Servette FCCF – Juventus 0-3 : une marche trop haute

Servette FCCF – Juventus 0-3 : une marche trop haute

Le doux parfum des soirées était de retour à Genève en ce premier mercredi du mois d’octobre du côté du Stade de Genève. Face à la Juventus, Servette-Chênois Féminin rêvait d’exploit face à la Vieille Dame mais la réalité l’a rattrapé avec cette défaite 3-0.

Pas impressionnées par leur adversaire, les Grenat vont gêner les Turinoises dans le jeu en début de rencontre mais ce sont les Bianconere qui vont se procurer la première occasion par Lundorf à la 14e mais Inès Pereira se couche bien pour détourner en corner. On retrouvera la Portugaise à la 27e minute : Servette vient de concéder un penalty assez généreux consécutif à une faute de Mendes sur Bonfantini. Face à Staskova, la gardienne laisse traîner son pied, suffisant pour repousser le penalty. Elle ne fera que repousser l’échéance pour les Italiennes qui vont ouvrir le score à la 35e par Arianna Caruso, reprenant de volée un service cinq étoiles de Boattin. Piquées au vif, les Genevoises réagissent de suite par l’intermédiaire de Mendes mais la frappe lointaine de l’internationale portugaise est superbement claquée en corner par Pauline Peyraud-Magnin.

Ce sont les Transalpines qui repartent à l’attaque en seconde période et il faut encore l’intervention de Pereira face à Hurtig pour empêcher le but du break. La Suédoise prendra sa revanche à la 65e en ajustant la portière genevoise pour le 2-0 et profitant également des errements de La Défense. Comme pour l’ouverture de la marque, le but rebooste les joueuses d’Eric Sévérac  et c’est Padilla qui est toute proche de réduire le score mais sa tête heurte le poteau adverse à la 68e. Une occasion manquée lourde de conséquences car la Juve va plier la rencontre à la 71e sur une frappe lointaine de Cernoia. Totalement sonnées, les Grenat vont laisser le cuir aux Turinoises qui auront deux grosses occasions repoussées magistralement par Inès Pereira. Malgré les 5849 spectateurs présents à la Praille, Servette n’aura rien pu faire face aux championnes d’Italie.

Servette FC Chênois Féminin – Juventus Women 0-3 (0-1)

Stade de Genève, 5’849 spectateurs. Arbitre : Mme Antoniou.

Buts : 36e Caruso 0-1, 65e Hurtig, 71e Cernoia.

Servette FCCF : Pereira – Soulard, Felber, Hurni, Mendes – Serrano (63e Padilla), Nakkach – Boho (88e Tamplin), Maendly (76e Spälti), Fleury (63e Bourma) – Peiro (76e Sebayang). Entraineur : Eric Sévérac.

Juventus : Peyraud-Magnin – Lundorf, Salvai, Lenzini (81e Hyyrynen), Boattin – Rosucci (81e Nilden), Zamanian, Caruso (69e Cernoia) – Bonfantini (69e Pedersen), Staskova, Hurtig (87e Pfattner). Entraineur : Joe Montemurro.

Avertissements : 7e Fleury, 19e Bonfantini, 39e Maendly, 50e Caruso.

➡️ Le résumé vidéo de la rencontre

Les réactions d’après-match

Les photos de la rencontre

Servette FCCF-Juventus : Le grand jour est arrivé

Servette FCCF-Juventus : Le grand jour est arrivé

Ca y est nous y sommes : le Servette FC Chênois Féminin lance sa phase de groupes de l’UEFA Women’s Champions League ! Et quoi de mieux que de débuter à la maison au Stade de Genève ? Ce sera le cas ce mercredi sur les coups des 18 :45 face à la Juventus.

