Servette-Lugano : On se quitte (encore) bons amis

Servette-Lugano : On se quitte (encore) bons amis

Troisième affrontement entre Genevois et Luganais, troisième fois que Grenat et Bianconeri se séparent sur le même score de 1-1 au terme d’un match très tactique qui aura vu des Servettiens arraché le point du nul comme lors du dernier match au Cornaredo. Beaucoup de similitudes me direz-vous.

Contrairement à la dernière sortie face à Vaduz, Alain Geiger décide d’aligner son équipe-type pour cette rencontre de la deuxième place face à la seule équipe invaincue contre les Grenat depuis 2015. On va vous spoiler cette première mi-temps, elle ne fut pas d’une grande qualité avec un total de 0 frappe cadrée durant les 45 premières minutes. La première ? A l’heure de jeu sur la tête de Stevanovic. La seconde ? Et bien sur l’ouverture du score des Tessinois à la 66e par l’intermédiaire de Custodio. Servette va ensuite enclencher la seconde pour finalement passer l’épaule en fin de match pour revenir au score. La deuxième place est toujours là avant le début de la Coupe ce mercredi à Vevey.

Les notes des Grenat

Jérémy Frick : 6

On aurait pu presque l’exempter de note vu le peu de travail qu’il a eu durant ce match. Ne peut strictement rien sur le but encaissé.

Anthony Sauthier : 6

Il a su museler le redoutable Abubakar qui avait scoré lors de la dernière opposition, un bon match de capitaine. Remplacé à la 82e par Ricardo Alves qui a été directement impliqué sur le but de Mica avec sa passe décisive.

Steve Rouiller : 6

Très peu inquiété hier après-midi par l’attaque luganaise. Des interventions justes quand il le fallait.

Vincent Sasso : 6

Cf : voir le commentaire sur Rouiller.

Gaël Clichy : 5

Toujours présent dans les phases offensives mais énormément de ballons perdus (30 au total).

Gaël Ondoua : 5

Un match très discret pour le camerounais qui a cédé sa place Arial Mendy qui a été une nouvelle fois inoffensif.

Timothé Cognat : 5

Il a été en-dessous de ses standards habituels avec beaucoup de mauvais choix malgré un petite opportunité en début de seconde période.

Théo Valls : 6

Pas aidé par le rythme de la rencontre, il aura tout de même fait son boulot à mi-terrain. Sorti dans les dernières minutes au profit de Boris Cespedes.

Miroslav Stevanovic : 6

Le mage bosnien en sauveur encore une fois. Son but à la suite d’un bel enchaînement démontre à ses coéquipiers qu’ils ont eu tort de ne pas le trouver plus souvent au cours de la rencontre.

Alex Schalk : 5

Le premier à allumer gentiment la brèche côté grenat, il a fait un match que l’on qualifierait de timide. Sa sortie à l’heure de jeu a permis à Koro Koné de faire une rentrée intéressante et il fut impliqué sur le but de l’égalisation.

Grejohn Kyei : 5

Moins en réussite qu’à l’accoutumé, notamment de la tête avec deux occasions bien placées mais mal concrétisées.

Servette FC- FC Lugano : Le combat des deux frères

Servette FC- FC Lugano : Le combat des deux frères

En ce dimanche de Pâques, le Servette FC ne chômera pas puisqu’il reçoit les Luganais dans un match des plus importants entre le deuxième et le troisième de Super League. Comme le dit si bien le rappeur C-Ptik dans les Batailles du mois d’Avril : « Amis tessinois, la SG et les TM n’ont jamais été si loin» et c’est donc beau de revoir ces deux clubs sur le devant de la scène.

Reprendre de l’avance

Cette défaite, il y a de cela deux semaines, face au club liechtensteinois du FC Vaduz (1-2) a, malgré le fait que l’incroyable série du club grenat s’est brusquement arrêtée, surtout permis aux poursuivants que sont le FC Lugano ou même le FC Bâle de revenir à un maigre point de cette deuxième place. Il faudra vite se reprendre, lorsque l’on sait que les futures échéances du club genevois ne sont pas de tout repos. Les semaines anglaises ne sont pas encore de retour mais ils affronteront les Bianconeri à deux reprises en ouverture et clôture du mois d’Avril. Avec un championnat toujours aussi serré, seuls cinq petits points séparent le deuxième et le huitième, il faudra grappiller des points à la moindre occasion et malgré l’amitié entre les deux clubs, le FC Lugano ne sera pas décidé à offrir des cadeaux pour Pâques. Heureusement, la pause internationale aura permis à ceux qui restaient de souffler un peu.

Dans le cadre des qualifications pour la Coupe d’Afrique, Joël Kiassumbua a eu l’occasion de retrouver sa sélection et malgré une défaite face au Gabon d’Aubameyang (0-3), ils ont vaincus la Gambie mais lui et son équipe n’iront pas à la CAN. On reste en Afrique avec Arial Mendy et le Sénégal mais il restera sur le banc lors du match contre l’Eswatini (1-1) mais contrairement à son coéquipier congolais, le Sénégal ira à la CAN 2022. Micha Stevanovic a lui porté le maillot de la Bosnie & Herzégovine pour les qualifs de la Coupe du Monde et joua 89 minutes lors du nul contre la Finlande (2-2) et inscrivit un but à la 84ème pour offrir un point à sa sélection ainsi que 13 minutes de jouées face à l’équipe de France mais sans empêcher la défaite (0-1). Le dernier, Kastriot Imeri, défendit les couleurs de la Nati lors de l’Euro M21 mais après une belle victoire contre l’Angleterre (1-0) et une passe décisive, la Suisse sortira par la petite porte avec deux défaites contre la Croatie (2-3) malgré une implication sur les deux buts helvétiques puis le Portugal (0-3), ils finiront à la troisième place.

Des Luganais en regain de forme

Le club tessinois est de retour aux avant-postes, lors du mois de mars ils se sont imposés à trois reprises pour une défaite contre le FC Zürich (0-1). La confiance est de retour à Lugano et ce surtout avec les deux dernières belles victoires à Vaduz (0-3) puis à domicile contre le FC Bâle et leurs deux buts inscrits en seconde mi-temps par l’intermédiaire de Lovric et leur meilleur buteur Mattia Bottani (six buts en 22 matchs) qui ont permis à leur club de remonter à une belle troisième place et sans nul doute avec des intentions sur une place plus haute. Certes Bottani n’inscrit pas beaucoup de buts, bien loin de Kyei et ses 11 réalisations, mais attention car le danger peut venir de partout et ils ont pour l’instant inscrit autant de buts, soit 31, que le club genevois et peut surtout compter sur une défense imperméable, la deuxième du championnat, en n’encaissant que 28 buts soit 1.07/match, de belles statistiques qui ne sont pas à enlever à Noam Baumann qui réalise de grandes performances et ce match risque d’être une bataille entre les deux gardiens mais on l’espère avec un avantage pour Jérémy Frick.

Les souvenirs

La dernière victoire du Servette FC à domicile face à Lugano remonte au 16 février 2015, ce jour-là Kevin Bua et Alexandre Pasche offraient la victoire au club grenat dans le cadre de la 20ème journée de Challenge League, bien que le club tessinois soit champion à la fin de la saison avec sept points d’avance. Cependant depuis leur retour en Super League, la troupe emmenée par Alain Geiger n’a encore jamais réussi à prendre les trois points et reste sur trois nuls consécutifs et deux défaites au Cornaredo. C’est donc le moment de ne pas faire de cadeaux et de s’imposer à nouveau à domicile afin de continuer la marche en avant.

Avant un match de Coupe de Suisse à Vevey, Servette se doit de retrouver de sa superbe et montrer que cette défaite contre Vaduz n’était qu’une glissade et qu’ils resteront sur leurs deux jambes et montrer aux Luganais que le Phénix a retrouvé de ses couleurs et qu’il faut le craindre.

Servette FCCF – YB Frauen 2-0 : Direction les quarts !

Servette FCCF – YB Frauen 2-0 : Direction les quarts !

Week-end pascal en vue amplement mérité pour les joueuses du Servette FC Chênois Féminin qui ont bouclé leur marathon avec un succès 2-0 face à YB qui assure une qualification aux Grenat après une partie moins spectaculaire que l’affrontement de la semaine dernière.

La partie au Wankdorf avait débutée à 100 à l’heure avec l’ouverture du score bernoise, celle d’hier a débuté nettement plus timidement, la première frappe du match venant des pieds de Paula Serrano à la 14e minute. Cette première période ne donna pas le plus grand des  spectacles avec un Servette-Chênois, qui ne fut pas très inspiré offensivement, se casser les dents sur un bloc bas bernois bien en place qui est clairement venu garer le bus et jouer en contre. Pourtant, ce seront les représentantes de la capitale qui sont se procurer les deux plus grosses occasions de la mi-temps, la première à la 38e minute avec une tentative de Riesen bien captée par Thalmann puis une minute plus tard par l’intermédiaire de Strode qui voit son envoi passé au-dessus de la transversale. Manon Revelli sera la dernière à se mettre en évidence avant la pause avec une frappe lointaine bien captée par Bürki.

