FC Aarau- Servette FCCF: Le compte à rebours est lancé!

FC Aarau- Servette FCCF: Le compte à rebours est lancé!

La fête est finie pour les joueuses du Servette FC Chênois Féminin, l’euphorie de la victoire en finale de la Coupe de Suisse redescend gentiment pour permettre aux genevoises de se concentrer sur la dernière ligne droite qui pourrait les emmener au doublé coupe-championnat. Ce samedi 6 mai à 16 heures, le match aller des quarts de finale sera lancé. Un adversaire à leur portée et qu’elles doivent éliminer pour voir le prochain tour avec une meilleure issue finale?

Sans aucun doute, ce seront des genevoises gonflées à bloc et concentrées sur un unique objectif commun: celui d’aller en finale et de prendre leur revanche. Pas besoin de rappeler l’immense désillusion qui avait surgi des travées du stade de la Tuilière à Lausanne l’année passée, qui avait vu le FC Zürich soulever son 23ème titre de championne nationale. Alors que les Servettiennes avaient couru toute la saison dernière derrière elles, ne les dépassant que lors de la dernière journée, cette saison la donne a bien changée.

Toujours invaincues en championnat et tout juste lauréates de la Coupe de Suisse le week-end dernier face à Saint-Gall (1-0), les Grenat comptent bien prendre l’ascendant tout au long de ces playoffs et pourquoi pas même monter en puissance. L’adversaire argovien ne devrait selon toute logique ne pas embêter les joueuses d’Eric Sévérac puisqu’elles ont pris à deux reprises les 3 points face à cette équipe. La première, le 26 Novembre dans la même antre que demain, grâce à un doublé de Natalia Padilla pour permettre aux Grenat de s’imposer 0-4 puis plus récemment, le 22 Avril, sur un score de tennis net et sans bavure de 6-1. Depuis la montée du FC Aarau en Super League, jamais le club argovien n’a réussi à prendre le moindre point.

Les statistiques sont donc bien du côté des Genevoises, ce d’autant plus qu’en cas de faux-pas, il existe encore le match retour qui aura lieu le samedi 13 mai à 20:00 à la Fontenette. Mais attention, il ne faudra pas sous-estimer une équipe qui n’a que sa survie en jeu et qui, malgré sa 8ème place au général, souhaite bien créer la surprise.

Photos: Arthur Miffon (22 Avril 2023)

Allez les Grenat, en route vers les demi-finales!

 

Servette FCCF – FC Saint-Gall (1-0) : Historique !

Servette FCCF – FC Saint-Gall (1-0) : Historique !

Pour la 1ère fois de son histoire, le Servette Football Club Chênois Féminin soulève la Coupe de Suisse et ce au bout de 90 minutes haletantes. Les Servettiennes s’imposent sur la plus petite des marges face à des Saint-Galloises combatives.

À Genève, il existait une période où les mots trophées et les coupes avaient complètement disparu du vocabulaire mis à part pour évoquer des souvenirs glorieux passés. Il va s’en dire que cette époque est désormais révolue, car cette semaine a su ramener ces reliques effacées dans la Cité de Calvin. D’abord au termes de Play-offs bouillants entre le GSHC et le EHCB, où les Genevois ont décroché le puck d’or. Puis au termes de cette rencontre au Stade du Letzigrund entre le Servette FCCF et le FC Saint-Gall, où le football suisse féminin a desservi sa coupe nationale aux Genevoises. Rétrospective.

À Zürich, le samedi 29 avril, une vague verte envahi les alentours de Altstetten. À l’occasion ? Une finale de Coupe de Suisse qui oppose les verts de Saint-Gall et les grenat de Servette. Malgré plus de 5’000 supporters du club de Saint-Gall, une petite centaine venait soutenir le club genevois après près de 300km de route. Le climat d’avant-match était familial et pourtant sur le terrain il se jouait quelque chose d’historique. Autant Servette que les Brodeurs n’ont jamais remporté cette Coupe. Pour déterminer le favori de la rencontre, l’avantage est aux Servettiennes, car elles restent invaincues cette saison et ont fait chuter en demi-finale le grand cador de cette compétition: le FC Zürich.

Sur le terrain, Éric Sévérac décidait d’aligner un onze habituel, un 4-3-3 avec Inès Pereira aux cages, une défense composée de Filipa, Spälti, Felber et Mendes, un trio au milieu avec Nakkach, Mauron et Serrano et puis une attaque Korhonen, Padilla et Berti. En face, une équipe de Saint-Gall composée de beaucoup de jeunes joueuses comme à son habitude. Cette jeunesse sait faire mal à Servette, puisque cette saison les oppositions entre les deux clubs n’ont pas été faciles.

