Les Servettiennes retrouvent pour une 3ème rencontre consécutive leur stade de Balexert afin d’affronter ce samedi 22 février l’équipe tessinoise de Lugano. L’objectif du match est clairement la victoire afin de reprendre le chemin de la victoire face à une équipe en peine depuis le 12 octobre 2019.

La rencontre :

Pour la 2ème fois de la saison, les Grenat ont dû partager les points avec leur adversaire. En effet, les sauterelles de Grasshoper ont réussi un hold-up en l’espace de 3 minutes afin d’inscrire 2 goals et malgré une Léonie Fleury plus qu’en forme, elles n’ont jamais réussi à prendre le dessus et viennent de briser la série de 10 victoires d’affilées. Cependant, elles restent invaincues depuis 18 matchs et gardent une avance de 11 points sur la dernière marche du podium. Ce résultat n’est, sur la courte durée, pas si négatif bien que les Zurichoises grâce à une victoire en terre bâloise ne reviennent qu’à un maigre point des Servettiennes mais c’est toutefois sur la longueur que cela pose problème. En effet, le goal-average de l’équipe emmenée par Caroline Abbé n’est qu’à +27 quand celui du FCZ est à +32 et les genevoises se doivent de faire le plein de confiance ce week-end afin de rattraper l’avantage zurichois avant de rejoindre Lucerne pour un déplacement risqué mais surtout la réception de l’actuel champion de Suisse en titre le week-end du 14-15 mars après une trêve internationale qui a vu Sandy Maendly et Gaëlle Thalmann appelées sous la tunique nationale.

En matchs face aux Luganaises, le Servette FCCF s’est imposé 3 fois pour 19 (!) buts marqués.

L’adversaire :

Du côté de Lugano, c’est la soupe à la grimace. En effet, comme écrit lors du dernier avant-match entre les deux formations, le FF Lugano une crise administrative a privé le club d’une quinzaine de joueuses américaines. Les dirigeants ont donc dû repêcher des joueuses évoluant dans l’équipe réserve et même chez les jeunes. Depuis début octobre, elles essaient tant bien que mal de sauver leur club d’une relégation en seconde division et la tâche s’annonce bien ardue pour ces joueuses inexpérimentées puisqu’elles se sont inclinées à 10 reprises consécutives depuis le 12 octobre. De plus, les scores pleuvent souvent lors d’une confrontation avec cette équipe, les scores allant d’un 9-0 lors de la réception de Lucerne à malgré tout un maigre 2-1 sur la pelouse de Young Boys. Ce dernier match a démontré toutes les lacunes qui leur manquent afin d’empocher les 3 points. Alors qu’elles avaient pourtant ouvert le score et ce dès la 3ème minute, elles n’ont pas su garder ce score en concédant un penalty à la 38ème puis le 2-1 23 minutes après avoir repris les chemins de la seconde période. Le manque de concentration puis l’excès de colère mal géré qui a mené à l’exclusion d’une de leurs joueuses, à 3 minutes du coup de sifflet, ont mené les tessinoises à la défaite.

Bien qu’elles aient un minimum tenu face à la formation jaune et noir, les goals devraient bien être au rendez-vous puisque Léonie Fleury, déjà auteure de 10 buts en championnat, occupe la 4ème place du classement des buteurs et compte sûrement ne pas s’arrêter là et viser plus haut.

Après avoir goûté aux joies de la Champions League en début de saison, c’est un véritable cauchemar que vivent les tessinoises actuellement.

Tous au stade supporter les féminines. Entrée libre au stade de Balexert.

Crédits photo : Servette FC et Bluewin

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial