCCF – FC Lucerne (1-0) : la première place avant les playoffs  !

Servette FCCF – FC Lucerne (1-0) : la première place avant les playoffs !

À l’inverse de la contre-performance des hommes la veille à Berne, l’équipe féminine du Servette FC a tout donné et gagné le match à ne pas perdre contre le FC Lucerne dimanche à la Fontenette (1-0). Avec ce résultat probant, les Grenat se qualifient pour la Women Champion’s League et « remportent » la saison régulière… avant les play-offs qui décerneront le véritable vainqueur de ce championnat 2021-2022 !

Soutenues par environ 640 spectateurs qui ont vu l’entrée offerte par les Services Industriels de Genève (SIG), les joueuses d’Eric Sévérac ont commencé leur match tambour battant en imposant un rythme intense aux Lucernoises. Malgré une alerte au quart d’heure de jeu avec une tête sur la latte pour les visiteuses, Servette se crée de nombreuses occasions par l’intermédiaire d’Amandine Soulard, Thaïs Hurni ou encore Melena Ortiz. Mais trop souvent le cadre est manqué, à l’image de la numéro 10 qui manque l’immanquable à cinq mètres des cages de Van Weezenbeek (16e).

Servette impose son rythme

Avec une Daina Bourma dans tous les bons coups, le retour en grâce d’une infatigable Soulard et un irrésistible duo Maendly-Lagonia à mi- terrain, Servette ne pouvait que mener au score rapidement. Venu des pieds de la désormais inévitable Ortiz, le Servette FCCF prend les devants dès la 30e minute. Suite à un cafouillage devant la cage, l’Espagnole propose sa ’’spéciale’’ déjà vue contre le FC St-Gall, un but taclé qui permet de prendre l’avantage dans cette partie. C’est ensuite une promenade de santé qui sera proposée par Servette jusqu’à la mi-temps puisque les joueuses tentent timidement des incursions offensives tout en verrouillant son arrière-garde.

Au retour des vestiaires, aucun changement n’est opéré par Éric Sévérac. Et pour cause : l’équipe, dont la majorité des joueuses sont titulaires depuis quelques matchs, affichent une solidité de tous les instants pour ce sprint final. D’ailleurs, elles se procurent plusieurs bonnes occasions pendant vingt minutes. Il y a Soulard qui fait plusieurs intrusions dans la poreuse défense lucernoise ou Maendly qui essaye d’apporter l’étincelle sur corner et coup-franc. Mais malgré les efforts, cela ne suffit pas… comme si Servette devait se contenter de mener au score sans imaginer gagner largement.

« Ça va venir », lance toutefois Éric Sévérac depuis le banc de touche. Et effectivement! Suite à cela, conjugué aux entrées de Léonie Fleury et Francisca Cardoso, Servette va de l’avant. C’est encore imprécis, mais c’est encourageant. Même Paula Serrano, qui grappille toujours plus de minutes suite à sa longue blessure, y va de son tir dès son entrée en jeu à la 82e. La plus grosse occasion surviendra à la 89e avec un débordement de Jade Boho dont le tir est contré in extrémis. Sur le corner suivant, Serrano n’est d’ailleurs pas loin de marquer… tout comme Jade quelques minutes plus tard qui ne reçoit pas une passe décisive évidente d’une Fleury qui venait pourtant de réfrigérer la défense lucernoise. Le score ne bougera pas, mais la joie du clan servettien sera évidemment immense!

Et maintenant, place aux playoffs!

C’est effectivement un nouveau championnat qui commence pour Servette dès le mois de mai. Nouvelle formule imposée par l’ASF pour rendre plus attractif le championnat, les play-offs ne réjouissent pas spécialement les joueuses, comme en témoignait Sandy Maendly dans nos colonnes cette semaine. Il est vrai que ce format à élimination directe correspond davantage à l’esprit de la Coupe Suisse que celui de l’AXA Women Super League, et qu’il ne récompense pas la régularité sur une saison complète. Néanmoins, il n’y a aucun doute sur le fait que les actrices du Servette FCCF donneront leur maximum pour gagner ce championnat qui leur tend les bras, et ce pour une deuxième année consécutive!

