”Ah c’est super. Quel pied, ah quel pied ! Oh putain ! Olalala !” lâchait un soir de juillet 1998 un certain Thierry Roland après une finale de coupe du monde. C’est très certainement ce qu’ont dû lâcher les supporters Grenat pendant et après le match de ce dimanche 21 juillet 2019.

Toutefois, ils ont probablement été inquiets à l’entame du match lorsque YB a ouvert le score dans les 5 premières minutes de jeu puis passant proche du KO quelques instants plus tard. Mais dès les 10 premières minutes passées et ce jusqu’au dernier quart d’heure, c’est Servette qui va danser sur le ventre de bernois, les faisant passer pour un vulgaire promu et démontrant ainsi que le champion en titre n’est plus le seul ogre en Super League et que les Genevois vont jouer le titre (on rigole bien évidemment… Ou pas). Les servettiens se montrent deux fois dangereux entre la 10e et la 20e puis c’est Wüthrich qui s’en va égaliser à la demi-heure et arracher un match nul mérité.

Un point dans l’escarcelle qui aurait pu se convertir en 3 avec encore Sébastien qui n’est pas loin d’aller détruire la toile d’araignée se trouvant dans la lucarne de Von Ballmoos. L’équipe servettienne revient donc de la fausse capitale avec ce score de parité et le sentiment du devoir accompli face à une équipe qui n’était qu’à 80 % de ses capacités selon Seoane. Disons qu’ils n’osent pas dire que Servette a fait un grand match.

Les notes

Frick : 6,5

Il réalise très certainement la parade décisive à la 6ème minute qui a permis au néo-promu de rester dans le match et ainsi d’éviter de couler. Des interventions aériennes très rassurantes pour calmer sa défense, un arrêt tranquille et puis c’est tout pour son match. Par contre, son jeu au pied a été très moyen et inquiétant.

Sauthier : 6,5

Le nouveau membre du clan des mariés semble avoir digéré sa nuit de noce et s’est élancé sur le terrain tel un guerrier et a maitrisé son côté droit faisant passer Sulejmani pour un débutant.

Sasso : 7

Malgré une petite erreur d’inattention qui aurait pu coûter cher, il a effectué une bonne prestation, sauvant plusieurs fois les miches genevoises lors des situations chaudes. Une première officielle réussie sous la tunique grenat, qui semble monter en puissance.

Rouiller : 6,5

Une erreur de marquage sur l’ouverture du score mais il s’est bien rattrapé par la suite en faisant son match tel le taulier qu’il a été la saison dernière.

Gonçalves : 6,5

Titularisé à gauche alors qu’il a été recruté pour dépanner Sauthier, il montre qu’il peut être une réelle polyvalence tant à droite qu’à gauche. Son carton jaune était très foncé par contre.

Ondoua : 7,5

Excellent match de notre intellectuel russo-camerounais qui a fait parler toute sa puissance physique et ses récupérations de balles, aspirant au passage les âmes des milieux de terrain. Minuscule reproche qu’on peut lui faire : un manque de lucidité sur une contre-attaque genevoise. On ne peut lui en tenir rigueur bieng entendu.

Cognat : 7

On m’informe dans l’oreillette que la direction de l’Olympique Lyonnais programmerait un suicide collectif. La raison : ils ne se remettent pas d’avoir vendu Cognat pour SEULEMENT 70’000 euros. Une offrande dont le Servette FC profite aujourd’hui, notamment de sa percée sur 60 mètres pour offrir une passe décisive pour Wüthrich. À bout de jus, il sort remplacé par Routis (non noté), qui devait tenir le milieu de terrain pour la fin de match.

Stevanovic : 6

Pour sa reprise, Micha a réalisé un match correct sans pour autant être transcendant. Le meilleur joueur de Challenge League sera très probablement dangereux face aux valescos et voudra sortir sa masterclass.

Wüthrich : 7,5

Je vous rassure chers lecteurs, je n’étais pas sous stupéfiants pour réaliser ces notes. Notre numéro 10 a effectué son meilleur match depuis bien longtemps ! Très généreux dans l’effort, il aurait pu se voir récompenser par un triplé sans l’intervention du dernier rempart bernois et si cette frappe enroulée avait fini en lucarne. Cette catégorie de jeu moins physique devrait lui permettre de réaliser de grandes choses ! Sorti au détriment de Schalk, qui a bien été combattif pour le dernier quart d’heure.

Tasar : 6,5

1er match officiel en grenat et il s’est montré très intéressant au niveau de son jeu. Son arrivée devrait faire le plus grand bien au flanc gauche servettien ! Il a cédé sa place à Cespedes, qui n’a pas eu le même impact qu’aurait pu avoir un Imeri.

Koné : 5,5

Sa prestation n’est pas catastrophique. Il a été bon dos au but, mais il ne semble pas être l’attaquant qu’il faut à Servette pour la D1… Très brouillon balle au pied, manque de lucidité face au but, la direction devrait activer l’alerte rouge pour ce poste de buteur.

Barème des notes

10 : match parfait

9 : match exceptionnel

8 : très bon match

7 : bon match

6 : match satisfaisant

5 : match moyen

4 : match insuffisant

3 : mauvais match

2 : très mauvais match

1 : match exécrable

0 : match ponctué d’un comportement inadmissible

Servettiens.ch

GRATUIT
VOIR