Ca y est, nous y sommes : la demi-finale tant attendue par le peuple servettien est là ! 20 ans après, les Grenat ont une opportunité en or de rallier la finale de la Coupe ce mercredi à 17h du côté du Stade de Genève face à des Brodeurs en grande difficulté en championnat.

2001-2021, des grosses similitudes

Servette défiant le FC Saint-Gall en demi-finale de la Coupe de Suisse, cela ne sera pas une première ce mercredi 5 mai 2021. En effet, les deux équipes se sont déjà défiées il y a 20 ans presque jours pour jours, le 3 mai 2001, dans la vénérable antre des Charmilles que l’on connaît tous bien entendu. Tombeurs des Young Boys, alors en LNB, aux penaltys lors du tour précédent, les Servettiens défient des Saint-Gallois champions suisses en titre qui perdront leur couronne en fin de saison au profit de GC.

Emmenés par un ancien de la maison en la personne de Lucien Favre (tiens, encore une similitude), les Genevois avaient bataillés et c’est Alexander Frei, arrivé lors du mercato hivernal, qui avait délivré le Stade des Charmilles à la 77e minute de jeu et offert la qualification aux Grenat en finale. La suite vous la connaissez bien sur avec ce trophée Sandoz levé au ciel par Eric Pédat et ce dernier grand titre, n’en déplaise à la Promotion League et la Challenge League, remporté à ce jour par Servette.

Pour se remémorer cette confrontation, c’est par ici.

Dur retour sur terre pour Peter Zeidler et cie.

Héroïques la saison dernière à lutter jusqu’au bout le titre, perdu au détriment du rouleau compresseur YB, les Suisses orientaux connaissent une saison vraiment très compliquée, en témoigne cette huitième place en Super League avec seulement quatre points d’avance sur le barragiste vaduzien. Qu’elle semble loin l’époque où Cédric Itten et Ermedin Demirovic, partis depuis à l’étranger, faisaient peur au défenses helvétiques lors de cette saison 2019-2020. Preuve en est statistiquement parlant : sur les 12 dernières rencontres, les Brodeurs ne se sont imposés qu’à deux reprises (3-1 face à Bâle et 1-0 face à Vaduz). Une autre statistique confirme cette mauvaise passe : pire équipe à l’extérieur avec une dernière victoire hors de ses bases datant du 13 décembre.

Heureusement pour les pensionnaires du kybunpark, il leur reste la coup afin d’espérer sauver la saison. Exemptés de premier tour comme Servette, les verts et blancs sont direct rentrés dans le vif du sujet en étrillant sèchement les Young Boys 4-1 en huitièmes puis ont croisé le fer en quart avec Grasshoppers pour se qualifier sur le score de deux buts à un, suite à un début de match tonitruant. C’est donc un FC Saint-Gall privé de Youan, testé positif au Covid-19, mais comptant sur le retour de Quintilla qui viendra au bout du Lac de Genève tenter lui aussi de se qualifier pour la finale.

Servettiens.ch

GRATUIT
VOIR