Pointée du doigt depuis une année, la défense servettienne n’a pas été à son affaire hier soir en Norvège. Il faudra espérer que l’équipe de Molde s’inspire du FC Barcelone version 2018-2019 contre Liverpool pour rêver d’une qualification.

Servette est-il encore en possession de ses démons de la saison dernière ? On peut légitimement se poser la question avec cette énième ouverture du score précoce de l’adversaire, alors que Servette avait bien débuté la partie. Des Grenat qui passeront proches de se faire breaker quelques minutes mais vont concéder ce deuxième but à la demi-heure, une nouvelle fois à cause d’une défaillance défensive. Le score ne bougera plus jusqu’à la pause malgré une barre transversale de touchée.

On croit à un potentiel retour dans le match de Servette en seconde période mais cet espoir sera douché avec un troisième goal des Norvégiens. Trois buts à zéro, un score très lourd pour des Genevois qui auront été dominateurs dans les stats concernant les tirs mais qui n’auront qu’une seule véritable occasion dangereuse. On savait que cette double confrontation allait être difficile, on en a eu une réponse cinglante.

LES NOTES

Jérémy Frick : 6

Impuissant sur les trois réalisations, il effectue deux-trois arrêts qui évitent une plus large défaite et garder un mince espoir pour le match retour.

Anthony Sauthier : non noté

On l’a senti un peu dépassé physiquement sur la première demi-heure jusqu’à ce choc à la tête qui l’a fait beaucoup saigné. Contraint d’être remplacé après cette blessure par Moussa Diallo (5) qui aura été très peu mis à contribution, les Moldensars menant déjà 2-0 à son entrée.

Steve Rouiller : 3

Du laxisme sur le premier but adverse et un marquage light sur le deuxième : cela n’aura pas été la soirée du numéro 4 genevois, pris à défaut sur les percées adverses.

Vincent Sasso : 3

Comme son compère de charnière, il n’aura pas été dans son assiette au Aker Stadion, étant plus d’une fois étant obligé d’intervenir à la limite de la régularité.

Gaël Clichy : 4

Une première mi-temps de bonne facture avec des choses intéressantes à son actif puis il s’est éteint au fil de la partie.

Timothé Cognat : 4

La même constatation que lors de la saison dernière : une grosse activité à mi-terrain mais encore et toujours des mauvais choix dans les derniers mètres, cela s’explique par un manque de lucidité dû au premier point.

Théo Valls : 4

Une rencontre diablement frustrante de sa part, à vouloir trop bien faire et ne pas prendre plus de risques comme frapper de loin par exemple.

Miroslav Stevanovic : 3

Il n’était pas à 100% physiquement cela s’est ressenti au cours des 90 minutes, où il n’a pas su faire la différence et à se montrer décisif.

Kastriot Imeri : 3

Blue Sports Romandie l’annonçait : cette saison peut-être celle de l’explosion. Cela n’a pas été le cas hier soir où il a été très peu en vue et que son remplacement au profit de Papu Mendes a été des plus logiques.

Alexis Antunes : 4

Un bon début de match puis il est rentré dans le rang et n’a pu exploiter son potentiel. Remplacé par Boris Cespedes pour la fin de match.

Grejohn Kyei : 5

Il fut tout proche de relancer la partie mais il n’aura manqué que la réussite sur son occasion avant l’entracte. Un jeu en pivot qui a bien aidé et qui aura manqué pour la fin de match, étant remplacé par Ronny Rodelin, auteur d’une entrée bien discrète.

En direct
Hors Ligne
Holler Box
Servettiens.ch

GRATUIT
VOIR