La magie de la coupe, si chère aux club amateurs, a failli jouer un mauvais tour au Servette en ce mercredi après-midi. Les Grenat peuvent remercier le point situé aux onze mètres d’exister et qui leur permet de se tirer non sans mal du bourbier veveysan.

Au coup d’envoi, Alain Geiger décide, malgré un petit turn-over, d’aligner une équipe A’ et son onze se porte à l’attaque au premier coup de sifflet. Néanmoins, c’est Vevey qui frappe en premier après avoir touché la barre. Totalement désabusés, les Servettiens rejoignent les vestiaires menés et après une première période ratée. Les remontrances du coach à la pause ont eu de gros effets car les Genevois vont passer la seconde et retourner le score. Pour se qualifier tranquillement ? Pas vraiment… Sur les rotules, Vevey va égaliser à 2-2 mais fort heureusement, le dauphin de Super League va bénéficier de deux penaltys, convertis par Imeri, pour finalement passer l’épaule et se qualifier pour les quarts. Rendez-vous mardi ou mercredi du côté de Kriens !

Les notes des Grenat

Joël Kisassumbua : 6

Logiquement titularisé pour cette rencontre de Coupe, il dévie ce qu’il faut sur la frappe sur la transversale mais ne peut strictement rien sur les buts vaudois.

Anthony Sauthier : 5

En difficulté en première mi-temps où il a laissé beaucoup d’espaces sur son côté, il a été mieux en seconde avec plus de projections vers l’avant.

Steve Rouiller : 6

Un match relativement correct. Il a su intervenir quand il le fallait malgré quelques alertes.

Yoan Séverin : 5

Un peu moins bien que son compère de charnière avec quelques lacunes et moments d’égarements face aux joueurs de la Riviera vaudoise.

Arial Mendy : 3

Une prestation nettement insuffisante pour la doublure de Clichy qui, pour commencer, provoque la faute sur l’ouverture du score. Au-delà de cette faute évitable, ses limites ont été mises en évidence et ce n’est pas demain la veille que Gaël Clichy sera délogé

Boris Cespedes : 4

Titulaire en lieu et place de Gaël Ondoua, l’international bolivien n’a pas été celui qui a été le mieux à son affaire et l’absence du camerounais s’est bien faite ressentir.

Timothé Cognat : 6

Il s’est beaucoup porté vers l’avant malgré pas mal de déchet à déplorer. Il a eu l’opportunité de tuer la rencontre mais sa reprise fut repoussée sur la ligne.

Théo Valls : 5

Un match relativement discret pour le Français qui a cédé sa place dans les dernières minutes à Moussa Diallo qui revient à la compétition.

Miroslav Stevanovic : 7

Des approximations en première période (on ne lui en tiendra pas rigueur) mais c’est bel et bien lui qui lance la révolte servettienne en égalisant de belle façon puis en délivrant l’assist pour le deuxième but. Il sera celui qui provoquera le penalty pour le 4-2.

Alex Schalk : 4

Le Néérlandais aura bu avoir tout tenté mais n’aura guère été en réussite. Il fut remplacé par Kastriot Imeri, de retour de blessure et qui s’est directement mis en évidence en provoquant le péno du 3-2 qu’il a lui-même converti puis en inscrivant un doublé également depuis le point aux 11 mètres.

Grejohn Kyei : 6

Il se trouve être celui qui a dévié dans son but le cou-franc d’Hajdini mais il ne laissera pas abattre et sera récompensé par son but pour le 2-1. Il cède sa place à Koro Koné qui aura manqué l’opportunité d’enfin inscrire son premier but cette saison.

Les photos de la rencontre

Servettiens.ch

GRATUIT
VOIR