Servette FCCF – FC Lucerne (1-0) : la première place avant les playoffs  !

Servette FCCF – FC Lucerne (1-0) : la première place avant les playoffs !

À l’inverse de la contre-performance des hommes la veille à Berne, l’équipe féminine du Servette FC a tout donné et gagné le match à ne pas perdre contre le FC Lucerne dimanche à la Fontenette (1-0). Avec ce résultat probant, les Grenat se qualifient pour la Women Champion’s League et « remportent » la saison régulière… avant les play-offs qui décerneront le véritable vainqueur de ce championnat 2021-2022 !

Soutenues par environ 640 spectateurs qui ont vu l’entrée offerte par les Services Industriels de Genève (SIG), les joueuses d’Eric Sévérac ont commencé leur match tambour battant en imposant un rythme intense aux Lucernoises. Malgré une alerte au quart d’heure de jeu avec une tête sur la latte pour les visiteuses, Servette se crée de nombreuses occasions par l’intermédiaire d’Amandine Soulard, Thaïs Hurni ou encore Melena Ortiz. Mais trop souvent le cadre est manqué, à l’image de la numéro 10 qui manque l’immanquable à cinq mètres des cages de Van Weezenbeek (16e).

Servette impose son rythme

Avec une Daina Bourma dans tous les bons coups, le retour en grâce d’une infatigable Soulard et un irrésistible duo Maendly-Lagonia à mi- terrain, Servette ne pouvait que mener au score rapidement. Venu des pieds de la désormais inévitable Ortiz, le Servette FCCF prend les devants dès la 30e minute. Suite à un cafouillage devant la cage, l’Espagnole propose sa ’’spéciale’’ déjà vue contre le FC St-Gall, un but taclé qui permet de prendre l’avantage dans cette partie. C’est ensuite une promenade de santé qui sera proposée par Servette jusqu’à la mi-temps puisque les joueuses tentent timidement des incursions offensives tout en verrouillant son arrière-garde.

Au retour des vestiaires, aucun changement n’est opéré par Éric Sévérac. Et pour cause : l’équipe, dont la majorité des joueuses sont titulaires depuis quelques matchs, affichent une solidité de tous les instants pour ce sprint final. D’ailleurs, elles se procurent plusieurs bonnes occasions pendant vingt minutes. Il y a Soulard qui fait plusieurs intrusions dans la poreuse défense lucernoise ou Maendly qui essaye d’apporter l’étincelle sur corner et coup-franc. Mais malgré les efforts, cela ne suffit pas… comme si Servette devait se contenter de mener au score sans imaginer gagner largement.

« Ça va venir », lance toutefois Éric Sévérac depuis le banc de touche. Et effectivement! Suite à cela, conjugué aux entrées de Léonie Fleury et Francisca Cardoso, Servette va de l’avant. C’est encore imprécis, mais c’est encourageant. Même Paula Serrano, qui grappille toujours plus de minutes suite à sa longue blessure, y va de son tir dès son entrée en jeu à la 82e. La plus grosse occasion surviendra à la 89e avec un débordement de Jade Boho dont le tir est contré in extrémis. Sur le corner suivant, Serrano n’est d’ailleurs pas loin de marquer… tout comme Jade quelques minutes plus tard qui ne reçoit pas une passe décisive évidente d’une Fleury qui venait pourtant de réfrigérer la défense lucernoise. Le score ne bougera pas, mais la joie du clan servettien sera évidemment immense!

Et maintenant, place aux playoffs!

C’est effectivement un nouveau championnat qui commence pour Servette dès le mois de mai. Nouvelle formule imposée par l’ASF pour rendre plus attractif le championnat, les play-offs ne réjouissent pas spécialement les joueuses, comme en témoignait Sandy Maendly dans nos colonnes cette semaine. Il est vrai que ce format à élimination directe correspond davantage à l’esprit de la Coupe Suisse que celui de l’AXA Women Super League, et qu’il ne récompense pas la régularité sur une saison complète. Néanmoins, il n’y a aucun doute sur le fait que les actrices du Servette FCCF donneront leur maximum pour gagner ce championnat qui leur tend les bras, et ce pour une deuxième année consécutive!

