Une semaine après sa précieuse victoire contre St-Gall Staad, le Servette FC Chênois Féminin avait à cœur de gagner de nouveau dans l’espoir de se rapprocher du titre. Pari tenu pour les Servetiennes qui se sont imposées sans sourciller sur le score de 1-3 (0-2) samedi face au FC Lucerne Frauen. Elles valident par la même occasion leur qualification méritée pour la prochaine éditions de la Champions League ! 

Sous un soleil généreux qui contrastait avec les pluies diluviennes de ces derniers jours, les coéquipières d’une impressionnante Sandy Maendly ont réussi à remporter la mise face à des Lucernoises qui cherchaient avant tout à contenir les assauts offensifs des joueuses du bout du lac, et notamment le trio Peiro/Sarrasin/Fleury. Un exercice raté pour les bleues et blanches. 

Comme le dit si bien Éric Severac en interview, ses « pistons » sur les ailes permettent de prendre d’emblée le match à leur compte. Bien qu’elles lancent des offensives qui ne se concrétisent malheureusement pas, la persévérance de l’équipe est récompensée de bien belle manière à la 21ème minute. Un corner est sifflé et l’inévitable Maendly se charge de le tirer… directement dans la lucarne de la gardienne van Weezenbeek. Magnifique, tout simplement. Et ce n’est pas terminé. L’internationale suisse, visiblement inspirée, emmène rapidement la formation genevoise au firmament. D’une frappe limpide dans la surface, elle fait trembler les filets pour une deuxième fois dans ce match. Ce sera la dernière, mais avec la manière.

Touchées dans leur orgueil devant leurs bruyants supporters, les joueuses lucernoises reviennent de la mi-temps galvanisées. Faisant honneur à la puissance du Mont Pilatus au dessus de leurs têtes, les coéquipières de la capitaine Rahel Graf se révoltent et étouffent les Grenat. Sur le terrain du Hubelmatt, accolé à la magnifique Swisspor Arena, la défense servetienne est fortement sollicitée mais l’expérimentée Caroline Abbé veille au grain. 

Inoffensives pendant près de vingt minutes, les joueuses d’Eric Severac sont cueillies à froid à la 85ème minute. Entrée à la mi-temps, l’ailier Svenja Fölmli s’en va nettoyer la cage d’une Gaëlle Thalmann peu sollicitée cette fin d’après-midi. L’espoir est de mise pour Lucerne, mais de courte durée… Plus de peur que de mal, Marta Peiro vient ainsi remettre de l’ordre dans la maison Grenat une minute plus tard. Perforant l’aile droite, l’Espagnole assène une frappe lourde que la gardienne adverse ne parvient pas à bloquer. Le doute aura seulement duré une minute, de quoi permettre à Marie Duclos de grappiller quelques minutes de jeu pour conclure un match globalement réussi.

Suite à la courte victoire 2-1 du FC Zürich face au FC Lugano, le Servette FC Chênois Féminin conserve sa première place et ses sept points d’avance sur son concurrent direct au titre. Si proche mais encore si loin de soulever le trophée, il faudra impérativement chercher une nouvelle victoire samedi 15 mai prochain face au FC Lugano, bon dernier de l’exercice. Elles en sont capables ! 

Victor Perrin

FC Luzern – Servette FC Chênois Féminin 1-3 (0-2)

Sportanlagen Allmend.

Buts : 21e Maendly 0-1, 37e Abbé 0-2, 87e Fölmli 1-2, 88e Peiro 1-3.

FC Luzern : van Weezenbeek – Wyser (46e Sager), Graf (cap.), Scherer, Klotz (69e Ruf) – Schnider – Hadorn (46e Fölmli), Remund (46e Jackson), Häring (46e von Känel), Furger – Höltschi. Entraîneur : Glenn Meier

Servette FC Chênois Féminin : Thalmann – Revelli, Abbé, Hurni, Spälti – Gillioz, Maendly – Sarrasin (cap.) (76e Padilla), Serrano (65e Soulard), Fleury (76e Arfaoui) – Peiro (88e Duclos). Entraîneur : Eric Sévérac.

Avertissements : 51e Abbé, 52e von Känel, 56e Sager, 63e Fleury.

La réaction du coach après la rencontre

Holler Box
Servettiens.ch

GRATUIT
VOIR