Servette FC – GC Zürich : Les Grenat espèrent briser les chaînes de la défaite

Servette FC – GC Zürich : Les Grenat espèrent briser les chaînes de la défaite

Empêtré dans une série de quatre défaites consécutives en Super League, Servette devra surmonter ses défaillances footballistiques et mentales pour obtenir un résultat positif contre Grasshopper, ce samedi 20 avril (18:00). 

Les Grenat traversent une très mauvaise passe en championnat après quatre défaites de suite. Dernière déception en date, la défaite de dimanche dernier face à Bâle (2-1). Un revers qui a coûté très cher au SFC puisque Lugano s’est emparé de la deuxième place du championnat à la faveur de sa victoire 1-0 contre… Grasshopper.

Malgré une possession largement à leur avantage et les occasions les plus nettes, les Servettiens se sont inclinés face à une solide formation bâloise qui a su profiter des contre-attaques pour faire la différence. 

Fin de saison en eau de boudin pour le SFC

Au Parc Saint-Jacques, les joueurs de René Weiler ont vécu un premier tiers compliqué dans le nord. Dès l’entame du match, les Rhénans ont rapidement installé leur ligne offensive très haute pour mettre la pression sur la défense genevoise.

Sans complexe, les Bâlois ont même cru ouvrir le score à la 18e minute avant que le but ne soit refusé à cause d’une faute de Thierno Barry sur Alexis Antunes au début de l’action. Avertissement sans conséquence pour les Genevois, qui ont ensuite montré des signes de réveil, avec de belles occasions par Ondoua et Tsunemoto. 

Et puis tout s’est emballé en fin de première période. Deux minutes. Voici le laps de temps qu’il aura fallu aux RotBlau pour plier la rencontre. Le SFC a craqué juste avant la pause alors qu’il reprenait du poil de la bête.

Deux buts marqués en contre-attaque ont scellé le sort des Grenat. Malgré une réduction du score de Rouiller à la 58e minute, les hommes de René Weiler n’ont pas réussi à égaliser en seconde période. 

Semaine après semaine, les matchs s’enchaînent et le même scénario se répète. Servette domine, fait briller le gardien adverse et n’arrive pas à concrétiser ses nombreuses occasions. Pour le dernier match de la saison régulière contre GC, le staff technique devra encourager les joueurs à comprendre l’importance de rompre avec ce cercle vicieux. 

Servette FC – GC Zürich : La dernière danse

Les Grenat reçoivent les Sauterelles, ce samedi 20 avril (18:00) pour la 33e de Super League. En proie à des difficultés sportives depuis quelques semaines, les Genevois ne sont pas au meilleur de leur forme pour accueillir les Zurichois.

Cependant, Grasshopper ne se trouve pas non plus dans une situation idéale. Le club zurichois arrive avec peu de confiance, puisqu’il vient, lui aussi, d’enchaîner quatre défaites consécutives en championnat.

Les Grenat étaient sortis vainqueurs des deux confrontations précédentes en Super League. En juillet 2023, le SFC avait remporté son premier match de la saison à l’extérieur contre GC sur le score de 3 buts à 1. En novembre dernier, les Sauterelles étaient battues par les Grenat au Stade de Genève (2-0).

Ce samedi, les deux formations se retrouvent pour un match qui promet de nombreux buts. Pour récupérer leur deuxième place, les joueurs de René Weiler devront battre Grasshopper et espérer que Lugano perde contre Lausanne-Sport. Un scénario complexe, mais pas impossible.

Pour cette rencontre de la 33e journée de Super League, Alessandro Dudic a été désigné arbitre de la rencontre. Il sera assisté de Guillaume Maire et Pascal Hirzel, tandis que Jonathan Jaussi officiera en tant que quatrième arbitre. Johannes von Mandach et Tobias Thies seront tous deux les assistants vidéo.

De l’ambiance sur l’esplanade!

Samedi, le Servette FC Chênois Féminin se prépare pour un événement historique au Letzigrund, où elles disputeront leur deuxième finale de la Coupe de Suisse face aux Young Boys. Hasard du calendrier, le Servette FC jouera également ce même jour.

Le coup d’envoi est prévu à 15h, mais les festivités commenceront dès 14h avec l’ouverture de la FanZone. Cet espace sera accessible gratuitement aux supporters, qu’ils possèdent ou non un billet pour le match. 

Les fans pourront profiter de deux foodtrucks, de jeux gonflables, d’un DJ et d’une buvette pour créer une atmosphère électrique en soutien au Servette FC Chênois Féminin. L’équipe vise un deuxième succès consécutif dans cette compétition et espère que ses supporters seront au rendez-vous pour les encourager.

En pleine crise de résultat, le SFC accueille GCZ dans le cadre de la 33e journée de championnat. Battus à deux reprises par les Zurichois, les Grenat ne démarreront pas la rencontre avec l’avantage psychologique. Toutefois, à domicile, le club genevois est capable du pire comme du meilleur. Croisons maintenant les doigts pour que le 20 avril soit une journée de fête et voie à la fois le Servette FCCF et le Servette FC décrocher la victoire. 

FC Bâle – Servette FC : Une rencontre pour sortir de la tourmente

FC Bâle – Servette FC : Une rencontre pour sortir de la tourmente

Pour cette 32e et avant-dernière journée de saison régulière, Servette se déplace ce dimanche 14 avril au Parc Saint-Jacques pour affronter le FC Bâle (14:15). Avec sa défaite face au FC Zürich samedi dernier, le SFC reste sur trois revers consécutifs.

Servette FC – FC Zürich : La défaite de trop

C’est une défaite qui fait mal. Samedi 6 avril 2024, le SFC s’est incliné sur la plus petite des marges à domicile face au FCZ (0-1). Les Grenat ont vécu une soirée difficile : en encaissant un but entaché d’une faute de Marchesano sur Tsunemoto et en touchant deux fois la barre transversale par Nishimura en deuxième mi-temps, les Genevois n’ont pas eu le vent en poupe. 

En procédant à des changements en deuxième mi-temps, René Weiler a essayé d’inverser la tendance, en vain. Malgré les entrées d’Antunes, d’Ondoua, de Severin et de Guillemenot, Servette n’a pas réussi à trouver le chemin des filets et a chuté une seconde fois à domicile. Un gros coup au moral pour les Servettiens qui enchaînent une troisième défaite de rang en Super League.

Les Grenat doivent absolument se ressaisir ce dimanche lors de leur rencontre face au FC Bâle, sous peine de voir Lugano passer devant au classement.


Une mauvaise passe due à la trêve ?

Distancé dans la course au titre (cinq points de retard sur YB à deux journées des playoffs), le SFC envoie des signaux peu rassurants depuis le retour de trêve internationale. Ces trêves sont généralement perçues comme des périodes de remise au travail, permettant de peaufiner les automatismes. Il n’en est rien ! 

Pendant ces périodes, la plupart des équipes sont amputées de la moitié de leurs joueurs. Les notions tactiques et les idées ne peuvent être que peu développées lors des fenêtres internationales. Pourtant, en ce qui concerne le SFC, il semble que la pause de mars ait véritablement brisé la dynamique du club. 

Avant celle-ci, les hommes de René Weiler restaient sur quatre victoires sur leurs cinq derniers matchs. Aujourd’hui, la formation genevoise rencontre des difficultés pour prendre des points, que ce soit lors des rencontres à domicile ou à l’extérieur.

Après une série de trois défaites, les Grenat doivent regagner du terrain, ce dimanche à Bâle, chez l’une des six équipes concernées par la relégation.

FC Bâle – Servette FC : Jamais deux sans trois 

Ce dimanche, Bâlois et Genevois se retrouvent dans un troisième acte qui promet d’être incandescent. Leurs deux précédents affrontements s’étaient soldés par une victoire des Servettiens (0-1 en octobre 2023 et 4-1 en novembre 2023). Cependant, étant donné la dynamique actuelle des Grenat, le match dominical pourrait s’annoncer serré. 

Quatre jours après leur défaite 2 buts à 0 contre Lugano, les RotBlau se sont relancés samedi 6 avril en s’imposant face au Stade Lausanne-Ouchy (0-2). Les hommes de Fabio Celestini ne réalisent pas une bonne saison et les arrivées conjuguées de Nicolas Vouilloz et d’Albian Ajeti n’ont pas changé la donne. Toutefois, le FCB aura à cœur de contrarier les plans du SFC en cette fin de saison. 

Dimanche 14 avril, à 14:15, le club de la Cité de Calvin se déplace sur le terrain du FC Bâle pour un match capital. Avec Lugano en embuscade, les Grenat ne peuvent pas se permettre de faire une contre-performance et doivent donc ramener les trois points de la victoire. 

Photo : Arthur Miffon (@arthurmiffon)

Servette FC – FC Stade Lausanne-Ouchy : Une défaite inattendue

Servette FC – FC Stade Lausanne-Ouchy : Une défaite inattendue

Les Grenat se devaient de rebondir après leur défaite du week-end dernier face à Winterthour. Malheureusement, ils ont chuté à domicile contre le Stade Lausanne-Ouchy (2-1) et voient leur objectif de gagner le titre se compliquer encore un peu plus. 

Dans un affrontement riche en rebondissements, le Servette FC, prétendant au titre de champion de Suisse, a été surpris par le Stade Lausanne-Ouchy, lanterne rouge du championnat, qui s’est imposée avec autorité sur le score de 2-1 au Stade de Genève. 

Cette victoire permet au Stade Lausanne-Ouchy de réduire l’écart à sept points avec Grasshopper, classé 11e, qui rencontrera YB jeudi. De leur côté, les Bernois auront l’opportunité de creuser l’écart avec le SFC.

SFC – SLO : Les compositions officielles

Hier soir, à 20:30, Servette accueillait le Stade Lausanne-Ouchy à l’occasion de la 30e journée de Super League. À domicile, les Servettiens s’articulaient dans un 4-2-3-1 avec Joël Mall dans les cages derrière Bradley Mazikou, Steve Rouiller, Dylan Bronn et Théo Magnin. La paire Timothé Cognat – David Douline officiait dans le rôle de double-pivot, laissant à Stevanovic, Nishimura et Bolla la responsabilité de l’animation offensive. Devant, René Weiler titularisait Enzo Crivelli. 

De leur côté, les Lausannois s’organisaient dans un 5-4-1 avec Jérémy Vachoux qui officiait comme dernier rempart. Pour accompagner les pistons que sont Elies Mahmoud et Mohamed Abdallah, la charnière était composée de Sahmkou Camara, Rayan Kadima et du capitaine Lavdrim Hajrulahu. Un cran au-dessus, une ligne Ismaël Gharbi – Edmond Akichi – Romain Bayard – Mergim Qarri était installée pour accompagner le seul Alban Ajdini aligné en pointe.  

Une première mi-temps à oublier

Dès le coup d’envoi, le SLO a montré sa détermination en mettant en place un bloc défensif compact, dirigé de main de maître par l’entraîneur Ricardo Dionisio. Cette organisation rigoureuse a permis aux Lausannois de contrer les offensives servettiennes et de se projeter rapidement vers l’avant lors des opportunités de contre-attaque.

Le premier coup est venu à la 27e minute, lorsque Ismaël Gharbi a déclenché une rapide contre-attaque, lançant Alban Ajdini dans la profondeur. Ce dernier a fait preuve de sang-froid pour ajuster sa frappe et tromper le gardien Joël Mall, ouvrant ainsi le score en faveur du Stade Lausanne-Ouchy. Malgré les tentatives du Servette FC pour égaliser, notamment à travers les efforts de Miroslav Stevanovic et Jérémy Guillemenot, la défense lausannoise a réussi à résister aux assauts du SFC.

