Servette FCCF- Grasshoper Club Zürich : Finir l’année devant les supporters sur une note positive

Servette FCCF- Grasshoper Club Zürich : Finir l’année devant les supporters sur une note positive

Les Servettiennes prennent encore une fois leur quartier ce samedi 7 décembre au stade de Florimont du FC Lancy. En effet, elles reçoivent le club zurichois de Grasshoper  à 16 heures dans le cadre de la 12ème journée de Ligue Nationale A.

La rencontre :

Les genevoises reviennent d’un déplacement au Tessin, précisément du côté de Balerna, qui s’est fluctué par une qualification sur le score de 3 buts à 0 et une accession aux demi-finales. Le tirage au sort a de nouveau été en défaveur des joueuses d’Éric Séverac puisque elles ne joueront aucun match de cette Coupe de Suisse à domicile cette saison. Ironie du sort, elles se déplaceront dans la capitale économique de la Suisse le week-end du 28-29 mars afin d’y affronter le multiple champion de suisse le FC Zürich Frauen et donc tenter de prendre leur revanche par rapport à la demi-finale de 2018.

Les voyants sont donc au vert pour cette équipe qui reste sur de splendides performances à Florimont. Les Servettiennes vont fouler pour la 3ème fois de la saison la pelouse lancéenne après deux victoires face aux Bernoises de YB (2-0) et les Lucernoises (1-0). La gardienne Gaëlle Thalmann a donc gardé sa cage inviolée sur ce terrain pour l’instant leur permettant de garder la tête du championnat avec 3 points d’avance sur le FCZ. Cette rencontre permettra au SFCCF de se rappeler que la saison dernière, la rencontre face à GC était le premier match de son histoire dans l’élite du football suisse et pour un club genevois également. Elles avaient concédé un nul face à une solide équipe zurichoise au terme d’un match de qualité (1-1).

Malheureusement, les bleu et blanc seront également leur bête noire lors de la saison 2018-2019 puisqu’elles s’inclineront ensuite à 3 reprises en encaissant 6 buts et en en inscrivant aucun. Heureusement, elles ont vaincu le signe indien en s’imposant au GC Campus lors de la 6ème journée (1-0) et leur permettant en même temps de prendre la tête du championnat et d’y rester jusqu’à aujourd’hui. En cas de nouvelle victoire, elles s’assureraient quasiment de passer l’hiver au chaud et de conserver un petit matelas sur leurs poursuivantes zurichoises et surtout bâloises, qu’elles affronteront lors de la dernière rencontre de 2019.

L’adversaire :

Grasshoper essaie tant que mal de tenir son avance sur la zone rouge détenue par Lugano. Avec 9 points obtenus en 11 rencontres, elles comptent 5 points d’avances sur la dernière place et pourrait s’emparer de la 6ème place détenue par le FC St. Gallen-Staad qui compte 11 points. Elles se sont imposées à 3 reprises lors de leurs 5 derniers matchs. Malgré des défaites sur la pelouse de Zürich (2-4) et face à Bâle (0-1), elles ont mis les 3 points dans leur poche lors du déplacement à Lugano (6-0) puis restent sur une série de 2 victoires consécutives à Berne (3-1) et face à Lucerne (3-0).

Les joueuses de Walter Grüter se sont enfin réveillées et comptent bien frapper un grand coup en enchaînant une 3ème victoire de suite mais surtout en faisant chuter pour la première fois en 11 rencontres les genevoises. Il faudra donc bien se méfier du réveil des sauterelles et ce d’autant plus que la précédente victoire a été acquise difficilement avec la perte de 2 joueuses. Elles comptaient 0 points et occupaient la dernière place à la fin de la 6ème journée et désormais n’accusent qu’un maigre retard de 4 points sur la 4ème place du FC Luzern, chez qui elles se sont imposées lors de la précédente journée.

La dernière rencontre

La dernière venue des sauterelles dans la République s’est mal conclue comme évoqué plus haut. Au Stade des Trois-Chêne et en cette fin du mois de mai, les joueuses d’Eric Sévérac affrontaient un concurrent direct à une place sur le podium et devaient digérer de la meilleure des manières deux défaites frustrantes face à Lucerne et à Bâle.

Ce match avait tout l’air du parfait traquenard et on ne fut pas déçu. Très fermée, cette rencontre a été marquée par la performance solide d’Ana Castro qui a permis à son équipe de garder le point du nul. Comble de malchance, c’est elle qui est directement impliquée sur le seul but de la rencontre en commettant une faute main sur un corner direct. Plus tôt, la capitaine Sarrasin avait touché la barre mais ce fut bien trop maigre pour espérer repartir avec quelque chose.