De la revanche dans l’air

Nous sommes le 31 juillet 2021 au Juventus Center à Turin : les Grenat viennent de s’incliner trois buts à un face à la Vieille Dame en match de préparation. Il s’agit là du second revers face au Bianconere après un cinglant 4-0 encaissé l’année dernière. C’est donc un troisième affrontement qui va opposer les Genevoises aux Turinoises ce mercredi à la Praille. Même si leur force de frappe est inférieure à Chelsea et Wolfsbourg, il ne faudra pas prendre à la légère les Transalpines qui, depuis le lancement de la section féminine en 2017, raflent tout dans la Botte avec pas moins de quatre Scudetto d’affilée.

Au niveau européen par contre, la Vieille Dame peine toujours à franchir un cap, avec trois éliminations successives en seizièmes face à Brondby, Barcelone et Lyon. Tout comme les Servettiennes, la Juventus a entamé sa campagne au 1er tour qualificatif et s’en est extirpé avec un succès 12-0 face au Kamenica Sasa (Macédoine) et un deuxième 4-1 contre St. Pölten (Autriche). En barrages, elles se sont facilement imposées 3-0 sur l’ensemble de la confrontation face aux Albanaises de Vllaznia.

Alyssa Lagonia : ‘’ On espère créer la surprise’’

La biographie de la capitaine des Grenat

Tout comme ses coéquipières, Alyssa Lagonia est impatiente de débuter cette phase de groupes : ‘’ C’est un rêve qui devient réalité, on est toutes très excitées !’’ De retour dans l’équipe après une blessure, elle s’attend à un match compliqué ce mercredi : ‘’ La Juventus est une équipe très forte, nous devrons définitivement nous concentrer sur certains éléments dans ce match afin de limiter leurs chances de marquer un but et essayer d’obtenir des opportunités en construisant notre jeu.’’

Concernant le tirage au sort du groupe, elle voit comme bon nombre de spécialistes une poule très relevée. ‘’ Je pense que Wolfsburg et Chelsea sont les meilleures équipes du groupe, mais aussi dans le monde. On a vraiment un groupe difficile. (…) Nous avons du travail devant nous, mais je pense que c’est une opportunité fantastique pour nous de grandir et d’apprendre de ces équipes. ‘’ Nous confie-t-elle. Cette saison est aussi particulière d’un point de vue personnel car l’internationale canadienne a été nommée capitaine : ‘’ Être nommée parmi les capitaines de cette saison est un grand honneur. Je suis très fière de représenter cette équipe, de la mener sur et hors du terrain. Je veux toujours être positive, intègre et encourager les coéquipières de faire de leur mieux et donner le 100% d’elles-mêmes. ‘’

Une belle récompense pour l’ancienne joueuse de Neunkirch qui est arrivée au club il y a deux ans et a vu toute l’évolution de la structure. ‘’ Depuis que j’ai rejoint le club en 2019, il a vraiment grandi. Je pense que le football féminin progresse de plus en plus. On peut d’ailleurs voir beaucoup d’investissement à tous les niveaux de l’équipe féminine du Servette FC. ‘’ Raconte-t-elle. Pour cette saison 2021-2022, les objectifs sont simples : ‘’ Mes objectifs personnels pour cette année est d’être affûtée pour le reste de la saison et espérer contribuer du mieux que je peux au succès de l’équipe. J’espère qu’on gagnera de nouveau le championnat. ‘’

Un grand merci à Victor Perrin pour la traduction !

➡️ La billetterie pour la rencontre

Yverdon – Servette FCCF 1-4 : La galère puis la sérénité

Yverdon – Servette FCCF 1-4 : La galère puis la sérénité

Il y a des premières périodes que l’on veut oublier car pas au niveau et des deuxièmes mi-temps qui vous portent à l’optimisme avant une grosse échéance. C’est ce scénario qu’a vécu le Servette FCCF du côté d’Yverdon pour ce premier derby romand depuis deux ans.

Privées de Spälti, blessée à l’échauffement, les Grenat vont très mal débuter la partie en encaissant le premier but au bout de 120 secondes par Rahm qui profite d’une erreur de marquage sur corner. Bousculées dans le premier quart d’heure, les Servettiennes vont avoir toutes les peines du monde à déployer leur jeu mais vont finir par égaliser par Boho, servie sur un plateau par Serrano. La rencontre semble enfin avoir tourné mais les Genevoises ne vont parvenir à passer l’épaule avant la pause malgré notamment un corner de Fleury s’écrasant sur la barre.

La deuxième période va voir un Servette-Chênois élever très nettement son niveau de jeu mais sans parvenir à prendre l’avantage jusqu’à cette 65e minute et ce centre millimétré de Soulard pour Bourma qui crucifie Jaquier pour donner l’avantage à son équipe. Tout va ensuite s’enchaîner très vite car quatre minutes plus tard, c’est Laura Felber qui fait le break en reprenant le ballon suite à un arrêt de la portière adverse. La messe semble dite à 20 minutes du terme. Padilla sera proche du quatrième mais sa frappe touchera le poteau. Le 4-1 finira par tomber à la 88e par l’intermédiaire de Marta Peiro qui reprend de la tête un centre téléguidé de Fleury pour clore la marque. Servette aura donc montré deux visages en terres vaudoises avant la Champion’s League.

FC Yverdon Féminin – Servette FC Chênois Féminin 1-4 (1-1)

Stade Municipal, Yverdon. 250 spectateurs

Buts : 2e Bodenmann 1-0, 17e Boho Sayo 1-1, 64e Bourma 1-2, 69e Felber 1-3, 88e Peiro 1-4.

Yverdon : Jaquier – Rahm (69e Gnaore), Laaroussi, Girardin (69e Guinand), Pajovic – Cazé (78e Martin), von Durch – Bodenmann (cap.), Potier (78e Dumas), Warpelin (46e Da Costa Vilela) – Nkyamo. Entraîneur : Frédéric Davoli.

Servette FCCF : Pereira – Soulard, Felber (78e Sebayang), Hurni (cap,), Fleury – Serrano, Nakkach, Guede (65e Lagonia) – Padilla (78e Tamplin), Boho Sayo, Bourma (65e Peiro). Entraîneur : Éric Severac.

Avertissements : 27e Felber, 44e Rahm.

Les réactions de Léonie Fleury et Thaïs Hurni à notre micro

Les photos de la rencontre

Yverdon – Servette FCCF : le retour du derby romand

Yverdon – Servette FCCF : le retour du derby romand

Deux ans après leur dernier affrontement dans l’élite, Yverdonnoises et Servettiennes se retrouvent ce samedi 2 octobre au Stade Municipal d’Yverdon pour un derby qui verra pour la première fois les Grenat être dans la peau des favorites.

L’élève a dépassé le maître

Place forte du football féminin romand pendant tant d’années, Yverdon a depuis laissé ce rôle à Servette-Chênois depuis leur relégation en 2019 en LNB. Deux saisons plus tard, les Vaudoises ont décroché leur promotion en Super League grâce à leur troisième place et au fait que les M-21 du FC Zurich ne puissent pas monter. Néanmoins, l’euphorie de la montée n’a pas atteint les coéquipières de Mélanie de Brito car en quatre parties cette saison, elles n’ont pas glané un seul point et ont encaissé la bagatelle de 18 buts, notamment dû aux deux lourdes défaites face aux deux clubs zurichois (0-5 face à GC et 1-8 face au FC Zurich). Cependant, l’équipe du Nord-Vaudois a accroché YB lors de la dernière rencontre (2-1) et a même mené à la marque. Méfiance sera de mise…

Yasmina Laaroussi : ‘’ On va se donner à fond pendant 90 minutes’’

Ce derby romand marquera les retrouvailles entre Yasmina Laaroussi, qui a quitté le club cet été après quatre ans en Grenat, et ses anciennes coéquipières. ‘’ A mon retour de blessure, j’ai eu de la peine à revenir dans l’effectif et j’étais souvent en tribunes, nous confie-t-elle. Ma motivation à avoir du temps de jeu m’ont poussé à quitter le club.’’ Elle atterrit alors du côté d’Yverdon et peut tirer un premier bilan positif : ‘’Cela se passe bien pour moi, j’ai eu une excellente intégration et les infrastructures sont au top !’’

‘’La différence entre Yverdon et Servette, c’est l’expérience’’

En quatre saisons avec la tunique grenat, l’internationale marocaine aura tout connu : la promotion en LNA en 2018 jusqu’au titre de champion suisse en 2021. Malgré une fin en dent de scie, elle assure avoir gardé des gros souvenirs et énormément de positif. Elle continue également de suivre les résultats du Servette FCCF : ‘’J’avoue que je n’ai pas regardé tous les matches mais de ce que j’ai pu voir, l’équipe peut encore progresser et mettre la barre très haut, constate-t-elle. L’équipe est nouvelle et doit encore trouver ses automatismes mais avec le temps, elles trouveront leurs marques et pourront réaliser de grandes choses.’’

‘’ Un honneur d’avoir joué avec des joueuses d’expérience ’’

Désormais, c’est avec le maillot blanc d’Yverdon que Laaroussi effectue ses gammes et espère encore progresser. ‘’ Mon objectif cette saison est bien entendu de retrouver du temps de jeu pour continuer à progresser ’’ nous confie-t-elle. Avec quatre titularisations en cinq rencontres toutes compétitions cette saison et un but inscrit en Coupe de Suisse, Yasmina est en train de pleinement en train d’atteindre ses objectif cette saison.

‘’ On n’aura pas de pression ce samedi ’’

C’est donc avec une grosse envie mais aussi de l’émotion que Yasmina va retrouver Servette-Chênois ce samedi pour un derby qui risque d’être très intéressant !

➡️ Le résumé de la victoire face à Aarau

Servette FCCF-Aarau 2-0: 20 dernières minutes décisives

Servette FCCF-Aarau 2-0: 20 dernières minutes décisives

A 20 minutes près et comme les garçons, les Servettiennes auraient pu finir leur rencontre frustrées mais contrairement à leurs homologues masculins, elles ont su faire la différence en fin de rencontre pour s’imposer face à Aarau.

Tout avait très mal commencé pour les Grenat qui perdent Sandy Maendly sur blessure à la huitième minute. Ce coup du sort déstabilise l’équipe qui malgré une nette domination ne parvient pas à conclure ou à régler la dernière passe. Les Genevoises ne vont se procurer qu’une seule grosse occasion en première période à la 41e : idéalement servie au point de penalty par Serrano, Elodie Nakkach manque totalement son affaire en expédiant le cuir au-dessus de la barre.

Toujours face à des Argoviennes totalement inoffensives durant 90 minutes, Servette-Chênois va encore monopoliser le ballon mais sans parvenir à trouver la faille. La délivrance va intervenir à la 72e et ce centre millimétré d’Amandine Soulard pour la tête de Jade Boho qui ouvre la marque et inscrit son deuxième but de la saison en championnat. Le plus dur semble être fait pour Servette qui va doubler la mise dans les arrêts de jeu avec une nouvelle fois Amandine Soulard à la passe pour Padilla qui tente sa chance mais voit Friedli être à la parade. Heureusement, Thaïs Hurni avait suivi et double la mise pour sceller le score final à 2-0. Les Grenat remplissent le contrat et restent troisièmes avant d’aller défier Yverdon.

Servette FC Chênois Féminin – FC Aarau Frauen 2-0 (0-0)

Stade de la Fontenette, 160 spectateurs.

Buts : 72e Boho Sayo 1-0, 91e Hurni 2-0.

