Les Grenat, après de longs déplacements au Letzigrund puis au kybunpark, retrouvent enfin leur stade de Genève pour la réception du FC Lugano. Après une probante victoire à Thoune sur le score de 0-4, l’équipe emmenée par Alain Geiger ne réussit plus à véritablement s’imposer. A l’instar du match nul contre Xamax (2-2) puis les deux défaites consécutives, l’une en Coupe de Suisse puis la seconde sur la terre des brodeurs, les servettiens sont freinés dans leur élan, ce qui les a fait retomber en 5ème position.

La rencontre :

Une semaine anglaise se profile pour les servettiens suite à la réception de Lugano ce jeudi 20 heures puis la venue encore du FC Zürich ce dimanche 29 sur les coups de 16 heures. Deux rencontres capitales pour une équipe qui a perdu quelques points sur leurs dernières sorties. Les deux équipes poursuivent notre club, les luganais se retrouvant à 4 longueurs et pointant à la 8ème place, tandis que le club de la capitale économique nous talonne d’un petit point. Il faudra se méfier du réveil et de la grinta propre au Tessin puisqu’ils n’ont plus empoché les 3 points depuis le 21 Juillet lors de la première journée et une victoire probante face à notre prochain adversaire. Les genevois retrouveront d’ailleurs Fabio Celestini, un entraineur que connaissent bien les servettiens, puisqu’il a entraîné notre rival bleu et blanc.

L’adversaire :

Cette rencontre entre servettiens et luganais est aussi l’occasion de retrouver cette belle amitié qui perdure depuis plus de 20 ans et les magnifiques animations en tribunes, l’on se rappellera le match du 16 février 2015 lors duquel les tessinois étaient venus rejoindre leurs amis en Tribune Nord et chanter ensemble pour la gloire des deux clubs. Cependant, les deux clubs n’ont pas connus la même histoire, Lugano est présent depuis maintenant 5 saisons consécutives en Super League alors que le Servette FC arrive en portant l’étiquette de néo-promu. Bien que les tessinois aient accrochés la 3ème place, synonyme de place européenne, ils ne réussissent pas à s’envoler cette saison et ne comptent que 5 maigres points en 7 matchs. En effet, ils se sont imposés face à Zürich lors de la première journée sur le score de 0-4 puis un nul face à Thoune (0-0), ce qui laissait à prévoir de belles choses pour les noir et blanc avant de s’incliner à 4 reprises face au champion en titre Young Boys puis Sion, les brodeurs et finalement le FC Bâle. Les tessinois pointent à la 8ème place et ne comptent qu’un petit point sur la lanterne rouge.

De l’autre côté, le club genevois vit son statut de néo-promu à la perfection et s’est même permis certaines folies telle cette victoire explosive à la Stockhorn Arena sur le score de 0-4 ou ce nul obtenu sur la pelouse du Wankdorf. Bien qu’ils aient connus certains arrêts, il ne faut se rappeler que la saison passée nous nous inclinions sur le champ de patates du FC Chiasso.

La dernière opposition :

La dernière rencontre entre les deux clubs amis à la Praille a eu lieu le 16 février et comptait pour la 20e journée de Challenge League. Les deux équipes étaient, avec Wohlen, à la lutte pour la promotion et se talonnaient au classement (Lugano 2e et Servette 3e). C’est Servette qui a remporté la totalité de l’enjeu 2-0 grâce à une réussite de Kévin Bua et celle d’Alexandre Pasche dans le temps additionnel, dont on se rappelle tous de ce passement de jambe devant le gardien, une victoire avec beaucoup de pragmatisme car Lugano avait beaucoup plus tiré au but. Les Grenat en avaient profité pour s’emparer de la 2e place et on espère que Jérémy Frick, qui devrait être le seul rescapé côté servettien vu que Sauthier est touché, saura s’inspirer de ce succès pour guider ces coéquipiers vers la victoire !

Alexandre Rossignol

Appelez-nous