Les Charmilles

28 juin 1930: La coupe des Nations qui réunit dix clubs européens, marque l'inauguration officielle du stade des Charmilles

1947: Le Parc des sports est remis en état. Il faut améliorer le terrain et y faire pousser du gazon. Un gradin est construit et augmente la capacité du stade à 30'000 places.

14 octobre 1951: Record d'affluence avec plus de 40'000 spectateurs

11 juin 1956: Premier match de nuit avec une défaite 1-0 face à Nice.

1966: Servette termine 2ème du championnat et conclu sa saison par une victoire 4-1 contre Granges devant... 2'553 personnes

1977: Quatre nouveaux pylônes de 38 mètres sont posés aux quatre coins du stade

1980: Inauguration de l'affichage électronique pour la reception du FC Bâle

1992: La pelouse est changée mais le gazon tombe malade...

1996: La Ligue nationale menace Servette d'une fermeture définitive des Charmilles.

1996: La FIFA et l'UEFA enterrent le projet de la reconstruction des Charmilles, le projet d'un Stade à Lapraille se dessine...

8 décembre 2002: Dernier match aux Charmilles entre Servette et Young-Boys

HISTORIQUE

28 juin 1930

28 juin 1930: La Coupe des Nations marque l’inauguration officielle du stade des Charmilles. À 16:00, après un déjeuner à l’Hôtel des Bergues, M. Gustave Hentsch remet le stade au club et laisse sa femme couper le traditionnel ruban.

1932-1933

Servette remporte son septième titre national, mais la situation financière reste précaire. Les frais sont élevés et le loyer prévu à la Société immobilière est rarement versé dans sa totalité. Alarmant !

juillet 1934

La situation financière du club est critique et la Société Immobilière du Servette FC est déclarée en faillite, la dette du club s’élève à 230’000 francs. Une commission de gestion se charge finalement d’assainir la société…

juillet 1946

André Rosset succède à Fred Greiner à la présidence. Il s’attèle à améliorer les installations au Parc des Sports. La Société Immobilière du Servette FC vend le petit terrain derrière le petit terrain derrière le gradin principal à la société Tavaro, puis l’emplacement où se trouvent les courts de tennis. Elle peut ainsi rembourser ses dettes et… acheter 36’000m2 de terrain à Balexert.

1947-1948

Le Parc des sports est remis en état. S’il faut améliorer le terrain et y faire pousser du… gazon, la principale tâche consiste à construire des gradins en escalier sur le talus côté Tavaro, puis sur celui d’en face, côté ligne de chemin fer. À la suite de ces travaux, le Parc des Sports a une capacité de 30’000 places.

1950

Servette fête son soixantième anniversaire de la meilleur des manières : avec un onzième titre national. On évoque alors la possibilité d’augmenter encore la capacité du stade et de couvrir la tribune principale…

1951

La Ville de Genève a besoin de 500’000 francs pour agrandir le stade en vue de la phase finale de la Coupe du Monde en 1954

14 octobre 1951

Record d’affluence aux Charmilles : plus de 40 000 spectateurs assistent à la rencontre amicale entre la Suisse et la France (1-2).

1954

Avec 5000 places supplémentaires, le stade des Charmilles gagne le droit d’arbitrer un quart de finale de la Coupe du Monde entre l’Allemagne et la Yougoslavie (2-0).

11 juin 1956

Première nocturne aux Charmilles : 120’000 watts illuminent la pelouse où Nice bat Servette sur le score de 1-0

18 novembre 1956

Défaite historique aux Charmilles : UGS s’impose pour la première fois depuis dix-neuf ans devant 11’700 spectateurs furibonds (2-1).

13 mai 1961

Avec 46 points en 26 matchs (nouveau record), Servette fête son douzième titre de champion. Fleurs et feux d’artifice sont au programme. Les Genevois battent Grasshopper 5-2 avant de… danser le picoulet sur la pelouse et de cabosser le couvercle de la coupe sur la piste du Maxim’s.

Automne 1961

Devant 26’000 spectateurs, Servette reçoit le Dukla Prague de Joszef Masospust dans le cadre de la Coupe d’Europe des clubs champions. Menés 1-3 après cinquante minutes, les Genevois l’emportent finalement 4-3 grâce à un triplé de Jacky Fatton.

1965-1966

Servette termine deuxième du classement derrière le FC Zurich mais la désaffection du public – il n’y avait que 2553 spectateurs pour le dernier match contre Granges (4-1)- précipite le changement d’entraîneur aux Charmilles: Roger Vonlanthen succède à Lucien Leduc.

