Servette FC- FC Saint-Gall: Se ressaisir

Servette FC- FC Saint-Gall: Se ressaisir

Ce samedi à 20 heures 30, le Servette FC reçoit un très en forme FC Saint-Gall dans le cadre de la 32ème journée de Super League. L’occasion pour des Grenat de repartir en avant?

Un Servette dans le ventre mou

Après une énième défaite samedi dernier, le SFC voit son bilan de la saison s’assombrir étant désormais à 12 victoires, 5 égalités et 14 défaites. En plus de lancer une mauvaise série de 2 matchs sans la moindre victoire, la culbute face au BSC Young Boys a surement enrayé toutes les espérances d’Europe de la troupe d’Alain Geiger dorénavant avec un retard de 9 points sur la 3ème place des Young Boys de Berne, ainsi que 5 points sur le FC Lugano qui pointe à la quatrième place. Par ailleurs, les Genevois comptent 3 points de retard sur leur adversaire du jour, les Brodeurs et la 5ème position. Se retrouvant sans objectif avec un maintien qui avait déjà été assuré il y a un moment de cela, Alain Geiger va devoir jouer de sa malice pour mobiliser les joueurs sur les quelques rencontres restantes.  Néanmoins, le public du stade de Genève espère que les Grenat auront à cœur de faire bonne figure face à des Brodeurs qui les avait battu au Kybunpark sur le large score de 5-1 au mois de février. Plus globalement, le FC Saint-Gall s’est imposé 20 fois sur les 22 derniers matches les opposants toutes compétitions confondues. 

Des verts à l’assaut de l’Europe

Sur une dynamique ascendante avec cette qualification en finale de coupe de Suisse, une victoire à domicile face à Lugano (3-0) le week-end dernier, et une seule défaite lors de leurs derniers 13 rencontres, les hommes de Peter Zeidler sont encore en lice pour décrocher le podium et la place européenne et ne comptent donc pas prendre à la légère la rencontre de samedi soir. Disposants de joueur redoutable dans la surface adverse, le FCSG a au minima réussi à sécuriser deux buts à l’extérieur sur leurs 6 dernières oppositions.  Réalisant une saison de haute volée, Miroslav Stevanović et les siens devront être attentif à Lukas Görtler, un des maître à jouer majeur des “Espen”. Se démarquant par sa créativité et une technique plus qu’au point, le milieu allemand de 27 ans pratique le meilleur football de sa carrière depuis son arrivé sur le sol helvétique. Cependant, les verts et blanc ne pourront pas compter sur leur virevoltant attaquant et joueur formé au Servette FC, Jérémy Guillemenot, lui qui a accumulé un nombre trop important de carton jaune et sera alors suspendu pour cette rencontre. Côté Servettiens, le retour de Kastriot Imeri pourrait changer la face d’un visage offensif qui s’est montré bien terne samedi dernier au Wankdorf. 

Young Boys-Servette: Au bout de l’ennui

Young Boys-Servette: Au bout de l’ennui

Encore une fois, le coup de sifflet final fût synonyme de défaite pour Servette qui se dirige vers une fin de saison vide de toutes émotions et sans intérêts. Même face à des bernois loins d’être à leur maximum, les grenat n’ont pas soutenu la comparaison et encore moins le rythme imposé par les hommes de l’ex « légende » du SFC, Matteo Vanetta. À la 12’ Jordy Siebatcheu a profité des largesses défensives des grenat pour ouvrir le score. YB allait doubler la mise grâce à ce même Siebatcheu à la 42’ avant de prendre le large à la 85’ par Vincent Sierro. Maigre consolation pour Servette avec ce but en toute fin de match inscrit par Oberlin.

LES NOTES DES GRENAT


JEREMY FRICK: 7

Le gardien grenat a vécu une soirée atypique. Il a réussi à exclure Elia et ce sera à peu près tout ce qu’il aura à faire du match (hormis aller chercher le ballon dans ses filets)


Steve Rouiller: 7

L’important c’est de participer.


Vincent Sasso: 6

N’a pas fait barrage à grand chose mais se rattrapera peut-être au prochain tour.


Moritz Bauer: 6

Il a cette étonnante capacité à observer son adversaire mais à ne pas faire grand chose d’autres.


Gaël Clichy: 6,5/10

Yoan Severin: 6

« Ah mais il est latéral gauche lui? » 


Boris Cespedes: 6

Nos jeunes ont du talents mais ils ont pas tout le temps envie de le montrer


David Douline: 6

Le juste milieu, ni bon ni mauvais.


