Statistiques clés :

xG selon Wyscout: FC Bâle 5.17 (5) – (1) 1.5 Servette FC

Les buts attendus (xG) mesurent la qualité d’un tir en fonction de plusieurs variables telles que la qualité de la passe décisive, l’angle de tir, la position sur le terrain et la partie du corps utilisée pour tirer. L’addition des “expected goals” (buts attendus) donnent une indication sur le nombre de buts qu’un joueur ou qu’une équipe aurait dû marquer, compte tenu des tirs réalisés.

Tirs / cadrés : 

Bâle : 19/10

Servette : 11/3

Passes précises : 

Bâle : 445

Servette : 343

Passes précises en zone 3 :

Bâle : 46

Servette : 25

Possession :

Bâle  : 57%

Servette : 43%

PPDA (passes permises par action défensives)

Bâle  : 13.96

Servette : 32.2

Les PPDA (passes permises par action défensives) reflète le nombre de passes que l’adversaire peut effectuer dans sa zone défensive. Plus le nombre est bas, plus l’équipe en question a effectué un pressing intense et a permis peu de passes à son adversaire. Plus le nombre est haut, plus l’équipe en question a laissé son adversaire effectuer des passes dans sa zone défensive. Le nombre final obtenu est la moyenne calculée au cours du match qui sert à mesurer l’intensité d’un pressing.

Analyse :

Un des matchs les plus compliqués pour Servette depuis son retour dans l’élite. Cognat sur le banc c’est Douline, Valls et Cespedes qui sont titularisés. Dominés dans toutes les statistiques évaluées. Ce qui saute aux yeux, c’est le PPDA (32.2) contre 12 environ en moyenne. Cela signifie que Servette a beaucoup moins pressé qu’à son habitude. Le peu de passe dans la zone 3 (25) ainsi que les 3 tirs cadrés n’ont pas vraiment permis aux Grenat de se montrer dangereux. Servette a montré de nombreuses lacunes dès que les Bâlois se rapprochaient des buts. Les Rhénans se sont créés des actions dangereuses trop facilement. De plus, nous avons eu l’impression qu’il manquait un milieu défensif juste devant la défense. Est-ce que le départ d’Ondoua n’a pas été assez bien comblé ? Cespedes est intéressant lorsque Servette a le ballon mais beaucoup plus limité lorsqu’il faut défendre (carton jaune après 5’). On notera une différence après l’entrée en jeu de Cognat (entrée à la 68’) qui a redynamisé l’équipe et a apporté du danger. 

Bâle a montré qu’ils avaient une classe d’écart sur ce match et qu’ils comptaient bien jouer les premiers rôles dans ce championnat.

Échanges et les combinaisons les plus utilisées :

Seulement 343 passes réussies sur 398 lors de ce match, il faut remonter au match de la saison passée contre Bâle (5-0) pour retrouver un taux de réussite aussi bas (246/314). Ce qui montre que quand Servette peine dans les passes c’est qu’il est totalement dominé.

On voit encore une fois un Clichy très présent dans ce Top. Par contre lors du match précédent il était à 27 passes échangées avec Valls, cette fois-ci seulement 13.

Top : Grejohn Kyei

2 tirs cadrés sur 4, 94% de passes réussies, 1,18xG et donc 1 but. Le seul point positif sur ce match puisqu’il est aujourd’hui à 2 buts en 3 matchs.

Flop : David Douline

Premier match difficile pour notre nouvelle recrue. 1 interception, 1 tacle tenté, 0 réussi et 3 récupérations de balle. Il fait les mêmes stats qu’il a fait en 17 minutes contre Sion et il fait presque deux fois mieux contre Molde en 15 minutes. Cependant, il a un taux de 89% de passes réussies, de bon augure pour la suite.

➡️ Les notes de la rédaction

➡️ L’analyse de Tribune Nord sur la rencontre

Servettiens.ch

FREE
VIEW