Et si, au vue des résultats de cette journée, Servette pouvait rêver plus grand ? A huit points de la première et deuxième place ainsi que trois points de la médaille de bronze, l’espoir semble permis et pas aussi loufoque qu’il y a quelques semaines. Mais revenons sur ce qu’il s’est passé ce dimanche.

Devant une assistance digne des affluences de l’AS Monaco, ce qui est compréhensible car rester assis durant quatre heures un coton-tige serbe (dédicace à Carton Rouge, on vous aime les gars) remettre une balle dans un terrain est très fatiguant, les Grenat ont maîtrisé de A à Z et auraient dû s’imposer largement si le frère caché de Petr Čech n’avait pas sorti le grand jeu tout comme ses montants. Malgré la sortie de Jérémy Frick qui aurait pu déstabiliser son arrière-garde, il n’en fût rien tellement elle semblait être à l’aise avec son sujet et devant la faiblesse des Oberlandais.

Une première mi-temps qui a vu les servettiens se casser les dents dans le dernier geste et effectuer parfois des mauvais choix. Au moment ou l’on pensait que Servette n’allait pas réussir à passer l’épaule, la délivrance allait arriver avec un peu de réussite (les dieux du foot sont avec nous) puis le break sera fait à quelques encablures de la fin de la partie. Le Servette FC aurait pu (dû ?) encore alourdir le score mais sans succès. Une 4ème victoire consécutive et une avance de 21 points sur Thoune ainsi que 18 points sur Xamax, le premier objectif de la saison, à savoir le maintien, semble être acquis. Rêvons plus grand maintenant ?

Les Notes

Frick : non noté

Le seul point noir de cet après-midi : la sortie au quart du match de notre portier titulaire à cause d’une blessure au genou. Espérons que ce ne soit pas trop grave….

Sauthier : 7

Une belle activité offensive lors des 45 premières minutes puis une maîtrise de son côté pour les 45 dernières.

Rouiller : 7,5

Solide comme d’habitude. Il peut même inscrire son petit but mais le montant de Guillaume Faivre en a décidé autrement..

Sasso : 7,5

L’ancien pensionnaire de La Jonelière a été présent et ne semble toujours pas faiblir malgré un temps de jeu conséquent (il n’a pas raté une seule minute depuis le début de la saison !)

Iapichino : 7,5

Le porte-bonheur servettien a été excellent avec une grosse présence offensive notamment. Il a régalé le public par ses sombreros.

Cognat : 6,5

De belles projection vers l’avant mais beaucoup de pertes de balles et de mauvais choix.

Ondoua : 7

Un but à la Pippo Inzaghi (avec plus de classe surtout) après lequel il a exprimé une rage digne de son aïeul et son poids au milieu du terrain qui aura fait la différence face à Bertone. Suspendu pour le déplacement au kybunpark.

Stevanovic 7,5

Encore une passe décisive pour celui qui poursuit le Brodeur Victor Ruiz pour le titre de meilleur passeur qui a encore réalisé un match plein.

Tasar 6,5

Une grosse occasion bien détournée par Faivre à mettre à son actif. L’ex-argovien a toujours de la peine à jouer à la place du banni Wüthrich et qui se téléporte souvent sur l’aile gauche.

Park 7,5

Certains lui ont reproché de garder trop le ballon et d’avoir été agaçant… mais avec à l’arrivée un but et une passe décisive, difficile de lui tomber dessus. Devrait-il toutefois plutôt être un électron libre plutôt qu’à gauche ? La question peut se poser.

Koné 5,5

Individualiste à répétition, il a été à contre-courant de l’équipe car tout le temps à la recherche du but. Certainement dû au manque de buts cette saison.

Kiassumbua 6,5

Troisième rencontre cette saison pour l’international congolai, qui a su faire le travail en effectuant un blanchissage. Attention aux ballons relâchés s’il devait être amené à être devant les filets à Saint-Gall.

Kyei : Bonus

Entrée intéressante pour celui qui n’a cessé de scorer lors du stage au Portugal. Seul un but aura manqué pour lui.

Cespedes : Malus

A la peine et pas du tout dans le rythme.

Comme lors de la confrontation à Neuchâtel, vous pouvez faire vos propres notes ci-dessous :

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial