Servette (0.1xG) 0 – 0 (2.45 xG) YB

Un match difficile pour Servette où les Grenat se sont fait dominer presque toute la rencontre. La fin de la 2ème MT était un poil meilleur mais ça ne leur a pas permis de faire grand-chose. À 10 contre 11 pendant plus de 30 minutes face aux champions en titre, difficile de ressortir quelque chose de ce match. Aucune véritable occasion créée avec une incapacité de dépasser le milieu du terrain et 1 seul tir cadré. Est-ce l’absence de Stevanovic qui manque tant ?

Un jeu stérile donc qui se traduit par 268 passes réussies (contre 342 en moyenne), 32 passes dans le 3ème tiers (contre 44 en moyenne) et 40% de possession de balle. La relation Valls-Ondoua totalise 10 passes, celle entre Valls et Cognat 8 passes et la connexion Valls-Imeri 10 passes. Niveau récupération de balle Sasso (19) est le meilleur de l’équipe, suivi de Rouiller (16), Ondoua (15), Sauthier et Valls (10). Valls apporte tout de même une certaine qualité de passe au milieu de terrain : 95% de passes réussies (38/40), lors de son premier match contre Bâle il était à 93%. Une belle différence si on compare à Ondoua (68% et 77%) et à Cognat (80% et 79%). La relation entre Kyei et l’équipe tout entière a été compliquée, pour preuve celui qui a le plus tenté de passes en sa direction est Frick (8) suivi de Sauthier (4).

Depuis quelques matchs Ondoua est un peu en dessous de ses performances habituelles, déjà par rapport à un taux inférieur dans ses passes réussies, mais aussi par rapport à son engagement sur le terrain. Un tour sur le banc lui ferait-il du bien ?

Mention spéciale à l’ensemble de la défense qui a délivré un match solide pour garder la cage inviolée. 26 tirs subis, 31 interceptions des 4 défenseurs et 7 arrêts de Frick. Une certaine forme de solidité qui prouve que même dans la difficulté l’équipe a été capable d’obtenir 1 point. On notera un certain manque d’engagement du secteur offensif car seul 20 des 75 des duels offensifs ont été remportés.

Au cours de la rencontre 4 systèmes ont été utilisés selon Wyscout. Il se peut que les dispositions diffèrent de la réalité. Toujours est-il qu’Imeri a été titularisé en tant qu’ailier. Son penchant naturel à rentrer dans l’axe délaissait Mendy qui se trouvait esseulé sur son flanc gauche. Suite au carton rouge, la composition a évolué 2 fois passant d’un 4-4-1 à un 4-3-2. Cespedes a fait une entrée intéressante et c’est d’ailleurs à partir de ce moment que Servette a réussi à poser davantage le pied sur le ballon.

Après ce marathon face aux clubs du haut du tableau, maintenant place aux équipes moindres et c’est là où il faudra marquer des points.

ALLEZ SERVETTE !

Source : Wyscout

Analyse effectuée par Mims et Gabriel Soares.

Servettiens.ch

GRATUIT
VOIR