Timothé Cognat: 7,5

Vous êtes en train de nous dire que si il se tire la saison prochaine on va jouer autre chose que le maintien? Sérieusement?


Miroslav Stevanovic: 6,5

Il a réussi à faire marquer un but à Oberlin, on en parlera encore dans un siècle.


Alexis Antunes: 6

Avec des prestations comme ça il ne peut que progresser soyons positifs.


Ronny Rodelin: 6

Il aura fait son jogging hebdomadaire 


Photos: Simon Hutin

Young Boys- Servette FC: À l’assaut de la capitale

Young Boys- Servette FC: À l’assaut de la capitale

Le Servette FC se déplace dans la capitale ce samedi pour faire face au champion Suisse sortant le BSC Young Boys pour la 31ème journée de Super League.

Après une piètre performance le weekend dernier contre le Grasshopper Club Zürich avec cette défaite 1-0, les hommes d’Alain Geiger devront montrer un tout autre visage pour pouvoir venir à bout du club de la capitale. De part des concurrents qui peinent à se détacher des uns et des autres à l’image de YB qui n’a plus gagné depuis le 26 février, de Lugano qui n’a engrangé qu’un point sur leurs 3 dernier matches et du FC Saint-Gall qui s’est incliné face au FC Luzern lors de leur dernière rencontre, tout scénario possible reste encore imaginable pour la course à la troisième place à 6 journée de la fin. 

Actuellement 6ème du championnat avec le même nombre de points (41) que les Brodeurs, le SFC a encore un mince espoir de pouvoir arracher la place de barrage européen. Mais pour cela, il faudrait que les Grenat arrivent à se montrer plus régulier, eux qui depuis le début de saison donnent l’impression jouer sur courant alternatif en alignant tantôt des prestations de haut prestige, tantôt des prestations très insipides.

Depuis l’éviction de leur ancien entraîneur David Wagner, Young Boys n’arrive toujours pas à retrouver une dynamique positive. Cependant, les Bernois sont toujours les détenteurs de la tant convoitée 3ème place avec 6 points d’avance sur le club du bout du lac. Avec pas moins de 25 victoires sur les 27 derniers matches joués au Wankdorf, YB reste une équipe très difficile à aborder lorsque le match se déroule sur leur pelouse artificielle. Pour souligner ce profil plus dominateur qu’ils ont à domicile, cette saison le club de la capitale capital a sécurisé 29 points lorsqu’ils jouaient à Bern, alors qu’à l’extérieur ils n’ont été capable que d’en empocher seulement 18.  Néanmoins, les hommes de Vanetta se sont montrés extrêmement friable défensivement en témoigne que sur leurs 6 derniers matchs, YB a à chaque fois concédé au moins 2 buts. 

Une victoire demain permettra à Imeri Kastriot et ses coéquipiers de se rapprocher à pas de géant de l’unique objectif de cette fin de saison.

Article écrit par Jerry-Morel Takou Nguelo

Servette-Grasshopper: Tableau noir

Servette-Grasshopper: Tableau noir

Statistiques clés :

xG selon Wyscout: Servette FC 1.98 (0) – (1) 1.29 Grasshopper

Les buts attendus (xG) mesurent la qualité d’un tir en fonction de plusieurs variables telles que la qualité de la passe décisive, l’angle de tir, la position sur le terrain et la partie du corps utilisée pour tirer. L’addition des “expected goals” (buts attendus) donne une indication sur le nombre de buts qu’un joueur ou qu’une équipe aurait dû marquer, compte tenu des tirs réalisés.

Tirs / cadrés : 

Servette : 14/4

Grasshopper : 10/2

Passes précises : 

Servette : 354

Grasshopper : 240

Passes précises en zone 3 :

Servette : 36

Grasshopper : 25

Possession :

Servette : 55%

Grasshopper : 45%

PPDA (passes permises par action défensive)

Servette : 9

Grasshopper : 12.52

Les PPDA (passes permises par action défensives) reflètent le nombre de passes que l’adversaire peut effectuer dans sa zone défensive. Plus le nombre est bas, plus l’équipe en question a effectué un pressing intense et a permis peu de passes à son adversaire. Plus le nombre est haut, plus l’équipe en question a laissé son adversaire effectuer des passes dans sa zone défensive. Le nombre final obtenu est la moyenne calculée au cours du match qui sert à mesurer l’intensité d’un pressing.

Analyse :

1.98 xG pour Servette dont 0.76 xG pour le penalty obtenu mais manqué. Au vu des statistiques Servette ne méritait sans doute pas de perdre mais les Grenat ont eu de la peine à forcer les choses surtout en 2ème mi-temps. Seule la tête de Sasso sur corner atteint les 0.16xG après la pause, ce qui est insuffisant pour revenir au score. Nos actions se terminent souvent par des centres éloignés qui ne donnent rien. D’une certaine manière Servette peut s’en vouloir à lui-même : des penalty concédées qui sont évitables et derrière des possibilités de revenir au score non exploitée (cf matchs contre Lausanne). Cela va certainement nous coûter une place européenne…

Échanges et les combinaisons les plus utilisées :

Stevanovic et Diallo sont en tête de ce classement. Pourtant Diallo est rentré à la 46’. On note encore malheureusement Bedia n’a pas pu exploiter beaucoup de ballons. Seulement 3 passes effectuées, 1 tir tenté, 5 duels gagnés sur 16. On distingue toujours l’asymétrie du jeu sur le flanc droit avec l’importance de Stevanovic ce qui devient prévisible pour nos adversaires. Le manque d’utilisation/possibilité sur le flanc gauche péjore Servette de solutions offensives et de la faculté à être imprévisible.

Top : Cognat

Timothé Cognat a fait un match plein. Il a été présent en attaque comme en défense. 12 passes en avant, 5 dribbles réussis, 3 interceptions. 

Flop : –

Pas de joueur flop retenu pour ce match.

Servette-Grasshopper: Les notes

Servette-Grasshopper: Les notes

Servette a dominé, Servette a tenté mais Servette a perdu. Si le club Zürichois était en peine en cette seconde partie de saison, c’est car il n’était pas tombé sur notre équipe: Le Robin des Bois de la Super League. Il vole aux riches et donne aux pauvres. Si votre club est dans une mauvaise phase quoi de mieux que d’affronter les grenat !

Blague à part, un Servette ultra-dominateur qui s’incline face à un Grasshopper peu imaginatif…

LES NOTES DES GRENAT


JEREMY FRICK: 6,5

Le gardien grenat a vécu une soirée atypique. Peu sollicité, il n’a pas eu de réelles parades à faire. Sur le pénalty, il part du bon côté et n’est pas loin de l’avoir.


Nicolas Vouilloz: 4

Geiger doit se faire à l’idée que Vouilloz ne doit pas évoluer à droite. Trop souvent débordé, beaucoup de déchets dans ses passes et un positionnement hasardeux, Vouilloz était le maillon faible du Servette FC aujourd’hui. Il concède finalement le pénalty (sévère) à la 10e minute. Un choix d’arrière droit étonnant quand tu as Bauer et Diallo sur le banc…

Il cèdera sa place à la mi-temps pour Diallo: Le français fut ménagé en première période car il faisait le Ramadan. Ironiquement, c’est aussi le grenat qui avait le plus faim sur le terrain. 


Vincent Sasso: 6,5

Le défenseur français a fait une partie solide. Toutefois, à la fin de la rencontre, il s’est improvisé attaquant et des imprécisions de sa part ont coûté quelques actions de but…


Steve Rouiller: 7,5

Un grand match de la part de Steve ce soir. Il a parmi à Servette de contrôler le match défensivement avec de très bonnes récupérations. Vouilloz peut le remercier car c’est lui qui durant toute la 1ère mi-temps a rattrapé ses gaffes. 


Gaël Clichy: 6,5/10

Valton Behrami: 6

Pour son 3e match en tant que titulaire au club, le jeune Valton a montré une prestation assez moyenne. Peu percutant, il n’a pas réussi à combiner aussi bien que lors de ces deux derniers matchs. Cela reste quand même une bonne prestation pour un jeune de 17 ans.

Remplacé par Bauer à la 63e: l’autrichien s’est montré déterminé et on se demande pourquoi il n’a pas commencé le match…


Boris Cespedes: 7

Bon match du bolivien qui en plus d’être costaud physiquement, nous régale techniquement. Un peu surpris de sa sortie à la 63e…

Remplacé par Nyakossi qui a fait parlé son 1m94 et qui a solidement gagné tout ses duels aériens.


Timothé Cognat: 7,5

L’infatigable Cognat! Ce mec respire le foot, il est partout. Il ne s’arrête jamais et c’est lui qui tape un sprint de 70m pour récupérer le ballon et éviter une contre-attaque dans les dernières minutes du match. Très à l’aise techniquement aussi, il a brisé quelques lignes zürichoise à diverses reprises.


Kastriot Imeri: 6

Oui il peut arriver que Kastriot fasse aussi un match moyen. Mis à part son pénalty manqué, Imeri a loupé quelques gestes simples et n’était pas en réussite dans les coup de pied arrêtés. Même si comme à son habitude il était très à l’aise techniquement.


Miroslav Stevanovic: 6,5

Il est difficile des fois de reconnaître des défauts à Micha, mais sur ce match il aurait peut-être fallu qu’il soit un peu plus égoïste. Quelques fois, il a centré mais ses coéquipiers n’ont pas suivi. Mais dans l’ensemble il a fait un plutôt bon match.


Chris Bédia: 5,5

Comme à son habitude, 20 minutes très percutante où il arrive à se créer deux/trois actions (dont le pénalty qu’il obtient). Mais ensuite le gâteau s’essouffle et Bedia disparaît de plus en plus de la rencontre. Et puis en 2e mi-temps il a disparu.

Remplacé par Oberlin à la 64e: qu’on a peu trouvé et qui reste toujours aussi maladroit avec le ballon.


Ronny Rodelin: 7

Ronny Rodelin continue sur sa bonne dynamique et efface peu à peu son mauvais début de saison. Très adroit techniquement, il a été très utile dans l’entrejeu grenat. Toutefois parfois, on a l’impression qu’il veut trop déployer son catalogue technique et fait l’impasse sur le collectif.


Photos: Simon Hutin

Servette FC- Grasshopper Club Zurich: le duel des palmarès

Servette FC- Grasshopper Club Zurich: le duel des palmarès

Pour la 30ème journée de Super League, le Servette FC reçoit au stade de Genève un autre club Zurichois : le Grasshopper club Zürich à 20h30 ce samedi. 

Après avoir héroïquement terrassé à domicile le confortable leader du championnat, le FC Zürich, sur la plus petite des marges (1-0) le week-end dernier , le club grenat recevra un autre club du canton de Zürich avec GC. Ce match opposera deux des trois plus grands palmarès du football suisse.  D’un côté se trouve le GCZ comptabilisant 27 championnats de Suisse, 19 coupes de Suisse et une Supercoupe de Suisse faisant d’eux le club Helvète le plus titré à l’échelle national. De l’autre, il y a le Servette FC qui aligne dans son cabinet à trophée, 17 championnats de Suisse et 7 coupes de Suisse les désignant club romand le plus capé du pays, et qui les placent 3ème à l’échelle national, juste derrière le FC Bâle. À défaut d’être dans la meilleure forme de leurs histoires, on peut conclure que ce samedi un duel entre deux véritables mastodontes du football Suisse prendra place à la route des Jeunes 16. 

Occupants la 8ème place du championnat, et dans une lutte acharnée avec le FC Luzern pour ne pas se retrouver à la place de barragiste, les sauterelles traversent une période très compliquée de leur saison avec une série de 9 matches sans la moindre victoire. Il faut remonter jusqu’au 12 Février 2022 pour voir le dernier match remporté par les hommes de Giorgio Contini, c’était à la Tuilière face au Lausanne-sport. Depuis ça, les Hoppers ont seulement engrangés 3 points en 9 journées avec 3 matches nuls et 6 défaites et notamment l’une d’entre elles lors d’un match mémorable des Servettiens au Letzigrund qui s’était soldé par une victoire 4-2 des grenats. 

L’équipe d’Alain Geiger, elle, est sur une dynamique positive et encourageante à la suite d’une victoire splendide contre le 1er de Super League. Bien que l’écart ne se réduise toujours pas avec la 3ème place, il demeure cependant important pour les genevois de ne pas être totalement décroché de la course à l’Europe afin de maximiser leurs chances en cas de faux pas des concurrents. À 7 journée de la fin, et avant un déplacement important au Wankdorf, les Grenat se doivent d’engranger des points. Vaincre un GC à la peine et ainsi prolonger cette série de 7 matchs sans défaite à domicile pourrait être une manière radicale de faire le plein de confiance avant un sprint final s’annonçant passionnant.

Article écrit par Jerry-Morel Takou Nguelo

Servettiens.ch

FREE
VIEW