A peine le match face à la Juventus digéré que les Grenat enchaînent directement avec leur deuxième match de poule de Women’s Champions League. Un déplacement dans la ville de Volkswagen pour y défier le club local, un certain VfL Wolfsburg, ce mercredi à l’AOK Stadion avec un coup d’envoi marqué pour 18h45.

Un ogre européen en face

Deux Ligue des Champions, six Bundesliga et huit coupes d’Allemagne : un (très) gros palmarès pour les Louves depuis que l’équipe a été reprise par le club de la Basse-Saxe en 2003. Des trophées qui ont été glanés durant la dernière décennie et une quasi-domination nationale, ne laissant échapper que trois titres à leurs rivales du Bayern Munich depuis 2012 dont le dernier lors de la dernière saison 2020-2021. Un championnat perdu qui a donc conduit les Allemandes à disputer un barrage pour accéder aux phases de groupes et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elles sont passées tout juste avec une qualification aux tirs au but face aux Girondins de Bordeaux.

Une possible absence aurait été une anomalie pour l’une des rares équipes à avoir contesté l’hégémonie lyonnais depuis dix ans, avec comme dit plus haut deux titres européens et trois finales perdues dont la dernière en 2020, perdue pour la troisième fois face aux Lyonnaises après celles en 2016 et 2018. Au coude à coude avec le Bayern en championnat (deux petits points de retard), les coéquipières de van de Sanden vont tenter d’accrocher un premier succès face aux Servettiennes, elles qui ont vu la victoire s’envoler face à Chelsea après un match complètement fou (3-3).

Inès Pereira : ‘’ Un match très compliqué’’

Face à l’armada offensive wolfbourgeoise se dressera Inès Pereira, qui a été élue par les fans femme du match contre la Juventus avec notamment un penalty arrêté en première mi-temps. A seulement 22 ans, la Portugaise semble épanouie à Genève : ‘’ L’intégration se passe très bien, j’ai gagné une nouvelle famille à Servette et tout le monde me soutient. ‘’ Auteure d’une grosse prestation face aux Bianconere, elle espère encore faire mieux face à Wolfsburg. ‘’ Je suis sûre que ce sera un match très compliqué mais nous allons faire de notre mieux contre une grande équipe. ‘’ Nous confirme-t-elle.

Le penalty stoppé face à la Juventus

Arrivée cet été au bout du Lac en provenance du Sporting, elle vit sa première expérience à l’étranger. ‘’ Le fait de jouer la Ligue des Champions a été l’un des principaux facteurs qui m’ont poussé à signer pour le Servette. J’ai aussi toujours rêvé de jouer en dehors du Portugal et Servette était une équipe qui me convenait. ‘’ Avoue-t-elle. Après quelques rencontres en Grenat, elle peut déjà dresser une comparaison entre le Sporting et Servette : ‘’ Ce sont des équipes qui ont des façons de jouer différentes, mais les deux équipes correspondent à mon style de jeu, qui est plus offensif. ‘’

En changeant d’air, elle a pu ainsi connaître un nouveau football, en l’occurrence helvétique, qu’elle compare avec le portugais : ‘’ Pour moi, ce sont des championnats similaires dans lesquels il y a deux ou trois équipes de haut niveau et des équipes de niveau moyen, mais je pense que tant au Portugal qu’en Suisse, le football féminin se développe bien. ‘’ Comme tout jeune joueuse, elle se montre par ailleurs ambitieuse. ‘’ Mes objectifs personnels sont de m’améliorer chaque jour et de devenir une joueuse plus mature ’’ affirme l’internationale portugaise. ‘’ Quant aux objectifs collectifs c’est évidemment de gagner le maximum de titres avec Servette et donner beaucoup de joies aux supporters de Genève. ‘’

➡️ Le résumé du dernier match face à Walperswil

En direct
Hors Ligne
Holler Box
Servettiens.ch

GRATUIT
VOIR