Après deux déplacements couronnés de succès, Servette reçoit le FC Bâle. Une équipe contre laquelle les Genevois n’ont jamais perdu à domicile depuis leur retour à leur place, en Super League. Présentation d’un match qui pourrait voir Servette enchaîner une quatrième victoire de suite.

Des déplacements victorieux

GC, Lausanne puis le champion en titre Young Boys, ont tour à tour mordus la poussière face à un Servette faisant preuve de réalisme. Bien aidé par la forme stratosphérique d’Imeri, qui en est à 6 buts en 5 matchs, Geiger peut souffler. La crise est passée. Géré avec maîtrise et calme par les dirigeants grenat, le moment de creux qu’ont connu les Servettiens cet automne a l’air bien loin. Et tant mieux.

Le football peut aller très vite. Un jour on peut encaisser 6 buts face à une équipe, et 2 mois plus tard, avec le même effectif, on peut aller gagner chez eux.

Certains diront que le SFC a été bien aidé par le carton rouge logiquement accordé à Martins après avoir concédé un deuxième jaune peu avant la mi-temps. Mais la réalité est autre. Les Grenat n’ont pas été archi dominé avant cet évènement. Au contraire… En termes d’Expected Goals (XGs), Kyei et les siens ont eu un meilleur rendement que les Bernois en première mi-temps : 0.47 XGs pour YB contre 0.75 XGs pour un Servette qui a su se montrer dangereux. On pense notamment au face à face entre Stevanovic et Faivre, après qu’Imeri ait offert une délicieuse passe au Bosnien. C’est ce même Imeri qui donnera la victoire aux Genevois grâce à son doublé sur coup de pied arrêté.

Alors certes, Young Boys contrôlait tout de même le cuir avant l’expulsion de son joueur (66%-34% en possession de balle), mais cela n’a pas pour autant fait mal à Servette, qui retrouve peu à peu de la stabilité dans sa défense.

Un point pouvant être amélioré reste le flanc gauche de l’attaque genevoise. Seul 4% des XGs créés par les Servettiens viennent de ce côté. Un déséquilibre qui s’explique par le manque de choix sur ce côté. Imeri est bien plus à l’aise et efficace dans l’axe et Rodelin n’est plus titulaire. Le retour de Fofana fera un bien fou à cette équipe lors de la deuxième partie de saison.

Quel FC Bale en face ?

L’adversaire de Geiger et Cie ce dimanche, le FC Bâle, reste sur un triste 1-1 face au Lausanne-Sport. Les Rhénans, par l’intermédiaire de Kasami, ont réussi à éviter un hold-up total des Vaudois en toute fin de rencontre. Ces mêmes Bâlois ont joué ce jeudi pour la première place de leur groupe de Conference League et se sont imposés sur le score de 3-0 face à Qarabag, bien aidés par un arbitrage qui aurait dû s’offrir des lunettes chez Fielmann. Une débauche d’énergie qui pourrait donner aux Genevois un élan supplémentaire en fin de rencontre.

Et ils en auront besoin, car dimanche le stade pourrait sonner bien creux. A la suite de la décision de la Swiss Football League de fermer tous les secteurs visiteurs jusqu’à la fin de l’année (car oui c’est bien connu, le Covid ne se propage que dans les parcages adverses), empêchant l’habituelle horde de Bâlois de se déplacer dans la cité de Calvin. Cela pourrait également être synonyme d’absence de la Section Grenat, comme c’était le cas en août lorsque le secteur visiteur était encore fermé au Stade de Genève.

Quoi qu’il en soit, match il y aura. Et pour sa dernière de l’année dans son antre, Servette pourrait bien offrir une victoire à ses supporters en guise de cadeau de Noël.

En direct
Hors Ligne
Holler Box
Servettiens.ch

GRATUIT
VOIR