Ah la Coupe de Suisse au mois d’août, les bonnes ambiances dans les stades champêtres et le speaker qui explose les tympans des spectateurs avec son micro de piètre qualité. Un contexte qui n’avait pas réussi aux Grenat lors de leur dernière saison dans l’élite avec une élimination au 1er tour par Cham, qui évoluait dans la même catégorie de jeu que nos adversaires challensois.

L’entame de match des genevois fait craindre le même cauchemar qu’il y a 7 ans avec des joueurs amateurs qui voient que la défense servettienne est totalement endormie pour se créer les grosses occasions mais c’est Servette qui est devant à l’heure du thé (merci Monsieur l’arbitre au passage).

La seconde période verra prendre l’ascendant physiquement et en planter 5 de plus, donnant au score des allures de fessée qui est assez trompeur. La manière n’y était pas mais on s’en fout, on est qualifié.

Les notes

Kiassumbua : 6,5

Il a été bien plus mis à contribution que ce qu’il aurait bien pu imaginer. Il aura fait le job malgré des interventions assez faciles.

Sauthier : 5,5

En difficulté la semaine dernière, il aura été en meilleure forme hier après-midi même si la défense genevoise n’a pas été franchement rassurante.

Routis : 5,5

De retour dans le onze pour la première fois cette saison, il a été coupable d’une erreur qui aurait pu coûter cher à Servette. Il inscrit le 3-0 d’un beau coup de tête.

Sasso : 6,5

Le meilleur dans l’arrière-garde servettienne. Il a réalisé un match très sérieux, réparant les inattentions de ses coéquipiers.

Severin : 4,5

Vivement le retour de Iapichino. Severin s’est fait dévoré tout cru sur son côté.

Cespedes : 7

Boris continue ses bonnes prestations, cette fois-ci seul dans l’entrejeu. L’un des joueurs les plus sérieux.

Tasar : 7

Un doublé (ses deux premiers buts sous notre maillot) et une bonne activité. Mis à rude épreuve par un défenseur challensois mais il a su répondre présent.

Wüthrich : 5,5

Un match moyen pour notre meneur de jeu, qui s’est éteint au fil du match.

Stevanovic : 6,5

Il s’est beaucoup dépensé, avec notamment une belle passe décisive pour Tasar sur le 0-4.

Schalk : 7,5

Le meilleur joueur sur le terrain tout simplement. Il délivre deux caviars sur les deux premiers buts, ce qui permet à Servette de respirer dès le début de deuxième mi-temps.

Chagas : 7

Son triplé gonfle un peu sa note. Il n’a pas été très présent dans le jeu mais on s’en fiche, il a fait ce que Koné n’a pas encore fait cette saison : marquer.

Alexandre Rossignol

Appelez-nous