Étrange sensation au coup de sifflet final. Cette sensation bizarre ou tu dois gagner ce match car tu as eu les meilleures occasions mais le fait que ton gardien te sauve la baraque devant une équipe de consanguins qui a fait juste figure d’adversaire pendant 25 minutes te dit que le nul est déjà pas mal…

Devant 11’142 spectateurs, un chiffre bien au-dessus de nos espérances, le néo-promu (sur le papier) attaque tambour battant ce ”derby” durant la moitié de la 1ère mi-temps puis ce sont en suite les néo-promus (sur le terrain) qui reprennent le contrôle du ballon mais sans vraiment inquiéter Frick. Un score nul et vierge à la mi-temps des plus logiques.

Dès la reprise, le club préféré de ton consanguin préféré a 10 minutes à son avantage puis c’est curieusement grâce à la sortie d’Ondoua (sur blessure) qui va relancer les Grenat dans la partie. Profitant d’un FC Fion sans idée comme son pseudo-entraîneur Stéphane Henchoz, les servettiens vont étouffer les valescos qui ”existeront” seulement en contre. Avec deux tirs sur les montants, Servette peut s’estimer malchanceux mais doit remercier la providence car si le dernier rempart ne s’était pas interposé à la dernière seconde, ce match aurait pu donner une suite à Braquage à l’italienne Braquage à la valaisanne.

Les notes

Frick : 7,5

Jérémy est en train de faire taire les sceptiques sur son niveau en Super League. Après son bon match à Berne, il montre qu’il peut faire partie des meilleurs gardiens du championnat en étant impérial dans les airs. Sa sortie salvatrice face à Lenjani à la 95e permet de sauver un point qui est le strict minimum pour le Servette FC. Une nette amélioration au niveau du jeu au pied mais il doit encore travailler là-dessus.

Sauthier : 7

Face à son ancienne équipe, notre capitaine ne s’est pas montré avare en effort et maîtrisant son côté droit en défense. Quelques belles montées en attaque, même si certaines auraient dû mieux aboutir.

Sasso : 7,5

Belle adaptation de la recrue gauloise qui semble avoir pris ses marques au sein de l’arrière-garde genevoise et pourrait former avec Rouiller la meilleure défense du pays tellement ils semblent se compléter.

Rouiller : 8

Enorme match de notre valaisan et voisin de notre chroniqueur Yann qui était au four et au moulin dans la défense. Il aurait pu être l’héros du match (tête sur le poteau), un beau clin d’oeil à l’histoire, Steve n’ayant jamais eu sa chance au FC Constantin. Si Mr. Tschudi n’était pas tombé dans le panneau pour la simulation de Bastien Neymar Toma, Rouiller serait devenu l’héros malheureux du match.

Gonçalves : 6

Titulaire surprise compte-tenu de la disponibilité de Severin, il s’affirme comme une vraie alternative que ce soit à droite ou à gauche. Toutefois, le fait que son pied gauche ne lui serve qu’à monter dans le bus risque de l’handicaper à l’avenir s’il se retrouve à gauche encore une fois.

Cognat : 5,5

Timothé, on a tous une question pour toi : pourquoi tu préfères faire la passe à Tasar plutôt que de tirer ? Une prestation mitigée de sa part qui a aussi fait une perte de balle qui aurait pu s’avérer fatale et qui lui a coûté un jaune. Selon Sacha, Cognat réalise 3 bons matchs pour un mauvais, il devrait être au niveau face à Lucerne et à Bâle. Remplacé par Imeri qui s’est trouvé en position idéale pour donner la victoire mais qui a trouvé Kouassi (Crevard, t’aurais pu la laisser rentrer) sur sa route.

Ondoua : 6,5

Moins en vue qu’il y a une semaine à Berne, Gaël fait son match tranquillement. Jusqu’en début de deuxième ou il retombe mal et se tord la cheville. Une sacrée tuile pour Servette car il doit sortir et c’est Cespedes qui le remplace au pied levé. Entrée intéressante mais doit encore progresser car niveau trop léger.

Stevanovic : 5

Notre numéro 9 a décidemment de la peine pour débuter sa saison. Trés discret à Berne, il est vraiment passé à côté de son match malgré de bons efforts défensifs. Beaucoup de mauvais choix au niveau offensif mais espérons que l’entrée dans sa 29e année (Joyeux anniversaire Steva !) le lance dans le championnat.

Wüthrich : 5,5

Très bonne entame de match du numéro 10 avec deux grosses occasions dans le premier quart d’heure puis il s’éteint au fil du match. Il apporte offensivement mais ne se montre pas décisif. Dommage car on pensait que son match à Berne allait le lancer du bon pied dans ce championnat.

Tasar : 6

Il amène beaucoup en hargne, technique et en combativité mais ne nous voilons pas la face, son match n’est pas exceptionnel mais il semble monter en puissance et pourrait montrer tout son potentiel face à Lucerne. Remplacé par Schalk qui s’est montré généreux dans l’effort et aurait mérité meilleur sort sur sa frappe sur le poteau.

Koné : 6,5

Une prestation bien meilleure que face à YB, des gros efforts en défense, grosse débauche physique mais côté offensif ce n’est pas toujours cela… C’est pourquoi le club a apparemment signé un autre attaquant. Selon Daniel Visentini (TDG), un numéro 9 pourrait débarquer de Rennes ou Monaco en prêt. Une bonne nouvelle compte-tenu des problèmes à la finition de Servette.

Alexandre Rossignol

Appelez-nous