Les servettiennes enchaînent en ce début de saison. Après des victoires contre Yverdon, Zürich et Rapperswil, c’est contre les sauterelles que les Grenat font le plein de points. Une rencontre remportée haut la main, tant les joueuses d’Éric Séverac ont survolées la rencontre.

À la Fontenette, l’atmosphère était joviale, le match des féminines débutant quelques temps après la victoire d’Étoile Carouge. Sous la pluie et les éclairs, les joueuses genevoises et zürichoises prenaient place sur le terrain. C’est un onze légèrement remanié du côté grenat par rapport à la semaine passée, Monica Mendes reprenant sa place à Michèle Schnider et Malena Ortiz Cruz, laissée au repos, au profit de la marocaine Imane Saoud. Le match débute alors sur les chapeaux de roues, à la 5e minute, Maeva Clemaron, profitant d’un bon corner, place une tête décroisée qui trompe la gardienne zürichoise. Joie de courte durée, car sur la minute qui suit l’engagement, GC égalise suite à une bourde d’Inês Pereira qui laisse le but vide à Marta Cazalla. Les deux équipes sont ex-aequo mais c’est bien Servette qui domine outrageusement les débats. Les grenat multiplient les occasions , mais n’y arrivent pas. À la 34e, Natalia Padilla, absente de tout marquage, arme un véritable missile à l’extérieur de la surface et fusille les cages d’Isabel Rutishauser. La polonaise inscrit ainsi son 3e but de la saison sous les couleurs de Servette et le commémore avec sa célébration signature. Les servettiennes rentre au vestiaire en menant 2-1.

Un arbitrage à l’anglaise et des occasions vendangées

Au retour des vestiaires, c’est une première partie de seconde mi-temps un peu terne qu’on a pu assisté à Carouge, sous des décisions arbitrales douteuses et un sens de l’avantage et du laisser-jouer assez controversé. Ces décisions ont été majoritairement en défaveur des joueuses de la capitale, les zürichoises abusant du laxisme de l’arbitre.

En deuxième partie, les servettiennes se sont beaucoup créées d’occasions, grâce à notamment l’entrée de Berti, mais celle-ci ainsi que Padilla et Korhonen ont fait preuve de maladresse sur le dernier geste. Les sauterelles, totalement invisible en deuxième mi-temps, pourront s’estimer heureuses de n’avoir perdu que 2 buts à 1. Servette enchaîne une 4e victoire d’affilée et avec un effectif bien garni se dirige gentiment vers l’objectif annoncé en début de saison: Un doublé coupe-championnat.

Prochain rendez-vous, samedi 1er octobre à 18h à Bâle pour continuer sur cette bonne lancée. Les Grenat reviendront à la Fontenette le dimanche 16 octobre contre Saint-Gall.

Le onze Grenat 

Ines Pereira; Agata Filipa, Laura Felber, Kattalin Stahl, Monica Mendes (c) ; Élodie Nakkach (73e Laura Tufo), Sandrine Mauron, Maéva Clémaron ; Natalia Padilla, Imane Saoud (73e Alice Berti); Cassandra Korhonen (87e Marta Peiro)

Entraîneur : Éric Sévérac

Les buteuses 

Maéva Clémaron (5e)

Natalia Padilla (34e)

Servettiens.ch

FREE
VIEW