Alors que l’équipe masculine a déjà repris le chemin du championnat depuis deux semaines, c’est désormais aux féminines, actuellement en tête de la LNA, de retourner sur le ring pour y affronter l’équipe saint-galloise ce samedi 8 février sur le coup des 16 heures au stade de Balexert sur un terrain qui sème la discorde au sein de tous les fans Grenat : le synthétique.

La rencontre :

L’équipe emmenée par Éric Séverac est entrée dans la nouvelle année avec une avance de trois points sur les championnes en titre, le FC Zürich, et 10 sur le FC Bâle qui complète le podium. Le bilan de cette mi-saison est plus que favorable puisqu’elles comptent 11 victoires en 13 rencontres. Afin de se performer pour la reprise du championnat, les genevoises ont vaincues les U19 de l’Olympique Lyonnais, ancienne équipe de Kenza Chircop, sur le score de 4 buts à 1 puis le FC Thun Berner- Oberland, leader de LNB, en s’y imposant 9-3. De plus, elles sont parties à Alicante, en Espagne, pour un stage d’entraînement, lors duquel elles affrontèrent également le SC Derendingen, 7ème de LNB, (6-0) pour un dernier match de préparation. A l’heure de la reprise, c’est donc le FC Saint-Gall Staad qui va se dresser sur la route des Grenat mais qu’elles avaient maîtrisé facilement lors du match aller. Cependant, il ne faudra pas prendre ce match à la légère puisque c’est un sprint final qui va commencer dès ce week-end avec un poursuivant zurichois qui sautera sur n’importe quelle occasion pour voler la tête du championnat. Bien que, le calendrier soit favorable aux Servette FCCF avec trois matchs consécutifs qui se joueront à domicile face à des équipes qui occupent la deuxième moitié du tableau.

Encore 15 matchs pour aller chercher la consécration.

L’adversaire :

Du côté de la suisse-centrale, la tendance est bien différente. Les néo-promues se battent avec la zone rouge, occupée pour l’instant par Lugano, et essayent de recoller aux restes du classement en ne comptant qu’un maigre retard d’un point sur la 6ème place de Grasshopper. En 13 rencontres, elles ne se sont imposées qu’à 3 reprises face à des équipes du bas de tableau que sont Lugano et GC et une plutôt belle victoire sur le score de 2-0 face aux Lucernoises qui pointent au 4ème rang. Cependant, le moral n’est pas au beau fixe car elles restent sur 3 défaites consécutives et leur dernière victoire remonte au 23 Octobre. De plus, lors de la dernière opposition entre les deux équipes, les genevoises s’étaient imposées assez facilement et Maeva Sarrasin avait permis de prendre les commandes du match rapidement dès la 9ème minute. Grâce à un doublé de Sarrasin et un but de Paula Serrano, elles sont reparties avec les 3 points. Alors que les genevoises sont dans un sprint à la victoire, les saint-galloises vont devoir rapidement prendre des points si elles comptent se maintenir en LNA et grimper dans le tableau.

Les filles vont-elles montrer l’exemple à leurs homologues masculins, qui se déplacent au kybunpark le lendemain ?

La recrue :

Ce mercato d’hiver n’a pas eu de grand chamboulement dans l’effectif servettien, si ce n’est l’arrivée d’Amira Arfaoui. Une des joueuses les plus prometteuses de l’effectif bâlois vient de rejoindre la ville du bout du lac. La joueuse, formée à YB avec qui elle décrochera trois titres nationaux au sein de l’académie, foule pour la première fois les pelouses de la LNA à l’âge de 15 ans. Lors du mercato d’été de 2019, elle décidera de rejoindre les rangs du FC Bâle. Elle portera le maillot rouge et bleu à 17 reprises, lors desquels elle inscrira 6 buts dont un lors du nul (2-2) face au Servette FCCF. Elle a également eu la chance de connaître sa première sélection internationale avec la croix blanche lors de la rencontre amicale à Malte, tout comme Nathalia Spälti. Tout comme l’ex-joueuse d’Yverdon, elle était de l’aventure lors de l’Euro U17 en Islande, où la Suisse a atteint la finale et où elle a inscrit le but de la victoire en demi face à la Mannschaft et en finale face à la Roja. Elle est également très proche, du fait d’être de la même génération et d’avoir été formé à YB, d’Alisha Lehmann, internationale très prometteuse évoluant à West Ham et, pour ceux qui adorent la rubrique people, qui est la compagne de Ramona Bachmann, la meilleure joueuse helvétique. La jeune ailière a choisi le numéro 27 pour la suite de sa carrière avec les Grenat.

Servette a très certainement réalisé un beau coup cet hiver !

Crédits photo : Servette FC

Servettiens.ch

GRATUIT
VOIR