Une troisième place déjà assurée pour Servette, un maintien acquis et une finale ce lundi à préparer pour Saint-Gall combiné à un temps exécrable : tout était réuni pour que ce match sans enjeu ne reste pas dans les mémoires et ce n’est pas pour dire que cette crainte fut fondée.

Un onze quasi-type servettien face à une composition de onze ”coiffeurs” saint-gallois : telle était l’opposition de ce vendredi soir à la Praille. Ce sont les visiteurs qui vont lancer les hostilités à la 11e minute en profitant d’une défense locale pas du tout à son affaire. Les Grenat vont plus que monopoliser le cuir (71% de possession durant 90 minutes) mais sans en faire quelque chose, ne trouvant pas la solution face à de jeunes pousses saint-galloises qui n’avaient rien à perdre.

On pourra regretter l’énorme opportunité d’Alex Schalk en fin de première période car quelques minutes, ce sont les Suisses orientaux qui vont doubler la mise avant la pause par Besio, qui disputait ses premières minutes en pro. C’est la douche froide, au sens propre et figuré, pour Servette qui a été ultra dominateur durant ces 45 premières. Les ajustements tactiques à la mi-temps vont avoir des effets avant l’heure de jeu avec la réduction du score. Un espoir éphémère car plus rien ne sera marqué, les Grenat n’ayant certainement plus les jambes. Pas grave, on ne leur en tiendra pas compte, l’essentiel avait déjà acquis. Profitez de vos vacances messieurs !

Les notes des Grenat

Joël Kiassumbua : 5

Laissé à l’abandon sur le 0-1, il hésite à sortir sur le coup franc qui amène au but du break. Il est attentif sur les occasions saint-galloises en deuxième mi-temps pour garder son équipe dans le match, en vain.

Moussa Diallo : 4

Son centre-tir à la 12e minute aurait pu aboutir et être nommé au but de l’année sans l’intervention de Watkowiak. Un match sans histoire pour lui.

Steve Rouiller : 4

Il a tenté tant bien que mal de tenir la baraque mais on sentait toute sa fatigue. Sa sortie à la mi-temps a permis à Nicolas Vouilloz (6) de glaner des minutes et de vivre une deuxième période assez calme.

Yoan Séverin : 3

Absolument pas dans son match, il fut très lent et beaucoup en difficulté en première mi-temps notamment.

Gaël Clichy : 4

Il a montrer des choses intéressantes offensivement parlant mais a laissé des espaces derrière et était en retard, comme en témoigne son carton jaune.

Boris Cespedes : 3

Un match à oublier pour le numéro 5 qui n’a pas montré qu’il était présent sur le terrain. Comme Steve Rouiller, il sort à la pause et son remplaçant Boubacar Fofana (6) s’est directement mis en évidence en réduisant la marque.

Timothé Cognat : 4

Comme lors de chaque rencontre, il s’est donné à fond en cherchant à se projeter mais pour cette dernière sortie de la saison, cela ne fut point couronné de succès.

Théo Valls : 3

Malgré une superbe intelligence sur sa passe décisive amenant le 1-2, il a traversé la partie tel un fantôme et notamment sur les coups de pied arrêtés qui n’ont pas été dangereux, excepté celui évoqué ci-dessus.

Miroslav Stevanovic : 5

Si l’animation offensive a existé, c’est grâce à lui. Malheureusement, ses coéquipiers ne l’ont pas aidé. Il sort sur blessure après avoir heurté le poteau pour céder sa place à Ricardo Alves.

Alex Schalk : 3

Sa grosse occasion en première période aurait pu changer la face de 36e et dernier épisode de cette saison 2020-2021. Au delà de cela, son match ne restera pas dans les mémoires.

Grejohn Kyei : 3

L’ancien Rémois a-t-il disputé son dernier match sous nos couleurs hier soir ? En tout cas, on ne pourra pas dire qu’il aura laissé un souvenir impérissable de sa dernière sortie.

Holler Box
Servettiens.ch

GRATUIT
VOIR