Statistiques clés :

xG selon Wyscout: Servette FC 3.36 (3) – (2) 1.92 Grasshopper

Les buts attendus (xG) mesurent la qualité d’un tir en fonction de plusieurs variables telles que la qualité de la passe décisive, l’angle de tir, la position sur le terrain et la partie du corps utilisée pour tirer. L’addition des “expected goals” (buts attendus) donne une indication sur le nombre de buts qu’un joueur ou qu’une équipe aurait dû marquer, compte tenu des tirs réalisés.

Tirs / cadrés : 

Servette : 15/4

Grasshopper : 10/5

Passes précises : 

Servette : 276

Grasshopper: 406

Passes précises en zone 3 :

Servette : 31

Grasshopper : 49

Possession :

Servette : 44%

Grasshopper : 56%

PPDA (passes permises par action défensive)

Servette : 14.09

Grasshopper : 5.91

Les PPDA (passes permises par action défensives) reflètent le nombre de passes que l’adversaire peut effectuer dans sa zone défensive. Plus le nombre est bas, plus l’équipe en question a effectué un pressing intense et a permis peu de passes à son adversaire. Plus le nombre est haut, plus l’équipe en question a laissé son adversaire effectuer des passes dans sa zone défensive. Le nombre final obtenu est la moyenne calculée au cours du match qui sert à mesurer l’intensité d’un pressing.

Analyse :

Défaites après défaites Servette traversait une des pires séries depuis son retour dans l’élite. Comme l’impression que l’équipe avait perdu la magie qui l’habitait auparavant. Les statistiques analysées montrent que Servette n’a dominé que dans le nombre d’xG qui sont en ligne avec le score. Servette n’a pas volé cette victoire mais GC a quand même posé des soucis à Servette. Notamment via un certain pressing (5.91 de PPDA) car oui, depuis quelque temps, Servette a tendance à partir depuis la défense pour construire le jeu y compris quand l’adversaire presse haut. Contini en fin tacticien était préparé et l’avait sans doute analysé. Ces situations nous ont souvent mis dans l’embarras, dans un passé récent il faudrait éviter que cela se reproduise. Les Grenat nous ont proposé un jeu assez offensif avec de belles combinaisons et ont su être efficaces devant le but (5 tirs cadrés pour 3 buts), hormis le penalty raté de Valls qui aurait pu nous coûter cher. Défensivement, Vouilloz a plutôt bien géré son match et a fait preuve d’une certaine agressivité dans les duels qu’on apprécie en tant que supporter. Espérons que le retour de Cognat permette de retrouver les automatismes du passé même s’il va amener d’autres questionnements comme le positionnement d’Imeri dans le système qui a jusqu’à présent évolué en tant que numéro 10. 

Échanges et les combinaisons les plus utilisées :

Clichy et Valls se retrouvent comme souvent en tête de ce classement. On remarque  que le positionnement moyen des joueurs est légèrement plus bas que d’habitude et qu’Imeri a évolué quasiment comme un avant-centre. On constate aussi que peu d’échanges ont eu lieu entre nos défenseurs sans doute dû au pressing des Zurichois. Cela donne un système coupé en deux avec des échanges plus nombreux sur le front de l’attaque.

Top : Imeri, Stevanovic

Dans la lancée de sa saison, il est dans une forme incroyable et réussit tout ce qu’il entreprend. On se demande encore comment son tir à pu finir au fond avec un angle aussi serré. Stevanovic pour ces 3 passes décisives sans impressionné mais toujours aussi décisif.

Flop : Rodelin

Une nonchalance agaçante, trop de ballon perdu, un manque d’envie et surement un poste au milieu de terrain pas vraiment fait pour lui

En direct
Hors Ligne
Holler Box
Servettiens.ch

GRATUIT
VOIR