Le troisième de Women’s Super League qui reçoit le deuxième, c’est l’affiche pour le compte de la sixième journée de championnat qui sera à l’honneur ce dimanche à 15h au Stade de la Fontenette entre le Servette FCCF et Grasshopper Zürich.

Une nouvelle concurrence

Après la Women’s Champions League et la Coupe de Suisse, retour au championnat pour les Servettiennes qui reçoivent dans leur antre carougeoise des Sauterelles qui leur ont posé des soucis par le passé et qui comptent bien reproduire le scénario ce dimanche. Cependant, contrairement aux saisons précédentes, GC se veut très ambitieux pour 2021-2022 ainsi que pour l’avenir, les propriétaires chinois voulant aussi faire comme l’équipe masculine et occuper le devant de la scène en Suisse. Cela a commencé cet été avec l’arrivée de la légende du football féminin helvétique récemment retraitée Lara Dickenmann au poste de manager général de l’équipe.

A peine engagée que l’ancienne joueuse de Wolfsburg a déjà dégainé sur le marché des transferts, avec l’arrivée de la coach assistante de Wolfsburg Theresa Merk comme co-entraîneure et par ailleurs celles de trois internationales : l’Autrichienne Katja Wienerroither, la Hongroise Emöke Papai ainsi que la Slovène Nina Predanic. Le résultat actuel de ce mercato ? Une place de dauphin derrière les rivales du FC Zurich Frauen avec 13 points sur 15 possibles et une unité d’avance sur les Grenat. Autre point stat : GC possède la meilleure défense du championnat mais les Zurichoise n’ont affronté que des équipes de deuxième partie de classement. Aux Genevoises de se montrer cliniques pour tromper la défense adverse.

Tessa Tamplin : ‘’ Finir championnes ‘’

Tessa Tamplin a ouvert son compteur personnel avec le Servette FCCF en coupe face à Walperswil, une réalisation qui pourrait lui permettre de lancer définitivement sa saison, elle qui est en ballotage pour obtenir une place de titulaire. ‘’ Mon objectif pour cette saison est d’assurer une position dans le 11 de départ nous confie la jeune Australienne de 20 ans. Je cherche également à obtenir de la visibilité pour mon équipe nationale.’’ Elle aura l’occasion de croiser la star des Matildas Sam Kerr lors du double affrontement face à Chelsea : ‘’ Je suis super excité pour la Ligue des Champions ! Nous avons certes un groupe difficile mais jouer des équipes de classe mondiale comme Chelsea, Wolfsburg et la Juventus est incroyable ! ‘’

Une belle récompense pour la jeune Aussie qui a traversé le globe pour réaliser son rêve. ‘’ Mon plus grand rêve était de jouer en Europe, dit-elle. Servette m’a offert l’opportunité de jouer avec des joueuses talentueuses et en Ligue des Champions. ‘’ S’adapter à un nouveau mode de vie aurait pu être compliqué mais Tessa a pu compter sur du soutien : ‘’ Mes premières semaines dans l’équipe se sont très bien passées, toutes les filles et le staff ont été accueillants, d’un grand soutien et ont rendu mon déménagement d’Australie aussi facile que possible. ‘’

Elle a pu également constater que le foot suisse n’est pas si éloigné de celui pratiqué chez les kangourous. ‘’ Le football suisse est très similaire au football australien, bien sûr il y a quelques différences comme le fait de se rendre aux matchs (…) A Servette, nous sommes une équipe plus agressive et passionnée, et nous aimons faire plus de petites passes et de triangles, alors que dans mon pays, nous avions plus de longs ballons et de courses dans l’espace.’’ Arrière droit de formation (‘’Mon meilleur poste sur le terrain’’), elle a cependant occupé le poste d’ailière à plusieurs reprises, montrant toute sa polyvalence sur le terrain !

➡️ Le résumé de la lourde défaite à Wolfsburg

➡️ La dernière émission sur le Servette FC Chênois Féminin

En direct
Hors Ligne
Holler Box
Servettiens.ch

GRATUIT
VOIR