Les mots d’Eric Sévérac à l’heure du thé ont semble-t-il porter leurs fruits car l’équipe grenat revient plus forte pour les 45 dernières minutes avec la plus grosse occasion jusque-là à la 48e minute lorsque Serrano ajuste la latte. Les Servettiennes mettent les bouchées doubles dans ces premières minutes et vont être récompensées à la 53e minute : à la suite d’un une-deux de quatre passes entre Maeva Sarrasin et Sandy Maendly, c’est cette dernière qui se présente face à Bürki pour piquer le ballon et ouvrir la marque pour ses couleurs. La première nommée est également toute proche de doubler la mise sur un ballon piqué à la 59e minute mais ce n’est pas cadré. La partie baisse en intensité à partir de l’heure de jeu avec une seule occasion à l’actif de Marta Peiro à la 69e. Les Bernoises vont pousser dans les dix dernières minutes de façon stérile mais ce sont les Genevoises qui vont passer l’épaule à la 88e minute avec cette géniale inspiration de Léonie Fleury qui nous refait le même coup qu’à Bâle en septembre dernier et ce lob de 35 mètres qui assure une fin de match tranquille contrairement aux confrontations précédentes et une qualification pour les quarts de final de la Coupe de Suisse. Après la trêve internationale, le Servette FCCF sera de retour à la Praille le 17 avril face à Zürich avant leur ¼ programmé pour le week-end du 25 avril.

Servette FC Chênois Féminin – YB Frauen 2-0 (0-0)

Stade de Genève, huis-clos.

Buts : 53e Maendly 1-0, 88e Fleury 2-0.

Servette FC Chênois Féminin : Thalmann – Revelli, Abbé, Hurni, Spälti (46e Soulard) – Gillioz, Maendly (68e Lagonia), Serrano – Sarrasin (cap.) (77e Arfaoui), Peiro (90e Tufo), Padilla (68e Fleury). Entraîneur : Eric Sévérac.

YB Frauen : Bürki – Neuhaus, Schmid (73e Wäber), Zaugg, Frey – Schreurs (62e Stöckli) – Bachmann, Widmer (cap.), Da Eira, Riesen, Strode. Entraîneur : Charles Grütter.

Avertissements : 55e Widmer, 74e Fleury, 90e Stöckli, 90e Peiro.

Les réactions de Léonie Fleury et Eric Sévérac après la rencontre

Quelques photos de la rencontre

Servette FCCF – YB Frauen : Retour à la Praille

Servette FCCF – YB Frauen : Retour à la Praille

Dernière ligne droit avant la trêve internationale pour le Servette FC Chênois Féminin qui se mesure pour la deuxième fois en l’espace d’une semaine à YB, cette fois-ci pour le compte des huitièmes de finale de la Coupe de Suisse ce jeudi 1er avril à 20h au Stade de Genève. Un joli clin d’œil historique car la dernière fois que les joueuses genevoises ont disputé un huitième de coupe à la maison, c’était lors de la saison 2017-2018 à la Praille face à… YB !

Souvenirs souvenirs

Nous sommes le samedi 4 novembre 2017 au Stade de Genève. Le Servette FCCF, qui existe dans cette appellation depuis quelques semaines et à la lutte pour monter en LNA, reçoit YB pour le compte des 1/8es de la Coupe. Les Bernoise vont faire valoir leur statut de favorites en menant 2-0 à l’heure de jeu mais poussées par le public, qui a garni la Tribune Principale pour ce premier match de football féminin à la Praille, les Grenat vont revenir dans le match par l’intermédiaire de Marie Duclos qui réduit la marque puis dépose le ballon sur la tête d’Emma Faure pour le 2-2. Malgré l’écart de division, les Servettiennes vont tenir jusqu’à la séance de tirs aux buts et avec un mauvais départ dans la série, Servette va réussir à créer l’exploit en sortant les coéquipières d’Alisha Lehmann, auteure de l’ouverture du score. Cette rencontre est considérée par beaucoup comme le premier match référence pour le club qui ira jusqu’en demies (sorties par Zurich) et décrochera la promotion en LNA. Quelques joueuses encore au club ont connu ce bel épisode, notamment Laura Tufo qui avait inscrit le penalty victorieux et dont nous allons consacrer cet avant-match.

Un long résumé de cette rencontre référence pour le Servette FC Chênois Féminin

” Un beau moment”

Focus sur Laura Tufo

La jeune numéro 2 grenat, qui fêtera ses 20 ans le 30 avril prochain, a débuté le football à 7 ans. ‘’ J’ai commencé en Australie, ou je suis partie pour étudier l’Anglais, nous raconte-t-elle. Puis à mon retour à Genève, j’ai enchainé à Compesières.’’ C’est là qu’elle fait la connaissance de Laura Felber, son actuelle coéquipière à Servette, avec qui elle jouera également en sélection genevoise jusqu’à ses 16 ans. ‘’J’ai eu de la chance que la fusion entre Servette et Chênois intervienne au bon moment pour moi car je n’avais plus l’âge de jouer en sélection genevoise’’, nous confie-t-elle. Elle aura tout connu, de la montée en LNA à la Women’s Champions League.

”La Champions League ? C’était incroyable !”

En quatre ans, celle qui a obtenu sa maturité gymnasiale l’année dernière au Collège de Staël a vu l’évolution du club depuis ses débuts. ‘’L’évolution du club en quatre ans est incroyable, affirme-t-elle. Même par rapport à la saison dernière, on a par exemple plus de temps avec les physios.’’ Elle souligne également le travail du staff qui permet à la structure d’évoluer jour après jour.

” On a de la chance d’avoir des joueuses d’expérience

Titulaire ce dimanche lors du succès 2-0 face à GC, la jeune latérale ne sait toujours pas si elle débutera ce jeudi mais elle se veut positive dans la suite. ‘’Le foot reste un plaisir avant tout mais j’ai tout de même l’objectif de jouer au plus haut niveau possible et de continuer à progresser.’’

” Ce match peut être à double tranchant ”

C’est donc une équipe genevoise en pleine confiance qui voudra boucler son marathon de la meilleure des façons en se qualifiant pour les quarts de final !

Servette FCCF – GC 2-0 (2-0) : Toujours plus proches

Servette FCCF – GC 2-0 (2-0) : Toujours plus proches

Intercalée entre deux matches face à YB, cette rencontre face à Grasshopper aurait pu ressembler au traquenard par excellence mais il n’en fut rien pour les Servettiennes qui ont disposé des sauterelles pour bien préparer la coupe et s’offrir une première balle de match le 17 avril prochain.

Malgré un XI remanié afin de faire souffler pour le huitième de coupe suisse jeudi, Servette attaque dès le coup d’envoi et c’est Léonie Fleury qui allume la mèche au bout d’une minute trente puis à la cinquième minute. La troisième sera la bonne pour l’Annécienne qui, bien servie par Sandy Maendly, ajuste à ras de terre Studer pour le premier but de la rencontre. On pense même voir la jeune femme de 24 ans inscrire un doublé mais sa deuxième réalisation est annulée pour hors-jeu. Totalement inexistantes, les Zurichoises mettront (attention spoiler) pour la seule fois du match le nez à la fenêtre avec ce tir de Blöchlinger qui passe juste au-dessus du cadre de Thalmann.

On a coutume de dire que doubler la mise avant la mi-temps est généralement la meilleure des choses à faire. C’est ce que vont parvenir à faire les Genevoises à la 45e minute de jeu lorsque Maendly remporte son duel de la tête et lance Padilla dans la profondeur afin que celle-ci s’en aille remporter son duel face à la portière adverse pour le but du break. L’internationale polonaise célèbre sa première titularisation avec son premier goal sous la tunique grenat. La messe semble dite à la mi-temps mais les leaders vont tout de même chercher à inscrire le 3-0 et y seront toutes proches à la 51e et cette frappe de Maendly sur le montant à la suite d’une belle action collective. Malgré d’autres opportunités, le score ne bougera plus et Servette fait de nouveau un pas en plus vers le titre qui lui semble promis. Après l’échéance de jeudi et la trêve internationale, les filles d’Eric Sévérac auront l’occasion de faire un très grand pas le 17 avril prochain face à Zurich au Stade de Genève.

Servette Chênois – Grasshopper 2-0 (2-0)

Stade de la Fontenette, Carouge.

Buts: 15e Fleury 1-0; 45e Padilla 2-0.

Servette: Thalmann; Revelli, Abbé, Hurni, Tufo (72e Spälti); Gillioz, Maendly; Arfaoui (64e Lagonia); Fleury (72e Soulard), Sarrasin (64e Peiro), Padilla. Entraîneur: Eric Sévérac.