Servette FC Chênois Féminin : Pereira – Soulard, Felber, Mendes, Spälti – Nakkach (82e Guede), Serrano, Maendly (cap.) (9e Hurni) – Fleury (82e Sebayang), Peiro (63e Boho Sayo), Bourma (63e Padilla). Entraîneur : Eric Sévérac

FC Aarau Frauen : Friedli – Storr (88e Aeberhard), Stierli (cap.), Cortello, Berli – Fabia Reinschmidt, Sina Reinschmidt, Pfannschmidt – Steck (77e Näf), Höltschi (76e Süss), Raqipi (59e Giraud). Entraineur : Selver Hodzic.

Avertissements : 78e Soulard, 80e Cortello.

Les réactions après la rencontre

Les photos de la rencontre

Servette FCCF – FC Aarau Frauen : Retour à la maison

Servette FCCF – FC Aarau Frauen : Retour à la maison

Pour la première fois depuis presque un mois, les Servettiennes retrouvent le Stade de la Fontenette pour cette quatrième journée d’AXA Women’s Super League. L’occasion de venir voir, de féliciter l’équipe après sa qualification pour les phases de poules et par la même occasion lancer votre soirée avant le Derby du Lac de Genève.

Des Argoviennes qui veulent créer l’exploit

Ce ne sont pas moins que les dernières championnes de Ligue Nationale B que recevront les Grenat ce samedi 25 septembre à 16h. Trois ans après leur relégation dans l’antichambre de l’élite suite à une saison chaotique (quatre petits points récoltés sur la saison 2017-2018), Aarau revient en Super League avec l’objectif de s’y maintenir avec pour l’instant des résultats mitigés (2 unités en 3 matches). Pour parvenir à lutter avec Yverdon et Lugano, les deux autres candidats à la relégation, les Argoviennes ont réussi deux jolis coups cet été sur le marché des transferts avec le recrutement de l’Allemande Sonja Giraud, qui arrive du FC Cologne, mais surtout de Seraina Friedli qui, un an après son départ pour la Fiorentina, revient au pays afin de regagner du temps de jeu.

Jade Bojo : ‘’ Un début de saison à la hauteur de mes espérances ’’

Déjà meilleure buteuse de l’équipe, signe d’une adaptation réussie, la nouvelle numéro 7 Jade Boho n’aborde pas cette rencontre à la légère : ‘’ Je suppose que ce sera difficile mais nous jouons à domicile et c’est un avantage pour nous et nous devons en profiter.’’ Arrivée cet été de Logrono (D1 espagnole) et auteure de quatre réalisations depuis le début de la saison, l’ex-internationale guinéo-équatorienne semble ne pas regretter son choix. ‘’ J’ai été convaincue du projet après une seule discussion en visioconférence ! ’’ Nous avoue-t-elle. ‘’ Le championnat suisse est très physique, j’espère maintenir le niveau et contribuer à l’équipe. ‘’

Agée de 35 ans, celle qui fut trois fois championne avec le Rayo Vallecano au début des années 2010 ne vient pas à Genève en pré-retraite : ‘’ Je vais travailler dur pour atteindre chaque objectif au niveau du groupe et au niveau personnel. ‘’ Double buteuse lors de la confrontation face à Glasgow City, l’ancienne vainqueur de la CAN féminine en 2012 se réjouit de disputer la phase de groupes de la Ligue des Champions : ‘’ Bien que j’aie déjà une certaine expérience de cette compétition, après tant d’années, je suis très reconnaissant de pouvoir jouer à nouveau dans cette grande compétition, je suis excité et j’espère pouvoir donner le meilleur de moi-même. ’’

Tombées dans le groupe de Chelsea, Wolfsburg et de la Juventus, les Grenat auront fort à faire pour cette première. ‘’ C’est le groupe le plus difficile, du moins je le pense. Cela va être très compliqué mais nous allons travailler très dur pour passer cette phase de groupe. Pour moi, rien n’est impossible et encore moins dans ce sport. ’’ nous confie l’ancienne joueuse de l’Atlético Madrid. Nul doute qu’avec qu’elle, Servette-Chênois ne pourra que rêver plus grand cette saison !

En direct
Hors Ligne
Holler Box
Servettiens.ch

GRATUIT
VOIR