Troisième match nul consécutif concédé pour nos Grenat sur la pelouse du FC Lucerne. Ils grappillent des points mais en perdent sur le passage. Ce mardi 30 Juin sur le coup des 20h30, ils tenteront de décrocher leur premier succès depuis la reprise mais ce seront les ours de la capitale helvétique en forme actuellement qui leur feront barrage.

Ce match aura une saveur tout à fait particulière, autant pour les joueurs que pour les 1’000 supporters qui garniront les travées du Stade de Genève. Avant cette période de Coronavirus, le club ainsi que les différents acteurs qui gravitent autour fourmillaient dur dans l’ombre afin de fêter de façon spectaculaire les 130 ans de notre cher club, autant niveau attraction que merchandising avec la sortie d’une gamme spécialement dédiée à cette date.

110 jours plus tard, on est bien loin du chaudron que devait être ce stade puisque les mesures de distanciation sociale seront en vigueur et un nombre restreint de mille personnes auront l’accès à l’enceinte. Cette rencontre s’annonçait sensationnelle quand on voyait l’état de forme de nos joueurs qui restaient sur une seule défaite depuis le début d’année et sortaient d’une victoire sur Zürich à domicile (4-1) et un nul (2-2) obtenu sur la pelouse bâloise du Parc Saint-Jacques.

Cette saison, la troupe emmenée par Alain Geiger s’était même permis d’arracher un point sur la pelouse du champion de Suisse dès le premier match de la saison dans la peau du néo-promu puis de s’imposer 3-0 de manière exceptionnelle le 3 Novembre grâce à des réalisations de Tasar à deux reprises puis un troisième but signé Sébastien Wüthrich. Sur les 5 dernières oppositions entre les deux équipes, les statistiques sont similaires avec deux victoires servettiennes, 1 nul et deux défaites ainsi que 8 réalisations inscrites de chaque côté.

Cependant, depuis la reprise de ce mini-championnat, les genevois sont un peu plus en difficulté qu’avant la pause. Ils viennent de concéder leur troisième match nul consécutif et ce alors qu’ils menaient de 2 buts à la pause. Il faut toutefois garder en tête que cette équipe était remodelée suite aux suspensions de Sauthier et Tasar et la titularisation de Timothé Cognat sur le côté gauche a malgré tout apporté un but ainsi qu’une passe décisive.

De plus, les matchs s’enchaînent de façon endiablée et l’entraîneur n’a pas la « chance » de pouvoir compter sur un banc aussi garni que l’est celui des Bernois, Bâlois ou Saint-Gallois. Cela permettra donc de se préparer au mieux pour la saison 2020-2021 et de pouvoir avoir la chance de lancer quelques jeunes M21 dans le bain afin d’avoir une idée plus précise sur le prochain effectif, d’autant plus que le patron de l’arrière-garde servettienne Steve Rouiller sera suspendu pour la rencontre. Ce match revêt d’une importance capitale car en cas de défaite couplée à une victoire de Zürich à Thoune, les genevois perdraient leur quatrième place pour la première fois de cette année 2020.

A l’instar des Genevois, le BSC Young Boys est parti de plus belle manière à l’assaut de cette première place. Deux victoires engrangées sur leur pelouse face au FCZ (3-2) puis les Neuchâtelois (6-0) leur permettent de faire le plein de confiance avant le déplacement en sol genevois. Avec un Jean-Pierre Nsamé qui marche sur l’eau cette saison (23 buts) et un Miralem Sulejmani de retour de blessure, c’est une équipe bien calibrée qui sera face aux Grenat ce mardi soir.

Cependant, les jaune et noir se retrouvent plus facilement en difficulté loin de leurs terres, seulement 16 points en 13 rencontres (soit la 5ème place) ainsi que le revers sur la pelouse de la Stockhorn Arena (0-1) confirment cette affirmation. On se souviendra que lors de la dernière venue des champions en titre à la Praille, Servette était aussi en proie aux doutes et à la recherche d’une victoire depuis quelques semaines donc qui sait…

Rédigé par Marc Schweizer

Servettiens.ch

GRATUIT
VOIR