En attendant le dernier match du championnat qui se jouera mercredi entre Bâle et Grasshopper et la finale de Coupe de Suisse le 30 avril prochain, le début des playoffs est programmé dans environ quinze jours.

Crédit photos: Adrien Schweizer

Servette FCCF – FC Lucerne 1-0 (1-0)

Stade de la Fontenette, environ 640 spectateurs.

Buts: Ortiz 0-1 (30e)

Servette FCCF: Pereira; Mendes, Spälti, Hurni, Schnider ; Nakkach, Lagonia (c), Maendly (82e Serrano) ; Bourma (82e Jade), Soulard (62e Fleury) ; Ortiz (73e Cardoso). Entraîneur: Eric Sévérac.

FC Lucerne: Van Weezenbeek ; Brülhart (74e Klotz), Häring, Ruf, Sager (87e Laich) ; Jackson (87e Remund), Mühlemann (74e Jost), Müller (c); Messerli, Wyser (46e Furger); Cavelti. Entraîneur : Edvaldo Della Casa.

Avertissements: Müller (43e), Nakkach (89e)

Grasshopper Club Zürich – Servette FCCF (0-2) : Sandy Maendly maintient le suspense  !

Grasshopper Club Zürich – Servette FCCF (0-2) : Sandy Maendly maintient le suspense !

L’heure de la revanche planait hier soir du côté de Zürich et Servette FC Chênois Féminin a parfaitement répondu à l’appel. Et qui plus est de la plus belle manière en battant nettement GC Frauen 0-2 grâce à un doublé de Sandy Maendly.

A la suite de son amère élimination en Coupe il y a quelques semaines de cela, les Grenat devaient se ressaisir dans le cadre du championnat en affrontant les redoutables suisses-allemandes. L’enjeu ? Conserver la première place en championnat d’AXA Women Super League pour permettre au club entraîné par Éric Sévérac de valider son ticket pour la prochaine édition de la Champion’s League. 

Finalement la mission est pleinement accomplie et le constat est implacable : Sandy Maendly manquera à la maison Grenat. C’est cette semaine dans nos articles que l’incontournable milieu de terrain annonçait à notre journaliste Marc Schweizer qu’elle songeait mettre un terme à sa carrière à la fin de la présente saison. Autant dire qu’en la voyant à l’œuvre à mi-terrain hier soir, les supporters et supportrices n’auront plus que leurs yeux pour pleurer la perte de cette immense joueuse. Immense dans le comportement irréprochable, mais surtout immense sur le terrain. En vingt minutes seulement, les premières de la partie, l’internationale suisse a mis Servette dans les meilleures dispositions pour s’adjuger une victoire primordiale. D’abord au quart d’heure d’une superbe frappe croisée suite à une bonne récupération de balle (15e), puis d’un magnifique coup-franc brossé à l’orée de la surface (19e). À croire que le discours de l’entraîneur a eu l’effet escompté…

Finir sur une belle note

Deux points séparent Servette au FC Zürich. Il reste donc un match au Servette FCCF, dimanche à 14h contre Lucerne, pour faire mentir la perception d’un début de saison en déçà des attentes. Mais également faire mentir les détracteurs qui doutaient peut-être de la capacité des Grenat à accrocher cette place de leader avant le nouveau format de playoffs. Il faut dire que le SFCCF comptait cette année sur un adversaire coriace avec un FC Zürich en pleine bourre. Toutefois, bien que le match dimanche puisse encore modifier le classement, Servette aura su tromper les pessimismes de façon admirable depuis la pause hivernale. Avec rigueur et vigueur, le club est redevenu ce club que l’on aime : extrêmement joueur, capable d’être autant efficace devant que solide derrière (Ines Pereira a d’ailleurs signé son dixième blanchissage de la saison). Mais surtout, Servette a fait preuve d’un mental d’acier, caractérisé par l’architecte de ce succès Éric Sévérac et ses cadres telles qu’Alyssa Lagonia et Sandy Maendly.

À notre joueuse aux pieds de velours, portant le numéro 8 sur le dos : que faut-il faire pour que tu rempiles une nouvelle saison ?

Crédit photos: Adrien Schweizer

Grasshopper Club Zürich – Servette FCCF 0-2 (0-2)

GC Campus (Zürich)

Buts: Maendly 0-1 (15e), Maendly 0-2 (19e).

