En ce mercredi 5 mai 2021 le Grand Servette FC peut retourner en finale de la Coupe Suisse pour y affronter le FC Lucerne, vainqueur du très triste club d’Aarau. Pour cela, nos gaillards se doivent de battre St-Gall, alors 8ème du championnat et avec 4 unités d’avance sur Vaduz. Est-ce que nous allons retrouver une finale 20 après celle de 2001 qui nous aura vu devenir vainqueur de la Coupe Suisse avec un but d’Alexander Frei ou allons-nous sombrer encore une fois lorsque nous sommes sous pression ?

Mercredi, j’ai été déçu par beaucoup de choses. Pour commencer, je tenais encore à féliciter les organisateurs qui ont placé un match à 17 heures en semaine. Comment demander à mon patron d’aller se faire voir pour voir mon équipe jouer ? Mon job est éphémère, mais mon amour pour Servette est éternel. Les plus érudits d’entre vous me diront que le match a été programmé ainsi, car la RTS diffuse la Ligue des Champions à 21 heures. Peut-être, mais objectivement et en toute impartialité, Servette n’a-t-il pas la priorité sur n’importe quel club ou compétition ?

Quant au match, nous avons déjà atteint l’objectif de ne pas encaisser de goal dans les dix premières minutes, ce qui est un exploit cette saison. Chaque point positif mérite d’être souligné. Nous aurions déjà pu mener de deux buts à la mi-temps mais comme notre compère de la RTS l’a si souvent dit, Servette ne cesse de broder devant la cage adverse. Dans le jeu, nous étions au-dessus des St-Gallois très à la peine en cette après-midi de mois de mai et nous aurions pu tuer la partie durant les 45 premières minutes de jeu. On le sait, les équipes qui peinent à concrétiser leurs occasions se font souvent punir plus tard dans le match…

C’est ce qui est arrivé au pire moment du match. Durant cette deuxième mi-temps très pauvre en termes de qualité de jeu et d’occasions, nous nous faisons punir à la 84ème par Stillhart qui aura su tirer son épingle du jeu. Frick, qui normalement est irréprochable devant sa cage, se laisse surprendre par un centre-tir qui finira au fond des filets et nous éliminera donc aux portes de la finale.

20 ans après, nous ne retournerons pas en finale pour ramener la Coupe à la maison. Certes le jeu proposé était pauvre mais un autre élément a retenu mon attention. Nous jouons une demi-finale à domicile et le « « public » » qui devait jouer son rôle de douzième homme n’était pas à la hauteur de l’événement. Inexistant durant nonante minutes, ils ont fait peine à voir. Au lieu de donner 100 places à des gens qui postent fièrement sur Instagram « au stade pour voir le FC Servette hihi », ne valait-il pas mieux donner des places à des gens qui soutiennent leur équipe et qui l’encouragent surtout à un tel stade de la compétition. Le « « public » » est un énorme flop. Sérieusement, même dans un EMS en pleine canicule il y a plus d’ambiance que ce stade vide et meurtri par des personnes à peine concernées.

On reste concentrés pour le prochain match qui nous opposera au FC Lucerne, futur finaliste de la Coupe. Maintenant, il faut rester concentré sur la fin de championnat pour aller peut-être chercher cette deuxième place que nous nous disputons avec le FC Bâle.

Allez Servette !

Les photos de la rencontre

7Y3A3438
Aperture: 6Camera: Canon EOS 7D Mark IIIso: 100
« 17 of 17 »
En direct
Hors Ligne
Holler Box
Servettiens.ch

GRATUIT
VOIR