On savait que cette rencontre allait être difficile pour les Grenat, mon collègue Marc le rappelant dans son avant-match. Comme attendu, cela ne fut pas une partie de plaisir pour les genevoises qui ont été malmenées mais ont su ramener un point et auraient pu remporter la totalité de l’enjeu. Il serait toutefois prétentieux d’affirmer qu’il s’agit de deux points de perdus au vue de la forme récente des bernoises.

Un début de match compliqué…

La partie démarre mal pour les servettiennes qui voient leur capitaine Caroline Abbé sortir (sur blessure ?) dès la dixième minute, un vrai coup dur. Avec une charnière centrale composée à 100% de joueuses ayant comme poste de vocation le milieu, Servette subit le pressing des Ourses qui se procure la première occasion de la rencontre à la 22e sur une tête de da Eira qui passe au-dessus. Il faut attendre la 27e minute pour que le SFCCF mette le nez à la fenêtre et c’est Lagonia qui, lancée par Serrano, qui voit sa frappe détournée par la portière adverse puis Marta Peiro être trop courte pour reprendre. Cette dernière aura l’occasion quelques minutes plus tard d’ouvrir le score : on joue la 33e minute, Sandy Maendly se fait crocheter dans les seize et obtient le penalty. La numéro 15 Grenat s’élance mais son tir est arrêté par Bürki. Un malheur n’arrivant jamais seul, ce sont les bernoises qui vont obtenir elles aussi la sanction suprême après une faute de Gillioz sur Riesen. Contrairement à sa consœur ibère, l’internationale portugaise da Eira ne se pose pas de question et prend Thalmann à contre-pied pour mettre le doute dans la tête des leaders à l’heure du thé.

…puis la réaction ensuite

Ce doute va continuer en deuxième mi-temps: nous sommes à la 58e et YB obtient le corner. La défense romande se dégage mal et c’est Bachmann qui arme une belle reprise de volée qui lobe la portière de la Nati pour faire le break. Dos au mur, Eric Sévérac tente un coup de poker en faisant rentrer Fleury à la 62e (Sarrasin étant montée au jeu à la pause) et cela s’avère payant quatre minutes plus tard. C’est Marta Peiro qui profite d’un rebond sur la transversale pour se glisser dans les cinq mètres pour réduire la marque. On sent que ce n’est plus qu’une question de temps avant que l’égalisation ne tombe et elle intervient à dix minutes du terme lorsque Marta Peiro, idéalement servie par Sandy Maendly, s’en va battre Saskia Bürki pour la deuxième fois de la soirée en effectuant un lob astucieux. Le Servette-Chênois va jeter ses dernières forces dans la bataille. Sandy Maendly voit son centre-tir claqué en corner par Bürki mais c’est néanmoins Maeva Sarrasin qui va avoir la balle de match à la 87e lorsque sa reprise, suite à un centre de Fleury, fuit le cadre.

Une bonne affaire comptable finalement

Servette arrache donc un match nul qui était loin d’être acquis à l’heure de jeu. Ce point pris permet aux Grenat de garder ses distances de cinq unités avec leur adversaire du jour et sur le FC Zurich qui s’est imposé un peu plus tôt dans l’après-midi face au FC Bâle sur le score de deux buts à zéro. Ce seront ces mêmes zurichoises qui seront à l’ordre du jour pour la prochaine rencontre, après la trêve internationale, qui aura lieu le week-end du 5-6 décembre prochain.

BSC YB-Frauen – Servette FC Chênois Féminin 0-0 (1-0)

Wyler, Berne. Match à huis-clos. Arbitre: Mme Schmölzer.

Buts : 42e De Alem da Eira (pen.) 1-0, 58e Bachmann 2-0, 66e Peiro 2-1, 79e Peiro 2-2.

BSC YB-Frauen : Bürki – Neuhaus (86e Frey), Schmid, Zaugg, Gillmann – Widmer (cap.) – Bachmann, Waeber (76e Guede), De Alem da Eira, Riesen – Strode (86e Messerli). Entraîneur : Charles Grütter.

Servette FC Chênois Féminin : Thalmann – Soulard (62e Fleury), Abbé (cap.) (10e Serrano), Hurni, Spälti – Gillioz, Maendly, Lagonia – Arfaoui, Peiro, Duclos (46e Sarrasin). Entraîneur : Eric Sévérac.

Avertissement : 33e Schmid

Note : 33e Peiro voit son penalty stoppé par Bürki.

Le résumé vidéo de la rencontre

Servettiens.ch

GRATUIT
VOIR