La dixième tentative aura été la bonne ! Après celle de Saint-Gall, Servette a aussi vaincu sa malédiction dans les derbys avec une victoire dans l’étable de Tourbillon s’il vous plaît ! Au-delà d’avoir apporté de la joie à ses supporters, les Grenat s’affirment de jour en jour comme un candidat crédible au podium.

Le début de match confirme bien la supériorité de Genevois sur leurs rivaux même si ces derniers ont une grosse opportunité de faire le hold-up dans le premier quart d’heure. Cette petite alerte ne va pas freiner les envies offensives des Servettiens qui, en l’espace de 180 secondes, vont se permettre d’atteindre la pause avec une petite marge et une excellente première période à leur actif. La deuxième va se résumer à une gestion de la part du dauphin des Young Boys même si l’on pourra regretter que le 3-0 ne soit pas tombé durant ces 45 dernières minutes et également cette réduction du score qui aurait pu donner des sueurs froides mais qu’importe, l’essentiel est d’avoir glaner ces 3 points pour effacer neuf années de disette et ça, c’est le plus important !

Les notes des Grenat

Jérémy Frick : 7

Il n’a pas été beaucoup sollicité mais ses parades sur la tête de Bamert, qui empêche les Sédunois d’ouvrir le score, puis son arrêt avant la mi-temps sur la frappe de Khasa ont aidé ses coéquipiers à aller chercher le succès.

Anthony Sauthier : 7

Quel match du capitaine ! Premier à allumer la mèche dans ce match, il offre un caviar à Schalk pour le 1-0 et est à l’origine du but du break 3 minutes plus tard. Solide défensivement également.

Steve Rouiller : 6

De retour de blessure, l’ex-sédunois a fait son travail au sein de l’arrière-garde genevoise qui n’a certes pas été mis à grosse contribution par l’attaque sédunoise mais qui a dû quand même rester concentrée.

Vincent Sasso : 6

Sa biscotte reçue à la 14e minute aurait pu compliquer le cours de son match mais il n’en fut rien et son match a été relativement correct.

Gaël Clichy : 7

Nous aurait-on menti sur son âge ? Car à 35 ans, Clichy semble vivre une seconde jeunesse avec un état de forme impressionnant et une vision de jeu toujours au rendez-vous.

Gaël Ondoua : 6

Un peu brouillon parfois sur quelques situations, il aura fait fait son boulot de sentinelle.

Timothé Cognat : 7

Le tableau noir est revenu en détail sur son importance dans le jeu et c’est toute sa palette qu’il a montré ce dimanche à Tourbillon pour les transitions attaque-défense.

Théo Valls : 8

Chef-d’œuvre, définition : Chose très remarquable. C’est avec ce terme que l’on pourrait qualifier son but ”à la Pavard” avec une prestation très bonne du côté de Tourbillon. Remplacé dans les dernières minutes par Boris Cespedes qui paraît un peu léger au marquage sur le but valaisan.

Miroslav Stevanovic : 6

Une grosse débauche d’énergie même si quelques mauvais choix en phases offensives ternissent sa performance qui reste malgré tout bonne dans l’ensemble.

Alex Schalk : 7

Le Néerlandais adore jouer face à nos ennemis et cela se voit. Bien placé sur l’ouverture du score pour placer son coup de casque, il a donné le tournis au côté droit sédunois en première période. Il cède sa place pour le dernier quart d’heure à Alexis Antunes qui n’aura pas eu le contexte pour se montrer.

Grejohn Kyei : 6

Bon dans le jeu collectif, il lui aura manqué des opportunités pour inscrire son 11e but de la saison, si ce n’est celle avant la pause où son tir est bien repoussé par Fickentscher. Sa sortie sur blessure a permis à Koro Koné de gagner du temps de jeu.

Servettiens.ch

FREE
VIEW