GC Zürich : Studer; Steinmann (64e Meroni), Cazalla Garcia, Walker, Blöchlinger (73e Buzas) ; Lempérière (58e Hubler), Widmer, Ljustina ; Predanic (Markovic 58e), Tenini (Hofer 73e), Csillag. Entraîneure: Theresa Merk.

Servette FCCF: Pereira; Mendes, Spälti, Hurni, Schnider ; Nakkach (Serrano 94e), Lagonia (c), Maendly ; Bourma (Cardoso 72e), Ortiz (Fleury 84e); Jade. Entraîneur: Eric Sévérac.

Avertissements: Csillag (32e), Meroni (69e), Hubler (83e), Schnider (84e)

FC Bâle – Servette FCCF (0-2) : enfin en tête du championnat !

Quelle performance et quelle abnégation chez le Servette FC Chênois Féminin! Toujours à l’affût de la première place du championnat, les joueuses d’Éric Sévérac l’ont finalement récupérée suite à la défaite du FCZ. Elles ont pour cela disposé d’un FC Bâle timoré ce samedi en terre suisse-allemande, grâce notamment aux deux buts de Ortiz et Lagonia. 

Les Servettiennes ont cueilli à froid le FC Bâle dès les premières minutes du match. C’est par l’intermédiaire de la redoutable Malena Ortiz, en grande forme, que les Grenat ont ouvert le score à la 4e minute. Suite à un magnifique centre venu de la gauche, l’Espagnole a élevé son mètre soixante-six pour placer une tête sidérante. Elle était pourtant entourée de deux défenseures suisse-allemande, montrant ainsi toute son abnégation entrevue il y a deux semaines face au FC St-Gall-Staad avec 1 but et 1 passe décisive.  

Par la suite, la partie s’est quelque peu équilibrée malgré la supériorité notoire du Servette FCCF. Pereira a fait le travail dans ses cages en repoussant quelques actions chaudes, dont deux arrêts salvateurs lors d’un duel en face à face avec des joueuses bâloises (16e, 58e, 84e). Hormis ces deux grosses occasions, c’est Servette qui s’est montré le plus dangereux avec notamment une Jade Boho qui s’est mis en évidence sans toutefois conclure (30e, 48e, 59e, 62e). Dommage, mais fort heureusement une mauvaise interprétation de la gardienne bâloise aura permis aux Grenat de rétablir la vérité d’un match: celle de mériter la victoire. À la 78e, Tschudin fauche sans scrupules l’intenable Léonie Fleury pour donner logiquement un penalty aux joueuses d’Éric Sévérac. C’est l’incontournable Alyssa Lagonia, intraitable dans cet exercice, qui s’en charge en plaçant un excellent tir sur le côté gauche de la cage. C’est 2-0 à ce moment-là du match, et rien ne peut empêcher le Servette FCCF de ramener les trois points des terres bâloises.

À noter que Francisca Cardoso a vécu ses premières minutes sous la tunique Grenat en remplaçant l’excellente Ortiz à la 83ème minute. C’était aussi l’occasion pour Paula Serrano de retrouver un terrain de football après 8 mois de rééducation suite à sa grave blessure l’été dernier. Bravo à elle pour son abnégation et son professionnalisme de toujours!

Avec ce succès, le club Grenat se hisse avec brio sur la première place du podium puisque le FCZ s’est fait surprendre 1-0 par GC dans le derby zürichois. Lorgnée depuis longtemps, la tête du classement est méritée pour Servette qui propose depuis le début de l’année des prestations exemplaires dignes d’un champion suisse. Il faudra pourtant passer encore par une série de playoffs avant de pouvoir espérer soulever la coupe. Mais en terminant premières, les joueuses peuvent d’ors et déjà envisager l’avantage du terrain avec, on l’espère, une confiance maximale pour glaner le trophée!

Importants, les deux derniers matchs de la saison régulière auront lieu le mercredi 20 avril contre GC à Zürich et le dimanche 24 avril prochain à domicile face au FC Lucerne. L’occasion pour Schnider de retrouver son ancien club. 

Crédit photos: Adrien Schweizer

FC Bâle – Servette FCCF 0-2 (0-1)

Sportanlage « Nachwuchs Campus » (Basel)

Buts: Ortiz 0-1 (4e), Lagonia 0-2 (80e sp.).

Servette FCCF: Pereira; Mendes, Spälti, Hurni, Schnider (Felber 89e) ; Nakkach (Serrano 89e), Lagonia (c), Maendly ; Bourma (Fleury 66e), Ortiz (Cardoso 83e); Jade. Entraîneur: Eric Sévérac.

FC Bâle: Tschudin; Benard (Matuschewski 83e), Rey, Huber (c), Bunter; Saoud (Marazguia 81e), Hoti, Markou, Szenk (Surdez 62e); Buser, Kaiser. Entraîneure: Danique Stein.

Avertissements: Kaiser (13e), Bourma (20e), Schnider (33e), Nakkach (76e)

Interview Daïna Bourma: “Tout faire pour aller chercher le championnat”

Interview Daïna Bourma: “Tout faire pour aller chercher le championnat”


À l’aise dans son rôle offensif et soutenant inlassablement son équipe lorsqu’elle devait défendre, Daïna Bourma a excellé sur son côté gauche face à St.Gallen-Staad ce samedi à Balexert. La joueuse française, arrivée l’été dernier de Glasgow, s’affirme de plus en plus dans l’effectif Grenat en étant régulièrement titulaire. Pour Servettiens.ch, elle nous a fait part de ses impressions suite à la probante victoire 5-0 face aux Suisse-allemandes. 

Daina Bourma, une excellente partie pour vous aujourd’hui. Comment l’avez-vous vécue?

On l’a bien vécue avec une très bonne première mi-temps. On a su récupérer la balle très haut donc à chaque fois que l’on faisait une erreur, il y avait la copine derrière. C’était intéressant. Après en deuxième mi-temps, on était un peu plus fatiguées et elles avaient un peu plus le ballon qu’en première… mais on a gagné le match, et c’est le plus important. 

Il y a peu de points qui vous sépare au classement avec St.Gallen-Staad. Pourtant, vous avez très nettement dominé votre adversaire. Comment l’expliquez-vous ?

C’est la progression. Ça fait quelques matchs que l’on se sent bien, que l’on fait de bons matchs. Malheureusement, nous avons encore un peu au travers de la gorge le match contre GC, donc on avait une revanche à prendre [ndlr Servette a été éliminé en Coupe par les Zürichoises]. Maintenant on a plus que le championnat, et on va tout faire pour le chercher.

Vous avez progressé au sein du Servette FCCF puisque vous avez gagné vos gallons de titulaire.

Oui. Il y a beaucoup de compétition dans l’équipe, donc à chaque match il faut prouver. Tu sais que si tu fais un mauvais match, tu ne seras peut-être pas dans les onze au suivant. À chaque fois on essaie de tout donner, et la compétition est très fun.

Joueuse du mois de mars, vous avez prouvé que ce titre était justifié…

C’est plus une récompense « collective ». Ça reste de bonnes prestations, mais surtout grâce à l’équipe. J’en suis très contente. 

Crédit photos: Adrien Schweizer

Interview: Victor Perrin

Servette FCCF – FC St.Gallen-Staad (5-0) : un résultat qui fait du bien au moral !

Servette FCCF – FC St.Gallen-Staad (5-0) : un résultat qui fait du bien au moral !


Entre neige et soleil, le Servette FCCF a éclairci son horizon dans le championnat en remportant ce samedi une victoire probante 5-0 contre le FC St.Gallen-Staad. Joué dans un froid glacial et exceptionnellement au centre d’entraînement du Servette FC, à Balexert, ce match a été vécu en sens unique par les joueuses d’Éric Sévérac. Un match de consolation suite à l’élimination en Coupe de Suisse durant lequel elles ont fait plier les Brodeures en une mi-temps seulement.

Il faut dire que dès la vingtième minute de la rencontre, Servette poussait St.Gallen dans ses premiers retranchements. Alyssa Lagonia faisait exclamer le public lorsqu’elle anima le côté droit de la surface saint-galloise par un petit pont sur une défenseure suisse-allemande. Malheureusement, ni Michèle Schnider ni Jade Boho ne réussirent à exploiter l’offrande de la Canadienne. Finalement, ce n’est que quelques minutes plus tard que Malena Ortiz ouvrit le score suite a un magnifique centre de Lagonia (22e). C’est d’abord Schnider qui reprit solidement de la tête avant que le cuir ne soit repoussé inextremis par Böhi. L’ex-joueuse du Real Madrid n’avait ensuite plus qu’à suivre pour inscrire son premier but en championnat pour le club Grenat.

