Si tu as plus de 18 ans, félicitations ! Tu étais de ce monde lors de la dernière victoire du Servette en terres saint-galloises. Depuis, les servettiens sont toujours à la recherche de la victoire dans l’antre des Brodeurs depuis 2002 et n’y sont pas parvenus en ce 4 octobre 2020. Comme lors du dernier déplacement en février dernier, les Grenat peuvent (encore) avoir des regrets.

La première période fut la vitrine idéale pour la promotion de la Raiffeisen Super League : deux équipes très joueuses et des occasions à la pelle des deux côtés même si celles-ci penchaient plus pour les genevois. Alors oui, on pourra être agacé par les deux transversales de Stevanovic mais il ne faut pas oublier que l’ex-servettien Guillemenot a lui toucher les montants à deux reprises. Un match qui va basculer sur un coup de pied arrêté : c’est à la 24e minute que Duah catapulte le ballon du crâne pour ouvrir la marque et faire la classique ” Je marque contre mon ancienne équipe ”, pour ainsi frustrer le SFC à la mi-temps.

On s’attendait à pareil niveau de jeu pour la seconde période mais celle-ci a accouché d’une souris : Les servettiens rentrent dans le rang et n’arrivent plus à se montrer dangereux (une frappe cadrée sur les 45 dernières minutes) et ce sont les Saints-gallois qui vont nettement se montrer à leur avantage avec une grosse occasion en fin de match pour faire le break. C’est donc sur le plus petit des scores que Servette concède une deuxième défaite cette saison en trois rencontres de championnat, certes avec un calendrier assez compliqué pour ce début de saison.

LES NOTES

Jérémy Frick : 6

Au chômage technique comme contre Bâle, on peut lui reprocher de ne pas être sorti sur le but de Duah sinon rien d’autre à signaler.

Anthony Sauthier : 6

Très fort au duel durant cette rencontre, il aura juste été à cours de jus en fin de rencontre.

Steve Rouiller : 7

Très solide sur cette rencontre, il aura mis en échec les avants des pensionnaires du kybunpark.

Vincent Sasso : 6

Moins impérial que celui avec qui il a fait la paire mais il aura tout aussi fait le job.

Arial Mendy : 6

Toujours aussi intéressant sur son côté gauche, il aura manqué de précision sur ses centres toutefois.

Théo Valls : 6

On attendait les débuts de l’ancien croco nîmois et le moins que l’on puisse dire, c’est que cela a été une première plutôt réussie même s’il a été moins en vue en fin de rencontre.

Gaël Ondoua : 5

Sa rencontre est dans la lignée des précédentes, c’est à dire toujours moyen et loin de son niveau de la saison dernière.

Miroslav Stevanovic : 7

Gros manque de chance sur cette rencontre pour celui qui va rejoindre la sélection bosnienne : il a touché du bois (dans le mauvais sens du terme) et lors de ses nombreux centres, ceux-ci n’ont pas été exploités.

Kastriot Imeri : 6

Celui qui va de nouveau honorer une convocation avec les M21 a été plutôt à son avantage sur cette partie. Il fut remplacé par Ajdini qui aurait pu s’offrir un assist mais il aura manqué quelques centimètres…

Alexis Antunes : 6

Titulaire pour la première fois cette saison, le jeune homme aux 20 printemps prouve encore une fois que l’on pourra vraiment compter sur lui cette saison et pourquoi pas briguer une place de titulaire en cas de départ de Tasar. Il a été remplacé par Diallo, qui n’aura pas eu assez de minutes pour faire la différence.

Grejohn Kyei : 3

Clairement le maillon faible de l’équipe : pas dans le rythme avec un net temps de retard sur bon nombres d’actions, il est l’auteur d’un gros raté à cinq mètres des buts d’Ati-Zigi par la même occasion.

Servettiens.ch

GRATUIT
VOIR