Avec ses trois points, GC chipa la troisième place aux Grenat et la conserva jusqu’au bout.

Article écrit par Marc Schweizer

Gaëlle Thalmann dans Match après Match (Teleclub Sports)

Gaëlle Thalmann dans Match après Match (Teleclub Sports)

Revivez l’intervention de la gardienne du Servette-Chênois Féminin dans l’émission de Teleclub Sports ”Match après Match” (cliquez sur la vidéo)

Invitée sur la plateau de Teleclub Sports Romandie, Gaëlle Thalmann s’exprime sur la saison du Servette Football Club Chênois Féminin.

Gepostet von Tribune Servettiens am Montag, 2. Dezember 2019

L’émission en intégralité est à retrouver ici :

SC Balerna –  Servette FCCF 0-3 (0-1) : un score flatteur pour le petit poucet

SC Balerna – Servette FCCF 0-3 (0-1) : un score flatteur pour le petit poucet

Alors que les hommes entamaient leur périple vers le Tessin, l’équipe féminine, qui y était déjà présente depuis la veille, entrait sur le terrain pour disputer son quart de final à Balerna face à l’épouvantail de 1ère Ligue, le SC Balerna, qui est composé d’ex-joueuses du FF Lugano et qui comptait créer la surprise. Toutefois, le leader de LNA ne prend absolument pas ce match par dessus la jambe et Eric Sévérac aligne une équipe résolument offensive afin de rapidement plier la rencontre.

Cela se montre dès les premières minutes avec une possibilité d’ouvrir le score après 6 minutes mais Maendly trouve le montant droit de Canello et rate l’occasion de bien lancer son équipe. Jakupi et Lagonia ne parviendront pas non plus à se déjouer des Balernitani jusqu’à la 13e lorsque la capitaine Sarrasin est renversée dans les seize mètres. L’arbitre n’hésite pas et indique le point de penalty et Léonie Fleury se charge de transformer la sanction suprême en prenant la portière à contre-pied. Canello est encore mise à l’épreuve dix minutes plus tard en s’interposant devant Jakupi.

Et l’attaque de Balerna dans tout cela ? Elle va se procurer sa première occasion sur une erreur de la défense servettienne mais Maiorano rate le cadre et peut presque s’en mordre les doigts. En effet, Servette sera très près de doubler la marque mais comme sa coéquipière Maendly, elle va trouver le montant. Le plus dur aurait été très certainement fait et c’est sur la plus petite des marques que la mi-temps est sifflée.

Avec la rentrée d’Amandine Soulard, Servette-Chênois veut conclure cette rencontre à l’expérience. C’est d’ailleurs avec celle de Paula Serrano que le 0-2 est proche. L’ex-joueuse de l’Atlético Madrid s’amuse dans la surface adverse mais bute sur une impeccable Canello. Cette même Canello qui va encore réaliser un miracle en détournant une frappe de Lagonia puis juste avant la 70e devant Sarrasin, Fleury et Maendly. Fait étonnant lors de cette minute : la gardienne Balernitana demande un comprimé. Certainement pour mieux digérer le coup franc encaissé cinq minutes par Serrano qui ainsi tue le suspense. Un 3e goal sera inscrit à la 85e par Sarrasin et c’est sur le score de 0-3 que se conclut cette partie. Servette a fait le travail et attend son adversaire qui sera connu cette semaine.

SC Balerna femminile – Servette FC Chênois Féminin 0-3 (0-1)

Campo comunale Balerna

Buts : 13′ Léonie Fleury 0-1 (penalty), 74′ Paula Serrano 0-2, 85′ Maeva Sarrasin 0-3

SC Balerna femminile (4-3-3) – Chiara Canello; Francesca Tagini, Elisa Casellini (cap.), Francesca Roncoroni, Sara Di Prenda; Federica Tosi, Nicoletta Prandi (72′ Federica De Vivo), Irene Terranella; Irene Maiorano (80′ Maydanna Diefenthaler), Veronica Sanchez (87e Laisla Diefenthaeler), Chantal Lurati.

Entraîneur : Andrea Donini.

Servette FC Chênois Féminin (3-4-3) – Gaëlle Thalmann; Laura Felber, Caroline Abbé, Nathalia Spälti; Valérie Gillioz, Sandy Maendly (83′ Leticia Silvério), Paula Serrano, Alyssa Lagonia; Maeva Sarrasin (cap.), Mirela Jakupi (46e Amandine Soulard), Léonie Fleury (75′ Marie Duclos).