Le 2-0 surviendra seulement trois minutes plus tard. Acculées suite à une grosse occasion de Jade, c’est dans la foulée qu’Ortiz se distingue à nouveau en offrant un magnifique centre piqué pour la même Jade. La connexion espagnole se fait sentir puisque la meilleure buteuse du club réalise une splendide tête brossée magnifique qui lobe la gardienne st-galloise (25e). 

Le festival Grenat continue

En une demi-heure seulement, la messe est dite. Hormis une incursion st-galloise par la buteuse Iseli, qui manque de peu le cadre (30e), la première mi-temps est pour Servette. Suite à un « une-deux » entre Maendly et Bourma, omniprésente sur son côté gauche, la Française se fait crocheter dans la surface (36e). Lagonia ne se fait pas prier et exécute un parfait penalty ras-de-terre qui se loge sur la droite de la cage pour le 3-0. Et la mi-temps sera sifflé sur un score encore plus lourd. Suite à une faute de l’intenable Ortiz à mi-terrain, le coup-franc est très vite joué pour Lagonia qui passe un ballon millimétré à Jade. Sur son côté droite,  elle mystifie la défense d’un crochet avant que son tir ne passe sous les jambes de Böhi (45e). Le public, invité gratuitement au match, est aux anges sur le bord du terrain et applaudi chaudement les héroïnes du jour. 

Un Servette tout en maîtrise

Après le thé, Sandy Maendly cède sa place à Laura Tufo à mi-terrain afin de se ménager pour les importantes échéances à venir avec l’équipe de Suisse. Maîtrisant toujours son sujet, Servette FCCF sera toutefois moins impactant que lors de la première mi-temps. Les conditions météorologiques n’aidant pas, c’est logiquement que la baisse de régime se caractérise avec peu d’occasion franches. Si deux alertes saint-galloises se feront sentir autour de l’heure de jeu, notamment grâce à une percée de l’excellente numéro 9 Iseli, c’est Natalia Padilla qui aura le dernier mot à la 66ème minute. Sur le côté de droit de la surface, celle qui venait d’entrer en jeu cinq minutes plus tôt mystifie à nouveau la gardienne suisse-allemande avec une magnifique frappe sous la barre transversale. Jusqu’à la fin du match, le résultat ne bougera pas pour un résultat finalement probant. La joie se fait ressentir chez les joueuses, même chez celles qui n’étaient pas en survêtement telles que Laura Droz, Amandine Soulard et Francisca Cardoso. 

Suite à sa victoire 4-1 contre le FC Aarau, le FC Zürich maintient sa première place au classement. Par conséquent, Servette est solidement ancré en deuxième position avec 5 points d’avance sur le FC Basel. La bataille pour cette première place faisant rage, les Grenat devront jouer leurs dernières rencontre comme de vraies finales en espérant un faux-pas des Zürichoises. Pause internationale oblige, le prochain match se jouera du côté du FC Bâle samedi 16 avril à 17h.

Crédit photos: Adrien Schweizer

Servette FC Chênois Féminin – FC St.Gallen-Staad 5-0 (4-0)

Stade de Balexert – env. 100 spectateurs.

Buts: Ortiz 1-0 (22e), Boho 2-0 (25e), Lagonia 3-0 (36e), Boho 4-0 (45e), Padilla 5-0 (66e).

Servette FCCF: Pereira; Mendes, Spälti, Hurni, Schnider (62e Felber); Nakkach (79e Guede), Maendly (46e Tufo), Lagonia ; Bourma, Ortiz (62e Padilla) ; Jade (71e Fleury). Entraîneur: Eric Sévérac.

FC St.Gallen-Staad: Böhi (46e Colombo); Baumann, Glanzmann, Christen (90e Brunet), Zwyssig; Wyss, Ess, Iseli ; Bachmann (46e Bernet), Li Puma ; Heeb. Entraîneuse : Marisa Wunderling.

Avertissements: aucun

Servettiens.ch

FREE
VIEW