Les Servettiens retrouvent pour une deuxième fois consécutive leur Stade de Genève, cette fois-ci pour la réception du dauphin saint-gallois. Après une magnifique victoire collective mercredi face à Lucerne (2-0), ils comptent bien profiter de leur forme et du faux-pas des Brodeurs du côté du Cornaredo pour grappiller une seconde fois les trois points si chers dans cette lutte européenne.

Les Brodeurs restent toujours en course avec les BSC Young Boys dans cette course au titre, la différence de buts (+28 pour les Bernois, +20 du côté de Saint-Gall) les empêchant actuellement d’occuper la place de leader. Au terme d’un match fou, les hommes de Peter Zeidler ont égaré deux points à Lugano (3-3) qui auraient clairement pu leur permettre de maintenir une avance correcte sur le club de la capitale. Depuis la reprise du championnat, ils ont malgré tout amassé 13 points sur 18, leur seule défaite datant du 25 Juin lors de la réception du FC Zürich qui se solda sur un score sévère de 0-4. Certes, les Saint-Gallois enchaînent les victoires mais il faut bien garder en tête qu’ils ne se sont imposés que face aux trois dernières équipes du championnat, dès le moment où l’équipe propose un maigre bon jeu, ils se retrouvent vite en difficulté comme le prouve ce nul obtenu au Tessin. De plus, l’entraîneur devra composer sans le défenseur helvétique Silvan Hefti (3 buts, 5 assistes) ainsi que le milieu allemand Lukas Görtler (3 buts, 8 assistes) qui tous les deux ont participé à 27 des 29 rencontres et sont donc des éléments incontournables du système de jeu des Brodeurs.

Les Grenat, de leur côté, ont dû batailler en équipe contre l’injustice arbitrale mercredi soir. Réduits à dix durant toute la seconde mi-temps, suite à l’expulsion d’Alex Schalk et de l’entraîneur genevois, on a vu pour la première fois de la saison un double-rideau défensif afin de contrer l’attaque lucernoise. L’enjeu de ce match, plus de victoires depuis cinq matchs, et face à un concurrent direct pour le ticket européen a complétement changé la mentalité de ce début de saison. Cette fois-ci, c’était bien le résultat avec ses 3 points qui comptait davantage sur la philosophie de jeu du valaisan. Malheureusement, cette victoire laissa des traces dans le collectif genevois puisque, mise à part les deux suspendus dont Schalk pour deux rencontres, le public grenat vit également Tasar, Iapichino et Rouiller quitter la pelouse, en espérant que rien ne soit grave puisqu’à 18 heures le groupe servettien n’est pas encore connu.

Cette splendide victoire grenat permettra au Servette FC de repartir de l’avant, car lorsque l’on goûte à la victoire, on ne souhaite clairement pas arrêter. Il est désormais du ressort des joueurs de proposer leur jeu et tout faire pour enfin prendre l’ascendant sur l’équipe hôte du Kybunpark car en effet, lors des 10 affrontements, les Saint-gallois sont sortis victorieux de la rencontre à 9 reprises pour un seul nul, datant du 20 octobre 2012 (1-1) et un but de Tibert Pont.

Rédigé par Marc Schweizer

Servettiens.ch

GRATUIT
VOIR