Les Servettiennes prennent encore une fois leur quartier ce samedi 7 décembre au stade de Florimont du FC Lancy. En effet, elles reçoivent le club zurichois de Grasshoper  à 16 heures dans le cadre de la 12ème journée de Ligue Nationale A.

La rencontre :

Les genevoises reviennent d’un déplacement au Tessin, précisément du côté de Balerna, qui s’est fluctué par une qualification sur le score de 3 buts à 0 et une accession aux demi-finales. Le tirage au sort a de nouveau été en défaveur des joueuses d’Éric Séverac puisque elles ne joueront aucun match de cette Coupe de Suisse à domicile cette saison. Ironie du sort, elles se déplaceront dans la capitale économique de la Suisse le week-end du 28-29 mars afin d’y affronter le multiple champion de suisse le FC Zürich Frauen et donc tenter de prendre leur revanche par rapport à la demi-finale de 2018.

Les voyants sont donc au vert pour cette équipe qui reste sur de splendides performances à Florimont. Les Servettiennes vont fouler pour la 3ème fois de la saison la pelouse lancéenne après deux victoires face aux Bernoises de YB (2-0) et les Lucernoises (1-0). La gardienne Gaëlle Thalmann a donc gardé sa cage inviolée sur ce terrain pour l’instant leur permettant de garder la tête du championnat avec 3 points d’avance sur le FCZ. Cette rencontre permettra au SFCCF de se rappeler que la saison dernière, la rencontre face à GC était le premier match de son histoire dans l’élite du football suisse et pour un club genevois également. Elles avaient concédé un nul face à une solide équipe zurichoise au terme d’un match de qualité (1-1).

Malheureusement, les bleu et blanc seront également leur bête noire lors de la saison 2018-2019 puisqu’elles s’inclineront ensuite à 3 reprises en encaissant 6 buts et en en inscrivant aucun. Heureusement, elles ont vaincu le signe indien en s’imposant au GC Campus lors de la 6ème journée (1-0) et leur permettant en même temps de prendre la tête du championnat et d’y rester jusqu’à aujourd’hui. En cas de nouvelle victoire, elles s’assureraient quasiment de passer l’hiver au chaud et de conserver un petit matelas sur leurs poursuivantes zurichoises et surtout bâloises, qu’elles affronteront lors de la dernière rencontre de 2019.

L’adversaire :

Grasshoper essaie tant que mal de tenir son avance sur la zone rouge détenue par Lugano. Avec 9 points obtenus en 11 rencontres, elles comptent 5 points d’avances sur la dernière place et pourrait s’emparer de la 6ème place détenue par le FC St. Gallen-Staad qui compte 11 points. Elles se sont imposées à 3 reprises lors de leurs 5 derniers matchs. Malgré des défaites sur la pelouse de Zürich (2-4) et face à Bâle (0-1), elles ont mis les 3 points dans leur poche lors du déplacement à Lugano (6-0) puis restent sur une série de 2 victoires consécutives à Berne (3-1) et face à Lucerne (3-0).

Les joueuses de Walter Grüter se sont enfin réveillées et comptent bien frapper un grand coup en enchaînant une 3ème victoire de suite mais surtout en faisant chuter pour la première fois en 11 rencontres les genevoises. Il faudra donc bien se méfier du réveil des sauterelles et ce d’autant plus que la précédente victoire a été acquise difficilement avec la perte de 2 joueuses. Elles comptaient 0 points et occupaient la dernière place à la fin de la 6ème journée et désormais n’accusent qu’un maigre retard de 4 points sur la 4ème place du FC Luzern, chez qui elles se sont imposées lors de la précédente journée.

La dernière rencontre

La dernière venue des sauterelles dans la République s’est mal conclue comme évoqué plus haut. Au Stade des Trois-Chêne et en cette fin du mois de mai, les joueuses d’Eric Sévérac affrontaient un concurrent direct à une place sur le podium et devaient digérer de la meilleure des manières deux défaites frustrantes face à Lucerne et à Bâle.

Ce match avait tout l’air du parfait traquenard et on ne fut pas déçu. Très fermée, cette rencontre a été marquée par la performance solide d’Ana Castro qui a permis à son équipe de garder le point du nul. Comble de malchance, c’est elle qui est directement impliquée sur le seul but de la rencontre en commettant une faute main sur un corner direct. Plus tôt, la capitaine Sarrasin avait touché la barre mais ce fut bien trop maigre pour espérer repartir avec quelque chose.

Avec ses trois points, GC chipa la troisième place aux Grenat et la conserva jusqu’au bout.

Article écrit par Marc Schweizer

Servettiens.ch

GRATUIT
VOIR