Servette FCCF – Grasshopper 6-1 : Prolifique début de match

Servette FCCF – Grasshopper 6-1 : Prolifique début de match

En ce dernier après-midi du mois de septembre, on est passé par toutes les conditions météorologiques : fine pluie puis gros orage pour finir sur un froid glacial mais sur le terrain, c’est Servette qui a refroidi GC dans le premier quart d’heure pour plier déjà la rencontre et qui a géré tranquillement par la suite.

Alignées dans leur 3-4-3 habituel, les servettiennes vont commencer tambour battant avec l’ouverture du score dès la quatrième minute : lancée par Lagonia, Peiro adresse un centre à ras-de-terre pour Arfaoui qui inscrit son premier but avec le Servette. Le break est tout proche trois minutes plus tard, Caroline Abbé croisant trop sa reprise, mais ce ne sera que partie remise à la douzième minute lorsque Sarrasin profite d’une bévue de Furrer pour pousser le ballon au fond des filets. La capitaine ira même de sou doublé avec un superbe lob, certainement le plus beau but du match. Les sauterelles vont elles aussi participer à ce début de rencontre en fanfare quelques secondes après le 3-0 : c’est (qué) Laino qui réduit la marque sur corner pour relancer l’intérêt de la rencontre. Dès lors, les zurichoises vont imposer un jeu très physique voir dangereux mais l’arbitre ne sortira que son premier carton qu’à la 44e minute. Trois minutes auparavant, c’est Amandine Soulard d’un centre-tir de la droite qui aggravait la marque et permettait à ses coéquipières d’atteindre la mi-temps sur le score de 4-1.

Au retour des vestiaires et malgré l’ampleur du score, les genevoises vont continuer d’attaquer mais ne parviendront pas à inscrire le 5-1, Peiro ainsi que Sarrasin ratant toutes les deux leur face à face contre la portière adverse. Du côté de GC, les joueuses de Sascha Müller tenteront quelques escarmouches mais n’inquiéteront guère Gaëlle Thalmann. Le cinquième but servettien va tomber à vingt minutes du terme sur un coup franc de Sandy Maendly (il se dit même que Marta Peiro aurait légèrement dévié la trajectoire). La numéro 15 sera tout de même récompensée dans le temps additionnel en remportant son duel face à Furrer alors qu’elle avait été lancée par Amira Arfaoui. Les Grenat empochent leur sixième succès en sept rencontres et gardent toujours trois unités d’avance sur le FC Zürich, vainqueur 8-2 à Lucerne un peu plus tôt, avant leur déplacement à Erlinsbach pour la Coupe.

Servette FC Chênois Féminin – Grasshopper Club Zürich 6-1 (4-1)

Stade de Florimont, 185 spectateurs.

Buts : 4e Arfaoui 1-0, 12e Sarrasin 2-0, 14e Sarrasin 3-0, 15e Laino 3-1, 41e Soulard 4-1, 70e Maendly 5-1, 91e Peiro 6-1.

Servette FC Chenois Féminin : Thalmann – Soulard, Abbé, Spälti – Hurni, Serrano (73e Gillioz), Maendly (81e Duclos), Lagonia – Arfaoui, Peiro, Sarrasin (cap,) (66e Fleury). Entraîneur : Eric Sévérac.

Grasshopper Club Zürich : Furrer – Blöchlinger, Laino, Rauber, Brülhart – Walker (cap.) – Tenini, Hubler – Kuqi (46e Hofer) – Krisztin, Markovic (80e Csillag). Entraîneur : Sascha Müller.

Avertissements : 44e Huber, 45e Serrano, 50e Tenini, 80e Hofer, 87e Duclos.

Amira Arfaoui : Après le 3-1, nous sommes un peu sorties du match mais on a su maîtriser la seconde période.

La réaction d’Amira Arfaoui, auteure d’un but (son premier avec Servette) et de deux passes décisives :

Le résumé vidéo de la rencontre :

Servette FCCF- Grasshopper : ne pas retomber dans le piège zurichois

Servette FCCF- Grasshopper : ne pas retomber dans le piège zurichois

Les Servettiennes d’Éric Séverac se sont reprises de la meilleure des manières de leur défaite face à leurs concurrentes du FCZ lors de déplacement en terres bâloises qui s’est ponctuée par une victoire 0-3 avec un magistral but de notre numéro 23 Léonie Fleury à la 88ème minute. Désormais, elles vont devoir s’attaquer au deuxième club de la capitale économique afin de garder leur avance ce samedi 26 septembre à 18h au Stade de Marignac.

Ce match s’annonce déjà important pour la course au titre bien que le championnat ne vienne à peine de débuter puisque le Servette FCCF ne compte que trois points d’avances sur leurs dauphines du FC Zürich. Le classement de cette AXA Women’s Super League commence déjà gentiment à se dessiner avec le même trio que la saison dernière (Servette, Zurich et Bâle) et Grasshopper juste en embuscade avec leurs sept points obtenus grâce à des victoires obtenues à Lugano (0-5), face aux Young Boys (3-1) et un nul contre Lucerne (0-0) lors de leurs dernières rencontres, ce qui témoigne des automatismes que les zurichoises ont réussi à prendre en ce début de saison. Depuis l’ascension du club grenat dans la plus haute ligue helvétique, le bilan est à l’avantage des sauterelles avec trois succès (tous lors de la saison 2018-2019, la première dans l’élite pour les genevoises), deux matches nuls dont celui lors de la dernière confrontation entre les deux équipes le 15 février dernier (2-2) et deux victoires pour les genevoises.

Du côté des Grenat, elles peuvent compter sur une motivation toujours aussi exceptionnelle, elles qui peuvent surfer sur leur excellente précédente saison. Malgré ce léger faux pas en terres zurichoises, elles se sont imposées à cinq reprises et cela en n’encaissant que trois maigres buts dont deux face au FCZ et en inscrivant 22 buts grâce à une formidable Léonie Fleury elle qui a inscrit à elle seule 7 réalisations et trône à la place à la première place des buteuses. On peut espérer qu’elle laissera à nouveau son talent parler afin de tromper la vigilance de Nadja Furrer. C’est donc samedi que tout peut se jouer dans cette course folle au titre de champion de Suisse. Samedi à 18 heures, les genevoises vont donc devoir confirmer les résultats de la saison passée et garder leur avance sur leurs poursuivantes.

FC Basel – Servette FCCF 0-3 (0-0) : Une première télévisuelle réussie !

FC Basel – Servette FCCF 0-3 (0-0) : Une première télévisuelle réussie !

Attendues au tournant (et par les téléspectateurs suisses par la même occasion) suite à leur défaite à Zürich, les joueuses d’Eric Sévérac se devaient de montrer leur statut de meilleure équipe du pays depuis une année sous peine de voir leurs adversaires du soir revenir sur leurs talons. Au coup de sifflet final, on peut dire que le travail a été plus que bien fait côté genevois !

Alignées dans un 3-4-3 qui voit le retour de Sandy Maendly au milieu de terrain, les servettiennes débutent bien la rencontre mais ne trouvent pas la faille, notamment Marta Peiro qui dispose de trois bonnes opportunités durant ce premier acte mais qui ne parvient pas à trouver la faille. Malgré ces opportunités, ce sont Paula Serrano et Amira Arfaoui qui auront les meilleures occasions durant cette première mi-temps : la première touchera la transversale sur coup franc puis c’est l’ex-bâloise qui verra sa reprise juste avant la pause terminer dans les étoiles alors qu’elle se trouvait en position idéale. Ces 45 premières minutes ont été marquées par l’engagement physique important des rhénanes qui écoperont de trois avertissements dont un qui avait le poids d’un rouge… Malgré cette tactique et le soutien des ultras bâlois qui se situaient sur le parking surplombant le stade (le match se jouant à huis-clos), ce sont les genevoises qui sont devant aux points mais pas au score.

La rencontre va tourner dans le sens des visiteuses directement au retour des vestiaires : nous sommes à la 49e minute et Arfaoui se fait faucher dans les seize mètres par Güttermann. Le penalty semble très généreux mais la capitaine Sarrasin n’en a cure et trompe Tschudin pour l’ouverture du score pour sa troisième réalisation cette saison. Ce 1-0 va pousser les Grenat à vouloir doubler la mise et elles y sont proches lorsque Maendly tente sa chance aux 20 mètre mais son tir frappe l’équerre des buts adverse. Le but du break va intervenir à la 64e minute sur un centre de Spälti mal dégagé par Marion Rey. Son dégagement atterri dans les pieds de Lagonia qui reprend instinctivement et voit se reprise toucher le montant avant de franchir la ligne. Servette a fait le plus dur et montrer que le match à Zürich n’était qu’un accident mais le meilleur reste à venir dans cette partie. Alors qu’il reste une minute dans le temps réglementaire, les servettiennes se dégagent sur un corner adverse et le cuir parvient à Léonie Fleury qui s’avance jusqu’au rond central. Voyant la gardienne adverse bien avancée, elle tente le lbo et marque certainement le but de la saison. Avec cette victoire 3-0, les genevoises prennent déjà une avance de sept points sur leur adversaire du soir et gardent le matelas de trois unités sur le FCZ.

FC Basel 1893 – Servette FC Chênois Féminin 0-3 (0-0)

Sportanlagen St. Jakob, Bâle, huis-clos. Arbitre : Mme Paita.

Buts : 49e Sarrasin (pen.) 0-1, 64e Lagonia 0-2, 89e Fleury 0-3.

FC Basel 1893 : Tschudin – Bunter (56e Horning), Güttermann (60e Schmid), Huber, Rey (cap.) – Mayr, Xhemaili – Saoud (73e Merazguia), Hoti, Fockers – Surdez. Entraîneur : Sébastien Bader,

Servette FC Chênois Féminin : Thalmann – Soulard, Abbé, Spälti – Serrano, Maendly, Hurni, Lagonia – Sarrasin (cap.) (91e Duclos), Arfaoui (67e Fleury) – Peiro (94e Tufo). Entraîneur : Eric Sévérac.

Avertissements : 24e Sarrasin, 26e Mayr, 28e Bunter, 35e Hoti, 70e Maendly.

Le résumé de la rencontre :

AWSL: Basel – Servette 0:3

+++ HIGHLIGHT-VIDEO +++FC Basel 1893 – Servette FCCF 0:3⚽ Maeva Sarrasin (0:1)⚽ Alyssa Lagonia (0:2)⚽ Léonie Fleury (0:3)#day5 #axawomenssuperleague #awsl #newera

Gepostet von Swiss Women's Football am Samstag, 12. September 2020

Crédits photo : Servette FC.

FC Bâle – Servette FCCF : Tous devant RTS 2 !

FC Bâle – Servette FCCF : Tous devant RTS 2 !

Avant de rejoindre la Nati pour disputer les deux rencontres qualificatives pour l’Euro féminin en Croatie et face à la Belgique, Gaëlle Thalmann et Sandy Maendly auront à négocier avec leurs coéquipières un périlleux déplacement au bord du Rhin pour une première dans l’histoire : elles seront à l’honneur pour la première fois sur la RTS, avec une diffusion en direct dès 18h15 ce samedi !

Elles n’avaient plus connu le goût de la défaite depuis août 2019, malheureusement la série d’invincibilité s’est arrêtée ce 5 septembre 2020 du côté de Zürich avec une déroute 2-1 face à FCZ qui voulait faire taire les sceptiques qui annonçaient déjà une fin de règne pour le club aux 22 titres de champion (Techniquement, elles sont toujours championnes en titre au vu de la non-attribution du titre la saison dernière) qui ont aussi pris leur revanche face à leurs principales concurrentes dans l’obtention de la couronne. Côté servettien, la déception était de mise car un écart de neuf points aurait pu se creuser entre les deux équipes mais désormais il est de seulement trois points. Pendant que les zurichoises recevront St. Gall-Staad et devraient logiquement empocher la victoire, Servette aura un déplacement difficile du côté de Bâle pour défier une équipe locale qui compte un match en moins que les deux équipes citées précédemment et voudra rester dans la course au titre. Une deuxième rencontre compliquée consécutive pour les Grenat, qui seront privées de Valérie Gillioz, suspendue après son expulsion la semaine dernière.

Cet affrontement entre bâloises et genevoises sera l’occasion pour l’équipe à domicile d’étrenner sa nouvelle tunique dont on ne fera pas de commentaire. Avec la défaite du SFCCF la semaine dernière, le FC Bâle est la dernière équipe invaincue dans cette AXA Women’s Super League 2020/2021 avec un bilan de deux victoires (dont une 3-1 face au FC Zürich) et deux matches nuls en quatre rencontres. On peut ajouter à cela une qualification pour le deuxième tour, ou elles affronteront Soleure (LNB), le week-end dernier sur le terrain de Courgevaux (7-2). C’est donc une équipe en confiance qui sera sur le Sportlangen St. Jakob et qui a bien digéré le départ de certaines joueuses cadres tel que Tyara Buser (partie pour Freiburg), Ivana Fuso (Man. United) et Lara Marti (direction le Bayer Leverkusen). Pour compenser ces pertes, les Rotblau ont signé les jeunes Merazguia et Fockers (toutes deux jeunes espoires allemandes), ont enregistré le retour de Vanesa Hoti du FCZ et surtout la signature de Camille Surdez qui arrive de Bordaux et qui crève l’écran depuis son retour (déjà six buts TTC depuis son arrivée). La nouvelle numéro neuf sera le principal danger pour Servette, qui verra dans ses rangs Amira Arfaoui affronter ses ex-coéquipières depuis son départ du club rhénan en janvier.

L’événement pour cette rencontre est que pour la première fois, le Servette FC Chênois Féminin aura l’honneur d’une retransmission télévisuelle et non des moindres, car comme annoncé plus haut, la rencontre sera diffusée sur RTS à partir de 18h10. Alors si vous n’avez jamais eu l’occasion de voir un match de cette équipe, c’est l’occasion idéale !

FC Zürich Frauen – Servette FCCF 2-1 (1-0) : Aïe…

FC Zürich Frauen – Servette FCCF 2-1 (1-0) : Aïe…

On dit souvent qu’il faut se méfier d’une équipe en crise, que celle-ci n’est que plus redoutable lorsqu’elle est dos au mur. Alors que certains parlaient de possible passation de pouvoir entre le FCZ et le Servette Chênois, la rencontre d’hier a montré que les Servettiennes n’auront pas la tâche facile pour aller décrocher ce titre de champion.

Choc au sommet ce samedi du côté de Zurich entre l’équipe locale et le leader, un match pour revenir à trois points pour les locales et pour mettre l’adversaire à neuf points pour Servette. Surprise dans le onze de départ : le coach Sévérac décide de se passer de Sandy Maendly et Thaïs Hurni, surprenant vu le calibre de l’adversaire. Le début de rencontre est timide des deux côtés, avec quelques mini-occasions de part et d’autre sans inquiéter les deux gardiennes. Gaëlle Thalmann sera la première à intervenir en interceptant un centre de la capitaine Humm qui aurait pu finir au fond des filets. On se dirige vers un nul à la mi-temps lorsque à la 40ème minute, Laura Tufo intercepte une passe adverse et lance directement Sarrasin dans la profondeur. La capitaine Grenat ne se fait pas prier et ajuste la dernière rempart adverse du pied gauche. Les genevoises auraient pu aggraver la marque juste avant le thé mais Serrano voit son lob être stoppé par Stutz. Le tournant du match ?

Peut-être bien, car dès le retour des vestiaires, les zurichoises vont de suite remettre les compteurs à zéro à la 49e lorsque Fabienne Humm, bien servie par Barla Deplazes, croise sa frappe et égalise à un but partout. C’est une autre équipe du FCZ qui est revenue sur le terrain et qui asphyxie les romandes et c’est encore Humm qui sera proche de donner l’avantage à ses couleurs mais sa frappe à la 55e minute heurte le montant gauche. Ce ne sera (malheureusement) que partie remise pour l’internationale suisse qui, d’une tête plongeante sur un centre de Stierli, inscrit le but de la victoire pour le FC Zürich Frauen. Le SFCCF tentera le tout pour le tout mais sans réussite, finissant même à dix suite à l’expulsion de Gillioz. Servette tombe pour la première fois depuis une année et il n’y avait qu’à voir la joie des locales qui prennent leur revanche de la saison denière. Il faudra vite oublier ce revers et ce dès la semaine prochaine à Bâle.

FC Zürich Frauen – Servette FC Chênois Féminin 2-1 (0-1)

Heerenschürli, 193 spectateurs.

Buts : 40e Sarrasin 0-1, 49e Humm 1-1, 78e Humm 2-1.

FC Zürich Frauen : Stutz – Baumann, Lempérière, Fischer, Stierli – Moser, Ramseier – Deplazes (91e Gubler), Dubs (75e Hamidi), Piubel (84e Andrade) – Humm (cap.). Entraîneur : Ivan Dal Santo.

Servette FC Chênois Féminin : Thalmann – Soulard, Abbé, Di Pasquale (68e Hurni), Spälti – Gillioz, Serrano, Sarrasin (cap.) – Tufo (59e Lagonia), Peiro (82e Arfaoui), Fleury. Entraîneur : Eric Sévérac.

Avertissements : 16e Lampérière, 57e Tufo, 64e Gillioz, 71e Soulard, 85e Baumann.

Expulsion : 89e Gillioz (second carton jaune).

Le résumé vidéo de la rencontre :

+++ HIGHLIGHT-VIDEO +++FC Zürich Frauen – Servette Football Club Chênois Féminin 2:1⚽️ Maeva Sarrasin (1:0)⚽️⚽️ Fabienne Humm (1:1, 2:1)#day7 #axawomenssuperleague #awsl #newera

Gepostet von Swiss Women's Football am Sonntag, 6. September 2020
Servettiens.ch

GRATUIT
VOIR