Après avoir disposé difficilement du FC Lucerne la semaine dernière sur la plus petite des marges, c’est chez un adversaire d’un tout autre calibre que les Grenat se déplacent : le FC Zürich Frauen. Enjeu de cette rencontre : la première place qui sera au cœur des hostilités ce samedi 23 novembre à 18h30 sur le pré du Heerenschürli.

La rencontre :

Quelle mauvaise coïncidence de constater que la rencontre des filles se disputera en parallèle de celle des garçons ! De plus, en sachant que celle-ci est exceptionnellement diffusée en streaming pour un match à l’extérieur. Mais revenons au sujet principal : le choc au sommet de cette 11e journée de LNA entre Zürich et Servette-Chênois. Trois points ainsi qu’un match de retard séparent les deux formations qui jouent gros chacune : Servette creuserait ou maintiendrait le cap en ramenant quelque chose du bord de la Limmat, tandis qu’en cas de victoire des zurichoises, ces dernières auraient l’occasion de s’installer en tête lors de leur match en retard qui se tiendra quatre jours plus tard face au FC Bâle. Cette rencontre est déjà un tournant dans ce championnat dont la trêve hivernale interviendra au même moment que celle de Super League. Tout le monde se souvient de la très belle victoire du SFCCF face aux zurichoises 3-2 le 14 septembre dernier du côté de Balexert. Un doublé de Sarrasin ainsi qu’une réalisation de Di Pasquale avaient entraîné la première défaite depuis un an et demi des doubles championnes en titre qui revenaient d’un déplacement de Champions League en Biélorussie et qui repartaient dans leurs contrées pleines de seum, en témoigne l’expulsion de leur gardienne pour une agression et les propos du staff zurichois, qualifiant le trio arbitral de ‘’mafia’’. Inutile donc de dire que nos adversaires seront très revanchardes à l’idée de faire tomber cette équipe servettienne qui est invaincue depuis 3 mois !

L’adversaire :

Comment ne pas commencer par mentionner l’impressionnant palmarès du FC Zürich Frauen ? C’est simple, ce seront 22 titres de champion et 14 coupes de Suisse (cumulées à 11 doublés) qui accueilleront les joueuses d’Eric Sévérac ce samedi en fin de journée. Fruit de la collaboration entre le FC Zürich et le FFC Zürich Seebach, lui-même issu du SV Seebach, l’un des plus vieux clubs helvétique, le FC Zürich Frauen est un mastodonte de football féminin suisse, comme en témoigne les quatre doublés coupe-championnat sur les cinq dernières saisons. Caroline Abbé peut témoigner de cette supériorité car elle a passé les deux dernières saisons au sein du club de la présidente Haenni avant de s’engager à Servette en juin dernier. Malgré des départs importants lors de l’intersaison, le FCZ reste dans le tempo des leaders servettiennes car en neuf rencontres, le club de la Limmat comptabilise 7 victoires, 1 match nul concédé le 13 octobre au Stade de Suisse dans les dernières minutes et 1 défaite dont on vous a parlé précédemment. Auteur de deux réalisations lors de la dernière victoire 8-1 face à la néo-lanterne rouge Lugano, l’internationale suisse et capitaine du FCZ Fabienne Humm a pris la place de numéro 1 dans le classement des meilleures buteuses de LNA, elle qui avait été élu meilleure joueuse du dernier championnat. Le club aux 22 titres est également encore en course pour défendre son titre en coupe et affronteront le FC Thoune (LNB) le 1er décembre, après avoir disposé du FC Renens (4-0) qui évolue en 2e Inter puis Yverdon (LNB) sur un score qui laisserais un tennisman français jaloux (6-3). Mais en sachant que la perfection n’existe pas, leur saison comporte un gros point noir : une élimination en 16e de C1 par une obscure équipe de Minsk alors qu’elles étaient tête de série et avaient atteint les 8e la saison dernière.

La dernière rencontre

Le dernier déplacement du Servette FCCF au Heerenschürli a été un vrai cauchemar pour les Grenat. Après une débâcle 5-0 encaissée en septembre 2018, et en dépit de deux belles prestations au Stade des Trois-Chênes malgré deux défaites à l’arrivée, les genevoises vont connaître un véritable calvaire entre la 20e minute de jeu et la pause, en encaissant pas moins de quatre buts durant cette période ! Malgré un bon début de match et une bonne deuxième période, c’est une lourde défaite que vont encaisser des servettiennes qui apprennent difficilement l’expérience de l’élite. Quant aux Zurichoises, elles se dirigeaient vers un deuxième titre consécutif.

Alexandre Rossignol

Servettiens.ch

GRATUIT
VOIR