Samedi soir au Stade de Genève, les Servettiens affronteront les Zurichois de Grasshopper pour le compte de la 6ème journée du championnat de Super League. Deux formations séparées d’une unité au classement et deux formations qui auront à cœur de continuer sur leur bonne entame de championnat.

Un match à six points

Après s’être sortis des griffes nyonnaises en Coupe de Suisse, qui reste par ailleurs un des objectifs principaux cette saison des hommes d’Alain Geiger, Stevanovic et Cie accueilleront des Sauterelles diminuées. Sur les deux dernières rencontres, GC n’a engendré seulement deux unités. De plus, les adversaires de ce samedi affichent le moins bon « xG » de la ligue, soit l’équipe avec le moins d’occasions de buts créées. Leur troisième place au classement paraît alors être le fruit d’un réalisme flamboyant ou d’un alignement de planètes total. Ajouter à cela le fait que GC reste l’équipe qui concède le plus d’occasions de buts par match : 2.23xGA ! En d’autres mots, le bloc défensif solide des grenats ne devrait (normalement) pas être perturbée, tandis que les attaquants auront l’occasion de se mettre en évidence et de véritablement lancer leur saison.

Une confiance offensive retrouvée ?

Une victoire 4-1 en Coupe de Suisse, là est sûrement la source d’une confiance retrouvée chez les Servettiens. Après avoir essuyé une défaite sans appel face au BSC Young Boys la semaine dernière, la victoire de 4 buts (par 4 joueurs différents) permet aux grenats de retrouver le Stade de Genève avec une certaine sérénité. D’autant plus qu’en ce début de saison, si la défense servettienne se distinguait par de bonnes performances, il n’en allait pas de même pour son attaque. Un constat qui peut s’expliquer notamment par l’absence de Bedia pour cause de blessure, le départ d’Imeri vers ce même YB et l’absence d’un nouveau numéro neuf.

Quelle équipe face à GC ?

Qui occupera cette fameuse place de numéro neuf ? Alain Geiger va-t-il reconduire Fofana ? Si la défense pourrait être identique à celle contre YB et que les couloirs seront probablement animés par Stevanovic et Pflücke, les interrogations restent quant au milieu de terrain et à la pointe de l’attaque. Ne serions-nous alors pas surpris de voir Rodelin « monter » d’un cran pour laisser Antunes entrer dans le onze de départ, lui qui avait fait une bonne entrée contre les Bernois ? A vos pronostics !

Servettiens.ch

FREE
VIEW