Ahlala ces déplacements au Parc St-Jacques…  à chaque fois que j’y repense j’ai une petite larme qui coule, voir même deux. En effet, il s’agit du dernier déplacement que nous avons pu faire avant que cette méchante pandémie nous affecte tous. La deuxième larme qui me coule le long de mon visage coule depuis autant de temps que remonte notre dernière victoire en terre Läckerli.  Allons-nous changer la donne en ce dimanche 8 août 2021? Où allons-nous subir le même sort que nos con-frères (ça va les exciter ça parle de la famille) ?

Dès les 5 premières minutes j’ai su que l’on était dans de beaux draps. Quand notre milieu bolivien se prend 2 petits ponts et un carton jaune tu sais de suite que tu vas passer une après-midi plutôt longue. Le short blanc du joueur grenat est devenu quelques peu foncé et a eu tendance à s’obscurcir au fur et à mesure de la rencontre. Des relances hasardeuses, une rupture d’anévrisme à chaque pressing adverse et une responsabilité sur plusieurs buts adverses, c’est vraiment une après-midi à oublier pour notre cher Cespedes. Il n’est pas le seul fautif de ce fiasco à Bale. Sasso qui ose nier qu’il n’a pas volontairement mis la main pour stopper le trajet du ballon en direction du goal m’a fait penser au célèbre « pas touchéw » de Brandao, mais avec le charisme en moins. Un rouge logique s’en suit et nous voilà à 10. J’ai continué à y croire tout comme le fait que j’ai continué à croire en mon parcours universitaire. Résultat: j’écris des articles bénévolement.

Une chose m’a intriguée lors de cette rencontre. Lorsque j’ai vu Cabral sortir suite à sa mauvaise retombée sur son épaule j’étais un peu soulagé. Mais tel un véritable héros de guerre, celui-ci revint en héros sur un fond d’explosion à la Michael Bay et une bande son d’Apocalypse Now, le Brésilien décida de planter 4 goals en ayant l’audace de laisser un penalty au tout jeune Esposito.

Une après-midi à oublier pour nos gars. Nous n’avons pas existé lors de cette rencontre et le score l’illustre parfaitement. Beaucoup d’occasions galvaudées, des phases offensives à ne pas faire peur à une D4 laotienne et un Jeremy Frick pas non plus irréprochable sur les goals bâlois. Nous avons tout de même fait mieux que les Valaisans. Oui, la consolation est bien maigre mais on prend ce qu’on peut (et pas nos sœurs nom d’un chien).

Prochaine rencontre : Amical St-Prex. J’espère qu’il n’y aura rien d’amical lors de ce match de Coupe. Pourquoi ne pas faite jouer quelques jeunes en plus comme lors des matchs de préparation par exemple ?

Allez Servette

➡️ La rubrique tableau noir du match

➡️ L’analyse de Tribune Nord sur le match

En direct
Hors Ligne
Holler Box
Servettiens.ch

GRATUIT
VOIR