1966-1967

Après Roger Vonlanthen, Bela Gutman, puis Gilbert Dutoit… La valse des entraîneurs ne plaît pas au public genevois qui boude le Servette FC. La moyenne de spectateurs ne dépasse pas 5’700. On rappelle Jean-Snella pour réconcilier le club avec ses fans.

1969-1970

Si Bâle est champion, Servette termine à la septième place du classement affiche une moyenne de spectateurs satisfaisante: 9200 personnes se sont déplacées aux Charmilles.

1970-1971

La dernière rencontre du championnat aux Charmilles se déroule presque à huis clos : moins de mille entrées !

1971

Emmené par Bernd Doerffel, Servette fait douter Liverpool. Devant 20’000 personnes, les Genevois se contentent d’une courte victoire (2-1) avant d’être éliminés au match retour…

1975-1976

Président depuis une année, Roger Cohannier dépense 650’000 francs pour renforcer le Servette FC et franchir la barre des 100’000 entrés aux Charmilles. Karl Engel, Lucio Bizzini et Kudi Muller débarquent à Genève.

1977

Quatre nouveaux pylônes de 38 mètres sont posés aux quatre coins du stade.

1978-1979

La saison la plus glorieuse du Servette. Le club genevois remporte le championnat de LNA, la Coupe de Suisse, La Coupe de la Ligue et la Coupe des Alpes. Devant 23’000 spectateurs, il est éliminé en quarts de finale de la Coupe d’Europe des vainqueurs de coupes par Fortuna Düsseldorf sans… perdre un match (0-0, 1-1).

6 mars 1980

Premier match de l’année contre Bâle avec l’inauguration de l’affichage électronique.

1983

Le stade prend des allures anglaises avec la couverture des pelouses. Désormais, les spectateurs pourront assister aux matches à l’abri des intempéries. Coût: 1,6 million de francs.

1984

Président du Servette FC, Carlo Lavizzari dévoile son projet de nouveau stade aux Charmilles. Il prévoit un centre omnisports, un centre commercial, un parking et la construction de 1250 logements.

mai 1992

La pelouse s’offre un petit lifting. Malheureusement, le nouveau gazon tombe malade…

octobre 1992

On évoque une rénovation totale des Charmilles Ou alors la construction d’un stade à Balexert ou à Plan-les-Ouates.

février 1993

Le stade des Charmilles est dans le collimateur de l’UEFA. Il faut absolument des places assises!

19 janvier 1995

Sur la base du rapport délivré par la commission d’inspection des places de jeu, la Ligue nationale décide de fermer le stade jugé insalubre et dangereux. Le Servette FC peut néanmoins obtenir une dérogation mais il faut néanmoins condamner la tribune A et restaurer l’enceinte du stade…

10 février 1995

La ville de Genève est prête à investir jusqu’à trois millions de francs pour la rénovation du stade seulement si la Fondation Hyppomène cède le terrain à l’Etat…

3 avril 1995

Servette reçoit l’autorisation de jouer aux Charmilles par la Ligue Nationale.

février 1996

La Ligue nationale menace Servette d’une fermeture définitive des Charmilles pour le mois de juin, arrive un projet de démolition-reconstruction du stade avec 20 millions de l’Etat, 10 millions de la Ville de Genève et 10 millions des investisseurs privés.

26 avril 1996

Le Grand Conseil vote un crédit de 20 millions pour le stade des Charmilles.

septembre 1996

Bras de fer entre Paul-Annick Weiller- qui préfère l’option Charmilles- et Benedikt Hentsch- qui est opposé à une reconstruction sur le même site. 

novembre 1996

La FIFA et l’UEFA enterrent le projet des Charmilles. Les politiques genevois, André Hediger et Pilippe Joye en tête, planchent désormais pour un stade de 30’000 places à la Praille.

18 décembre 1996

Le Conseil d’Etat choisit le site de la Praille.

3 juin 1999

Des milliers de Genevois envahissent le stade pour fêter le titre de champion suisse, le dernier en date du Servette FC !

10 décembre 2000

Entrée gratuite pour les femmes, Jean Alesi au coup d’envoi… Pour le dernier match du millénaire, Servette met les petits plats dans les grand et invite son “onze du siècle” sur le terrain.

8 décembre 2002

Dernier match aux Charmilles entre Servette et Young Boys. Dans un match complètement fou, Servette est mené 4-1 à 10 minutes de la fin mais réussira un incroyable finish pour finalement inscrire trois buts et ainsi arracher le match nul 4-4 !

Holler Box
Servettiens.ch

GRATUIT
VOIR