Et c’est les Saint-Galloises qui vont commencer le match fort, dès la 13e minute, le service de Géraldine Ess lance parfaitement Yael Aeberhard qui croise sa frappe, détournée par le pied d’Inès Pereira. Mais Servette va se reprendre en main avec de belles incursions côté droit par Alice Berti et côté gauche par Cassandra Korhonen. C’est de ce dernier côté que Servette lance une belle offensive à la 32e minute. Koronhen dédouble avec Berti avant de servir parfaitement Natalia Padilla dans l’axe. La Polonaise dévie parfaitement la balle dans le but et marque. Sauf que non, l’arbitre de touche signale la joueuse hors-jeu. Au ralenti, on constate pourtant la position totalement licite de l’attaquante mais l’assistance vidéo n’étant pas présente dans le football féminin, le but ne sera pas validé. Mais ce n’est que partie remise, puisque 5 minutes plus tard, même action: Berti sert Korhonen qui centre pour Padilla qui transforme d’un plat du pied serein. 1-0.

Search
« 1 of 2 »

Photos de Marc Schweizer

En deuxième période, dès la 52e, Berti n’est pas loin de doubler la mise suite à un bon pressing sur la gardienne saint-galloise, mais l’Italienne écrase sa frappe sur cette dernière. La gardienne suisse-allemande va ensuite s’illustrer sur une belle sortie de plus de 40m sur Korhonen à 75e. Trois minutes plus tard, Saint-Gall loupe une occasion claire de revenir dans le match. Et suite à cela, c’est un quart d’heure de souffrance que va vivre l’équipe d’Éric Sévérac face à des offensives répétées des saint-galloises. Inès Pereira va même s’attirer les foudres du public, suite à plusieurs tentatives de pertes de temps. La fin de match est dure et physique mais au bout de 5 minutes de temps additionnel, l’arbitre libère les 22 actrices et tout le banc servettien rentre sur le terrain fêter cette victoire avec les valeureuses joueuses du match.

Servette soulève la coupe, le peuple genevois célèbre et si les rêves passés sont devenus présent, il ne fait pas de doute qu’ils forgeront l’avenir.

Mais la saison n’est pas finie ! Servette FCCF a encore des playoffs à jouer et cela dès le 6 mai face au FC Aarau pour les quarts de finale.  En quête d’une revanche de la saison passée, les filles ont comme rêve de soulever le doublé au Kybunpark le 2 juin à 20h30.

 

 

Servette FCCF- FC Saint Gall: L’histoire est en route

Servette FCCF- FC Saint Gall: L’histoire est en route

Ce samedi 29 Avril sera une journée historique pour le Servette FC Chênois Féminin. Jamais depuis la création du CS Chênois puis la fusion avec Servette, le club n’avait atteint le stade d’une finale de Coupe de Suisse. Mieux encore, c’est la première finale des histoires des deux clubs. Sur le coup des 19 heures, seule une de ces deux équipes aura donc l’opportunité de soulever le trophée de la compétition. Quoi de mieux pour Servette que de commencer cette, on l’espère, superbe saison en remportant la coupe de Suisse avant peut-être de faire le doublé avec le championnat?

Rentrer dans l’histoire?

Il ne faut jamais vendre la peau de l’ours car cette équipe saint-galloise n’est pas en finale pour rien. Mais malgré tout, oui, on a le droit de rêver. Cette équipe version 2022-2023 nous aura fait plus que vibrer au cours de la saison. Que ce soit les 18 rencontres en championnat, lors desquelles elles ont été invaincues, ou leur parcours en Coupe pour jouer cette finale qui leur échappait tant, en disposant du club hôte de la compétition et 16 fois vainqueurs, le FC Zürich Frauen, sur le score de 3 buts à 0. L’équipe entraînée par Eric Séverac avait coché cette date depuis bien longtemps dans leur tête, un des principaux objectifs du club, c’est donc ce vendredi qu’elles ont pris la route de la capitale économique avec une seule idée en tête: enfin remporter le trophée qu’il leur manque. 2 jours seulement après que Genève ait fêté le premier titre au sein du canton avec le Genève-Servette HC, la ville pourrait à nouveau vibrer au rythme des joueuses du Servette FCCF mais pour cela il faudra rééditer les performances tout au long de la saison. Les Grenat s’étant imposées à deux reprises, tout d’abord en septembre à Carouge sur le score de 2-1 puis plus récemment à l’extérieur le 25 mars et un doublé de Padilla puis Nakkach pour renverser la vapeur 2-3 après avoir été mené 2-0 jusqu’à la 72ème minute. Les Genevoises savent donc qu’il y aura une équipe difficile à abattre et que tout est possible sur un match, il faudra donc bien se concentrer si elles souhaitent revenir avec la coupe.