Un réveil tardif

En seconde période, le Servette FC a redoublé d’efforts pour revenir dans le match, et leur persévérance a finalement été récompensée à la 78e minute, lorsque Guillemenot a décoché une superbe frappe croisée, laissant le gardien Anthony Racioppi sans réponse. Cependant, la joie des Servettiens fut de courte durée, car le Stade Lausanne-Ouchy a repris l’avantage à la 84e minute grâce à un but spectaculaire de Vitalie Damascan. Ce dernier a réalisé un fabuleux numéro de soliste, éliminant plusieurs défenseurs avant de placer le ballon hors de portée de Mall.

Malgré les efforts désespérés du Servette FC pour arracher le point du match nul, le Stade Lausanne-Ouchy a tenu bon jusqu’au coup de sifflet final, confirmant ainsi sa victoire surprise. Cette défaite constitue un revers majeur pour le Servette FC, qui voit s’éloigner la perspective de prendre la tête du championnat. Pour le Stade Lausanne-Ouchy, cette victoire inattendue représente un véritable exploit, leur redonnant espoir dans leur lutte pour éviter la relégation.

Battu par le SLO, Les Grenat enchaînent une deuxième défaite consécutive (2-1). Pour la troisième fois d’affilée, l’équipe a manqué l’occasion de s’emparer (provisoirement) de la place de leader de Super League devant les Young Boys. Désormais, les Grenat doivent maintenant regarder dans leur rétroviseur, car Lugano les talonne de près, n’étant plus qu’à deux points derrière.

FC Winterthour – Servette FC : Retour aux choses sérieuses

FC Winterthour – Servette FC : Retour aux choses sérieuses

Alors que la Super League reprend ses droits après la trêve internationale, les 12 clubs entrent dans le sprint final. Et à cinq journées du terme du championnat, les enjeux sont nombreux à tous les étages.

La trêve internationale étant terminée, la Crédit Suisse Super League va pouvoir reprendre ses droits. Les joueurs du Servette FC sont désormais focalisés sur le déplacement à Winterthour, samedi 30 mars à 18:00 au Stade de la Schützenwiese.

Avant la pause internationale, nous les avions quittés sur un match nul (2-2) face au FC Lucerne. Malgré un score nul, les Servettiens avaient réalisé une belle performance contre les Lucernois. Avec ce précieux point du match nul, le SFC revient à la hauteur des Young Boys qui se sont inclinés dans le même temps du côté de la Tuilière. YB et Servette se retrouvent désormais à égalité de points.

Une victoire pour prendre ses distances avec YB

Les hommes de René Weiler seront particulièrement motivés pour la rencontre de demain : le club de la Cité de Calvin pourrait prendre la tête du classement en remportant son match contre Winterthur, à condition que YB ne gagne pas à Yverdon. Ce serait la première fois depuis juillet 2003, après la troisième journée, que les Genevois se retrouveraient en tête de la Super League. 

Méfiance cependant, car les Winterthourois ne seront pas une proie facile : les joueurs de Patrick Rahmen restent invaincus depuis sept match (4 victoires et 3 matchs nuls) – pour la première fois dans l’élite du football suisse. De plus, cette saison, les Grenat ne sont pas parvenu à arracher les trois points face aux Lions. Lors de leurs précédentes confrontations, les deux équipes s’étaient séparées sur deux matchs nuls spectaculaires (2-2 en septembre 2023 et 3-3 en janvier dernier).

Pour cette rencontre de la 29e journée de Super League, Fedayi San a été désigné arbitre de la rencontre. Il sera assisté de Nicolas Müller et Jonas Erni, tandis qu’Hüseyin Sanli officiera en tant que quatrième arbitre. Johannes von Mandach et Nico Gianforte seront tous deux les assistants vidéo.

Servette débouté par le TAS

En pleine course pour le titre de champion de Suisse, le SFC a été informé que le Tribunal arbitral du Sport (TAS) avait rejeté son recours concernant la décision prise par la Commission des transferts de la Swiss Football League à la fin du mois de février. Cette dernière avait refusé d’accorder au Servette FC une dérogation pour retirer deux joueurs du contingent genevois hors délai, ce qui aurait permis au club d’aligner deux nouvelles recrues, en l’occurrence Bassirou Ndiaye et Omar Rekik.

