Les Servettiennes d’Éric Séverac se sont reprises de la meilleure des manières de leur défaite face à leurs concurrentes du FCZ lors de déplacement en terres bâloises qui s’est ponctuée par une victoire 0-3 avec un magistral but de notre numéro 23 Léonie Fleury à la 88ème minute. Désormais, elles vont devoir s’attaquer au deuxième club de la capitale économique afin de garder leur avance ce samedi 26 septembre à 18h au Stade de Marignac.

Ce match s’annonce déjà important pour la course au titre bien que le championnat ne vienne à peine de débuter puisque le Servette FCCF ne compte que trois points d’avances sur leurs dauphines du FC Zürich. Le classement de cette AXA Women’s Super League commence déjà gentiment à se dessiner avec le même trio que la saison dernière (Servette, Zurich et Bâle) et Grasshopper juste en embuscade avec leurs sept points obtenus grâce à des victoires obtenues à Lugano (0-5), face aux Young Boys (3-1) et un nul contre Lucerne (0-0) lors de leurs dernières rencontres, ce qui témoigne des automatismes que les zurichoises ont réussi à prendre en ce début de saison. Depuis l’ascension du club grenat dans la plus haute ligue helvétique, le bilan est à l’avantage des sauterelles avec trois succès (tous lors de la saison 2018-2019, la première dans l’élite pour les genevoises), deux matches nuls dont celui lors de la dernière confrontation entre les deux équipes le 15 février dernier (2-2) et deux victoires pour les genevoises.

Du côté des Grenat, elles peuvent compter sur une motivation toujours aussi exceptionnelle, elles qui peuvent surfer sur leur excellente précédente saison. Malgré ce léger faux pas en terres zurichoises, elles se sont imposées à cinq reprises et cela en n’encaissant que trois maigres buts dont deux face au FCZ et en inscrivant 22 buts grâce à une formidable Léonie Fleury elle qui a inscrit à elle seule 7 réalisations et trône à la place à la première place des buteuses. On peut espérer qu’elle laissera à nouveau son talent parler afin de tromper la vigilance de Nadja Furrer. C’est donc samedi que tout peut se jouer dans cette course folle au titre de champion de Suisse. Samedi à 18 heures, les genevoises vont donc devoir confirmer les résultats de la saison passée et garder leur avance sur leurs poursuivantes.

Servettiens.ch

GRATUIT
VOIR