Un adversaire difficile à abattre

Il ne faut pas s’y méprendre mais ce ne sera pas non plus une belle ligne droite toute tracée jusqu’au sacre pour les Genevoises. Leurs adversaires ont malgré tout obtenues une belle quatrième place en championnat  avec 29 points, un retard malgré tout conséquent sur Servette et ses 50 points, mais somme toute assez standard si on observe le reste des équipes. Cette saison le top-3 a vraiment survolé le championnat, un budget plus conséquent et donc de meilleures joueuses permettent d’observer le fossé qui s’est créée avec les sept autres équipes. 9 points séparent donc GCZ, troisième, et le FCSG son premier poursuivant. Cette saison, les Brodeuses se sont imposées à 9 reprises (50% de victoires) pour deux nuls et 7 défaites.Sur leurs cinq dernières confrontations, elles ont plutôt bien finis la course aux play-offs en disposant de Grasshopper (3-4) puis de Bâle (3-1) avant d’obtenir le nul 1 but partout à Rapperswil. Avant donc d’affronter Young Boys en quart de finale des play-offs, elles veulent arriver le plein de confiance en faisant peut-être chuter pour la première fois de la saison, le Servette FC Chênois Féminin. Au sujet de leur parcours en Coupe, les Saint-Galloises se sont imposées à Aarau (0-3) en quart de finale avant d’éliminer le FC Lucerne dans un match en haleine, le but de la victoire ayant survenu à la 94ème minute sur penalty d’Eva Bachmann. Les Brodeuses ne sont donc pas là par hasard et feront également tout pour décrocher le 1er titre en Coupe de Suisse de leur histoire.

Allez les filles, tout Genève est uni derrière vous. Ramenez nous cette coupe à la maison!

 

 

 

 

Servette FCCF – FC Aarau Frauen (2-1): Les Invincibles d’Éric Séverac

Servette FCCF – FC Aarau Frauen (2-1): Les Invincibles d’Éric Séverac

À la Fontenette ce samedi, Servette faisait face à l’équipe argovienne du FC Aarau pour le compte de la dernière journée de championnat. L’objectif était clair: demeurer invincibles avant la finale de Coupe et le début des Playoffs. C’est chose faite, les Servettiennes s’imposent 6-1.

L’atmosphère était tranquille en cette après-midi à Carouge. Servette, assuré premier, recevait Aarau, 7e du classement. Pour cette rencontre, Séverac avançait un onze assez inédit. Un 3-5-2 composé d’une charnière centrale Spätli-Felber-Mendes, le milieu habituel Serrano-Nakkach-Mauron épaulées par deux pistons Filipa et Berti et une attaque Padilla-Saoud soutenue par Sow en milieu offensive. Finalement, malgré le faible enjeu, Inès Pereira fut préférée à Laura Droz au poste de gardienne.

La rencontre débute très bien pour les Grenat. En effet, il ne fallut que 6 minutes pour que Alice Berti ouvre le score sur un joli service de Filipa. Le reste du match sera à l’image de cette ouverture: Servette dominera outrageusement les débats. À la 31e, Monica Mendes reprend de la tête sur un centre de Saoud et trompe la gardienne argovienne. 2-0. Toutefois, mini frayeur avant le break, Servette subit une offensive d’Aarau et Mujela, absente de tout marquage, n’a plus qu’à tromper Inès Pereira au premier poteau. 2-1 à la mi-temps.

Mais si toutes les joueuses ont bu du thé à la mi-temps, Natalia Padalix, elle, a bu sa potion magique. Et en 6 minutes entre la 51e et la 57e, elle inscrit un doublé. Et à l’image d’Asterix qui ne peut se passer d’Obélix, c’est grâce à une Saoud altruiste que Padilla inscrit son doublé. La belle entente est ponctuée d’une célébration en référence à Dragon Ball Z. À partir de là, Servette va finir de dérouler: Serrano inscrit le 5-1 à la 78e et Korhonen, rentrée en jeu, va provoquer un pénalty dans les dernières minutes du match, transformé par Bourma.