GC: Studer; Blöchlinger, Rauber, Walker, Glanzmann (46e Markovic); Steinmann; Laino; Tenini, Ljustina (86e Rittmann), Hubler (65e Csillag); Müller. Entraîneur: Sascha Müller.

Avertissements: Tufo (46e), Laino (55e).

La réaction du coach Eric Sévérac à notre micro après la rencontre

Les photos de la rencontre

Servette FCCF – GC Frauen : Ne pas se relâcher

Servette FCCF – GC Frauen : Ne pas se relâcher

Pas le temps de décompresser pour les Servettiennes après leur succès à Berne : avant de recevoir les Bernoises en coupe pour la revanche, les Grenat ont une échéance à remporter ce dimanche à 16h face aux sauterelles zurichoises au Stade de la Fontenette.

Rester concentrées

Le championnat a certainement pris un bon tournant pour les Genevoises avec ce succès à la dernière seconde au Wankdorf et en parallèle le nul concédé par le FCZ qui permet aux leaders d’accroître leur avance en tête du classement. La prochaine rencontre entre Servette et Zurich, prévue le 17 avril prochain, pourrait sceller l’issue de l’AXA Women’s Super League. Cependant, il reste une rencontre de championnat avant celle-ci et concernera une autre équipe zurichoise, en l’occurrence Grasshopper. Attention à ne pas partir gagnant d’avance car les sauterelles restent sur une bonne série de quatre victoires, deux matchs nuls et une défaite dans le derby de la Limmat, perdu sèchement six buts à zéro. Depuis, c’est deux succès consécutifs dont celui le 20 mars dernier face au FC Bâle sur le score de 3-1 donc méfiance avec un GC qui avait accroché Servette en novembre dernier (0-0) et auparavant en février 2020 à Balexert (2-2). Néanmoins, c’est le Servette-Chênois qui conserve l’avantage sur les cinq dernières confrontations avec trois succès dont le dernier le 26 septembre 2020 à Florimont et une correction 6-1 infligée aux joueuses de Sascha Müller.

Focus sur Nathalia Spälti

Nathalia Spälti lors de YB Frauen – Servette FCCF (2-3)

Arrivée à l’été 2019 en provenance d’Yverdon, la jeune femme de 23 ans a su se faire sa place dans l’arrière-garde servettienne, actuellement la meilleure défense du pays. Une belle progression pour celle qui a débuté au Stade Nyonnais à 11 ans : ‘’J’ai commencé le foot comme un passe-temps puis tout s’est accéléré ensuite avec mes sélections avec le Team-Vaud puis avec plus de travail, j’ai connu les joies des sélections suisse jeunes.’’ Elle sera également de l’aventure de l’Euro U-17 2015 ou, avec ses coéquipières actuelles Thaïs Hurni et Amira Arfaoui, la Suisse atteint la finale, étant seulement battue par l’Espagne (5-2).

‘’L’Euro U17 reste une grande émotion pour moi’

La Vaudoise vient tout juste de prolonger avec le club jusqu’en 2023. ‘’ J’ai envie de continuer sur ma lancée, gagner des titres et glaner de l’expérience avec les plus anciennes ’’ déclare-t-elle. C’est d’ailleurs sous le maillot grenat que Nathalia a connu sa première sélection en janvier 2020 à Malte (2-2). Depuis cette première cape, elle est régulièrement appelée dans la liste des piquets, sans toutefois accéder au groupe principal. ‘’ Il me manque cette confiance pour être plus constante et régulière’’ nous confie-t-elle. ‘’Le coach souhaite que les latérales soient le plus offensif possible et si je peux apporter ma contribution, je le fais sans soucis !’’

‘’ L’équipe a vu de nombreuses joueuses progresser individuellement’’

L’internationale suisse, qui a également des origines singapouriennes, est aussi étudiante en troisième année de Bachelor à HEC Lausanne. Elle concède : ‘’Ce n’est pas toujours facile de cumuler ces deux activités mais j’en ai pris l’habitude depuis l’école obligatoire. Je fixe mes priorités pour atteindre mes objectifs.’’ L’une de ses prochaines priorités sera ce match face à GC, dont elle nous parle ci-dessous.

‘’ Le matches face à GC ne sont jamais faciles’’

L’équipe Grenat entend donc boucler son mois de mars de la meilleure des manières avant d’entamer celui d’avril qui sera crucial. Une rencontre que vous pourrez suivre sur notre site dès 15h45 ce dimanche.

Servettiens.ch

GRATUIT
VOIR