Entraîneur : Eric Sévérac.

Les photos de Totof Rupp qui était présent sur place et que l’on remercie chaleureusement.

Le résumé de la rencontre

https://www.rsi.ch/play/tv/sport-rsi/video/coppa-svizzera-d-il-servizio-su-balerna-servette-sportsera-30-11-2019?id=12480813

https://www.rsi.ch/play/tv/sport-rsi/video/coppa-svizzera-d-il-rigore-di-leonie-fleury-contro-il-balerna-30-11-2019?id=12478872

Alexandre Rossignol

SC Balerna- Servette FCCF : En route pour les demis

SC Balerna- Servette FCCF : En route pour les demis

La Coupe de Suisse féminine est de retour ce week-end sur les pelouses suisses et c’est sur une pelouse tessinoise, dans la petite commune de Balerna proche de Chiasso, que se déplaceront ce samedi 30 Novembre à 16 heures les joueuses du Servette FC Chênois Féminin.

La rencontre :

Le Tessin est un canton qui réussit plutôt bien pour l’instant à Servette, puisqu’elles se sont imposées lors de leurs deux déplacements du côté de Lugano dans le cadre de la Coupe de Suisse une première fois puis pour le championnat une semaine après. De plus, elles pourront s’inspirer de leur éclatante sortie au Heerenschürli de Zürich qui a vu les genevoises s’imposer de façon spectaculaire en inscrivant un total de 5 réalisations à la gardienne Livia Peng. Servette pourra d’ailleurs compter sur le retour en forme de leur attaquante, qui revient d’une blessure au pied, Léonie Fleury qui, à peine rentrée en cours de jeu, inscrivit un doublé aux championnes en titre. Le regard se doit de se tourner vers l’avenir et non sur le passé. Bien qu’elles engrangent les victoires, l’équipe emmenée par Éric Séverac va maintenant se concentrer sur ce match face à une modeste formation de 1ère ligue (la dernière) si elles souhaitent atteindre les demi-finales et ainsi viser une participation en finale, chose qu’elles n’avaient pu réussir en 2018. Pour l’instant le parcours se passe à merveille mais il faudra somme toute se méfier car la magie de la coupe permet souvent aux petits poucets de créer l’exploit et faire déjouer favori.

L’adversaire :

Le Sport Club Balerna est né en 1926 à l’initiative de quelques jeunes s’apercevant qu’il leur manquait quelque chose à faire le dimanche. Cette volonté de se rejoindre entre amis pour faire du football leur tenait tant à cœur. Bien que leur programme de travail comprît également d’autres activités comme l’athlétisme et la gymnastique, les manques de moyens et d’équipement empêchèrent leur réalisation. Le club basa ses quartiers dans un restaurant et ne perd pas de temps à lancer une équipe. En l’absence de terrain de jeu et dans l’attente d’une affiliation avec la Fédération du Tessin (FTC), le club commença sa série par plusieurs matchs amicaux contre des clubs de la région. Alors que les couleurs du club devaient être le jaune et le noir, le club dans l’urgence de jouer leur premier match amical commandèrent pour l’occasion 10 maillots noir et bleu, les seuls disponibles, tandis que le gardien doit résoudre le problème par lui-même. Un choix forcé mais sans doute spécial, à tel point que les couleurs noir-bleu ne sont plus abandonnées et restent le symbole de l’une des sociétés les plus traditionnelles du football régional.

Les joueuses d’Andrea Donini ressemblent sur un point aux Servettiennes, au niveau de leur forme actuelle. Avec 11 victoires en 11 rencontres, les tessinoises font le plein de points dans ce deuxième groupe de 1ère ligue. Les Saint-Galloises du FC ST. Gallen-Staad 2, seule équipe pouvant leur poser des problèmes, accusent un retard de 3 points suite à leur défaite survenue chez elles sur le score de 2-3. Elles ont actuellement une attaque étincelante avec 33 buts soit une moyenne de 3,3 buts/match.  Il faudra malgré tout se méfier de ce petit club des montagnes tessinoises puisqu’elles ont malgré tout infligé deux lourdes défaites sur leur pelouse (5-0) au FC Luzern Frauen et au FC Schlieren (2-0), qui végètent pourtant en LNB.

FC Zürich Frauen – Servette FCCF 1-5 (1-3) : match XXL

FC Zürich Frauen – Servette FCCF 1-5 (1-3) : match XXL

Pendant que les garçons roulaient sur l’équipe des pleureuses bâloises, les filles ont pris la route durant trois heures direction le Heerenschürli en banlieue zurichoise pour affronter le mastodonte de LNA qui voulait reprendre son trône dont les servettiennes en sont les propriétaires depuis trois mois. Toujours privées d’Amandine Soulard, le Servette Chênois voit aussi sa vice-capitaine Caroline Abbé et ex-joueuse du FCZ déclarer forfait avant le début de la partie.

Les leaders déstabilisées ? Absolument pas ! Elles semblent galvanisées en début de rencontre comme le montre cette action partie d’une touche avec Maendly qui, sur son côté gauche, trouve Maeva Sarrasin qui reprend de volée dans la lucarne gauche pour ouvrir le score. Même pas le temps de digérer cette ouverture de la marque que Servette double la mise avec les deux mêmes protagonistes avec une inversion des rôles, Maendly trouvant la même lucarne que le 0-1. Décidément, ce match commence à 2000 à l’heure car Zürich est proche de réduire le score à la dixième minute mais Thalmann détourne en corner. Nous venons à peine de franchir le quart d’heure de jeu quand la capitaine servettienne déborde encore et adresse un bon ballon pour Paula Serrano qui ne se fait pas prier pour ajuster Livia Peng. 3-0 après 16 minutes, on ne pouvait rêver mieux ! Le quatrième sera proche mais Sarrasin rate le doublé d’un rien. L’internationale zurichoise et capitaine Fabienne Humm ratera aussi une balle de but devant Thalmann qui se montre impeccable en ce début de rencontre. Toutefois, les genevoises vont encore connaître un nouveau coup dur avec la perte de Maeva sur blessure peu avant la 40e minute. Puis ce qui devait arriver arriva : suite à un solo côté droit, Dubs hérite du cuir pour réduire la marque et ainsi mettre fin mettre fin à l’invincibilité de la défense Grenat qui durait depuis le 12 octobre dernier.

C’est un nouveau match qui débute en deuxième période avec un rythme disputé et un climat plus tendu avec un FCZ qui a pris le dessus et un SFCCF qui semble vouloir accepter sa domination. L’équipe à domicile n’obtient que de trop légères occasions mais restent proches de réduire le score. On pense que cela va se produire mais alors qu’on joue la 68e, la nouvelle entrante Léonie Fleury intercepte un ballon suite à une mauvaise passe de l’arrière-garde du club de la Limmat, part seule au but puis ajuste Livia Peng d’un superbe lob de 25 mètres. Explosion de joie à la hauteur de l’importance de ce 4e goal inscrit, qui va garantir une fin de match paisible. Du côté des doubles championnes en titre, malgré ce coup de massue, on n’abdique pas et on cherche à éviter la déroute. Mais ni Humm, ni Stierli et Moser n’inquièteront réellement Thalmann. Ce sont même les visiteuses qui vont être proches de la manita mais Peng détourne fort bien une belle frappe de Sandy Mändly. Ce ne sera que partie remise, avec encore à la conclusion Léonie Fleury qui profite d’une mauvaise relance de la gardienne de Zurich pour aller inscrire le cinquième. Un score de 1-5 qui montre l’efficacité des genevoise qui s’envolent au classement et qui n’auront pas à se soucier de la rencontre en retard entre zurichoises et bâloises pour savoir si elles resteront en tête ou non.

FC Zürich Frauen – Servette FC Chênois Féminin 1-5 (1-3)

Heerenschürli. Arbitre : M. Ibraimi Egzon

But : 6e Sarrasin 0-1, 8e Maendly 0-2, 16e Serrano 0-3, 42e Dubs 1-3, 68e Fleury 1-4, 90e Fleury 1-5.

FC Zürich Frauen : Peng; Baumann, Lempérière, Fischer, Stierli; Moser, Zehnder, Piubel; Zogg (80e Deplazes), Humm (cap.), Dubs (70e Andrade). Entraîneur : Ivan Dal Santo.

Servette FCCF : Thalmann; Di Pasquale, Felber, Spälti; Chircop (89e Tufo), Serrano, Gillioz, Maendly, Duclos (65e Fleury); Sarrasin (cap.) (39e Jakupi), Lagonia. Entraîneur : Eric Sévérac.

Avertissement : 56e Duclos, 58e Dal Santo, 85e Humm, 86e Chircop, 91e Tufo.

Les buts de la rencontre

Alexandre Rossignol

Crédits photo : Servette FCCF

Appelez-nous