C’est sous une chaleur automnale des plus agréables que s’est tenu le match entre Servette et Saint-Gall à la Fontenette. Si les trois points ont été acquis de haute lutte face à de solides Suisse-Allemandes, cette victoire 2-1 à domicile fait transparaître un fond de jeu qui fut bizarrement insipide ce dimanche. Avant un sursaut d’orgueil lors des vingt dernières minutes. 


Peut-on imputer ce manque d’envie et de clairvoyance devant le but en raison d’une longue pause internationale? Peut-être pas. Ou était-ce simplement un jour sans? Peut-être que oui. Quoiqu’il en soit, le Servette FC Chênois Féminin a rendu une copie loin de ses standards de son excellent début de saison en championnat d’AXA Women Super League. Dans les faits, il n’y eu pas eu beaucoup à se mettre sous la dent durant les premières quarante-cinq minutes, sauf ce but survenu à la suite d’un magnifique travail de Sandrine Mauron. L’internationale suisse s’arrache en effet sur son côté droit pour servir, sur un plateau d’argent, sa coéquipière Kassandra Korhonen (16e). Au cœur de la surface de réparation, la Suédoise assure le coup pour l’ouverture du score au quart d’heure de jeu. Ce sera finalement le seul fait de jeu intéressant d’une mi-temps décevante dans le jeu. Car sans idées offensives et avec très peu de lucidité offensive, Servette ne peut pas réaliser de grandes choses face à des Saint-Galloises bien regroupées en défense. 

Un but qui relance Servette


Devant un maigre public (250 spectateurs environ) malgré l’entrée gratuite pour les détenteurs d’un billet pour l’affiche Servette FC – FC Bâle, la deuxième mi-temps sera un peu plus intéressante que la première. On notera par exemple quelques fulgurances d’Imane Saoud sur son côté gauche. Apparue à la mi-temps suite au remplacement d’une Alice Berti brouillonne, la Marocaine aura tenté des percées astucieuses et fait jouer aussi ses coéquipières. Elle lance par exemple très bien Korhonen qui, après s’être enfermée loin de la surface, perd le ballon (63e). Dommage. Finalement, la lumière arriva de la patte de Laura Tufo, rentrée en jeu à vingt minutes du terme de la rencontre. D’un éclair de génie, la Genevoise tente sa chance depuis les 25 mètres et loge une magnifique frappe en pleine lucarne opposée quelques minutes après son entrée sur le terrain (72e). La trajectoire est parfaite, comme celle de cette jeune joueuse qui s’est imposée dans l’effectif au cours de ces deux dernières saisons et qui a livré une magnifique fin de partie. Ce beau but aura eu le mérite de donner un coup de boost aux joueuses d’Éric Sévérac, qui ont essayé d’enfoncer le clou notamment par l’intermédiaire d’une Natalia Padilla retrouvée (quel solo à la 90e avant de toucher la transversale!). 

Le score restera donc (presque) fixe jusqu’à la fin du match, puisque St-Gall s’est amusé à faire peur Servette en réduisant la marque à la 89e minute par Eva Bachmann. Plus de peur que de mal car les Genevoises consolident finalement leur première place au classement avec cette victoire. Le Servette FCCF peut se remettre en selle pour la suite du championnat qui s’annonce passionnante avec un prochain match prévu contre le FC Lucerne le samedi 29 octobre à 16h en terres suisse-allemandes. 

Le Onze servettien

Pereira ; Filipa, Felber, Stahl (46e Hurni), Mendes ; Nakkach (62e Tufo), Mauron (89e Ortiz), Clémaron ; Berti (46e Saoud), Padilla, Korhonen (70e Daina Bourma)

Les buteuses

1-0 Kassandra Korhonen (16e)

2-0 Laura Tufo (72e)

2-1 Eva Bachmann (89e)

Photos: Arthur Miffon

Servettiens.ch

FREE
VIEW