On a eu le miracle de Berne, désormais il y a le miracle de Rapperswil ! 

Au terme d’une fin de match totalement improbable, Servette décroche un succès sur le fil et maintien la Team INEOS à 8 points et prend 12 longueurs d’avance sur Winterthur qui s’est incliné face à Aarau. À 4 minutes près, l’inquiétude aurait été d’actualité… 

Sous un superbe soleil, un décor de carte postal mais sur une pelouse de 3ème ligue, les affaires commencent mal pour les genevois qui perdent Alphonse sur blessure qui retombe mal et doit céder sa place à Koné. Cognat allume la première brèche mais le gardien du club de l’Obersee s’envole pour claquer en corner. 

Mais on constate que l’équipe semble totalement désorganisée suite à la sortie de notre vétéran. On centre à tout va en espérant une déviation de la tête mais les attaquants semblent oublier que le foot se joue aussi avec la tête.

Du côté saint-gallois, l’efficacité est au rendez-vous. Après un drop réussi de Turkes qui finit sur le parking, ils vont parvenir à ouvrir le score sur un centre repris par Hailé-Selassié. En même temps, avec un Iapichino aux fraises sur cette action, le centre ne pouvait qu’être dangereux et décisif. La réaction servettienne ne se fait pas attendre, en étant toujours stérile.

Au retour des vestiaires, la pelouse chatouille toujours les grenat, qui n’arrivent à faire la différence. C’est même Rappi qui a 3 grosses opportunités pour faire le break, la plus grosse étant une face à face manqué de façon inexpliquée par le buteur qui tire à côté, à croire qu’il souhaitait garder le suspense dans cette rencontre. Seul Schalk tente de répliquer en voyant sa frappe repoussée par le dernier rempart adverse.

Les minutes s’écoulent et malgré la rentrée de Follonier (dédicace à notre cher Sacha), on ne voit pas comment Servette peut repartir ne serait-ce qu’avec 1 point. Puis arrive la 91ème minute. Rouiller tente une longue ouverture dans la surface (la Xème dans ce match) et ÇA FONCTIONNE ! Notre Solskjaer grenat Mychell Chagas catapulte une tête dans le but de son ancienne équipe et score au moment où plus personne n’y croyais. Il passe même à deux doigts du doublé 60 secondes plus tard mais Yanz empêche la remontada. 

94e minute : Les joueurs locaux semblent à court de batteries. Sauthier profite d’une perte de balle cadeau et d’une défense apathique pour centrer. A la réception, Chagas remet comme il peut dans l’axe, les secondes semblent durée une éternité. Pas un seul défenseur de Rapperswil ne s’interpose et Wüthrich surgit pour réaliser l’impensable. IN-CRO-YABLE !! Servette revient d’entre les morts pour s’imposer 2-1 au finish et ainsi garde son matelas confortable et peut (va) tuer le championnat en faisant 6 points lors de ses deux prochains matchs (réception de Winti et déplacement dans notre banlieue). 

Mais avec cette baraka, on ne voit pas qui pourrait arrêter Servette !

Les notes

Frick : 6,5

Un match où il n’a pas eu beaucoup de travail, si ce n’est sur une intervention juste avant l’heure de jeu très importante qui permet à Servette de rester dans le match. Il est laissé à l’abandon sur l’ouverture du score.

Sauthier : 6

Capitaine Sauth’ se montre toujours aussi offensif et est à l’origine du but de la victoire. Mais défensivement, le but vient de son côté mais sans ce fait de jeu, il a été convaincant.

Routis et Rouiller : 6

Une prestation correcte de notre charnière, qui ne peut elle aussi rien sur le 1-0. Rouiller fait l’ouverture qui se transforme en passe décisive pour Chagas.

Iapichino : 4

Une prestation totalement ratée, responsable du but concédé. A-t-il voulu jouer le hors-jeu ? Il n’offre pas la même sécurité en défense que Séverin, qui devrait être de retour le 29 mars. Après une simulation, il cède sa place à Follonier à la 65e minute.

Maccoppi : 5

Un match moyen en sentinelle, certainement gêné par le double rideau de Rapperswil. Sorti à la 71e pour Imeri.

Stevanovic : 5,5

Notre numéro 9 adore confirme sa période de moi qui dure depuis quelques matchs, voir même depuis la reprise. Il a très stérile dans le jeu en tentant énormément de centre et ne trouvant pas la solution.

Wüthrich : 6

Sa note est gonflée du fait qu’il soit là au bon endroit et au bon moment sur le 1-2. Autrement, une prestation nonchalante, les coups de pieds arrêtés mal tirés et beaucoup de déchet.

Cognat : 5

Mis à part sa frappe détournée en début de match, il a été très discret.

Schalk : 5

Il libère des espaces mais ne se montre guère décisif, deux grosses occasions mais 0 but a l’arrivée, au contraire de son remplaçant Chagas (10). Sa note n’est pas du tout objective il faut l’avouer, mais cela fait deux fois qu’il nous sauve les miches, il est le meilleur remplaçant en Suisse et ne se plaint jamais de son statut ! A l’arrivé après 15 minutes sur le terrain : 1 but et 1 passe décisive. Si Servette obtient la promotion en mai, Mychell sera parmi ceux qui ont compté cette saison.

Alphonse : 

Un mauvais appui après 10 Minutes de jeu et il est remplacé 4 minutes plus tard par Koné (3), qui est totalement hors du coup depuis son retour de blessure. Il a été en retard, pas dans le rythme voir transparent.

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial