Depuis la reprise du championnat, Servette demeure, avec le FC Lugano, la seule équipe invaincue lors des trois premiers matches. Néanmoins, contrairement aux bianconeri, les Grenat n’ont toujours pas remporté une rencontre et auraient pu avoir un moins bon bilan comptable si dame Malchance s’était invitée aux débats.

Pourtant, tout avait commencé de la meilleure des manières avec l’ouverture du score de l’ex-attaquant Boris Cespedes à la cinquième minute sur une belle action dont Cognat était à la passe pour le numéro 5 servettien. C’est d’ailleurs Cognat qui va doubler la mise juste avant la pause sur un beau service de Kyei. Les genevois sont devants à la pause et il n’y a rien à redire, tant l’équipe d’Alain Geiger maîtrise son sujet tout en décontraction.

Au retour des vestiaires, on constate que les lucernois ont dû se faire tirer les oreilles par Celestini à la pause tant ils sont métamorphosés et avec de meilleurs intentions que les zombies qui étaient sur le terrain durant les 45 premières minutes. C’est Mister Licorne Margiotta qui réduit la marque sur un cafouillage et puis, ce qui devait arriver arriva : l’ex-juventino égalise cinq minutes plus tard. Ce sont même les pensionnaires de la Swissporarena qui seront proches de la victoire mais ce résultat nul est plus que logique sur la physionomie du match.

LES NOTES

Frick : 7

Il a été l’auteur de quelques jolies parades qui au final auront été décisives pour l’obtention du match nul mais néanmoins, on a l’impression qu’il juge mal la trajectoire du ballon sur le deuxième but.

Routis : 6

Un bonne première mi-temps à un poste qui n’est pas le sien mais il a été quelques fois en difficulté en deuxième.

Rouiller : 7

Une intervention salvatrice en fin de rencontre pour sauver les meubles et un match solide au final.

Sasso : 7,5

Il a été précieux a quelques moments chauds et a réussi les interventions au moment ou il le fallait.

Iapichino : 6,5

45 bonnes minutes et on aura vu le poids de son absence en second période.

Ondoua : 5,5

Une première période correcte (à l’origine du 0-1) puis il s’est éteint en seconde.

Cognat : 7,5

Un but et une passe décisive, c’est clairement l’homme en forme du côté de Servette. Il était aussi dans une bonne condition physique.

Stevanovic : 5,5

L’enchaînement des matches ne semble pas être la meilleure de choses pour le meilleur passeur du championnat.

Cespedes : 6

On a vu toute sa palette d’ancien buteur sur l’ouverture du score. Malheureusement, il ne semblait pas dans le coup en deuxième mi-temps.

Koné : 5,5

Une bonne première période de l’ivoirien mais à l’instar de certains de ses coéquipiers, il s’est éteint en seconde mi-temps.

Kyei : 7

Un bel assist pour le numéro 25 qui aura bien fait valoir son rôle de pivot et obtenu beaucoup de fautes. Seul un but aurait pu (dû) être la cerise sur le gâteau.

Vouilloz : 5,5

Entré à la mi-temps à la place de Iapichino, sa première mi-temps entière en Super League a été mitigée.

Schalk

Premières minutes en 2020 pour celui qui a prolongé récemment son contrat jusqu’en 2022. Des bonnes choses mais il faut retrouver le rythme.

Imeri

Entrée un peu brouillonne.

Alves

Trop peu de temps de jeu pour être jugé.

Rédigé par Alexandre Rossignol

Servettiens.ch

GRATUIT
VOIR