Bassirou Ndiaye (prêté par le FC Lorient) et Omar Rekik (prêté par Arsenal) ne seront pas autorisés à jouer avec les Grenat en championnat cette saison. Il est à noter que le club avait omis d’envoyer les documents dans les délais impartis (le 15 février, minuit), et malgré un rappel de la ligue trois jours plus tôt, il n’avait pas envoyé le mail crucial pour indiquer les noms des joueurs à retirer de sa liste de contingent.

Cette erreur pourrait avoir des conséquences importantes, car les deux joueurs lésés envisagent de poursuivre le club en justice pour les préjudices subis.

Laissons temporairement de côté cet imbroglio administratif et concentrons-nous sur le match de ce samedi 30 mars (18:00). Au vu du passif entre les deux équipes cette saison, une pluie de buts semble attendue. Si les Grenat veulent rentrer à la maison avec les trois points, ils devront faire preuve d’une solidité défensive à toute épreuve. Place au match !

Viktoria Plzen – Servette FC : À 90 minutes d’un quart de finale de Coupe d’Europe

Viktoria Plzen – Servette FC : À 90 minutes d’un quart de finale de Coupe d’Europe

Ce jeudi 14 mars, en huitième de finale retour de la Ligue Europa Conférence, Servette se déplace sur la pelouse des Tchèques du Viktoria Plzen (18:45).

N’ayant pas pu faire mieux qu’un match nul (0-0) sur leurs terres, les Grenat ont 90 minutes minimum pour tenter de décrocher la qualification en quart et poursuivre leur rêve européen. 

Les Servettiens butent sur la muraille de Plzen

Le SFC a concédé le match nul à domicile contre le Viktoria Plzen (0-0), jeudi 7 mars, en huitième de finale aller de la Ligue Europa Conférence. Pour cette rencontre, René Weiler avait décidé de faire tourner son effectif pour la réception des Tchèques. Six changements ont été annoncés par rapport à l’équipe alignée cinq jours plus tôt contre Saint-Gall. Frick, Sévérin, Magnin, Bolla, Lee Diba et Guillemenot étaient titularisés. 

La première période fut pauvre dans le jeu et en occasion, d’où le score logique de 0 à 0 à la pause. À défaut de proposer un football léché, les deux équipes se sont surtout distinguées par leur engagement physique. Cependant, alors que Servette se heurtait au solide mur de Plzen, l’entrée de Stevanovic en deuxième mi-temps a marqué un tournant dans la rencontre. 

Avec lui, les Grenat ont fini par prendre l’ascendant dans le jeu et par exercer une forte pression sur le but adverse, à l’image de cette frappe en demi-volée du Bosnien qui ne passait vraiment pas très loin de la lucarne ou de son centre enroulé qui ne trouvait personne à la réception.

Dominateurs en seconde période, les Servettiens n’ont pas été en mesure de concrétiser leur domination et devront décrocher leur qualification hors de leurs bases. 

Plzen, une équipe invaincue en C4

Auteur d’une prestation très solide, Plzen a tenu en échec Servette (0-0) et a ramené un précieux nul de son voyage en terres genevoises. Ce nul est d’autant plus précieux que les hommes de Miroslav Koubek joueront le match retour à domicile, le jeudi 14 mars à la Doosan Arena.

Toujours invaincus depuis le début de la compétition, les Tchèques vont tenter de composter leur billet pour les quarts de finale de la C4 et continuer leur parcours parfait en Europe.

Galvanisés par leur victoire face au Sparta Prague (4-0) en championnat, les Pilsenois voudront confirmer ce jeudi contre Servette. Mais, les Tchèques ne sont pas les seuls à être dans une bonne dynamique.

Dimanche dernier, les Genevois ont remporté le Derby du Lac contre le Lausanne-Sport (3-1), en guise de préparation à son retour de Ligue Europa Conférence face au Viktoria Plzen.

Si l’équipe de René Weiler souhaite poursuivre son rêve, cela passera inévitablement par un nouvel exploit en Europe de l’Est. Jusqu’à présent, on peut dire que cela leur a plutôt bien réussi, et espérons que cela continue.