Voici le classement à l’issue de cette 3ème journée de championnat :

1. BSC Young Boys 7pts

2. FC Bâle 6pts

3. ….. SERVETTE FC 5pts

Non vous ne rêvez pas, Servette est sur le podium après 3 matchs et est toujours invaincu ! Les Grenat ont enfin rompu avec la série des matchs nuls en ce dimanche auguste.

Devant 6’059 spectateurs (et une belle tribune Est vide, lamentable pour une rencontre de Super League), les genevois monopolisent le ballon mais c’est Lucerne qui ouvre le bal avec une frappe d’Eleke détournée en corner par Frick. Les Grenat ne se procurent leur première occasion qu’à la 30ème minute par Tasar. Servette persiste à continuer les centres sans succès et l’entracte arrive sur un 0-0 et beaucoup de ratés du côté servettien.

Le festival des vendanges continue en deuxième mi-temps avec deux grosses occasion servettiennes presque coup sur coup. Mais contrairement au match face aux buveurs d’abricotine, Servette va enfin passer l’épaule sur une reprise de Stevanovic suite à un corner. 1-0, le néo-promu sur le papier semble se diriger vers sa première victoire de la saison.

Le FC Zombie Lucerne va essayer de faire mieux que son rôle de sparring-partner (la fameuse excuse made in Ligue 1 : ”on avait Europa League jeudi” va être de sortie) mais rien n’y fait, Servette aura même deux balles de match mais Koné rate un but que même un attaquant de 5ème Ligue aurait marqué, puis Chagas se verra refusé un but (logiquement) pour un hors-jeu. Sous un magnifique soleil et devant une belle ambiance malgré une affluence moindre, les servettiens décrochent 3 points mérités mais cette rencontre fut frustrante tant l’équipe aurait dû se mettre à l’abri plus tôt.

Les notes

Frick : 8

Jérémy continue dans la lignée des deux premiers matchs en se montrant impérial dans les airs et en réalisant de belles parades qui ont contribué au succès genevois. Deuxième blanchissage en 3 matchs, seul Ngamaleu a trouvé la faille lors du 1er match et c’était seulement à la 5ème minute de jeu !

Sauthier : 6,5

Il semble que notre capitaine lit nos notes, car on lui avait reproché sa timidité offensive face à Sion. Il a assuré ses arrières de son côté et s’est montré beaucoup plus offensif, n’hésitant pas a tenté sa chance de loin mais sans succès.

Sasso : 7

Rien à redire sur sa perfomance : toujours aussi solide dans l’arrière-garde et sa complicité avec Rouiller ne cesse de grandir match après match.

Rouiller : 7,5

Définitivement le patron de la défense genevoise ! C’est en partie grâce à lui si Servette possède la meilleure défense du championnat (à égalité avec YB).

Severin : 6,5

Pour son retour dans le 11, Severin réalise un match correct. Néanmoins, il a été très peu offensif et les lucernois attaquaient beaucoup sur son côté. Il devrait tenir la barque jusqu’au retour de Iapichino.

Cognat : 6

Match en mode casper pour l’ex-lyonnais qui a fait son match sans être transcendant, perdant quelques ballons évitables et des mauvais choix. Heureusement pour lui sans conséquence. Il s’est fait remplacé par Routis, qui par son expérience a su calmer le jeu en fin de match.

Cespedes : 7,5

Gros match de Boris qui a eu toutes les peines en début de rencontre avant de rouler sur le milieu de terrain lucernois. Multipliant les bons choix et les duels gagnés, Cespedes a fait ainsi taire les derniers scpetiques sur son niveau et peut être une réelle alternative à Ondoua.

Stevanovic : 7

Il se savait attendu et notre bosnien a répondu présent malgré un début de match timide. Un coup-franc sur l’équerre puis une belle volée pour le seul but du match. Le premier d’une longue série espérons-le !

Wüthrich : 6,5

A l’origine du but du match en tirant le corner décisif pour Steva, il a réalisé quelques belles percées en attaque.

Tasar : 5,5

Match très moyen pour l’ex-argovien qui s’est montré trop timide et a laissé Severin trop seul défensivement. Sa sortie précoce n’est pas une surprise et son remplaçant Chagas a nettement plus apporté en attaque dans la dernière demi-heure.

Koné : 6

Les 6’059 spectateurs se demandent encore comment il a pu vendanger cette occasion à 5 mètres du but. Voulait-il faire durer le suspense ? Généreux dans l’effort mais maladroit en attaque, il doit jouer avec un attaquant en soutien. Ou alors que le club se dépêche de trouver un titulaire. Remplacé par Imeri qui a effectué une rentrée très discrète.

Alexandre Rossignol

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial