Il y a plus de 40 ans, lors d’un Bulgarie-France, Thierry Roland lançait : ”Monsieur Foote, vous êtes un salaud !” suite à un penalty généreux accordé aux bulgares. Il s’exclamera quelques secondes plus tard : ”Il y a un bon Dieu croyez-moi !” On aurait pu employer ses termes lors de l’attribution du penalty au FC Constantin puis lors de l’arrêt de Jérémy Frick sur ce même peno.

Ce fait de jeu dans les premières minutes aurait pu perturber les genevois mais ce sont bien eux qui vont ouvrir la marque peu après la vingtième minute de jeu par Cognat qui inscrit son premier but de la saison. Néanmoins, comme lors de la dernière venue de Servette à Tourbillon, les valaisans vont de suite réagir huit minutes plus tard par un pétard de Lenjani. Cette égalisation va paralyser les Grenat jusqu’à la mi-temps qui vont subir les assauts des coéquipiers de Kasami mais le score ne bougera pas.

Au retour des vestiaires, le rythme ira decrescendo au fil du second acte, avec quelques petites escarmouches de chaque côté mais rien ne changera pas. On pourra se demander à quoi sert l’arbitrage vidéo sur quelques scènes litigieuses mais objectivement, c’est un très bon point que les genevois sont allés grappiller du côté de la plus grande famille du monde.

LES NOTES

Frick : 8

Si Servette ne repart pas bredouille de Tourbillon, c’est grâce à la superbe prestation de son portier. Le penalty repoussé en début de match n’était qu’un avant-goût de ce que la natif de Bellevue allait réaliser dans le cages face aux joueurs de Constantin.

Sauthier : 5

Déjà dans le rouge en seconde mi-temps face à Lugano, le capitaine n’a pas été à son affaire, avec à son actif la perte de balle sur l’action du penalty et un marquage assez ”light” sur l’égalisation valaisanne. Il sera suspendu ce samedi à Lucerne et malgré son absence, cela pourrait lui faire du bien physiquement.

Rouiller : 6,5

Un peu moins impérial que d’habitude mais une bonne prestation dans son canton natal. Il passe proche de donner la victoire à son équipe en fin de match.

Sasso : 6,5

Tout comme son compère de charnière : un bon match à son actif.

Iapichino : 7

Beaucoup plus à son aise défensivement parlant, il a beaucoup tenté en attaque mais sans succès.

Ondoua : 5,5

Il a parfois ralentit le jeu et on l’a senti très fatigué en fin de rencontre.

Cognat : 7

Son premier but inscrit dans l’élite suite à une belle triangulation récompense son bon match dans son poste habituel de relayeur.

Stevanovic : 5,5

Présent sur son côté droit, il a eu peu d’occasion de se mettre en valeur durant la rencontre.

Tasar : 6

Une activité intéressante de sa part, il est aussi au début de l’action qui amène l’ouverture du score.

Koné : 6,5

Sa belle déviation de la poitrine qui s’est transformée en passe décisive pour Cognat souligne son importance dans son rôle de pivot aujourd’hui.

Kyei : 4,5

Une belle occasion en début de match puis ce fut un festival de mauvaises passes et de placements hasardeux.

Imeri :

Une grosse envie lors de son entrée et qui pourrait lui valoir une potentielle place de titulaire samedi.

Cespedes :

Il s’est trop peu mis en valeur après son entrée en jeu.

Alves :

Entrée discrète.

Routis :

Une entrée très intéressante et il a su apporter son expérience.

Vouilloz :

Premières minutes de jeu pour le néophyte Grenat.

Rédigé par Alexandre Rossignol

Servettiens.ch

GRATUIT
VOIR