Quel plaisir de retourner au stade avec une ambiance qui aura également fait son retour. Fini les matchs dans un silence mortuaire, sans animations, sans tribune en feu. En ce dimanche 12 septembre 2021, le vrai football était de retour. Pour accompagner cela, nous accueillons un FC St-Gall un peu à la traine en ce début de championnat. Mais attention tout de même car nous restons sur deux défaites consécutives face aux hommes de Peter Zeidler.

Bon, commençons par le point négatif. Ces foutus matchs à 14h15 sont vraiment une punition collective infligée aux supporters de tout les clubs. A peine remis de ma gueule de bois de la veille, me voilà en route pour le Stade. De plus, la Tribune étant en plein cagnard durant 90 minutes, j’ai réussi à repartir avec le visage de la même couleur que le carton qu’a vu Guillemenot dès la 3ème minute de jeu. En effet, l’ancien Servettien n’a même pas eu le temps de lâcher une petite goutte de transpiration que celui-ci se fait exclure par Mr. Horisberger. Les larmes ruisselant sur son visage ne sont que les prémisses du restes de l’après-midi que vont devoir subir les St-Gallois.

Il n’aura fallu que sept minutes pour que Gaël Clichy se prenne pour Lampard et nous place une somptueuse volée sur corner. Les années à Manchester City sont encore bien entretenues dans les gambettes à ce que je vois. Après cela, nos gaillards ont été en totale roue libre. Sauthier qui se transforme en buteur, Cognat qui montre encore toute l’étendue de son talent et marque encore une fois puis Steve Rouiller qui se permet le luxe de ne pas planter un mais deux goals dans la même après-midi. A Genève, la meilleure attaque, c’est la défense. Pourquoi chercher des attaquants de pointes quand nos défenseurs se transforment en renard des surfaces ? N’oublions pas d’embrasser les crampons de Dieu Stevanovic qui se paie le luxe de délivrer trois passes décisives cette après-midi. Un Steva en feu sur son aile, des attaquants (défenseurs) efficaces devant les cages adverses, les petits plaisirs de la vie tout simplement.

La deuxième mi-temps n’aura été que du remplissage. Servette contrôle bien le jeu, les Brodeurs sont au fond du gouffre et moi je continue de cramer au soleil.

Ce qui a fait plaisir, c’est le retour de nos supporters dans les tribunes. Si aujourd’hui l’équipe avait autant de hargne sur le terrain, personne ne pourra le nier, mais c’est bien grâce aux gens présent en Tribune. Tant de chants n’ont plus résonné dans ce Stade que mes oreilles ont été bercées par ceux-ci durant 90 minutes. L’odeur des fumigènes, les bières qui volent sur chaque goal, cette tribune qui comme un seul homme se tient par les épaules… ça c’est le football.

Notre prochain match sera un match de Coupe. Quel régal c’est match de Coupe où tout peut arriver. Nous nous déplacerons du côté de Bâle pour y affronter le Concordia Bâle. Sur le papier le match semble totalement déséquilibré mais attention tout de même à ne pas tomber dans la facilité. Alain Geiger l’a très bien fait en fin de match, il aura fait rentrer des jeunes pour qu’ils savourent un peu les joies de la Super League. Pourquoi ne pas offrir à certains un peu de temps de jeu ce vendredi ?

Allez Servette

➡️ Les notes de Servette – Saint-Gall

➡️ La dernière analyse de Tribune Nord

En direct
Hors Ligne
Holler Box
Servettiens.ch

GRATUIT
VOIR