On va aller droit au but : Servette a pris une leçon de football par une équipe saint-galloise qui a parfaitement fait déjouer le milieu Grenat, preuve en est la prestation d’Ondoua (voir plus bas).

Malgré tout, ce sont les genevois qui ont été les plus entreprenants lors des premières minutes sans toutefois se montrer très dangereux. C’est même les Brodeurs qui sur leur première incursion dans les seize qui vont ouvrir la marque par un bel enroulé de Victor Ruiz au quart d’heure de jeu. La chance ainsi que l’arbitrage ne sont pas du côté servettien, Monsieur Fähndrich ”oubliant” de siffler un penalty pour les visiteurs. Servette va alors être étouffé et concéder le 2-0 sur un cafouillage défensif, un résultat totalement mérité pour les Suisses orientaux à la pause.

Au retour des vestiaires, nos joueurs recommencent à aller de l’avant mais pêchent dans le dernier geste, à l’image de Wüthrich qui veut rendre hommage à la performance du XV de France face à l’Argentine en réussissant un drop dont lui seul a le secret. A l’heure de jeu, le Servette FC n’a pas cadré une frappe de la rencontre ! C’était juste avant que Cespedes touche la barre et que Schalk réduise le score. Servette se rue à l’abordage et concède quelques occasions, jusqu’à l’entame du dernier quart d’heure lorsque la défense est apathique sur un corner qui verra l’écart repasser à deux buts d’écart. Les verts auront même les opportunités pour saler l’addition mais le score ne bougera plus. Servette entame ainsi de la pire des manières sa semaine anglaise et perd une place au classement. Messieurs, il va falloir une réaction…

Les notes

Frick : 7

Il ne peut absolument rien sur les trois buts mais parallèlement, il a évité un naufrage encore plus flagrant à son équipe.

Sauthier : 3,5

Pour son retour, il n’a pas été dans son assiette, se faisant passer comme un junior. Le 3ème but montre toute sa vivacité en défense aujourd’hui.

Rouiller : 6

Un coup du sombrero qui aurait pu mal tourner et puis un match potable de sa part.

Sasso : 6,5

De bonnes interventions en début de rencontre, notamment ce sauvetage vain sur la ligne avant le 2-0.

Gonçalves : 5,5

Pas aidé par son milieu de terrain, il a tenté mais sans réussite.

Souici : 4

Première titularisation pour le Stéphanois, qui a coulé avec le milieu de terrain.

Ondoua : non noté

Match à oublier pour lui, qui est sorti à la 41e.

Stevanovic : 6,5

Une grosse débauche d’énergie pour le bosnien, qui a tenté de centrer sans trouver une tête et qui est à créditer d’un assist pour Schalk.

Wüthrich : 4

Un match trop discret de sa part, le mileu de terrain de Servette prenant l’eau doit beaucoup jouer dans sa performance. Son drop réussit reste son seul fait du match.

Tasar : 4

Trop brouillon, des coups de pieds arrêtés mal tirés… L’ex-argovien connaît un gros coup de mou depuis quelques matchs.

Kyei : 4

5 mois sans jouer, cela se fait ressentir… Lent, pas dans le rythme et pas à son aise, son premier match en championnat n’est guère convaincant. Il lui faudra très certainement deux à trois matchs pour se remettre en forme.

Schalk : 6,5

Entré à la 41e à la place d’Ondoua, il ne fut pas dans ses baskets lors des premières minutes puis s’est repris en main, jusqu’à inscrire le but de l’espoir.

Cespedes :

Il aurait pu être décisif dès son entrée en jeu avec un tir sur la latte puis a fait que le milieu n’évite complètement de se noyer.

Chagas :

Pas assez de temps de jeu pour être jugé sur pièce.

Appelez-nous