À noter dans ce match, l’entrée de la jeune Amina Muratovic, âgée de 16 ans, qui effectue ses débuts au Servette FCCF !

Servette s’impose 6-1 et les Grenat assure une phase de championnat régulier sans défaite. Aarau, elles, chutent à la 8e place, synonyme de quart de finale de Playoffs contre le même Servette FCCF.

Mais avant de retrouver les Argoviennes, Servette se déplace pour un match décisif au Letzigrund: la finale de Coupe face à Saint-Gall le samedi 29 avril 2023.

Servette FCCF – FC Aarau Frauen : une dernière avant les choses sérieuses

Servette FCCF – FC Aarau Frauen : une dernière avant les choses sérieuses

Et oui! C’est la conclusion d’une magnifique saison régulière pour le Servette FC Chênois Féminin qui s’achève ce samedi à la Fontenette. À 17h, les Grenat affronteront le FC Aarau Frauen pour consolider une première place déjà acquise la semaine dernière. Celle-ci donne évidemment l’avantage du terrain jusqu’à la finale des play-offs.

Une victoire contre le FC Aarau Frauen serait d’ailleurs un excellent test avant la grande messe des quarts de finale de playoffs. En effet, Servette se verrait affronter le club argovien, sauf en cas de défaite. Si tel est le cas, les cartes seraient chamboulées puisque tout dépendra du résultat du FC Lucerne. Les joueuses sont prévenues, mais gage qu’elles feront aussi bien que le 26 novembre dernier durant le premier tour du championnat. Dans son 4-3-2-1 habituel, Servette l’avait emporté 4-0 à l’extérieur grâce à un doublé de l’inévitable Natalia Padilla (15 buts en championnat), une réussite de la supersub Daina Bourma et un but dans les arrêts de jeu de l’incontournable Maéva Clémaron (6 buts).
Pour cette rencontre, nul doute qu’Éric Sévérac fera tourner son effectif. Le club servettien est assuré de terminer en 1ère position du classement et prépare donc sa grande finale de Coupe de Suisse qui se jouera le samedi 29 avril à 17h au Letzigrund de Zurich contre le FC St-Gall Staad. On imagine par exemple que Laura Droz pourrait remplacer l’impériale Ines Pereira au poste de gardienne de but, ce qui serait une juste récompense pour celle qui joue son rôle de remplaçante sans broncher depuis le début de saison. C’est aussi l’occasion de voir Thaïs Hurni grappiller à nouveau du temps de jeu, ou d’observer la renaissance d’une Paula Serrano à mi-terrain. Mais s’il y a une joueuse à suivre, c’est bien une certaine Cassandra Korhonen.
La Servettienne à suivre : Cassanda Korhonen
Sans pépin physique, cette rencontre est une occasion de voir à l’oeuvre Cassandra Korhonen. L’attaquante suédoise s’est semble-t-il enfin acclimatée au climat genevois après des débuts poussifs. En effet, c’est elle qui a sonné la charge en demi-finale de Coupe de Suisse contre le FC Zürich en ouvrant le score d’un but digne des plus grands renards des surfaces. Ensuite, elle a su s’imposer progressivement ces derniers matchs au point de marquer à nouveau contre Lucerne. Sans oublier l’obtention d’un penalty crucial face à St-Gall. Bref, un mois de mars tonitruant! À ce stade du championnat, l’ex-attaquante de Benfica est à 4 buts marqués. Contre Aarau, elle pourrait gonfler son niveau de confiance avant les play-offs!
Le point sur l’adversaire du soir
Le FC Aarau Frauen pointe à la 8ème place du classement, la dernière qualificative pour les play-offs. Avant d’affronter les Grenat ce samedi, le club entraîné par Charles Grütter s’est pris les pieds dans le tapis en sortant d’une importante défaite 6-0 face au FC Lucerne en match rattrapé mercredi dernier. Un gros coup au moral, d’autant plus que les Argoviennes ont perdu leur 7ème place à cette occasion.
Au total, le FC Aarau Frauen a encaissé 38 buts et marqués 19 buts, dont 5 pour la seule Joy Steck. Preuve que les pensionnaires du Schachen ne s’appuient pas sur une attaque flamboyante. Au total, ce sont seulement 4 victoires et 4 matchs nuls qui ponctuent les 16 points obtenus au classement. Avec 9 défaites, le FC Aarau ne part pas avec les faveurs des pronostics, surtout à l’extérieur. Une chance pour Servette, qui peut se donner grande confiance avant d’attaquer sa route vers la finale du championnat.