Les semaines s’enchaînent et ne se ressemblent pas pour les hommes d’Alain Geiger. Des résultats en dent de scie depuis la reprise du championnat : après la pause internationale, les Grenats n’ont obtenu « qu’un » petit point sur les deux dernières rencontres de Super League. Deux rencontres, dont une défaite en déplacement à Lugano et un match nul face à Lucerne, qui paraissaient, en théorie, à la portée de l’ambitieux club genevois. Mais que signifie réellement « à la portée » dans le football d’aujourd’hui ?

Rester invaincu à domicile

Après dix rencontres de championnat suisse, Servette pointe toujours à la deuxième place. Malgré quelques points égarés, les Grenats peuvent accueillir et regarder yeux dans les yeux leurs adversaires du week-end : le FC Bâle d’Alexander Frei. Car si la formation de l’ex-international suisse n’est pas totalement larguée en championnat (six points et un match de retard), ils n’ont pas pour autant rassuré sur la scène européenne : défaite face au Slovan Bratislava la semaine dernière et un match nul hier soir peu rassurant. De plus, cette saison, la citée de Calvin n’a pas encore connu une seule défaite en championnat. Une motivation supplémentaire s’ajoute alors à l’envie de retrouver la ferveur positive du bon début de saison.

Éviter les déchets techniques

Mais attention, tout ne sera pas évident. Le FC Bâle reste le FC Bâle. Et face à Lucerne, les Servettiens ont multiplié des erreurs techniques. Là est un point à corriger pour la formation grenat. Alain Geiger le répétait d’ailleurs en conférence de presse après le nul face à Lucerne. Ces mêmes erreurs techniques ont impacté négativement le jeu servettien, les obligeant à jouer plus « long ». Des corrections à apporter rapidement pour la suite des hostilités, d’autant plus que les Bâlois affichent le meilleur « Expected Goals Against », soit l’équipe qui défend le mieux du championnat suisse. Vous l’auriez compris, un défi de taille attend le Servette FC ce week-end. Une victoire permettrait à la fois de retrouver la ferveur du début de championnat et de ne pas laisser échapper le BSC Young Boys.

Servettiens.ch

FREE
VIEW