En attendant le dernier match du championnat qui se jouera mercredi entre Bâle et Grasshopper et la finale de Coupe de Suisse le 30 avril prochain, le début des playoffs est programmé dans environ quinze jours.

Crédit photos: Adrien Schweizer

Servette FCCF – FC Lucerne 1-0 (1-0)

Stade de la Fontenette, environ 640 spectateurs.

Buts: Ortiz 0-1 (30e)

Servette FCCF: Pereira; Mendes, Spälti, Hurni, Schnider ; Nakkach, Lagonia (c), Maendly (82e Serrano) ; Bourma (82e Jade), Soulard (62e Fleury) ; Ortiz (73e Cardoso). Entraîneur: Eric Sévérac.

FC Lucerne: Van Weezenbeek ; Brülhart (74e Klotz), Häring, Ruf, Sager (87e Laich) ; Jackson (87e Remund), Mühlemann (74e Jost), Müller (c); Messerli, Wyser (46e Furger); Cavelti. Entraîneur : Edvaldo Della Casa.

Avertissements: Müller (43e), Nakkach (89e)

Servette FCCF- FC Lucerne: Objectif Champions League

Servette FCCF- FC Lucerne: Objectif Champions League

Ce dimanche 24 avril à 14 heures, le Servette FCCF reçoit le FC Luzern Frauen, vainqueur en 2021 de la Coupe de Suisse, pour un ultime match de championnat avant les fameux play-offs.

Un dernier effort

La saison fût longue et éprouvante pour nos genevoises mais bien que le plus dur soit encore à venir avec ces play-offs, elles ont la possibilité de valider leur ticket européen dès le coup de sifflet final de cette 18ème et dernière journée de championnat. En effet, l’équipe d’Eric Séverac est insaisissable dans ce sprint final, les victoires à Bâle (0-2) et Grasshopper (0-2) ne le contredirait pas. Grâce à ces solides performances, Servette occupe le trône de leader avec 43 points, soit deux de plus que leur dauphin le FC Zürich, et s’envole vers une place qualificative en Europe. A l’aube des play-offs, les Genevoises croiseront probablement la route du FC Aarau qui pointe au huitième rang et sans aucune possibilité de changement. Les Servettiennes le savent, il faudra comme chaque match tout donner mais ce match a déjà une saveur particulière.

Un match pour beurre

La donne est tout autre pour l’équipe visiteuse qui peut venir avec le coeur léger sur la pelouse des championnes en titre. Avec 23 points et un sixième rang en poche, les Lucernoises n’ont plus aucune possibilité d’évolution, Bâle ayant une avance de neuf points, ni de se faire rattraper puisque Young Boys accuse un retard de 4 points lorsque seulement trois sont en jeu. Il ne leur reste alors plus qu’à attendre mercredi prochain pour connaître leur adversaire, la bataille faisant encore rage pour la troisième place entre Grasshopper, Saint-Gall et Bâle. Cependant, elles ne viendront pas à Genève pour faire de la figuration, elles qui restent sur trois victoires consécutives dont un probant 2-1 samedi passé face à St-Gall. Surtout, elles tenteront de laver l’affront de deux défaites face aux Genevoises dont une élimination (4-1) en huitième de finale de la Coupe de Suisse sur cette même pelouse de la Fontenette grâce à des buts d’Alyssa Lagonia (12’), Elodie Nakkach (13’), Ilona Guede (61’) puis finalement Daïna Bourma (66’). Petite statistique intéressante, le FC Luzern n’a pas encore réussi à prendre l’ascendant sur Servette en championnat (6 défaites et 1 nul) depuis leur première confrontation et un déplacement pour les Genevoises le 7 septembre 2019 (2-4), de quoi apporter son lot de confiance avant d’aborder cette ultime journée de championnat.

Grâce aux SIG, l’entrée dimanche est gratuite donc mobilisez-vous pour pousser le Servette FCCF à la victoire!

Grasshopper Club Zürich – Servette FCCF (0-2) : Sandy Maendly maintient le suspense  !

Grasshopper Club Zürich – Servette FCCF (0-2) : Sandy Maendly maintient le suspense !

L’heure de la revanche planait hier soir du côté de Zürich et Servette FC Chênois Féminin a parfaitement répondu à l’appel. Et qui plus est de la plus belle manière en battant nettement GC Frauen 0-2 grâce à un doublé de Sandy Maendly.

A la suite de son amère élimination en Coupe il y a quelques semaines de cela, les Grenat devaient se ressaisir dans le cadre du championnat en affrontant les redoutables suisses-allemandes. L’enjeu ? Conserver la première place en championnat d’AXA Women Super League pour permettre au club entraîné par Éric Sévérac de valider son ticket pour la prochaine édition de la Champion’s League. 

Finalement la mission est pleinement accomplie et le constat est implacable : Sandy Maendly manquera à la maison Grenat. C’est cette semaine dans nos articles que l’incontournable milieu de terrain annonçait à notre journaliste Marc Schweizer qu’elle songeait mettre un terme à sa carrière à la fin de la présente saison. Autant dire qu’en la voyant à l’œuvre à mi-terrain hier soir, les supporters et supportrices n’auront plus que leurs yeux pour pleurer la perte de cette immense joueuse. Immense dans le comportement irréprochable, mais surtout immense sur le terrain. En vingt minutes seulement, les premières de la partie, l’internationale suisse a mis Servette dans les meilleures dispositions pour s’adjuger une victoire primordiale. D’abord au quart d’heure d’une superbe frappe croisée suite à une bonne récupération de balle (15e), puis d’un magnifique coup-franc brossé à l’orée de la surface (19e). À croire que le discours de l’entraîneur a eu l’effet escompté…

Finir sur une belle note

Deux points séparent Servette au FC Zürich. Il reste donc un match au Servette FCCF, dimanche à 14h contre Lucerne, pour faire mentir la perception d’un début de saison en déçà des attentes. Mais également faire mentir les détracteurs qui doutaient peut-être de la capacité des Grenat à accrocher cette place de leader avant le nouveau format de playoffs. Il faut dire que le SFCCF comptait cette année sur un adversaire coriace avec un FC Zürich en pleine bourre. Toutefois, bien que le match dimanche puisse encore modifier le classement, Servette aura su tromper les pessimismes de façon admirable depuis la pause hivernale. Avec rigueur et vigueur, le club est redevenu ce club que l’on aime : extrêmement joueur, capable d’être autant efficace devant que solide derrière (Ines Pereira a d’ailleurs signé son dixième blanchissage de la saison). Mais surtout, Servette a fait preuve d’un mental d’acier, caractérisé par l’architecte de ce succès Éric Sévérac et ses cadres telles qu’Alyssa Lagonia et Sandy Maendly.

À notre joueuse aux pieds de velours, portant le numéro 8 sur le dos : que faut-il faire pour que tu rempiles une nouvelle saison ?

Crédit photos: Adrien Schweizer

Grasshopper Club Zürich – Servette FCCF 0-2 (0-2)

GC Campus (Zürich)

Buts: Maendly 0-1 (15e), Maendly 0-2 (19e).

GC Zürich : Studer; Steinmann (64e Meroni), Cazalla Garcia, Walker, Blöchlinger (73e Buzas) ; Lempérière (58e Hubler), Widmer, Ljustina ; Predanic (Markovic 58e), Tenini (Hofer 73e), Csillag. Entraîneure: Theresa Merk.

Servette FCCF: Pereira; Mendes, Spälti, Hurni, Schnider ; Nakkach (Serrano 94e), Lagonia (c), Maendly ; Bourma (Cardoso 72e), Ortiz (Fleury 84e); Jade. Entraîneur: Eric Sévérac.

Avertissements: Csillag (32e), Meroni (69e), Hubler (83e), Schnider (84e)

Servettiens.ch

FREE
VIEW