Quel début de saison exceptionnelle du côté du stade de Genève ! Avec une seule défaite au compteur en sept rencontres, le Servette FC totalise 14 points et occupe donc la troisième place du championnat.Ce dimanche 11 septembre à 14 heures 15 ils reçoivent le FC Zürich, champion en titre, mais dans une période compliquée. Quoi de mieux pour continue sur leur lancée ?

La vie en rose

Je pense qu’aucun supporter servettien ne pouvait s’attendre à voir son équipe favorite occuper la troisième place à égalité avec Young Boys et ce alors que des critiques sur le recrutement fusaient. Pourtant, il faut bien admettre que l’effectif d’Alain Geiger remplit pleinement les attentes de leur coach. Deux nouveaux visages ont rempli cette équipe genevoise avec l’arrivée d’Enzo Crivelli en provenance du Basaksehir FK, passé également par Bordeaux ou Bastia, ainsi que le retour à la maison de Dereck Kutesa qui évoluait au Stade de Reims. En outre, Servette est allé s’imposer sur le score de 2 buts à 0 dans la Swisspor Arena de Lucerne. Depuis leur défaite (3-0) à Berne, le club genevois reste sur une bonne dynamique de 3 victoires consécutives. Quoi de mieux que de faire le plein de confiance avec la réception d’un champion dans la tourmente et un déplacement champêtre pour la Coupe avant de retrouver le Cornaredo de Lugano, la bête noire des stades helvétiques pour le club genevois.

Avant un déplacement dans le cadre des 32 ème de finale face au club neuchâtelois de la Chaux-de-Fonds samedi prochain, le Servette FC se doit d’engranger un maximum de confiance en faisant chuter à nouveau le champion national sur sa pelouse. En effet, le 10 avril, Kastriot Imeri à la 35 ème minute et son équipe avaient réalisé l’exploit de s’imposer à domicile et ce alors qu’ils ont évolués en infériorité numérique depuis la 68 ème minute suite à un double jaune pour David Douline. Les derniers matchs entre les deux équipes permettent d’ailleurs à Servette d’afficher l’étiquette de favori puisque depuis le retour des deux clubs dans la plus haute ligue, le club grenat s’est imposé à 4 reprises dans son antre sur un total de six matchs joués.

Un champion dans la tourmente

Alors que l’ancien sixième voit la vie en rose, c’est bien plus compliqué pour un champion national qui a vu l’exode de plusieurs de ses joueurs cet été. Les départs d’Assan Ceesay à Lecce, de Doumbia à Lugano ou de Wilfried Gnonto de l’autre côté de la Manche à Leeds ont particulièrement affaiblis les capacités offensives du FC Zürich. Le football zurichois va très mal puisque deux de ses représentants occupent la neuf et dixième place du classement et seulement deux points chacun en poche. En sept rencontres, le champion en titre s’est donc incliné à cinq reprises pour deux matchs nuls face à Winterthur (1-1) et Lucerne (0-0). Avec une moyenne de 2.3 buts encaissés par matchs (16 en 7 rencontres), l’attaque genevoise sait qu’elle va devoir taper fort. Ils peuvent par ailleurs compter sur une attaque en difficulté avec seulement 4 buts marqués soit une moyenne de 0.6/match.

Finalement, le club genevois pourra compter sur une fatigue qui va s’accumuler puisqu’à défaut d’être absent sur les pelouses helvétiques, les Zurichois ont affronté Arsenal jeudi soir dans le groupe A de l’Europa League. Après s’être incliné face à Qarabag (4-5 confondus) pour la Champions League, ils se sont rattrapés en C3 en disposant coup sur coup du club nord-irlandais de Linfield FC (5-0) puis des Ecossais de Heart of Midlothian (3-1), ce qui leur permet donc d’affronter Arsenal, Bodo/Glimt et le PSV Eindhoven sur la scène européenne. A défaut de briller en Suisse, il serait bien qu’ils le fassent un minimum en Europa afin de rapporter des points aux coefficients UEFA.

Servettiens.ch

FREE
VIEW